Francaisdefrance's Blog

18/08/2011

Tous exécrables: au PS, en cette période de ramadan, on vire du rose au vert…

La dhimmitude bat son plein au PS, comme ailleurs, en fait. Mais particulièrement au PS à l’instar de Martine Aubry, ou « le lèche-babouches » est devenu un sport national. Heuhhhhh; j’enlève le mot « national »… C’est contre-productif.

FDF

.

Ségolène Royal rompt le jeûne du ramadan à Marseille…

.

Ah ! Elles sont belles nos élites socialistes. Ah ! Ils sont beaux les candidats socialistes aux présidentielles !

Ils nous auront tout fait. Ils auront, tous, trahi la France, ses lois, ses valeurs et les Français.

Ils sont tous exécrables. Depuis Strauss-Kahn et les accusations de harcèlement et même de viol qui pèsent sur lui, en sus de ses exploits ultra-libéraux à la tête du FMI, en passant par Delanoe qui, non content d’avoir créé une place Jean-Paul II en plein Paris, ose proposer, à la Mairie de Paris  un repas halal de fin du ramadan le 24 août prochain, en pleine contravention avec la loi de 1905, sans oublier Hollande affirmant que les socialistes ont une mission internationale et qu’ils ne sont pas là pour être simplement les protecteurs de leurs propres citoyens ou encore soutenant la candidature au FMI de l’ultra-libérale Lagarde, celle qui a amené la finance islamique en France sans parler de sa vision mortifère de l’école jusqu’à la reine du communautarisme, Aubry, celle qui a accepté des horaires réservés aux femmes dans les piscines, celle qui a  empêché malgré sa demande la crémation d’un ancien musulman devenu athée, et qui a accueilli à bras ouverts à Lille, dans le Palais des Congrès, Tarik et Hani Ramadan, sans parler de sa collaboration avec  Amar Lasnar le recteur de la mosquée de Lille

Bien évidemment, Ségolène Royal est en bonne place dans cet inventaire à la Prévert. On avait constaté, au cours de sa calamiteuse campagne de 2007, qu’elle se voyait comme une moderne Jeanne d’Arc capable de sauver la France malgré ses ignorances crasses de la réalité économique, industrielle, et internationale, sans parler de sa « bravitude ». Comme Sarkozy et avec aussi peu de conviction –mais moins de talent-  elle avait essayé de nous convaincre de sa fibre patriotique et de sa volonté d’écouter le peuple (on se souvient de l’escroquerie de la démocratie participative) avant de révéler le pot aux roses en soutenant sans ciller début 2008 la ratification du Traite de Lisbonne qui foulait aux pieds la volonté des Français exprimée le 29 mai 2005…

Suite et source: http://tinyurl.com/3udrmxu

12/06/2011

Le doigt d’honneur d’Emmanuelli…

Magnifique Parti Socialiste. Ils collectionnent les lames, en ce moment. Et en outre, se foutent de nous depuis trop longtemps…
FDF

.

A l’image d’Emmanuelli, le PS est incapable de reconnaître le doigt d’honneur qu’il fait aux Français depuis 1983 !

Décidément, les  ex-héros du PS sont à l’image de ce dernier : niant l’évidence, ils s’obstinent à faire du déni de réalité. Après les multiples déclarations des caciques du PS niant la réputation de Strauss-Kahn, pourtant connue de tous les politiques comme de tous les journalistes, voilà qu’à son tour, Emmanuelli, photographié en train de faire un doigt d’honneur au premier ministre s’obstine à nier.

Nous avons suffisamment dit ce que nous pensions de Strauss-Kahn, de sa cour et du PS pour ne pas y revenir. L’affaire Emmanuelli, bien qu’elle paraisse moins grave, pose néanmoins de graves questions :   peut-on accepter qu’un représentant du peuple se comporte à l’Assemblée nationale, haut-lieu de la loi et de la volonté populaire, en garnement mal-élevé ? Peut-on accepter qu’un représentant du peuple fasse un doigt d’honneur au Premier ministre de la France , quels que soient les torts de ce dernier ?

