Francaisdefrance's Blog

06/01/2012

Et encore une augmentation concernant la répression des délits routiers !

Payez, bonnes gens, payez! Voir: http://tinyurl.com/7958nw4

Si notre gouvernement a décidé une plus forte répression (financière) des délits routier, c’est uniquement car il s’intéresse à votre sécurité. Et également car il n’y a pas eu de vrai hiver, avec neige, verglas et tout. Vous êtes trop sortis sur les routes, voulant profiter d’une saison trop douce. Saleté d’hiver qui n’a pas tenu ses promesses!

 Je parie qu’il y en a qui ont pensé à autre chose: renflouer les caisse de l’Etat, par exemple. Franchement; est-ce que c’est le genre de la maison?

Bande de médisants…

FDF

.

+14,6% tués sur les routes en décembre

Le nombre de personnes tuées sur les routes de France métropolitaine en décembre a augmenté de 14,6% par rapport à la même période en 2010, avec 338 morts contre 294, a annoncé aujourd’hui la Sécurité routière, qui lie ce résultat « médiocre » à « la douceur de cette fin d’année ».

Sur l’ensemble de l’année 2011, 3970 personnes ont perdu la vie sur la route, un nombre en très légère baisse par rapport à l’année précédente (-0,55%, 22 vies sauvées), avait annoncé hier soir le délégué interministériel à la Sécurité routière, Jean-Luc Névache.

« Décembre apparaît comme un mois médiocre dont les résultats s’expliquent en bonne partie par la comparaison avec ceux exceptionnels de décembre 2010, mois particulièrement hivernal (le plus froid depuis 1963) avec des successions d’épisodes neigeux très propices à la baisse de la mortalité routière. La douceur de cette fin d’année a au contraire incité de nombreux usagers à circuler, notamment à deux-roues », explique la Sécurité routière.

Sans ce mois « médiocre », la mortalité routière annuelle aurait pu atteindre un plus bas exceptionnel, précise-t-on de même source: « en année glissante, le nombre de personnes était ainsi, fin novembre, en baisse significative (de 1,9%, soit -76 tués) par rapport à la même période, un an auparavant. Avec 3.927 tués, il était à son plus bas niveau depuis l’immédiat après-guerre ».

Source: http://www.lefigaro.fr/

29/06/2011

Sarkö-Fillon: « je t’aime, moi non plus »…

Pas besoin d’aller vous enfermer dans les salles obscures, en ce moment. Tout se joue  en « direct-live », en France. Entre Martine Aubry qui annonce sa candidature à la présidentielle 2012 en occultant les primaires du PS, Europe Ecologie qui fait pitié tant les acteurs sont pitoyables et Sarkö Ier qui normalement devrait emporter le premier prix d’interprétation au prochain festival de Cannes tellement son jeu est évident, nous sommes aux premières loges avec les médias… Quel cinoche!

FDF

.

« P….., encore un an ! »

Sarkozy et Fillon jouent l’unité pour contrer le PS

Le chef de l’État s’est affiché au côté de son Premier ministre pour jouer du contraste avec la joute électorale qui s’engage au PS.

Click here to find out more!

« Nicolas Sarkozy en déplacement dans le fief de François Fillon, ce n’était pas arrivé depuis 2007. Et pour cause, les relations entre le président et son Premier ministre ont longtemps été tendues. Mais mardi matin, les deux hommes affichent une parfaire unité au cours d’un déplacement sur le thème de la sécurité alimentaire à Sablé-sur-Sarthe.

L’occasion est trop belle de parasiter l’entrée en campagne de Martine Aubry. La première secrétaire du PS annonce le matin même sa candidature à la primaire depuis sa ville de Lille. Au moment même où elle prononce son discours, Nicolas Sarkozy et François Fillon visitent un élevage de poulets jaunes de la coopérative de Loué… L’objectif : montrer que l’exécutif est au service des Français quand le PS court le risque d’étaler ses divisions pour départager Hollande, Montebourg, Valls, Royal et Aubry.

