Francaisdefrance's Blog

28/10/2010

Et c’est pour qui le beau nonos ??? Hein?

C’est pour les inutiles de la République que sont SOS Racisme! Vous pensez bien bien, un bel os à ronger. Ils vont pouvoir casser du blanc… Servis sur un plateau, les champions de la préférence anti-nationale ! Au fait, ils n’ont toujours rien fait concernant le cinglé de Limoges? Pas de plainte, rien? Ah oui, c’est vrai, c’est un islamiste…

FDF

.

Plainte pour discrimination raciale à Rungis !

Le parquet de Créteil a ouvert une enquête à la suite d’une plainte d’un négociant en volailles du marché de Rungis qui s’estime victime de discrimination raciale, a appris l’AFP aujourd’hui de source judiciaire. 

Patron de la société Felix Fort, Karim R. estime que la Semmaris, qui gère le marché de Rungis, refuse de lui accorder un emplacement dans le nouveau pavillon de la volaille, en cours d’aménagement, en raison de ses origines maghrébines.

« Quand mon client a repris Felix Fort (qui était déjà installé à Rungis, ndlr), il a commencé à développer de la viande halal. Ca n’a pas trop plu qu’il y ait des Arabes dans le marché aux volailles. C’est très terroir », a affirmé à l’AFP l’avocat du plaignant, Maxime Cessieux. « Sans nouvel emplacement, la société de mon client est condamnée à fermer ses portes », a-t-il ajouté.

Après le dépôt d’une plainte pour discrimination en avril, le parquet de Créteil a ouvert une enquête préliminaire confiée à la police judiciaire.  Contactée par l’AFP, la Semmaris réfute toute discrimination. « Il suffit de voir la diversité des personnes qui travaillent au marché de Rungis pour voir que ces accusations ne tiennent pas », a récemment déclaré à l’AFP son PDG, Marc Spielrein.

Selon la Semmaris, la société Felix Fort s’est vu refuser un emplacement pour de strictes raisons légales: elle a violé à plusieurs reprises le règlement intérieur qui interdit de revendre des marchandises à des sociétés qui ne sont pas dûment immatriculées au registre du commerce. Cette société a d’ailleurs été redressée à hauteur de 800.000 euros pour des infractions de ce type commises entre 2003 et 2004.

« Le problème c’est que la société de mon client est la seule à se voir privée d’emplaçement alors que la pratique reste courante chez nombre de ses concurrents », soutient M. Cessieux, qui assure que son client respecte, depuis, la réglementation. Créé en 1969, le marché d’intérêt national (MIN) de Rungis est le plus grand marché de produits frais au monde.

Source: http://tinyurl.com/375bfza