Où sont passées les études de rhétorique qui auraient dû conduire nos députés à argumenter et contre-argumenter au lieu de faire leurs les procédés des racailles qui ne savent manier qu’insultes, gestes obscènes ou violences ? Est-ce qu’un Emmanuelli, par ailleurs ancien président de l’Assemblée nationale, doit s’abaisser à faire concurrence au triste rappeur Cortex, incapable d’aligner une phrase de plus de trois mots et incapable d’autre chose que d’insultes et autres doigts d’honneur ?

Serait-ce cela que Martine Aubry appelle « une autre civilisation ? On peut le craindre… car dans ce qui est encore NOTRE modèle, notre civilisation, les petits garçons qui font des doigts d’honneur à leur professeur ou à leur entraîneur de foot reçoivent une fessée… Dans celle du PS il semble que ce soit le professeur ou l’entraîneur qui soit puni… Un autre monde vous dis-je !

On n’épiloguera pas sur le fond du problème, Fillon voulant à tout prix nous convaincre que le modèle allemand est le bon, parce qu’il est en pleine croissance, en oubliant le prix à payer :  les salaires y ont fortement baissé, la retraite y est passée à 67 ans, les chômeurs sont dans une situation plus que difficile et… cerise sur le gâteau, Merkel voudrait, de gré ou de force, imposer ce modèle, qui fait la joie des spéculateurs, à toute la zone euro avec l’aide du FMI…

Non, l’important, aujourd’hui, est ailleurs. L’important est que le PS, comme Emmanuelli, est incapable d’assumer, tout simplement, ses responsabilités et ses erreurs.

Avez-vous entendu Jospin ou d’autres reconnaître que la cuisante déculottée du premier en 2002 était la juste récompense de sa politique et, entre autres, de sa signature, aux côtés de celle de Chirac, à Barcelone et à Lisbonne, de traités instituant la concurrence dans l’énergie et la retraite à 67 ans ?  Non, la malhonnêteté les a poussés à faire de Jean-Pierre Chevènement le bouc émissaire… comme si la présence de ce dernier aurait pu détourner les Français de voter pour Jospin si celui-ci avait été à la hauteur !…

Suite et source: http://christinetasin.over-blog.fr/article-a-l-image-d-emmanuelli-le-ps-est-incapable-de-reconnaitre-le-doigt-d-honneur-qu-il-fait-aux-fran-ai-76104248.html

01/06/2011

Et si on reparlait de Strauss-Kahn ?

Il est vrai que les médias on tendance à l’oublier, DSK. Comme c’est bizarre… Les têtes tombent à Droite; ce n’est pas une raison pour passer sous silence celui par qui tout a commencé… Petit rappel des faits et historique de son ex-rôle au FMI…

FDF

.

«La Grèce devrait s’en sortir» pronostiquait à la mi-avril M. Strauss-Kahn encore directeur général du Fonds Monétaire International. Un vœu passé déjà au bilan formidablement positif de l’ex présidentiable français en application d’une bonne vieille habitude celle de l’effet d’annonce, à savoir ce vilain travers consistant à vendre la peu de l’ours avant de l’avoir tué. C’est ce bilan magique qui a été brandi comme une excuse absolutoire dès la première heure du drame tragi-comique qui a décapité le FMI…

Cela a été un régal d’entendre certains médiacrates mentir comme des arracheurs de dents en exaltant les succès du satyre de Brooklyn dans le sauvetage des économies européennes en perdition. Mieux encore lorsque ces mêmes médiamenteurs nous assuraient froidement tout ignorer de la vie sexuelle pour le moins désordonnée du grand homme. Peu à peu cependant les langues se sont déliées, nécessité oblige : maintenir l’omerta devenait en effet difficile tant elle commençait à prendre eau de toutes parts !