Le « sens de l’État de Fillon« 

Lâcher de poulets en dehors de leur abri, caresse d’un poussin, arrêt devant un buffet de produits locaux… l’image est soignée. Nicolas Sarkozy et François Fillon, venus en hélicoptère, se rendent dans l’exploitation dans la même voiture. Tous deux en costume gris, l’un rayé, l’autre uni, s’accordent même un très court aparté, pour mieux scénariser leur entente. « Nous sommes très fiers que la deuxième visite d’un président de la République, après le général de Gaulle, soit celle de Nicolas Sarkozy », déclare un peu plus tard le chef du gouvernement en inaugurant la table ronde sur la sécurité alimentaire qui conclut la visite.

Nicolas Sarkozy, lui, se charge de répondre par avance à ceux qui pourraient s’étonner de voir les deux hommes sur les terres de François Fillon : « Le fait qu’il soit Premier ministre et enfant de la Sarthe, ça ne doit tout de même pas m’empêcher de venir ! » lance-t-il devant 2 000 personnes, dont les quelque 1 030 producteurs de poulets de Loué, success story de la région. Et le chef de l’État de vanter le travail de son Premier ministre : « François Fillon s’est dédié depuis quatre ans au service de la France. » Tonnerre d’applaudissements dans la salle. Alors Nicolas Sarkozy en rajoute : « Ce fut toujours pour moi un grand soutien que de pouvoir compter sur le conseil et le sens de l’État de François Fillon. » Oublié, le temps où il le traitait de simple « collaborateur« …

Tacle à Martine Aubry

Nicolas Sarkozy soigne aussi son image de président au service des Français. Comme lors de sa conférence de presse à l’Élysée la veille, il vante son action en faveur « de l’intérêt général ». « C’est la spécificité du rôle de François Fillon comme du mien : coller aux préoccupations des Français. » Et la préoccupation du jour, c’est l’agriculture. Nicolas Sarkozy n’a pas assez de mots pour vanter la qualité des produits, dont les poulets Label rouge sont érigés en symbole. « Vous ne vous en sortirez que par la qualité (…) c’est encore plus important que le prix », avance-t-il, en appliquant son raisonnement à l’industrie. Pour les y aider, le président se prononce pour réserver une partie du marché de la restauration collective pour « les produits de qualité ». Une volonté déjà affichée le 15 juin dernier par Martine Aubry, lors de son déplacement chez un éleveur de l’Oise. Le chef de l’État dénonce enfin les importations incontrôlées de productions dont la traçabilité n’est pas toujours assurée. Avant d’apostropher la grande distribution : « Partagez la valeur avec les éleveurs ! »

Mais au-delà de l’agriculture, c’est l’ensemble de sa politique que le président défend. « De la sécurité alimentaire à la sécurité routière », le président trace une parallèle. Avec au passage un nouveau tacle à Martine Aubry et les 35 heures. « Le travailler moins (…) on a vu ce que ça a donné, des chômeurs en plus et des salaires en moins. » On ne saurait être plus clair, le président est en campagne sans le dire. Avec le soutien de son Premier ministre. »

Lu sur Le Point.fr

30/05/2011

Les nouveaux kamikazes…

Encore un automobiliste désespéré par les nouvelles mesures « sécuritaires » sur les routes: il se jette sur un radar ! Un martyr…
FDF
.
Un radar fixe

Un radar fixe | MAXPPP

Dimanche matin,un automobiliste s’est encastré dans un radar fixe installé sur le bord de la nationale 13 au Pecq-sur-Seine dans les Yvelines.

Que s’est-il passé ?

Selon les constatations de la police, le conducteur se serait assoupi au volant. Il était 6h du matin !
Pas de bléssés graves, heureusement.
Il a été transporté,cependant, avec sa femme et son enfant présent dans le véhicule, pour des examens à l’hôpital.

Quant à lui, le radar qui flashait les automobilistes franchissant les 50 km/h sur cette portion de route très fréquentée, a été détruit sous la violence de l’impact rapporte TV5Monde

On ne sait pas à quelle vitesse il circulait …
Et encore moins si le radar, dans un ultime réflexe de survie, à transmis l’information, flash à l’appui !

Maintenant, est-ce que ce conducteur sera inculpé pour destruction de radar ?
On ne sait jamais !

