Francaisdefrance's Blog

08/03/2012

Une excellente prestation de Serge Ayoub.

Ecoutez ce type. Ecoutez bien ce qu’il dit. C’est encore une voix du peuple Français qui s’adresse aux Français… Ca ne devrait pas tarder à être censuré; comme le reste…

Merci, Serge.

FDF

.

.

Merci à Charles Martel…

13/02/2012

Incroyable! Le «pousseur du métro» de la Défense acquitté !!!

Déclaré irresponsable, le mec! Tentative de meurte, ça n’existe plus, chez nous? On se fout encore de nous…

 Il faut le croire… On marche (encore) sur la tête. Mais où est la logique, là dedans ? Et un schizophrène en liberté, un !!!

Là, je suis pour la charia: amputation de la jambe pour qu’il voit ce que ça fait… Mais non, j’déconne.

Faudra faire attention si il redescend dans le métro, ce dingue. Il peut avoir une « rechute ». Mais comme il est irresponsable, on va dire qu’il était parti s’amuser dans le métro…

FDF

.

Ahmed ZOBIR  l’avait poussé  sous le métro;  il avait  perdu une jambe !

.

A l’énoncé du verdict, la victime, sonnée, n’a pas souhaité s’exprimer. Renaud Roussillon, qui a perdu une jambe dans l’attaque, avait décrit avec émotion le calvaire qu’il endure depuis le 10 avril 2009. «Être debout c’est une chose, reprendre position dans la société en est une autre

Une peine de 20 ans de réclusion criminelle avait été requise, vendredi, contre Ahmed Zobir par l’avocat général qui avait déclaré l’accusé responsable de ses actes.

Ahmed Zobir, ce SDF qui avait précipité un voyageur sur les rails de la ligne 1, en 2009, a été jugé irresponsable. La victime a perdu une jambe lors de l’agression.

La cour d’assises des Hauts-de-Seine a acquitté vendredi Ahmed Zobir, un SDF de 37 ans, qui avait poussé en avril 2009 un voyageur sous une rame de métro à La Défense. La juridiction, qui a reconnu l’irresponsabilité pénale de l’accusé au moment des faits, a également ordonné son hospitalisation d’office immédiate.

A l’énoncé du verdict, la victime, sonnée, n’a pas souhaité s’exprimer. Une peine de 20 ans de réclusion criminelle avait été requise, vendredi, contre Ahmed Zobir par l’avocat général qui avait déclaré l’accusé responsable de ses actes. «Un psychotique ne s’excuse pas comme il l’a fait, le psychotique ne craint pas ses codétenus lors des promenades», avait-il insisté alors que deux des trois expertises psychiatriques de l’accusé ont conclu à une abolition de son jugement au moment de l’acte.

Interrogé sur le fait de savoir s’il relevait de la psychiatrie ou de la justice, Ahmed Zobir avait, lui, répondu au cours de son procès: «La justice». «Je crois que je vais être condamné, je ne sais pas», avait précisé celui que son avocat présentait comme un schizophrène.

«J’avais entendu des insultes»
Jeudi, au premier des deux jours du procès, Renaud Roussillon, qui a perdu une jambe dans l’attaque, avait décrit avec émotion le calvaire qu’il endure depuis le 10 avril 2009. «Être debout c’est une chose, reprendre position dans la société en est une autre». «Je travaillais à la Défense, je devais me rendre sur un chantier à La Courneuve. Je m’étais mis sur le quai à un endroit où il n’y avait pas trop de monde, s’est souvenu le père de deux enfants. «Je regardais une affiche publicitaire. Le métro était en train d’arriver. Puis… Puis Je me suis réveillé six jours plus tard sur un lit d’hôpital. On m’a raconté ce qui s’était passé et un chirurgien m’a dit que j’avais été amputé d’une jambe».

L’architecte d’intérieur de 43 ans ne connaissait pas son agresseur. Dans une vidéo diffusée à la cour, la scène, enregistrée par les caméras de la RATP, est d’une violence inouïe. On y voit l’accusé se jeter sans raison apparente, les deux bras en avant, sur la victime de dos, après avoir pris soin de s’assurer que la rame de métro entrait dans la station. Sur le quai, personne ne semble réaliser ce qui vient de se passer, si ce n’est un voyageur qui prend aussitôt la fuite et un employé de la RATP, qui s’empresse de couper le courant. La jambe de Renaud Roussillon, coincé sous la deuxième porte du premier wagon, avait été sectionnée alors que le SDF de 37 ans prenait la fuite avant d’ être interpellé une heure plus tard.