Mais cette déroute de la première ligne du mensonge a laissé intact les trois suivantes… La suivante, venons-nous de dire, le bilan ultra positif à la tête de l’Institution financière internationale attribué à ce triste sire. Un argument traductible par : quelle honte, quel malheur de harceler un si grand homme, le sauveur de l’Union européenne avec de telles peccadilles ? Nous allons voir ce qu’il faut en penser…

Suite et source: http://www.lepost.fr/article/2011/05/31/2510634_le-vrai-bilan-de-strauss-kahn-au-fmi.html


29/05/2011

Le « troussage de domestique » met fin à la carrière de Jean-François Kahn…

Lu sur http://oumma.com/

FDF

.

DSK entraîne JFK dans sa chute…

.

« Hara Kiri. Après avoir provoqué un tollé en ayant qualifié la présumée tentative de viol commise par Dominique Strauss-Kahn de « troussage de domestique », Jean-François Kahn arrête le journalisme. Retour en images sur le dérapage d’un féministe à géométrie variable.

Il se voulait le pourfendeur de la « pensée unique » en lutte contre la « bien-pensance » : c’est réussi. A l’âge de 72 ans, Jean-François Kahn termine un demi-siècle de journalisme sur un commentaire d’une rare originalité qui offusqua, comme il se doit, les « bien-pensants ». Lundi 16 mai, au lendemain de l’annonce de l’arrestation de Dominique Strauss-Kahn alors soupçonné d’avoir commis un crime sexuel, l’ancien directeur de Marianne s’était exprimé à ce sujet au micro de France Culture  : « Je suis certain, enfin pratiquement certain, qu’il n’y a pas eu une tentative violente de viol, je ne crois pas, ça, je connais le personnage, je ne le pense pas. Qu’il y ait eu une imprudence (…), je sais pas comment dire, un troussage … un troussage de domestique », avait-il déclaré.

Suite à l’émoi suscité par de tels propos, Jean-François Kahn s’en est expliqué dans une tribune publiée trois jours plus tard sur le site de Marianne : « Je tenais à exprimer mon refus, presque viscéral, de croire à la violence absolument insupportable d’un viol et mon espérance qu’il s’agisse – et c’est alors que l’expression condamnable m’échappa – d’une tentative de « détroussage d’une femme de chambre ». D’où le tollé. Normal. Juste. Il ne s’agissait nullement dans mon esprit de minimiser quoique ce soit, et tous les présents le comprirent ainsi, mais d’exorciser l’idée du pire. L’expression n’en était pas moins totalement inacceptable ». Trop tard : le buzz sur Internet de sa déclaration et les condamnations de plus en plus nombreuses –notamment lors d’une manifestation de féministes dimanche 22 mai à Paris- ont amené le journaliste, selon des sources internes à Marianne, à prendre la décision de quitter le métier.

« Chaud lapin »

Dans son blog-notes, Jean-François Kahn rappelle qu’il entretient de « solides relations d’amitié » avec Dominique Strauss-Kahn. Signe de cette proximité : son épouse, la productrice de l’émission Ce soir ou jamais Rachel Kahn, a été le témoin d’Anne Sinclair lors de son mariage en 1991 avec celui qui était encore député socialiste. Sur l’antenne d’Europe 1, au jour de l’annonce du scandale, le journaliste admettait que son ami puisse être qualifié, à la rigueur, de « chaud lapin ». Mais comme tant d’« autres hommes politiques qui sautent sur tout ce qui passe », s’empressa-t-il d’ajouter.

La séduction frénétique : un trait de caractère qu’il ne faut « pas lapider », précise alors Jean-François Kahn. Ce terme connoté est révélateur : inconsciemment, la figure-repoussoir du barbu islamiste lui est précisément associé depuis une trentaine d’années. C’est d’ailleurs à ce type de personnage caricatural que le journaliste s’en était pris durant un débat organisé par le salarié de sa conjointe : en mai 2010, il était invité par Frédéric Taddeï à donner son point de vue, entre autre sujets, sur la burqa. A cette occasion, il fustigea Lies Hebbadj, le sparring partner de Brice Hortefeux dans sa lutte alors médiatisée contre la fraude aux allocations familiales imputée aux intégristes. Véhément, le journaliste était indigné par ce « type qui peut être fièrement polygame ». Moralité : en France, à en croire le prescripteur d’opinion de Marianne, le mode de vie d’un polygame affiché serait donc plus scandaleux que celui d’un libertin tendance « chaud lapin ».