Il va être convoqué prochainement au commissariat de Saint-Germain-en-Laye, chargé de l’enquête pour s’expliquer…

Source: Le Post via TV5.

23/05/2011

On les regrettera…

Adieu à ce panneau
qui était placé avant les radars

Et bonjour à celui-ci …

qui sera placé après.


20/05/2011

Panneaux avertisseurs de radars : en 2007, Sarkozy trouvait « scandaleux » de les enlever !

On a l’habitude des changements subits d’attitude de notre cher président et de ses promesses non tenues. Mais là, force est de constater qu’il fait fort.Le « foutage de gueule » continue…

2012 et Marine; vite !!!

FDF

.

Ce jeudi lors d’un déplacement dans le Var, Nicolas Sarkozy est revenu sur la polémique faisant suite à la décision du gouvernement de supprimer les panneaux.

« Je ne laisserai pas repartir le nombre de morts sur la route à la hausse. Je ne céderai pas sur cet objectif. Je comprends les agacements, la vie est difficile pour tout le monde. Puis on se dit : ‘on nous met des règles, puis on nous met des contrôles’, je comprends parfaitement cela », a déclaré Nicolas Sarkozy devant des gendarmes.

Pourtant , Nicolas Sarkozy n’avait pas cette position sur les radars.

En effet, le 3 mai 2007, invité de RTL, le chef de l’Etat tenait des propos différents.

« Il n’y aura pas de suppression des panneaux ! » déclarait Nicolas Sarkozy répondant à un auditeur de la radio.

Extrait de l’intervention de Nicolas Sarkozy à voir sur: http://www.lepost.fr/article/2011/05/20/2500919_en-2007-nicolas-sarkozy-trouvait-scandaleux-d-enlever-des-radars.html


Source: Le Post

13/05/2011

Sécurité routière: bientôt l’inquisition ?

Ca vient, ça vient… Déjà que l’on peut dénoncer les conducteurs en infraction… Les nouvelles « mesures » sont de plus en plus répressives.

Bref; en un mot: FRIC

Mais le jour où les automobilistes vont se fâcher…

FDF

******************************************************************************************************************************************************************************************************

Lu sur le Post:

Sécurité routière : le tout-répressif, ça commence à bien faire !

Les décisions du gouvernement pour réduire le nombre de morts paraissent sévères...

Les décisions du gouvernement pour réduire le nombre de morts paraissent sévères… | Montage Le Post d’après « Le Gendarme de Saint-Tropez »

Au rythme où vont les choses, bientôt, il y aura plus d’AIXAM sur les routes que tous les autres constructeurs réunis. Si, vous savez, ces petites boîtes de sardines sur roues qui font « peuf peuf » et ne nécessitent pas de permis pour les lancer à vive allure – 30 km/h- sur les routes limitées à 90.En effet, au faux prétexte de la sécurité routière – alors même que le projet est dans les tuyaux depuis un bon moment – les radars qui vont nous empoisonner l’existence un peu plus ne seront plus signalés. Et les points de permis vont donc valdinguer à une vitesse supersonique.Comme de bien entendu, ces boîtes à pognon radars seront placés aux endroits les plus vicieux : 50 km/h en descente, zones à 70 km/h sur 200 mètres, bref, partout où ils pourront se transformer en bandits manchots.Remarquez, c’est habile. Un nouvel impôt injuste et aléatoire, qui va rapporter des ronds sans être obligé de faire de nouvelles réformes fiscales un an avant la présidentielle, ça pourrait s’appeler un joli coup de Jarnac.L’alcool et la fatigue tuent plus que la vitesse : en quoi un radar pourrait-il détecter l’un ou l’autre ? En rien, nous sommes d’accord.Le téléphone au volant nuit à la vigilance. Les conducteurs ne font pas que téléphoner, c’est là aussi où on voit que les mecs sont souvent au contact de la réalité du quidam moyen.

Les gens envoient des SMS, lisent leurs mails et mettent à jour leur profil FaceBook tout en roulant, parfois. Et ils continueront, le téléphone étant dans les mains, pour faire ça, pas à l’oreille… Et des fois, les conducteurs prennent même des photos !

