Francaisdefrance's Blog

05/03/2012

A quoi servent les reporters de guerre ?

Photo d’illusration.

.

En ces temps où ils font assez souvent la « UNE » des médias, il est très bon de voir cet interview…

Le point de vue de Gil Mihaely (Causeur)

FDF

.

Source: http://www.fdesouche.com/

Merci à DG…

22/11/2011

Charia: piqûre de rappel…

Simplement un petit reportage que certains d’entre vous ont du manquer. Souvenez vous que ces fous d’Allah veulent instaurer la charia partout dans le monde. Si ça vous tente, restez la tête dans le sable; sinon, rejoignez la Résistance.

A voir absolument…

FDF

.

 http://www.youtube.com/watch_popup?v=2ms1AcnQg40&vq=medium

08/09/2011

L’islamisation des esprits sur le petit écran…

Vade retro, islamanas !

.

« Je suis le prophète du carnage. Je suis le rieur sanglant ».
« le paradis est à l’ ombre des épées ».

Mahomet.

.

Désormais, il passe par le petit écran… Sauvons au moins nos enfants !

FDF

.

Pourquoi les croix et les cochons sont-ils interdits dans les dessins animés télévisés destinés aux enfants ?

Trois-petits-cochons.gif

« Depuis quelques mois, nous recevons régulièrement des alertes de gens travaillant pour les télévisions privées et publiques qui s’inquiètent des pas de géant de l’islamisation des esprits sur le petit écran.

Il y a de quoi.

Figurez-vous qu’il serait interdit,  sous prétexte de laïcité, de filmer des croix…    On peut imaginer les acrobaties des cameramen obligés de filmer, par exemple, des cimetières ou des chapelles… sans croix ! Quant aux vampires, ils se portent fort bien puisqu’il n’y a plus de croix pour les repousser avec le fameux « Vade retro, Satanas ! »  On a du mal à comprendre quel rapport il y a là avec la laïcité, sachant que la croix, symbole païen universel, devenu un temps symbole chrétien, est devenu symbole de mort dans les cimetières ou les prises de notes, et que, forcément, les croix foisonnent dans nos pays chrétiens, témoins de notre histoire, de notre héritage !

On peut facilement imaginer les quelques responsables, hystériques dans leur haine du catholicisme, devenir enragés à l’idée de voir apparaître sur nos écrans quelque symbole d’une religion honnie. Pourtant, le catholicisme ne tient plus guère de place dans notre monde et respecte la laïcité, c’est-à-dire la séparation du politique et du religieux… Et séparer les Eglises et l’Etat n’empêche pas les religions, ni les monuments, d’exister…

Question subsidiaire : les interdits concernant les croix chrétiennes sont-ils les mêmes à propos des images de mosquées et de femmes voilées  ?

La question mérite d’être posée, puisque, si l’on en croit nos informateurs et l’examen d’un certain nombre de dessins animés destinés aux enfants, le cochon, animal traditionnel français, est bien en voie de disparition à la télévision.

Il n’y a plus de cochon dans les fermes.

Les enfants n’ont plus de cochon d’Inde.

Les Trois petits cochons disparaissent de nos écrans et de l’imaginaire de nos enfants…

Et tout cela pourquoi ? Je vous le donne en mille !

Pour pouvoir vendre nos productions à l’étranger, dans les pays musulmans, en Arabie Saoudite notamment… là où le cochon est animal non grata pour d’obscures raisons que d’aucuns osent prétendre religieuses !

Il n’empêche. Il n’empêche que l’on est en train de manipuler nos enfants, de faire un lavage de cerveau tel que, peu à peu, par la disparition du cochon de leur imaginaire, on les prépare à trouver à leur tour normal de ne pas manger de cochon et de ne pas même prononcer son nom, dans le pays du saucisson, de la potée et du jambon de Bayonne !  

Bien entendu, vous trouverez de bonnes âmes déguisées en pragmatiques justifier la chose avec l’économie. Comme si, pour vendre quelques films, il était normal de vendre son âme.

La vérité, c’est que ces faits mettent parfaitement en valeur le lien étroit qui existe entre mondialisation, islamisation   et disparition de notre culture.

Que veulent les tenants de la mondialisation ? Un monde sans règles, où vendre et acheter soit le moteur et le but de la société.

Pour cela, que faut-il ? La standardisation, tout simplement. Il faut que des milliards de gens, sur notre planète, partagent le plus possible idées, langue et mode de vie, afin que l’on puisse produire en grandes séries, indistinctement, pour le petit Cambodgien, le petit Français et le petit Marocain.