Lors de sa garde à vue, l’accusé, lui, a explique avoir été «un peu échauffé de la tête» et «avoir manqué de contrôle» ce matin-là du 10 avril 2009. «J’avais entendu des insultes», argue-t-il. Jeudi, face à sa victime qui racontait péniblement sa descente aux enfers, l’accusé n’avait rien laissé transparaître avant de prononcer à voix basse des excuses.

Source: http://www.lefigaro.fr/

19/12/2011

Un SDF vous présente ses voeux.

Respectons les volontés de l’auteur de cette vidéo… Je relaye, sans plus. Et ce n’est pas pour faire de l’audimat, comme il dit. A part ça, on sait bien que des « René », il y en a plein…

Nous sommes fin 2011; et des « René », il y en a de plus en plus, d’ailleurs…

FDF

.



.

Un SDF, sans abri vous présente ses vœux en rappelant la promesse de Sarkozy:


http://youtu.be/8u8KPvwh4rk

« Un laissé pour compte, un SDF sans abri vous présente ses vœux dans cette vidéo d’animation.
Je souhaite qu’elle soit diffusée le plus largement possible, mais attention elle est sous copyright,(le numéro est visible à la fin de la vidéo) car je veux qu’elle reste ANONYME, que si vous la téléchargez ne faites pas un montage pour mettre un logo, un site ou blog, vous nommer, qu’elle reste comme les SDF,sans abris, sans logement, anonyme.
Seulement dans ce cas où vous dérogeriez à cette condition, je ferais valoir mes droits afin qu’elle soit supprimée sur le blog ou site plagieur, elle ne doit servir que la cause des sans abris sans récupération à des fins publicitaire ou d’audimat »

17/11/2011

Délinquance: « AUX ÂMES BIEN NEES LA VALEUR N’ATTEND POINT LE NOMBRE DES ANNEES !!! »…

« Défavorablement connus des services de Police »… Mais qu’est-ce qu’il faisaient en liberté, alors. Il n’y a pas de loi pour ça? Si: celle de la récidive. Ils sont mineurs;on leur pardonne tout. A quand des mineurs responsables, vis à vis de la loi? Car ceux-là le sont…
FDF

.

Les adolescentes de 13  et 15 ans originaires de Yougoslavie et de Croatie, sont défavorablement connues des services de police.
Aux côtés du jeune d’origine italienne : 13 ans

Ils s’apprêtaient à commettre des cambriolages en Suisse

Deux filles et un garçon ont été interpellés à Gaillard jeudi 10 novembre, à 10h du matin.

Le trio avait en sa possession un gros tournevis. Interpellés route de Genève à Gaillard, deux jeunes filles de 13 et 15 ans et un garçon de 13 ans, tous trois sans domicile fixe, ont admis qu’ils prenaient justement le chemin de la Suisse. Leur objectif: commettre des cambriolages sur le territoire helvétique.

La police d’Annemasse les a stoppés avant qu’ils ne franchissent la frontière. Les adolescentes, originaires de Yougoslavie et de Croatie, sont défavorablement connues des services de police. Aux côtés du jeune d’origine italienne, elles comparaîtront le 1er décembre devant le juge pour enfants du Tribunal de Grande Instance de Thonon pour association de malfaiteurs.

Source :  http://www.tdg.ch

26/08/2011

Lettre à Bébert…

Ci-après un courrier dont j’ai reçu une copie… J’aurais bien aimé en être l’auteur…

FDF

Attention : manger trop épicé finit par fatiguer l’organisme !

.

Merci à Delanoé pour la soirée spéciale ramadan qu’il organise le 24 août prochain.

