Francaisdefrance's Blog

11/06/2011

Violence antiflics en augmentation… 19 policiers blessés en 2010 par la racaille !

Il va falloir vraiment faire quelque chose; de « concret »… Avant que l’on commence à compter les morts…

FDF

.

La police aux Tarterêts : « Au mieux, on nous dit “enculés” »

S’il assure que « la police a changé », l’un de ses hommes, interrogé par Rue89, déplore « une volonté de tuer » dans la cité.

Trois policiers français regardent un immeuble de Corbeil-Essonnes (Essonne), novembre 2005 (Franck Prevel/Reuters).

Une fois de plus, la même histoire a été rejouée au pied des tours grises de l’une des pires cités de France : des voyous excités et des policiers surarmés et fatigués se sont fait la guerre. Et ce dimanche 5 juin, aux Tarterêts à Corbeil-Essonnes (Essonne), un projectile perdu a gravement blessé une enfant qui passait par là. Une enquête est en cours pour déterminer s’il s’agit d’un tir policier – une balle de flashball – ou d’autre chose.

L’émotion a été vive dans la cité, même si les habitants sont habitués à ces échauffourées quasi quotidiennes. Depuis janvier 2011, 21 policiers ont été blessés dans cette cité. Une violence antiflics en augmentation : en 2010, sur l’année entière, 19 ont été blessés.

Peu de policiers acceptent de témoigner. La pression de leur hiérarchie et l’approche de la présidentielle – « trop sensible » – les dissuadent de parler. L’un d’entre eux a pourtant accepté de nous raconter le quotidien de la police des Tarterêts.

Un policier de Corbeil-Essonnes : « Il y a une volonté de tuer »

Ils sont une centaine au commissariat de Corbeil-Essonnes, dont une trentaine à la BST, la brigade spéciale de terrain, mise en place par l’ex-ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux, en remplacement des unités territoriales de quartier (Uteq). Ce dimanche-là, ils accompagnent les pompiers appelés pour des feux de véhicules :

« Les pompiers ne vont plus jamais seuls dans ce quartier. La police les accompagne systématiquement. C’était un guet-apens. Ça se passe toujours comme ça : on appelle pour un feu de poubelle ou de voiture et des dizaines d’individus fondent sur les policiers dès qu’ils ont mis le pied à terre. Parfois, ils s’y mettent à cinquante. Il y a une volonté de tuer. »

Bruno Piriou, élu communiste de la ville, et candidat malheureux aux municipales, présage le pire dans ce quartier si rien n’est fait :

« On est dans une logique guerrière. Si on ne se penche pas sérieusement sur ce problème, il y aura des morts. »…

Suite et source: http://www.rue89.com/2011/06/10/la-police-aux-tarterets-au-mieux-on-nous-dit-encules-208603

06/06/2011

Et encore aux Tarterêts…

Une gamine blessée, ce coup là. On fait quoi? N’est il pas grand temps d’envoyer la troupe, non ? Vous allez voir que la populace du coin va essayer de mettre la faute sur la police… Et de stigmatiser, de chialer, de « dénoncer », de faire encore monter leur haine envers les forces de l’ordre, etc…

FDF

.

Essonne: fillette blessée dans des heurts.

Une fillette de neuf ans a été grièvement blessée à la tête hier soir, lors d’affrontements entre la police et une trentaine de jeunes du quartier sensible des Tarterêts, à Corbeil-Essonnes (Essonne). L’enfant, atteinte par un projectile non-identifié, a été confiée aux pompiers avant d’être transportée à l’hôpital Necker, à Paris, inconsciente, mais dans un état stable, a affirmé une source policière.

La fillette se trouvait au pied de son immeuble lorsque les échauffourées ont éclaté, vers 19h50, a expliqué une source policière, confirmant une information du Parisien. Les pompiers intervenaient sur l’incendie de deux véhicules. Les policiers, présents pour sécuriser l’intervention des soldats du feu, ont été aussitôt pris à partie par une trentaine d’assaillants qui ont lancé des pierres et des bouteilles dans leur direction, a précisé cette même source.

Les forces de l’ordre ont répliqué par plusieurs tirs de pistolets lanceurs de balles de défense et de grenades lacrymogènes.  « C’était un guet-apens », a précisé une autre source policière.

Dans la confusion, un habitant du quartier a amené aux policiers la fillette qui était déjà blessée. Elle présentait une plaie « saignante » au niveau de la tempe. Selon la police, tout semble dire que la fillette a reçu une pierre au visage. « Les parents ont indiqué aux policiers présents sur place que leur enfant avait été blessée par une pierre à la tête, mais je ne sais pas encore si c’est ce que les parents ont vu ou si c’est une déduction qu’ils ont faite », a indiqué à l’AFP Jean-Claude Borel Garin, le Directeur départemental de la sécurité publique (DDSP). « La réponse première des habitants, c’est de dire que c’est la police », a pour sa part déclaré à l’AFP un responsable de la mairie de Corbeil-Essonnes, qui a préféré conserver l’anonymat.