Alors, après l’américanisation du monde, converti à l’anglais, au fast food, à coca-cola, au taylorisme, à l’interventionnisme sans scrupule etc. nos élites ont déclenché la deuxième étape : imposer l’islam, ses lois et ses interdits en Europe.

Imposer l’islam en Europe va en effet leur permettre non seulement d’avoir des travailleurs serviles et soumis (islam signifie soumission) à leur religion et à leur communauté, ce qui permet le désengagement de l’Etat, mais également d’avoir des consommateurs interchangeables en Afrique et en Europe, tant un seul continent ne peut suffire aux appétits des multinationales et des fonds de pension.  

Alors  gommons les différences en interdisant aux uns leurs caractéristiques (les croix) pour imposer à tous les interdits religieux  des autres…

Quand les publicités pour le jambon seront interdites à la télé, il sera trop tard.

Alors, alors… résistants de tous bords, scrutez les émissions, les films, les dessins animés, envoyez à Résistance républicaine le compte-rendu de vos recherches : combien de chapelles, d’églises, de chapelles filmées sans leurs croix ? Combien de cochons qui auraient dû ou pu apparaître qui ont disparu ?  

Et puis, en même temps, écrivez aux télés, au C.S.A pour signaler l’inacceptable, en attendant que l’on publie un gros dossier qui vous permette d’être des milliers à réagir, à ne pas laisser faire…

Nous devons bien cela à nos enfants. »

Source: http://christinetasin.over-blog.fr/

20/07/2011

L’hommage….

Quand j’ai vu Sarközy, hier, rendre hommage aux derniers soldats Français « tombés » en Afghanistan, l’air grave, de circonstance, j’ai failli pleurer. Oui, moi, FDF, grand pourfendeur de l’invasion et du terrorisme musulmans, ben oui; j’ai failli craquer.

Voir ainsi le président de la République Française discourir tête nue, sous la pluie, c’était d’une émotion intense. Devant les cercueils alignés de ces militaires morts pour la France et revêtus du drapeau , c’était plus que poignant.

Pourtant, ce n’est pas la première fois que Sarkö rend ce genre d’hommage; mais d’habitude, c’est plus discret: deux minutes aux infos et quelques lignes dans les journaux. Point barre.

Mais là, il fallait que les Français voient que leur président était sensible à la disparition de ces jeunes combattants tués par des islamistes intégristes, baptisés Talibans, pour ne pas froisser le monde musulman.

Mais là, hier, on avait « mis le paquet »: retransmission télévisée, les médias le doigt sur la couture du pantalon, des rappels à toutes les infos télévisées jusqu’à ce jour, la totale, quoi… 

Eh oui; je ne devais pas être le seul à retenir une larme en voyant cet homme d’Etat rempli de tristesse, d’humilité, mais digne devant la mort de ces soldats. Que toute la France admirait devant son poste de télé.

Mais j’étais peut-être le seul à me dire en moi-même: « au fait, les élections présidentielles, c’est bientôt »… On se comprendra à demi-mots… Je pense que la prochaine fois que j’aurai envie de pleurer, ce sera au printemps 2012; ça dépendra des circonstances…

FDF

.

25/02/2011

Le cathoDique fait des miracles…

On peut pas savoir qui c’est, non? Je suis un peu « coincé » en ce moment…

FDF

.

 

Montpellier : Un artisan offre 90.000 euros pour la construction de la future mosquée !

 

La communauté musulmane n’en revient toujours pas : un jeune artisan de la Paillade a offert 90.000 euros de dons vendredi dernier, pour la construction de la future mosquée de Montpellier. La raison ? Un débat sur l’avenir du quartier, diffusé la semaine dernière sur TV Sud Montpellier (ex-7LTV).

Un don hors du commun qui vient gonfler la cagnotte. Désormais, les fidèles disposent de près de 300 000 euros pour acquérir le terrain qu’ils lorgnent juste à côté de la mosquée actuelle.

« Il est venu, il a dit : “J’ai vu le débat, je veux vous aider”, et il a fait le chèque! » se réjouit encore L’Houcine Thari, le responsable de la mosquée de la Paillade. Ce qu’il nous faut maintenant, c’est que la ville accepte cette construction. L’argent n’est plus le problème. »


15/02/2011

Délinquance: un braqueur abattu dans le Val d’Oise.

Il est bien évident que suivant l’origine ethnique du braqueur en question, il y aura plainte ou non envers les policiers qui n’ont fait que leur devoir… On parie?
FDF
.

