Francaisdefrance's Blog

11/11/2011

Haro sur Guillaume Ayné, directeur général de SOS-Racisme !

Les curieuses méthodes du directeur de Sos Racisme pour défendre la liberté d’expression

SITA pour Riposte Laïque 223Aux côtés de mes amis de gauche, lors de l’affaire des caricatures de Mahomet, j’avais soutenu Charlie Hebdo, sommé qu’il était de se soumettre aux interdits islamiques et, finalement, mis en demeure par des associations musulmanes soi-disant modérées. La République ayant tenu à ses principes, ces charlots musulmans qui voulaient restreindre la liberté d’expression ont fini par perdre le procès. A cette occasion, le journal satirique a même publié un petit texte que j’avais intitulé : « Ce n’est même pas une caricature ! ». J’y avais démontré que Mahomet, prescripteur et pratiquant actif du jihad, sabre en main, est bien pire que les esquisses qu’en ont fait les Danois et nos dessinateurs français. Les jihadistes musulmans savent très bien que c’est l’exemple de Mahomet qui les inspire. La bombe placée par le caricaturiste danois dans le turban de Mahomet reflétait une certaine vérité. C’est pour cela que bien des musulmans se  sentirent blessés.

A l’époque du procès contre Charlie Hebdo, j’étais encore en odeur de sainteté auprès de la revue Prochoix et de mes amis de gauche. Mais entre-temps, ces compagnons de route sont restés en si bon chemin : ils s’en donnent à cœur joie, tout autant que le régime saoudien, contre les islamistes et contre les extrémistes. Autrement dit, mes amis de gauche s’occupent des feux de diversion et nous laissent nous attaquer, nous autres ripostards laïques, au cœur du réacteur, à l’islam, à cette vénération mortifère et meurtrière du Coran et de Mahomet. Voilà donc le buisson ardent, source de tous nos ennuis, à commencer par ses premières victimes : les musulmanes et les musulmans. Il est aussi la pomme de discorde entre Riposte Laïque et nos anciens amis de gauche. Touche pas à l’islam, nous disent-ils tous en cœur, sinon nous vous collons l’étiquette d’extrême droite, surtout que vous vous associez à des actions où le Bloc Identitaire est présent !

SOS-Racisme et toute la gauche, pour des raisons bassement électoralistes, se sont ainsi laissés engluer dans l’hypocrisie : Harlem Désir, Malek Boutih, Fadela Amara, Dominique Sopo, Guillaume Ayné, Ni Putes Ni Soumises… savent très bien que c’est l’islam qui prescrit la soumission, au quotidien. Ils savent très bien que c’est l’islam qui (…)

La suite sur :
http://ripostelaique.com/le-directeur-general-de-sos-racisme-se-comporte-comme-un-barbu.html

SOS-Racisme est déjà islamisé par le sommet

Avant mon débat télévisé ce jeudi 17 juin 2010 face à M. Guillaume Ayné (1), je croyais naïvement que l’islamisation concernait les fameux territoires perdus de la République, des converti(e)s bien circoncis ou hermétiquement bâchées et que le gros des troupes était constitué de « born again » parmi les nés de parents musulmans. Je dois déchanter et avouer mon erreur de diagnostic.

Il faut que je me fasse à l’idée que l’islamisation des esprits est autrement plus avancée que je ne pensais. Cette maladie infectieuse qui se nomme hypocrisite aiguë atteint désormais le sommet de SOS-Racisme. Elle s’est directement attaqué aux méninges de son élite.

Je crains que Mohamed Sifaoui n’ait réussi à diffuser les germes de cette terrible maladie, endémique en terre d’islam. Elle se manifeste par des contorsions visant à ne pas toucher ou laisser toucher à l’islam, c’est à dire aux prescriptions du Coran et aux pratiques les plus basiques héritées de Mahomet. C’est que ces prescriptions et pratiques permettent, au quotidien, de consolider des ghettos communautaires au sein de la Cité. Elles renforcent les liens au sein de la communauté transformée ainsi en isolat qui fait plus ou moins tache. A la Goutte d’Or comme ailleurs.