Enquête administrative ouverte

Les forces de l’ordre étaient positionnées à quarante mètres des assaillants…

Suite et source: http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/06/06/97001-20110606FILWWW00488-corbeil-essonnesheurts-fillette-blessee.php

19/08/2010

Tarterêts: le laxisme a encore frappé…

Il est vrai qu’il faudrait savoir ce qu’on veut. Enrayer la délinquance, ce n’est pas continuer à pratique le laxisme qui nous a déjà enterré jusqu’au cou… Il faut des peines exemplaires pour ces sous-merdes! Je comprend le questionnement des policiers qui voient encore le fruit de leur travail réduit presque à néant.

FDF

Tarterêts: « peines légères » selon « Alliance ».

19/08/2010

Alliance, second syndicat de gardiens de la paix, a assuré aujourd’hui que « les policiers ne comprennent pas la légèreté des peines » infligées par le tribunal correctionnel d’Evry qui a condamné quatre jeunes gens pour avoir blessé des policiers à Corbeil-Essonnes il y a une semaine.

Dans un communiqué, le syndicat de police « s’interroge sur ce verdict d’une clémence sans commune mesure avec les faits graves reprochés aux prévenus ». Affirmant ne pas avoir « pour habitude de commenter une décision de justice », il déclare que « les policiers ne comprennent pas la légèreté des peines de prisons prononcées » et « l’absence de mandat de dépôt contre des délinquants qui ont montré une véritable haine et une volonté manifeste de ‘se faire un flic’ « .

« Les policiers présents à l’audience sont d’autant plus dégoûtés qu’à l’énoncé du verdict, des cris de joies exubérants, des ‘Vive la France’, des applaudissements nourris et de larges sourires des amis de ces voyous ont accompagné la sortie de ces derniers », affirme par ailleurs Alliance. « Si la justice ne répond pas fermement, avec sévérité, aux agresseurs de policiers », le syndicat « craint » en outre « que ces actes intolérables ne se généralisent » et « qu’un jour, un des nôtres ne le paye de sa vie ».

Le  tribunal a condamné hier à sept mois et à trois mois de prison ferme, deux jeunes hommes de 18 et 20 ans, et placé sous contrôle judiciaire deux garçons de 16 ans.

Source: http://tinyurl.com/2g2j6st

16/08/2010

Opération « écuries d’Augias » aux Tarterêts…

« Niquée », la racaille !!!

16/08/2010

Trois personnes, soupçonnées d’avoir blessé des policiers jeudi 12 août, dans le quartier sensible des Tarterêts à Corbeil-Essonnes (Essonne), ont été interpellées ce matin et placées en garde à vue, a-t-on appris de source proche de l’enquête. L’âge et le sexe des personnes interpellées n’a pas été précisé.
Selon Europe 1, 70 policiers sont arrivés sur place ce matin peu après 6h pour mener l’opération.

Ces trois personnes sont soupçonnées d’avoir blessé cinq policiers, dont une femme.
Une patrouille de police avait voulu contrôler un homme jeudi, vers 22h, quand ce dernier a sorti un marteau et frappé les agents, avant d’appeler en renfort plusieurs personnes qui ont lancé des pavés sur les policiers. L’auteur des coups de marteau et les lanceurs de pavés ont pris la fuite.

Les cinq policiers blessés étaient sortis dans la nuit de l’hôpital. L’un d’eux a eu le doigt cassé, en voulant se protéger la tête d’un coup de marteau, après avoir perdu son casque, selon la même source.

Le syndicat de police Alliance avait dénoncé un « probable guet-apens ». Le ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux avait évoqué « un acte inadmissible ».

Source: http://tinyurl.com/2bm8ymo

13/08/2010

Cinq policiers blessés par des racailles à Corbeil-Essonnes !!!

.

Les sous-merdes ont encore frappé… Cinq policiers en mission dans le quartier sensible des Tarterêts à Corbeil-Essonnes en ont fait les frais… L’armée, vite !!!

FDF

13/08/2010

Cinq policiers ont été blessés par des jets de pavés et des coups de marteau, hier soir dans le quartier sensible des Tarterêts à Corbeil-Essonnes (Essonne), a-t-on appris de source proche de l’enquête.

Vers 22H00, une patrouille de police a voulu contrôler un homme. Celui-ci a alors sorti un marteau, et frappé les agents. Il a ensuite appelé en renfort plusieurs personnes, qui ont lancé des pavés sur les policiers.

Le pronostic vital des cinq policiers blessés n’était pas engagé. Ils ont été transporté à l’hôpital. L’auteur des coups de marteau et les lanceurs de pavés ont pris la fuite.

Source: http://tinyurl.com/2wrbr4j