Un truc qui craint aussi ? Mettez des enfants qui se chamaillent à l’arrière du véhicule, installez des électrodes sur la tête du conducteur : on verra bien si la concentration reste à son maximum, en particulier lors de la distribution de taloches pour calmer les excités. Idée : baillonner les chiards. Sinon, hop, PV et retrait de points.

On peut aussi interdire de fumer au volant : les Anglais ont des primes d’assurances majorées s’ils se déclarent fumeurs. Fumer tue, et parfois, pas comme on aurait pu penser. Les Gauloises ? Confisquées ! Flag de tabagie en roulant ? Au trou.

A côté de ça, on laisse des papys et mamies conduire jusqu’à plus soif, alors que certains sont de vrais dangers au volant. Enfin, foutre des prunes aux conducteurs de plus de 80 ans, ça pue la discrimination.

D’autres pratiques devraient être VERBOTEN : brancher le GPS pendant qu’on roule parce qu’il menace de tomber en rade de manière imminente, ça déconcentre. Perdez-vous, ce sera mieux. Et puis, ce n’est pas accidentogène du tout, en plus, de rouler au pas, d’hésiter pour tourner à droite, à gauche, sous la huée des klaxons des autres enragés qui vous collent au derche.

Interdisons aussi d’ouvrir les fenêtres. En effet, comme ce fut mon cas ce matin, une attaque d’abeille dans l’habitacle et on frôle la cata. Je me suis arrêtée pour lui rendre sa liberté, mais imaginons que j’aie été allergique et piquée : hop, oedème de Quincke, perte de contrôle de la voiture, encastrage dans la voiture qui arrive en face. Presque du Spielberg, cette histoire. En moins bon, je le concède.

Sortez votre monnaie ou votre CB pour le péage uniquement avant de démarrer. Même si l’autoroute c’est dans 50 bornes. Souvenez-vous, les mains c’est à 10h10 sur le volant !

Le soleil éblouit. Pour ne pas l’avoir dans la figure, si on roulait en marche arrière en fonction de l’heure ?

En fait, les meilleures solutions pour enrayer les accidents, seraient :

– se menotter au volant, comme ça, on n’est pas tenté de se distraire. Pensez à bien valider le choix de votre station de radio avant, rouler deux heures avec Ecclesia en fond sonore, ça peut être lourdingue.

– couper son téléphone portable : d’où l’intérêt.

– acheter une vieille 4L toute pourrie pour être sûr de ne jamais dépasser 80 km/h.

– marcher à côté de sa voiture en la poussant. Sur autoroute, ça peut être folklo.

– ne plus sortir de chez soi, devenir ce fameux cancer de la société assisté. Quand on n’a plus de points sur le permis, on fait quoi ? On risque la prison pour aller bosser ? Non, on fait d’une pierre deux coups. On perd son permis, indispensable dans certains métiers, et donc, son job avec. Finaud.

Bref, les mesures sont déplorables et inadaptées. La France est en train de devenir un pays où la répression est un mode de fonctionnement récurrent, qui affecte l’ensemble de la population alors que les problèmes ne concernent finalement que très peu de concitoyens.

Prendre sa voiture, c’est prendre le risque d’avoir un malaise au volant et de mourir. Une embardée à 40 km/h peut être mortelle. Alors, Messieurs les politiques, par pitié, arrêtez de nous prendre pour des cons finis avec ces mesures qui vont bientôt être assimilables aux diktats du communisme soviétique passé. C’est vrai, finalement, quelles libertés nous reste-t-il vraiment ? A part celle de fermer sa gueule, guère plus.

J’ai l’impression de revenir 30 ans en arrière quand la maîtresse menaçait de punir toute la classe si le fauteur de trouble ne se dénonçait pas. Ben là, c’est pareil, en pire, parce que personne ne fait exprès d’avoir un accident et d’en mourir, si ?


*********************************************************************************************************************************************************************************************************

11/05/2011

Sécurité routière: et encore la main au portefeuille !!!

Il faut que le pognon rentre; par n’importe quel moyen. Et la sécurité routière est une source inépuisable en ce domaine… Il suffit d’annoncer plus de morts sur les routes et hop!