Oui, je suis aujourd’hui en mesure de dire que M. Sifaoui, éminent membre de SOS-Racisme, a fini par convaincre ses dirigeants qu’il fallait s’occuper des feux de diversion nommés (…)

La suite sur :
http://ripostelaique.com/SOS-Racime-est-deja-islamise-par.html

Voilà deux textes bien envoyés. Il ne reste plus qu’à… les envoyer vraiment ! C’est très simple avec la méthode Amnesty International SITA : une lettre dans une enveloppe timbrée, envoyée par la poste (voir tinyurl.com/6r4fsu et tinyurl.com/d95pa9)
Et c’est très efficace (voir tinyurl.com/c44rvr)

A qui envoyer ces deux textes ?
Aux divers sous-fifres et pôtes du directeur de S°S Racisme, Guillaume Ayné, pour le poignarder dans le dos afin qu’il se fasse virer comme l’Aounit s’est finalement fait virer du MRAP.

On a fini par avoir la peau du Mouloud, on aura celle du Guillaume, avec d’autant plus de délectation qu’on ne peut même pas trouver à ce dernier ni le prétexte ni l’excuse d’être prisonnier de sa naissance.

Action SITA : imprimer, adresser, poster : la nouvelle façon de poignarder _ dans le dos

Un timbre de base tarif « 20 grammes » permet d’envoyer deux feuilles, c’est à dire quatre pages en recto-verso.
Pour simplifier, vous pouvez utiliser la version PDF quatre pages ci-dessous composée à partir des versions PDF de chaque texte*.

Articles ripostelaique.com - Guillaume Ayné -  Les curieuses méthodes du directeur de Sos Racisme pour défendre la liberté d’expression - SOS-Racisme est déjà islamisé par le sommet
ripostelaique_com-les_curieuses_methodes_du_directeur_de_sos_racisme_deja-islamise_pour_defendre_la_liberte_d-expression.pdf

Vous trouverez les adresses postales des divers Komintern régionaux de S°S Racisme à la page Je Suis Partout de leur site internet.
Vous trouverez les noms des principaux potes à pas toucher de Guillaume Ayné sur la page SOS Racisme > L’équipe.

Voilà, ce n’est pas plus compliqué que ça de poignarder un directeur de S°S Racisme dans le dos.

Vous avez une enveloppe ? Un timbre ?
Alors vous avez le……… P O U V O I R ……
… de poignarder dans le dos toute personne publique.

Éventuellement, vous pouvez recenser votre action au sitathon.blogspot.com afin d’inciter d’autres internautes à agir de même, et vous inscrire à la lettre d’information alertes-sita.blogspot.com pour être averti des prochaines actions.

* Les versions pdf de chaque texte sont obtenues en cliquant sur l’icône PDF en bas à gauche des articles. Choisir la taille du texte (12, 13 ou 14 points) permet de remplir de façon optimale les pages, pdfescape.com permet de retoucher éventuellement la mise en page, pdfjoin.com permet de regrouper les deux PDF en un seul.

Source: Sitamnesty

19/08/2011

Montluçon: changement de programme pour la future mosquée.

Voici que le maire reçoit des « dizaines de lettres d’insultes »… De contestation plutôt. Il semble qu’il tienne à son poste, monsieur le Maire…
FDF

.

Le maire réfute le projet d’un minaret

Dans un communiqué du 17 août (*), Daniel Dugléry, maire de Montluçon, dit avoir découvert « avec stupéfaction les déclarations de M. Lamachi », le président d’As Salam.

« Le projet porté par son association n’a jamais évoqué une mosquée avec un minaret de quinze mètres et appel à la prière », explique l’élu. La note explicative du dossier de l’architecte précise pourtant que : « le projet consistera à fermer l’auvent existant et à construire un minaret sur la façade principale ». Il en a donc été question.