Ni soubrette ni troussée

Ces dernières années, Jean-François Kahn s’était également engagé aux côtés des féministes de Ni Putes Ni Soumises, association en lutte contre le sexisme en banlieue. Les détracteurs du mouvement ont toujours reproché à ses animatrices d’avoir dévoyé un combat légitime en le réduisant à la stigmatisation ad nauseam du jeune-musulman-de-banlieue, devenu l’archétype unique en France du macho violent. En 2004, le directeur de Marianne était au premier rang lors de l’université annuelle du mouvement comme l’illustre cette photo.

Un an plus tard, il signera l’appel -formulé par Ni Putes Ni Soumises et relayé notamment par le Grand Orient de France– à manifester en faveur de la journée internationale des femmes. Intitulé « Pour un nouveau combat féministe », le texte laisse entendre « qu’il n’y a pas de combat plus urgent pour l’émancipation des femmes que celui de la lutte contre toutes les formes d’intégrisme et d’obscurantisme ». Ses rédacteurs précisent également vouloir « réaffirmer la liberté durement acquise des femmes à disposer de leur corps ». Parmi les cosignataires figurent de nombreuses figures de la gauche dont un certain « député PS du Val-d’Oise » : Dominique Strauss-Kahn.

Rétrospectivement, la posture féministe des deux hommes ne manque pas de piquant. Même si la présomption d’innocence pour l’ex-dirigeant du FMI demeure toujours valable dans l’affaire du Sofitel, un constat, d’ores et déjà, s’impose : les premiers éléments divulgués de l’enquête policière ainsi que les éléments relatifs au profil socio-culturel de la victime présumée suggèrent, au minimum et à ce jour, un abus d’autorité. Une attitude aux antipodes du respect de la « liberté des femmes à disposer de leur corps ».

Intégriste à son insu

A quoi pensait alors Jean-François Kahn en évoquant un « troussage de domestique » ? Le double mépris, sexiste et social, que suggère cette formule rappelle une autre forme de condescendance affichée par le journaliste. C’était en 2007. Lors d’un entretien accordé au mensuel Israël Magazine, l’intellectuel a détaillé son rapport personnel à la judéité. Avant d’indiquer curieusement à son interlocuteur que Marianne -l’hebdomadaire qu’il a fondé- était « l’un des journaux de France où il y a le plus de Juifs sionistes », l’homme a révélé sa vision singulière de la religion musulmane : « Je pense qu’il y a des musulmans athées – se définissant comme musulmans modérés – , des musulmans profondément démocrates et républicains. Mais ils sont modérés parce qu’ils ont pris de grandes distances avec la dogmatique islamique. Mais dès lors qu’il s’agit de musulmans qui adhèrent à la doctrine musulmane, je dirais qu’il n’y a pas de musulmans modérés. La majorité des musulmans sont non radicaux et non violents mais dès lors qu’ils adhèrent à la communauté musulmane, ils adhèrent à un dogme intégriste (…). L’islam est intrinsèquement intégriste, il n’a pas fait sa Révolution des Lumières ; cela n’empêche pas que des millions de musulmans peuvent participer de façon active au combat pour l’émancipation et la liberté ».

Nul doute que la « domestique imprudemment troussée », femme de chambre en réalité et pieuse musulmane selon son entourage, devrait méditer le sage conseil de Jean-François Kahn en s’empressant de « prendre de grandes distances avec la dogmatique islamique ». C’est à ce prix, assurément, qu’elle pourra enfin arpenter le sentier lumineux de « l’émancipation et de la liberté ». »

22/05/2011

Selon son avocat, Strauss-Kahn sera acquitté !!!