Mon cher Bertrand,
Je viens de voir ton invitation pour la soirée du ramadan que tu organises le 24 août prochain aux frais de ces « cochons de payants » de Parisiens et je suis absolument ravie que nous fêtions ensemble cette fête religieuse qu’est le ramadan au nom du vivre ensemble et du multiculturalisme. Je dois te dire que cette délicate attention me va droit au cœur, moi qui ne rate jamais une occasion de dîner à l’œil, de surcroît dans les ors de la République, tu penses bien que je ne vais pas rater ça.
En plus je déteste la laïcité qui prétend empêcher les religions de s’exprimer pleinement dans la sphère publique. C’est vrai, quoi de plus sympathique que ces longs voiles noirs si délicieusement fantomatiques ou ces ravissants petits tapis de sol qui égaient la grisaille de nos trottoirs et qui ont en plus l’avantage d’effacer toute trace des déjections canines, offrant ainsi l’économie d’un nettoyage à grands frais par la ville de Paris.
Cette initiative allègrement anti-laïque est une riche idée et sera l’occasion de dépenser beaucoup d’argent, ce qui est toujours très agréable quand ce n’est pas le sien, tu ne me contrediras pas sur ce point depuis le temps que tu en fais l’expérience. De toute façon, les bobos parisiens ont beaucoup trop de fric et ils adorent le
multiculturalisme donc ils t’adorent et du coup ils en redemandent.
C’est chouette ça non ? !
J’entends d’ici les quelques mauvais coucheurs qui vont nécessairement y aller de leurs railleries : ces salauds de gauchistes jettent notre argent par les fenêtres ! La gauche caviar se trémousse en costume rose à l’Hôtel de Ville.’ Des voix encore vont certainement dénoncer les pendus homosexuels en Iran et l’obligation faite de les tuer dans le Coran, ce que les gens peuvent-être rabat-joie tout de même, on leur offre une fête payée avec leur argent et ils pinaillent pour des broutilles, des histoires de pendus.
Toi, tu es à mille lieux de toutes ces mesquineries. Tu dépenses allègrement 230 000 euros qui ne t’appartiennent pas pour organiser un concert de SOS Racisme dénonçant quelque chose qui n’ existe que dans l’ imagination de quelques associations en manque de subventions et qui ont les dents étrangement longues mais c’ est pour mieux manger ces « salauds de Français ». Bien fait pour eux !!!
Moi non plus je ne les aime pas les Français, tout comme toi, semble-t-il. Ce sont des mécréants stupides qui ne savent rien de la finesse de l’islam, qui se délectent de charcutailles et de produits du terroir, des rustres quoi. Alors que les Tunisiens, ça c’est autre chose ! A propos, sais-tu ce qui est advenu des corps des femmes qui ont été balancées par-dessus bord lors du trajet depuis Lampedusa et qui sont mortes noyées ? Remarque on s’en fout à vrai dire, ce n’était que des femelles, mieux vaut préserver les mâles avec leurs beaux muscles saillants sous le soleil méditerranéen, ça c’est bon. Les femmes ça ne sert à rien, tout le monde sait cela, d’où l’intérêt de les bâcher d’ailleurs. Rassure-moi, j’espère qu’à ta soirée elles seront bâchées au moins ? Je profite de cette lumineuse idée que tu as eue pour te suggérer de renouveler l’expérience dès février prochain en fêtant le Losar, c’est à dire le nouvel an des bouddhistes tibétains. Je verrais bien une bamboula géante avec des momos végétariens, des bols chantants qui résonneraient dans les salons, des moulins à prières installés à l’entrée que chacun pourrait faire tourner, des encens, de la tsampa à volonté, des chansons de Yungchen Lhamo et des yaks en liberté sur le parvis pour l’ ambiance olfactive. Qu’en penses-tu ? Bien sûr, tes amis tunisiens seraient également invités s’ils le souhaitent et s’ils n’ont rien contre le fait de ne pas manger hallal exceptionnellement mais au moins ils feraient preuve d’ autant d’ ouverture que les mécréants se gavant de hallal à ta sauterie du 24. Et puis ça montrerait au monde l’esprit égalitaire de la mairie de Paris, si chère au cœur de SOS Racisme.
Et puis je pense que les Parisiens seraient enchantés qu’une fois de plus on les bafoue, qu’on leur offre une occasion de dépenser un argent qui sinon risquerait d’être bêtement utilisé pour nourrir et loger les SDF qui crèvent dans la rue et qui nous enquiquinent avec leurs poux et leurs morpions.
J’attends ta réponse avec impatience.
Gros bisous à toi et salue Ben Ali de ma part.
PS : comme il est précisé dans ton invitation que la soirée était ouverte à toutes les religions et à toutes les cultures, je me permettrai d’apporter quelques saucissons que je partagerai bien volontiers avec les autres convives afin de leur faire découvrir ma culture gauloise. Ah oui, j’oubliais, étant donné que je ne suis pas encore convertie à l’islam, est-il possible tout de même de venir sans niqab ?
Caroline Alamachère

17/08/2011

Pan dans la g….. !!!

