Francaisdefrance's Blog

19/03/2012

Délinquance et violences gratuites: il y a de la demande…

Tolérance zéro – Photo d’illustration

.

Sigean. Un moniteur de tennis et ses élèves agressés !

Autour de Jérôme Gestin, Ewen, Pablo et William.
Autour de Jérôme Gestin, Ewen, Pablo et William.
.

Mais ça va aller jusqu’où, ces violences? La tolérance zéro, c’est pour quand? Il faut des exemples » ! En outre, les méthodes employées dans ce cas ne sont que malheureusement trop connues. C’est comme si c’était « signé »…

FDF

.

Lundi dernier à 20 h 30, tandis que Jérôme Gestin donne son cours de tennis à ses élèves de 10 à 14 ans de l’école de tennis du club sigeanais, zone des Aspres, un groupe d’enfants du voisinage arrive et commence à insulter les élèves, à lancer des pierres et des canettes. Le moniteur nous explique : « Je suis sorti leur dire d’aller jouer plus loin, ils ont refusé, revendiquant le droit d’occuper le court de tennis. Alors, je demande à un jeune d’aller chercher ses parents pensant trouver un appui de la part des adultes. Je discute avec le père et tandis qu’il repart avec son fils, les choses dégénèrent. L’un des enfants agresseurs prétend à sa mère qu’il a été blessé à la main par un jeune élève, ce qui est faux bien sûr, mais cela suffit pour créer une explosion de colère. Soudain, un camion et une voiture stoppent devant le court de tennis. Dix personnes font irruption sur le terrain, escaladant le grillage. J’appelle les gendarmes avec mon portable, mais un homme me l’arrache et un autre prend ma raquette et m’envoie un coup-de-poing ». Sous les yeux des enfants terrorisés, Jérôme est carrément passé à tabac par cinq ou six individus qui s’acharnent sur lui à coups de poing et de pied tandis qu’il est à terre. Des Sigeanaises venant participer au cours préviennent les gendarmes.

Les agresseurs s’enfuient. Transporté en sang à l’hôpital par les secours, Jérôme, blessé au nez et à la tête, présente plusieurs hématomes sur le corps et souffre de douleurs au thorax. Après deux jours d’ITT, le moniteur a porté plainte, tout comme le président du Tennis-Club et M. le maire. Bien que souffrant toujours au niveau du thorax, Jérôme Gestin a repris son travail. Mais suite au traumatisme physique et choqué par l’agression, il refuse d’enseigner sur les courts où s’est produit son passage à tabac tout comme les élèves et parents d’élèves, tous traumatisés par cette sauvage agression. Le président, le bureau et les adhérents et de nombreux clubs sportifs déplorent ces agissements de violence et soutiennent Jérôme, d’autant que le club affiche une belle réussite au plan local avec 150 adhérents et d’excellents résultats en rencontres et compétitions régionales. Une enquête est ouverte.

Source: http://www.ladepeche.fr/

03/09/2010

Dimanche, grillez la saucisse avec la NDP de l’Aude.

Voilà une bien sympathique et patriotique réunion. Mérite d’être signalée…

FDF

.

Dimanche 5 septembre, rendez-vous amical de la NDP dans l’Aude…

41765_100000478302898_5912_n.jpg

Afin de commémorer le souvenir de la victoire remportée par le Comte Olivier, lieutenant de Charlemagne, contre les Maures au IXème siècle, les militants de la Nouvelles Droite Populaire de l’Aude invitent leurs amis à venir nombreux le dimanche 5 septembre sur le lieu de cette bataille  (Notre-Dame de l’Olive, entre Embres et St Jean de Barrou), pour un pique-nique amical.

Comme l’indique le titre de cet événement, « viens griller ta saucisse« , il sera possible de faire griller des saucisses (ou toutes autres victuailles…) sur place à partir de 12 h 00. Le repas sera tiré du sac, chacun apportera son pique-nique.

Après le déjeûner champêtre et avant les interventions politiques, un olivier sera planté en hommage au Comte Olivier.

Afin de simplifier les choses, le rendez-vous est fixé à 10 h 30, à la sortie de Sigean sur l’autoroute A9 (entre Narbonne et Perpignan). Les participants seront ainsi guidés vers le lieu où se déroulera la fête.

Précisions historiques : La Chapelle Notre-Dame de l’Olive est née d’un vœu exaucé d’un chef de l’armée chrétienne, le Comte Olivier, lieutenant de Charlemagne, de triompher des Maures. Originellement, elle abritait en son sein une statue de la vierge portant sur son bras gauche l’enfant-Dieu et de sa main droite un rameau d’olivier déposé par le Comte afin d’honorer la paix mais également son nom. La madone ayant été dérobée, on lui a substitué une vierge du XVème siècle, qui a également disparu. La Chapelle est accessible par Embres ainsi que par St Jean de Barrou.

Inscriptions : ndp.herault.34@voila.fr