Un homme, âgé de 31 ans, et installé depuis quelques mois à Castres, a été abattu par la police vendredi matin alors qu’il venait de participer à un braquage de bureau de Poste en région parisienne. Les faits se sont produits sur l’autoroute A15 sur la commune de Franconville dans le Val d’Oise.

Quelques instants plus tôt, deux individus venaient de braquer le bureau de La Poste de Pontoise. Ils s’enfuyaient à moto, mais ils étaient très vite pris en chasse par la police.

Au niveau de Franconville, la puissante Suzuki des fuyards a été bloquée contre la barrière de sécurité par une voiture de police. Le pilote de la moto aurait immédiatement été maîtrisé par les policiers. Son passager a tenté de prendre la fuite. Il a alors traversé la chaussée en courant et remonté le sens de circulation opposée où les voitures se trouvaient pratiquement à l’arrêt.

Le braqueur aurait alors tenté de couvrir sa fuite en pointant une arme en direction des policiers. L’un d’eux a tiré et a touché le malfrat à l’abdomen. Il devait décéder quelques instants plus tard, son Browning Herstal 9 mm à ses côtés, chargé et balle engagée dans la culasse. Le braqueur décédé était né dans le IIIe arrondissement parisien mais résidait à Castres « pour des raisons amoureuses », dit-on de sources proches de l’enquête.

Source: http://www.ladepeche.fr/

18/08/2010

Qui a peur de l’islam ?

C’est vrai; pourquoi en avoir peur ?

Voilà un reportage qui devrait être intéressant… Et plein d’enseignements. A mon avis, cela va encore être de la stigmatisation à fond les gamelles. Prévoir une boîte de mouchoirs avant d’allumer votre télé…

Un truc, encore, cette émission est programmée le 10 septembre, soit UN jour AVANT le tristre anniversaire de l’acte terroriste des tours jumelles de New York. Fruit du hasard? Je ne pense pas, mieux vaut prévenir que courrir, car ce jour là, le 11, il est fort à parier que le monde Occidental va se manifester, et particulièrement cette année,  afin de remémorer à l’envahisseur islamiste ce jour dément qui frappa avec barbarie un peuple qui y laissa 3 000 et quelques victimes… Nous nous souviendrons aussi…


FDF

.

Télévision : « Qui a peur de l’islam ? »

Archives J.-F. Frey

Archives J.-F. Frey

« Vendredi 10 septembre 2010 à 22 h 45, France 4 diffusera un documentaire intitulé «Qui a peur de l’Islam?», réalisé par le journaliste John Paul Lepers.

Depuis les débats sur l’identité nationale, les minarets ou la burqa, la crainte d’une « islamisation » de la société française trouve un nouvel écho.  En sillonnant le pays à bord de leur camping-car, John Paul Lepers et son équipe ont écouté ceux qui, souvent par ignorance, ont « peur de l’islam » et interrogé ceux qui ont intérêt à propager ces craintes.

C’est pour explorer une autre démarche que celle de l’exploitation politique ou celle du repli identitaire que le réalisateur a entrepris ce documentaire.

Attachés aux valeurs républicaines de laïcité qui établissent la séparation entre les églises et l’Etat, les reporters interrogent des musulmans mais aussi des chrétiens de tout bord. Agressée par un traditionaliste catholique devant l’église parisienne de Saint Nicolas du Chardonnet, l’équipe est particulièrement bien accueillie chez les musulmans. Au fil de leur enquête, ils constatent que de nombreux musulmans pratiquants commencent à s’organiser et à se replier sur eux-mêmes. Se sentant stigmatisés par les politiques et les médias, ils font le choix de se regrouper en communauté.  Certains, comme le théologien et prédicateur Tarik Ramadan, proposent même de se constituer en « contre-pouvoir ». Un discours qui séduit de plus en plus les jeunes, qui y trouvent une solution à leurs problèmes d’insertion dans une société de plus en plus sclérosée.

Le réalisateur interviewe des esprits éclairés, comme le recteur de la mosquée de Bordeaux, Tareq Obrou. Un brillant intellectuel français formé chez les fondamentalistes musulmans, mais qui progresse aujourd’hui vers la définition d’un islam de France. Il ne s’agit pas pour lui de remettre en cause les piliers de l’islam, mais « d’adapter la maison au climat » de notre pays. Avec lui et d’autres intervenants, John Paul Lepers tente de nous faire comprendre que nous sommes tous, musulmans ou chrétiens, croyants ou non croyants, enfermés dans des craintes et des certitudes. »


Sur un thème voisin, voir ici un précédent film de John Paul Lepers, « Qui a peur des gitans ? »

Source: http://tinyurl.com/39gjg6y