Si il « manque de repères », on peut lui en donner: direction le Sud, le bled ! Sauf que là-bas, il faudra qu’il fasse attention: il n’y a pas de caméras de surveillance. Mais il y a des prisons assez « sympas », dit on…

FDF

.

Agression gratuite dans le métro !

Sale temps pour Mehdi Boukechache, 23 ans, qui a roué de coups un semi-clochard le 9 août dans le métro. « Il manque totalement de repères », explique son avocat.


Mehdi Boukechache n’en mène pas large dans le box des prévenus. Les caméras de surveillance du métro ont filmé toute la scène : Alain X., 62 ans, est frappé. « Une gifle, sept coups de poing et un coup de pied quand votre victime est à terre », s’indigne le président Jacques Huard. Le prévenu n’est pas en état de contester : les images l’accablent. Quant à l’agression, elle est purement gratuite.
Au moment de son arrestation dans le métro, l’énervé se rebelle et frappe un gardien de la paix, blessé à son tour. Et après son arrestation et durant sa garde à vue, il se répand en invectives contre le SDF.

Mandat de dépôt
« Vous avez proféré des paroles qui montrent une aversion, voire une certaine haine, envers les personnes qui pratiquent la mendicité » , résume le président. Le prévenu baisse la tête. « Vous avez expliqué que vous aviez vu à maintes reprises cet homme, qu’il ne « foutait rien », pour reprendre votre expression, et que vous aviez même vu une fois une dame lui donner un billet de 50 euros », continue le magistrat. Le prévenu ne conteste toujours pas. Il est vrai que, ce jour-là, comme en témoigne un taux de 0,92 mg d’alcool par litre d’air expiré, l’agresseur avait beaucoup bu…
« Je dois m’inscrire la semaine prochaine dans des agences d’intérim », explique le jeune homme qui ne veut pas être jugé tout de suite. Se pose la question de sa remise en liberté – ou non – en attendant son prochain procès. Le procureur Franck Charron craint « la réitération des faits » et insiste sur les condamnations déjà présentes au casier judiciaire de l’intéressé : deux d’entre elles concernent des délits avec violences. « Il s’attaque à un homme qui ne lui a rien fait, un homme dont le seul tort, aux yeux de l’agresseur, est de faire la manche dans le métro » résume le procureur qui réclame la détention provisoire. Me Raphaël Rault, en défense, tente de défendre la remise en liberté. Mais c’est bien un mandat de dépôt qui tombe…

Source: http://www.nordeclair.fr/

10/08/2011

Insécurité: Personne n’est à l’abri…

Il est triste et révoltant de constater que maintenant, en France, pour quelques euros, on peut perdre la vie. Le laxisme pratiqué en matière de répression de la délinquance porte ses fruits. On ne va quand-même pas laisser ces rebuts de la société dicter leur loi, non? Mais un grave problème subsiste en France: il est INTERDIT de se défendre soi-même. Lamentable…

A quand le retour des fusils cachés derrière le comptoir?

FDF

.

L’agression sauvage du bar-tabac le Select filmée par les caméras de surveillance (Vidéo)

« La Dépêche du Midi » s’est procuré les images de la violente agression à la barre de fer, sur un client et une serveuse dans le bar-tabac Le Select, le 1er août, à Toulouse. La scène peut choquer les esprits sensibles.

Vidéo : Sauvage agression du bar-tabac le Select filmée par les caméras de surveillance

Sauvage agression du bar-tabac le Select filmée par les caméras de surveillance

La scène ne dure qu’une poignée de secondes. Mais les images enregistrées par une caméra vidéo du bar-tabac, Le Select, en plein centre-ville, à Toulouse, sont d’une violence inouïe. Sur cette vidéo que « La Dêpêche du Midi » s’est procurée, on voit un homme armé d’une barre de fer frappant violemment un client qui s’écroule au sol. L’agresseur s’en prend ensuite à une jeune employée du bar qui se trouve derrière le comptoir. Elle est rouée de coups et tente de fuir en rampant en direction de la remise. Cette scène d’une rare violence et peu habituelle dans les cafés de la ville s’est déroulée lundi 1er août, vers 9 h 30, à l’intérieur du bar Le Select, rue Romiguières.

