Francaisdefrance's Blog

13/12/2011

Un homme d’une trentaine d’années passé à tabac et poignardé par des « jeunes » !

Et je pense que bon nombre d’entre nous résidant en ville se sont déjà trouvé confrontés à cette situation. Moi le premier; mais cette fois là, les « jeunes » se sont barrés. Il valait mieux pour eux… On ne courre jamais aussi vite qu’un véhicule dont le conducteur ne veut pas se laisser emm……..

C’est pas moi, m’sieur !

FDF

.

Il demande aux « jeunes » de se pousser : tabassé et poignardé !

Un homme d’une trentaine d’années a été passé à tabac et poignardé par des jeunes, mercredi, en fin de journée sur la place de la République. Qu’est-ce qui a provoqué un tel déchaînement de violence ? Un geste…

Alors qu’il circulait, en voiture, dans la rue de la Révolution, le trentenaire a demandé à quatre jeunes, empiétant sur la chaussée, de se pousser. Ce qu’ils ont fait. L’homme est allé ensuite se garer sur le parking “des puces”. Il a été agressé par les jeunes alors qu’il sortait de son véhicule. Ces ados l’avaient suivi.

Touché à la plèvre

Le conducteur a été passé à tabac, recevant même des coups de pied alors qu’il était au sol. Dans l’affaire, un « jeune » lui a même infligé un coup de couteau. Touché à la plèvre, le trentenaire a été évacué vers l’hôpital de Sète. Il a bénéficié de trois jours d’ITT.

L’un des ados a été identifié et placé en garde à vue. Après une rapide enquête, ses complices l’ont rapidement rejoint. Ils sont tous âgés entre 15 et 17 ans. Au cours des auditions, les responsabilités de chacun ont pu être établies.

Par la même occasion, l’un des suspects, impliqué dans un bris de vitre à la médiathèque, a également pu être confondu grâce à ses empreintes digitales. Les quatre Sétois ont été déférés hier au Parquet des mineurs du tribunal correctionnel de Montpellier.

Source: http://www.midilibre.fr/

14/08/2011

Soldes d’été: encore des affaires à faire…

Notamment à Sète… C’est du moins ce que j’ai pensé en voyant cette photo (ci-dessous). Mais je mets pas de babouches.

FDF

.

Photo V. DAMOURETTE