Eh bien, si c’est le cas, on aura assisté à la plus grande entourloupe du siècle !!! Et la Justice pourra se passer de son « J » majuscule. Et en plus, DSK pourra réclamer des dommages et intérêts. Les traces d’ADN ne sont elles pas une preuve? Déjà qu’il ose plaider « non coupable »… On marche sur la tête.

FDF

.

« Il plaidera non coupable, et en fin de compte il sera acquitté ». Dans une interview au quotidien israélien Haaretz,  Benjamin Brafman, un des avocats de Dominique Strauss-Kahn, assure que son client sera blanchidans le procès pour tentative de viol et agression sexuelle qui lui est intenté.

C’est la première interview d’un défenseur de l’ex directeur du Fonds monétaire international (FMI) depuis l’arrestation de ce dernier le 14 mai. « Rien n’est sûr, mais dans ce que je discerne dans l’enquête, il (Strauss-Kahn) sera acquitté (…) Il m’a beaucoup impressionné. En dépit des circonstances, il tient bien le coup », insiste l’avocat. « Il n’est pas heureux d’être accusé de faits qu’il n’a pas commis », a encore dit Me Brafman, venu en Israël pour participer à un évènement familial.

Me Brafman, 62 ans, est considéré comme l’un des grands maîtres du barreau aux Etats-Unis. Il a été l’avocat de plusieurs vedettes américaines, y compris du défunt Michael Jackson.

Source: http://www.lefigaro.fr/

20/05/2011

Dominique Strauss-Kahn, en liberté conditionnelle, va devoir faire face à un lot de dépenses inhabituelles…

Et ce n’est pas moi qui vais me faire du souci pour lui.

Même « éjecté » du FMI, il toucherait un « parachute doré » non négligeable… En outre, le couple Strauss-Kahn aurait une fortune cumulée comprise entre 35 et 55 millions d’euros. Il peut tenir longtemps en liberté conditionnelle… Au chômage maintenant, DSK a eu la bonne idée de démissionner avant qu’on ne le vire. Ainsi, il part avec une « prime de départ » d’un peu moins de 350 000 euros. Et en plus, il a plein d’amis; et pas seulement au PS…

Une chose m’interpelle: qui va venir faire le ménage chez lui ?

FDF

6 millions de dollars de caution, et le reste…

Dominique Strauss-Kahn et son avocat, William Taylor, au tribunal de New York, le 19 mai 2011.
REUTERS/Richard Drew/Pool

Jeudi soir le tribunal a accordé à Dominique Strauss-Kahn une liberté sous caution. Au moins jusqu’au 6 juin -date à laquelle DSK doit repasser devant les juges- l’ancien directeur du FMI, sera donc assigné à résidence, dans un appartement new-yorkais. Une liberté conditionnelle qui risque de lui coûter très cher. Pour l’heure, aucun chiffrage précis n’a pu être réalisé mais L’Expansion.com s’est prêté à l’exercice.

La caution : 6 millions de dollars au total

Le montant de la caution, lui, est connu. Le juge a demandé à DSK une caution d’un million de dollars, payable immédiatement, assortie d’un dépôt de garantie de cinq millions de dollars. Théoriquement cette somme doit être remboursée si le suspect se présente effectivement le jour de son procès. La caution n’est en effet pas une punition -puisque le suspect n’est pas encore déclaré coupable- mais seulement une garantie du fait qu’il restera sur le territoire jusqu’au verdict.

L’appartement : 10.000 dollars par mois ?