Néanmoins, le maire précise : « A aucun endroit dans l’arrêté du permis de construire, le mot « minaret » n’est mentionné. Il y aura une surélévation qui vise à donner une unité architecturale qui corresponde à ce que voulait l’association. Mais je ne veux pas qu’on emploie le mot « minaret » ».

Le maire, comme le permis de construire, parlent de l’« aménagement d’un centre cultuel et socioculturel dans un bâtiment artisanal ». Les deux ajoutent qu’ « aucun élément de l’édifice n’excédera de trois mètres le faîtage du bâtiment existant ».

Contacté par téléphone, le maire explique en fait que la hauteur de la « surélévation » a été réduite par rapport au projet, et qu’elle ne dépassera donc pas les 8, 94 mètres. Ce qui lui fait dire « si on n’en avait pas parlé, personne n’aurait rien vu ».

Pour le maire, cette affaire est « une tempête dans un verre d’eau, qui risque de provoquer des réactions [qu’il] déplore par avance ». Plusieurs dizaines de lettres d’insulte de toute la France lui sont déjà parvenues. « Alors que je me bats depuis 10 ans pour que tous vivent en bonne intelligence, et que Montluçon avait été épargné, on tombe dans ce mauvais débat national », regrette Daniel Dugléry.

De son côté, l’association As Salam a vu les partis extrémistes s’accaparer de l’affaire. « Nous faisons face à des commentaires racistes. Notre but n’est pas de créer de débats ou une polémique », explique Aziz Lamachi.

« Nous voulons être discrets et surtout apaiser les tensions. Et nous voulons respecter l’aspect et l’architecture des mosquées avec une petite tour, mais rien d’ostentatoire », précise-t-il désormais.

Il s’agirait donc d’un « malentendu entre la mairie et l’association ». Les deux parties ajoutent, pour conclure, qu’elles doivent se rencontrer à la fin du mois pour « discuter calmement ».

Source: http://www.lamontagne.fr/

Pour les curieux: http://tinyurl.com/3ccs9k9

05/04/2011

On va les plaindre…

Et dire qu’il y a des cons de français qui vont donner… Et puis il y les autres qui vont le faire sans s’en rendre compte en payant leurs impôts… Et dire qu’il y en a qui vont croire que cette verrue islamiste se construit UNIQUEMENT avec l’argent des fidèles… Et encore heureux qu’il y en a qui se sont battus contre cette construction inutile en terres chrétiennes : http://sitamnesty.wordpress.com/pressbook/

Et qu’ils en soient remerciés.

FDF

.

La mosquée se construit péniblement avec l’argent des fidèles

Sur le site de la mosquée, à l’entrée sud de la ville de Tournon, le travail avance à pas comptés : ce sont uniquement les dons de la communauté locale qui financent les travaux. Ici les financements des pays du Golfe persique ne sont « pas souhaitables ».Sur le site de la mosquée, à l’entrée sud de la ville de Tournon, le travail avance à pas comptés : ce sont uniquement les dons de la communauté locale qui financent les travaux. Ici les financements des pays du Golfe persique ne sont « pas souhaitables ». 

1 / 3

Il en a fallu du temps pour voir s’ériger la mosquée de Tournon… et il en faudra sans doute encore pour la voir achevée.

Ce projet, qui remonte à la fin des années 1980, s’est d’abord englué dans des considérations politico-juridiques, conclues par une décision en mars 2010 de la cour d’appel de Lyon qui interdisait à la ville de Tournon de louer le terrain par un bail emphytéotique. L’association culturelle arabo-islamique a dû se résoudre à acquérir les lieux. « Au prix fort (65 000 € les 250m 2, NDLR), selon son responsable. Nous n’avons jamais reçu d’aide ».

Et aujourd’hui, la construction avance à pas comptés…

Source: http://www.ledauphine.com/