Francaisdefrance's Blog

20/10/2011

Marie Dedieu: le comble de l’ignominie !!!

Ce sont vraiment des pourritures, des ordures, des sous-merdes! Les mots me manquent. Et pire, encore, ces fumiers ne subiront pas de représailles. C’est Gérard Longuet qui le dit! C’est honteux!
Mais envoyez la Légion! Et PAS de prisonniers !!!
Et comme dit Henri: « 

pas de représailles ?  
J’ai du mal à le croire :une poignée de commandos et se serait réglé non ?
Ça chie dans son froc ou quoi ?
Cela s’appelle aussi de la désertion devant l’ennemi ! »
FDF
.

Les ravisseurs de Marie Dedieu veulent vendre sa dépouille !!


  • Les ravisseurs de Marie Dedieu, enlevée au Kenya, et décédée en Somalie, cherchent à vendre sa dépouille.

    Les ravisseurs de Marie Dedieu, enlevée au Kenya, et décédée en Somalie, cherchent à vendre sa dépouille.

    Photo : Reuters

+ LIRE AUSSI. L’otage enlevée au Kenya est décédée

Gérard Longuet, ministre de la Défense, a annoncé jeudi que les ravisseurs de Marie Dedieu, l’otage française morte en Somalie, cherchaient « à vendre sa dépouille », précisant toutefois que l’armée française ne mènerait pas de représailles.

« Le comble de l’abjection »

« Les preneurs d’otages cherchent même à vendre la dépouille, c’est le comble de l’abjection », a déclaré M. Longuet sur i-TELE, à propos de Marie Dedieu, dont la mort a été officialisée mercredi. Mais la France ne mènera pas de représailles car les preneurs d’otage ne sont qu’une « petite bande », a-t-il ajouté.

« Prendre une femme de cet âge, malade, paralysée, ne pas lui donner ses médicaments, laisser développer une septicémie dont elle est vraisemblablement morte, et proposer la vente de la dépouille ! Ce sont des gens qui ne méritent que le mépris », a déclaré M. Longuet.

Cependant, l’armée française ne programme pas de représailles car il s’agit « d’une petite bande, d’une petite minorité, une exception qui déshonore ce territoire, mais ce n’est pas le territoire », a-t-il souligné.

« Peu de chances qu’ils soient punis »

L’armée kenyane intervient en revanche car « le tourisme est un des facteurs de développement du Kenya. Ils ne peuvent laisser des pirates d’origine somalienne faire la loi sur leurs côtes et peut-être demain dans leurs réserves », a expliqué le ministre.

M. Longuet s’est montré pessimiste sur les chances de voir les ravisseurs de Marie Dedieu, morte à 66 ans, jugés et punis. « Le plus vraisemblable est qu’ils se détruisent eux-mêmes parce que c’est un climat de guerre civile permanent. »

La mort de Marie Dedieu, tétraplégique souffrant d’un cancer et d’insuffisance cardiaque, avait été annoncée mercredi par le ministère des Affaires étrangères. Marie Dedieu vivait depuis une quinzaine d’années au Kenya.

Source: http://www.ouest-france.fr/