Pour pouvoir préparer sa défense, Dominique Strauss-Kahn sera assigné à résidence dans un appartement new-yorkais, loué par sa femme, Anne Sinclair. Pour l’heure, personne n’en connait l’adresse exacte, mais les rumeurs évoquent un appartement dans le quartier de Manhattan et plus précisément dans l’Upper East Side, non loin de Madison Avenue et de Central Park. En clair, un des quartiers les plus chics de la ville. A New York pour un appartement de bon standing, de plus de 100 m2, il faut compter quelque 10.000 dollars de loyer par mois. Si Dominique Strauss-Kahn est obligé d’y passer un an, ce qui n’est pas une hypothèse à exclure -en moyenne les pré-procès au pénal durent plusieurs mois – alors, le couple aurait à débourser aux alentours de 120.000 dollars pour l’appartement. D’ici là, l’ancien patron du FMI pourrait, selon la presse américaine, loger dans un appartement 3 pièces du Bristol Plaza, un hôtel de luxe, pour lequel il faut compter 14.000 dollars par mois.

Les honoraires des avocats : au moins 1000 dollars de l’heure

Sans grande surprise, DSK s’est entouré des meilleurs avocats américains. William Taylor est considéré comme l’un des meilleurs pénalistes de Washington. Quant à Benjamin Brafman, il a à son actif plusieurs acquittements de personnalités du show-biz ou du sport, parmi lesquelles Michael Jackson, soupçonné d’agression sexuelle en 2004. Là encore, il est très difficile de procéder à des estimations. Mais les honoraires de ces ténors du barreau sont très élevés. Contrairement à l’avocat de la victime présumée, ils ne travaillent pas gratuitement. En 2007, le Washingtonian magazine, estimait que pour s’offrir les services des pontes du droit pénal américain, il fallait débourser au bas mot entre 800 et 1000 dollars de l’heure. Il est aussi fort probable que Dominique Strauss-Kahn ait besoin des services de détectives privés, afin d’aller enquêter au plus profond dans la vie de son adversaire. Selon BFM TV, il faudra là encore compter 500 euros (710 dollars) de l’heure. Une défense qui promet donc d’être extrêmement coûteuse.

Le garde de sécurité : 200.000 dollars par mois

En plus d’avoir à payer des vigiles chargés de s’assurer qu’il ne quittera pas sa prison dorée, Dominique Strauss-Kahn va aussi devoir financer tout le matériel de sécurité, dont les caméras de vidéo-surveillance, qui seront installées son appartement. A elles seules, les dispositions pour la sécurité coûteront 200.000 dollars par mois, a estimé jeudi John McConnell, le procureur adjoint. Une somme qu’il faudra là encore multiplier par le nombre de mois passés en conditionnelle.

Un patrimoine pour faire face

DSK: ce que va lui coûter sa liberté

Dominique Strauss-Kahn et sa femme Anne Sinclair au Sénat en mars 2010.

REUTERS/Charles Platiau

Heureusement pour DSK, son patrimoine, ou plutôt celui de sa femme, devrait lui permettre de faire face à ces dépenses. Anne Sinclair, qui n’a jamais laissé tomber son époux depuis leur mariage en 1991, est en effet richissime. La petite fille de Paul Rosenberg, l’un des plus importants marchands de tableaux de la première moitié du XXe siècle, est toujours propriétaire d’un important lot de toiles de maître, qui lui assurent un patrimoine de plusieurs dizaines de millions d’euros. Selon un proche d’Anne Sinclair, cité récemment par L’Express, l’ancienne journaliste conserve encore quatre tableaux, « répertoriés » et « importants ». Par ailleurs, la femme de DSK est propriétaire de plusieurs biens immobiliers, dont un appartement dans le XVIème arrondissement (estimé 3 millions d’euros).

Quant à DSK, il n’est pas non plus à plaindre. Jusqu’à jeudi matin, il était le fonctionnaire le mieux payé au monde : un demi-million de dollars par an pour ses fonctions de président du FMI. Jeudi soir, son avocat déclarait à la Cour que son client gagnait 2 millions de dollars par an, et qu’ainsi il pourrait payer sa caution. En démissionnant du FMI, Dominique Strauss-Kahn devrait aussi toucher entre 318.000 et 349.000 euros, au titre de son parachute doré

A eux deux, les Strauss-Kahn possèdent également un appartement de 240 mètres carrés place des Vosges (acheté 4 millions d’euros), et une maison à Washington dans le quartier huppé de Georgetown (achetée 4 millions de dollars). Enfin, pour ses vacances, le couple possède un Riad à Marrakech (estimé 3 millions euros).

