Francaisdefrance's Blog

31/12/2011

Sénatoriales: la gauche a investi un élu islamiste intégriste comme « grand électeur » !

La charia et la lapidation au programme du PS ? On pourrait le soupçonner quant à l’info qui suit…

Il faudra le faire agréer, le vaccin anti-gauche.

FDF

.

Un « grand électeur » prônant la charia en France…

Nord Eclair revient aujourd’hui sur l’actualité politique de 2011 dans le nord,

« Une autre surprise. Un lecteur stupéfait a découvert que parmi les grands électeurs retenus par le PS figurait un responsable d’association islamique qui, l’an dernier, devant une caméra de télévision ne cachait pas son intérêt pour l’application de la charia et de la lapidation dès lors que plus de 50 % de la population d’une ville est de religion musulmane« 

Le même quotidien s’était interrogé sur ce casting dans un article de juillet

« En le faisant figurer sur sa liste des délégués supplémentaires qui éliront les sénateurs, la majorité municipale s’est-elle discréditée ? Nombreuses sont les réactions à l’encontre de Rachid Gacem qui, l’an dernier, militait pour un islam pur et dur. » (…) C’est un certain Ahmed B. qui, le premier, s’est étonné de la présence du nom de Rachid Gacem en 50e position parmi les 75 délégués supplémentaires et suppléants proposés au conseil municipal le 17 juin dernier par la liste Roubaix-Ensemble (élus municipaux socialistes, centristes du MoDem, communistes, radicaux de gauche et membres de la société civile).
Ahmed B. a de la mémoire. Il se souvient très bien des propos de Rachid Gacem devant les caméras de John-Paul Lepers. Alors trésorier de la mosquée Abou Bakr en septembre dernier, M. Gacem trouvait normal que la charia ait force de loi en France dès lors que l’islam y deviendrait majoritaire.
Et Ahmed B. n’est plus seul à considérer « hallucinant » que Rachid Gacem soit aujourd’hui considéré comme fréquentable par les élus de la majorité et que cela ne suscite chez eux aucun état d’âme »

Et le responsable socialiste local assume totalement rapporte Nord Eclair : « Amateurisme est un terme qu’André Renard, qui a participé à l’élaboration de cette liste, n’apprécie pas du tout. Pour lui, il n’y a pas et ne devrait pas avoir d’affaire Gacem. C’est une tempête dans un verre d’eau. Pas question de jeter la pierre en direction de l’ex-trésorier de la mosquée du Pile. « Chaque élu devait fournir un ou deux noms de personnes disponibles pour l’élection sénatoriale le 25 septembre. Chacun a puisé dans le cercle de ses relations personnelles et c’est ainsi que le nom de Rachid Gacem est apparu », explique M. Renard. suite

Source: http://www.islamisation.fr/

09/09/2011

Encore une mise en examen d’un élu ! Il est du…………………………………….

Parti Socialiste !!!

.

Il nous gâte, le PS, en ce moment. Rien d’étonnant que Titine soit surexcitée… En pleine campagne électorale, ça devrait refroidir les esprits, pourtant…

FDF

.

Marchés publics : un maire PS et candidat aux sénatoriales mis en examen

Le maire (PS) de l’Haÿ-les-Roses et candidat aux sénatoriales dans le Val-de-Marne, Patrick Sève, a été mis en examen jeudi 8 septembre 2011 pour octroi d’avantages injustifiés et soustraction de fonds publics dans une enquête sur les marchés publics de sa ville, a-t-on appris de source judiciaire.

Placé en garde à vue mardi dans les locaux de la police judiciaire du Val-de-Marne, cet ancien député de 59 ans, maire de l’Haÿ-les-Roses depuis 1992, a été remis en liberté sous contrôle judiciaire sur décision du juge d’instruction de Créteil chargé de l’affaire.

Le directeur des services techniques de la mairie et deux gérants d’entreprise sont déjà mis en examen dans cette enquête qui a débuté en 2010 à la suite d’un signalement de Tracfin, la cellule anti-blanchiment du ministère de l’Economie, et qui porte sur les conditions d’attribution de certains marchés publics.

« Ce n’est pas une surprise, sa gestion a toujours été opaque. C’est la fin d’un mauvais film pour l’Haÿ-les-Roses », a accusé Jacques Yvars, chef de file (UMP) de l’opposition municipale.

M. Sève doit par ailleurs conduire une liste d’union de la gauche rassemblant notamment le PS, Europe Ecologie-Les Verts et le PCF aux prochaines élections sénatoriales du 25 septembre.

Cette mise en examen « peut poser problème. Il va falloir consulter nos partenaires. Ce n’est en tout cas pas une bonne nouvelle pour le PS », a indiqué à l’AFP Patrick Carvounas, patron de la fédération socialiste dans le Val-de-Marne.

Contactée par l’AFP, l’avocate de M. Sève n’a pas souhaité faire de commentaires « dans l’immédiat ».

Source: http://www.lagazettedescommunes.com/