Remarque: pour les chauffards dangereux: ok. Mais les dispositions qui viennent d’être prises ne touchent pas que ce genre d’individus. Tout le monde  trinque.Un conseil: pour les petits trajets, allez à pied; quoi que…

FDF

.

Les radars ne seront plus signalés sur les routes!

Délit de grande vitesse, sanctions accrues contre la conduite en état d’ivresse et l’usage du téléphone au volant… Le gouvernement a arrêté mercredi une nouvelle série de mesures pour renforcer la sécurité sur les routes.

Le comité interministériel sur la sécurité routière, convoqué en urgence par Matignon pour enrayer la hausse de la mortalité sur les routes, s’est réuni ce mercredi matin et a débouché sur plusieurs mesures.

Premier axe : la lutte contre les excès de vitesse. Aujourd’hui contravention de 5e classe, l’excès de vitesse supérieur à 50 km/h devient un délit dès la première infraction. Le contrevenant, qui s’expose actuellement à 1500 euros d’amende et 6 points en moins, encourt désormais trois mois de prison, 3750€ d’amende, une perte de 6 points avec confiscation obligatoire du véhicule.

Autre mesure prise pour limiter les excès de vitesse, l’interdiction de tous les avertisseurs de radars. Outres les détecteurs de radars, déjà prohibés, les avertisseurs communautaires de type iCoyote ou Alerte GPS, proposés sur les téléphones portables et les GPS, seront aussi illicites.

Les panneaux indiquant la présence de radars fixe vont en outre être supprimés et les cartes des appareils ne seront plus rendues publiques. «L’information sur le positionnement des radars fixes incite en effet certains conducteurs à ne respecter la réglementation des vitesses qu’à leur proximité», explique dans un communiqué Matignon, qui annonce en outre le déploiement de 1000 nouveaux appareils d’ici à la fin 2012. «Des radars mobiles de nouvelle génération, permettant de contrôler la vitesse des usagers à partir de véhicules en circulation, ou semi-mobiles (déplaçables pour sécuriser par exemple des zones de chantiers) seront expérimentés dès cette année.»

Huit points en moins au dessus de 0,8g/l

En matière d’alcoolémie, la piste envisagée de réduire le taux légal de 0,5 gramme par litre de sang à 0,2 a été abandonnée. En revanche, tout taux supérieur à 0,8 g/l sera sanctionné par le retrait de huit points, au lieu de six actuellement. La possibilité de procéder à une prise de sang permettant de vérifier le taux d’alcool ou la présence de stupéfiants à la suite d’un dépistage positif effectué par les forces de l’ordre, réservée jusqu’alors aux médecins, sera étendue aux infirmiers. Conduire en état d’alcoolémie multiplie par 8 le risque d’être impliqué dans un accident mortel, note Matignon.

Autre cheval de bataille du gouvernement : la lutte contre le portable au volant. Les contraventions pour usage du téléphone – en main – au volant passent de la 2e classe à la 4e classe, ce qui donnera lieu à un retrait de trois points au lieu de deux actuellement. La circulation sur la bande d’arrêt d’urgence, interdite, sera aussi plus sévèrement sanctionnée, par 135 euros d’amende et un retrait de trois points.

Le comité interministériel a enfin arrêté une dernière série de mesures, afin de sécuriser davantage l’usage des deux-roues. Les plaques d’immatriculations des motos et scooters seront de plus grande taille, afin de faciliter les contrôles. Les conducteurs de motos devront porter un équipement réfléchissant et ceux qui reprendront l’usage d’une moto sans avoir conduit de deux-roues depuis cinq ans devront suivre une formation.

Reste aux pouvoirs publics à faire preuve de pédagogie pour sensibiliser les conducteurs à ces nouvelles mesures. Matignon annonce ainsi que l’initiation à la sécurité routière menée à titre d’expérimentation dans 80 lycées sera progressivement étendue à partir de la rentrée 2011. Un nouveau conseil national de la sécurité routière «à la composition élargie» sera en outre réuni, promet le gouvernement, sans fixer de date.

vu sur http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2011/05/11/01016-20110511ARTFIG00522-les-radars-ne-seront-plus-signales-sur-les-routes.php