Source: http://lexpansion.lexpress.fr/

19/05/2011

Affaire DSK: Le nouveau mur des lamentations…

A se demander qui est véritablement la victime… Vont ils nous prendre pour des cons encore longtemps ???

FDF

.

 

Lettre Nationaliste et Identitaire

Par Pierre Vial– Président de Terre et Peuple

« La France a besoin de DSK pour renforcer le FMI et avoir une gouvernance mondiale ». Cette phrase, présentée comme l’expression de la pensée de Sarkozy, a été publiée dans Le Monde du 17 mai. C’est à dire alors que Strauss-Kahn marinait au fond d’une prison new-yorkaise. Elle a donc, de façon effarante, un côté surréaliste.

Mais il y a bien d’autres aspects surréalistes dans cette « affaire DSK ». Par exemple les déclarations des députés socialistes Jean-Jacques Urvoas (Finistère), Jean-Christophe Cambadélis (Paris), Jean-Marie Le Guen (Paris), de la vice-présidente socialiste du conseil régional d’Ile de France Michelle Saban, qui vont toutes dans le même sens : leur grand homme est, forcément, victime d’un complot. Il n’y a pas si longtemps on nous expliquait que les thèses complotistes étaient une tare typiquement d’extrême droite…

Mais en tout cas, toutes affaires cessantes, la communauté juive à laquelle appartiennent Strauss-Kahn et Anne Sinclair s’est mobilisée, d’un bloc, pour orchestrer protestations, dénégations, lamentations. Comme pour l’affaire Polanski, elle aussi assez glauque. Et pour les mêmes raisons : la solidarité communautaire doit être immédiate et inconditionnelle. Attali, Badinter et leurs semblables – en tête desquels, bien sûr, l’inévitable Bernard-Henri Lévy – sont montés au créneau sans hésiter une seconde (Jean-François Kahn sur France-Culture : « c’est un troussage de domestique »…bel exemple d’ignominie bourgeoise et de mépris graveleux).

Dans les media, presse écrite et radiotélévisée s’activent pour nous attendrir sur le sort pitoyable de Strauss-Kahn. Et le sort de la jeune femme noire agressée par Strauss-Kahn, dans tout ça ? Pas intéressant. D’ailleurs c’est une menteuse : on trouvera bien des psychiatres pour nous expliquer qu’elle est mythomane, voire nymphomane (c’est apparemment, en ce mardi soir 17 mai où j’écris ces lignes, la nouvelle ligne de défense des avocats de Strauss-Kahn)…

Le bon peuple sera-t-il dupe de tels montages ? Espérons qu’il saura résister au tam-tam médiatique. Heureusement, il y a encore un bon sens populaire et les Gaulois ont tendance à se dire que dans les histoires de fesses il n’y a pas de fumée sans feu, surtout avec un obsédé comme Strauss-Kahn (les langues commencent à se délier sur d’autres vilaines affaires)…

27/03/2011

Pire que Sarkö: si si, ça existe…

On ne pensait pas que ça pouvait exister. Ben si…


(Reçu par mail…).

FDF

.

Voici un lien qui vous donnera les informations concernant les conclusions de l’AJT (Agent Judiciaire du Trésor) sur la mise en accusation de DSK l’escroc !! 

 

http://www.politiquedevie.net/ 

Ou ici au cas le site serait  » indisponible  » :

http://www.renovatiotv.com/rubrique,kg-basano-presse-21mars11,1243205.html

J’ai, notamment, téléchargé les conclusions de l’AJT (du bocal)… Ca servira à un moment ou à un autre !!

Nous devons faire savoir au gens qui votent PS, que la politique de DSK est pire que celle du sarko !!