Francaisdefrance's Blog

13/12/2011

Aujourd’hui, on n’a plus le droit de rire…

Quand l’intolérance prend le pas sur la tolérance… Et on s’est laissé faire. Plus d’humour; interdit, verboten. C’est en (grande) partie « grâce » à cette idéologie de merde. Faut pas « heurter »… On va se gêner, tiens !
Quel gâchis.
FDF
.
La semaine passé, Patrick Besson a eu le malheur d’écrire avec drôlerie un billet amusant sur Eva Joly. Tout le monde lui est tombé sur le râble. Ayant eu la mauvaise idée de vouloir défendre son texte, vous avez été des dizaines à réagir et à, le plus souvent hélas, vivement critiquer que l’on ose s’attaquer à l’accent de la candidate écologiste. Raciste, gnia, gnia, gnia.L’ennui, c’est que avec ce bel esprit de tolérance, qui veut que jamais on ne critique qui que ce soit de peur de lui faire de la peine, on devient intolérant à tout ce qui est drôle. La preuve ?
Regardez :http://youtu.be/8DT8SK34fRA
Autre exemple : http://youtu.be/fs0Arl9VPKk
Encore un autre ?  http://youtu.be/LBdq-h43WbU

Un petit dernier pour la route ?

http://youtu.be/Ts7H0swNz0g

Je ne dis pas que toutes ces blagues soient du meilleur goût, mais enfin, il n’y a encore pas si longtemps, on avait encore le choix d’en rire ou pas. D’autant que c’était quand même fait dans l’idée de se moquer des racistes.

Maintenant, on n’a plus vraiment le choix. On est sommé de s’indigner face à tout ce qui pourrait ressembler de près ou de loin à un « déferlement-honteux-de-propos-nauséabonds-qui-rappellent-les-heures-les-plus-sombres-de-notre-histoire ». Peu importent les intentions de l’auteur, il faut s’ériger moralement avant et réfléchir ensuite.

Alors je ne sais pas si l’avenir promet des lendemains radieux, mais aujourd’hui, on ne peut déjà plus blasphémer, plus conduire vite, plus fumer, et même plus en rire. C’est bien triste…

Et vous, pensez-vous qu’il faille faire preuve de mesure dans les plaisanteries ?

Source: Le Post