Hier soir, le principal suspect de cette double agression a été mis en examen pour vols avec arme et placé en détention provisoire après une enquête bouclée par les policiers de la sûreté départementale. Sans domicile fixe, ce suspect d’une trentaine d’années, en quête d’argent facile, est aussi soupçonné d’avoir dérobé des cartouches de cigarettes ainsi qu’un fond de caisse. Les policiers ont également interpellé une complice, également écrouée hier soir, qui était accoudée au bar ce jour-là et dont le visage était dissimulé sous une capuche. Le client, victime du premier coup, souffre d’une fracture aux vertèbres cervicales. Il devra porter un corset pendant plusieurs jours. La jeune serveuse de 23 ans, étudiante en droit, s’est fait poser plusieurs points de suture sur le crâne. Elle est traumatisée. « Elle avait l’habitude de travailler l’été dans ce bar pour financer ses études. Aujourd’hui, elle doit tout arrêter », témoigne son avocat, Me Raynaud de Lage. Au Select, l’émotion et l’incompréhension dominent. Les premières pensées vont en direction des victimes. « J’espère qu’ils vont s’en remettre, soupire un employé. Ici, il n’y a jamais eu d’embrouilles. »


Le couple écroué

Le parquet a ouvert une information judiciaire et a confié la suite des investigations au juge Philippe Colson.

Hier soir, le principal suspect, un SDF, a été écroué ainsi que la jeune femme présente dans le bar le matin de l’agression. Tous les deux ont été mis en examen pour vols avec arme, une qualification criminelle.

Source: http://www.ladepeche.fr/

18/11/2010

Quand un journaliste « balance » une association caritative !

Pas de quoi se glorifier, non?

FDF

.

COMMUNIQUE DE L’ASSOCIATION SOLIDARITE DES FRANÇAIS (SDF)
www.association-sdf.com
17 novembre 2010
.
Vincent MONGAILLARD, c’est le nom du journaliste qui a « balancé »
Solidarité Des Français dans les colonnes du Parisien en titrant : « Cette soupe
populaire est illégale » ; son seul argument : le Conseil d’Etat l’a interdite en juin
2007.. ; sa méthode : se déguiser en SDF, venir « incognito » à unedistribution (vive le courage journalistique !), prendre des photos en douce, manger avec eux le temps d’une soirée (eh oui !), pour baver ensuite et
appeler la Préfecture à la rescousse.. ; sa trahison : transformer un entretien
téléphonique avec Odile BONNIVARD, porte parole et animatrice de l’association,
en un vulgaire article à sensation (un Droit de réponse a été réclamé)…
-Décembre 2003 : premières distributions de soupes au cochon aux SDF
parisiens
-Juin 2007 : après des années de menaces et harcèlements policiers et
judiciaires, le Conseil d’Etat interdit les distributions de « soupe au
cochon» : elles seraient discriminatoires et génératrices de troubles à l’ordre
public (sic). Fallacieux arguments vigoureusement réfutés par Solidarité Des
Français.
Objectif unique pour les bénévoles, désormais : tenir et durer auprès des
plus démunis des leurs.
Mission accomplie : les distributions ont continué. Seules concessions en
accord tacite avec la Préfecture de Paris : l’informer par FAX de chaque
distribution, parler de soupes populaires et non plus de soupes au cochon, appellation
jugée trop provocante (pauvre France !) et proposer d’autres aliments que du porc,
ce qui a toujours été fait, contrairement aux QUICK, qui ne proposent que du
halal et ne laissent aucun choix)…
Depuis plus de trois ans, tout va bien. Le site de l’association – association-sdf.com – relate en détail chaque distribution. Les bénéficiaires sont, hélas, de plus en plus nombreux. Les bénévoles et soutiens aussi,
heureusement. Chacun n’aspire qu’à profiter encore longtemps de ces dîners en
plein air.
A l’approche du froid hivernal, la dénonciation de M. MONTGAILLARD est particulièrement provocante, basse et méprisable. Des bien-logés, bien chauffés, bien nourris et bien payés qui crient au loup (au cochon ?!) et alertent les autorités pour empêcher des distributions gratuites de repas chauds, consistants, économiques et de pure tradition européenne au nom d’un prétendu humanisme, voila où est l’intolérance et la cruauté.
Solidarité Des Français, revendiquant sept années d’actions caritatives tranquilles (ni bagarres, ni bousculades entre bénévoles et bénéficiaires, ambiance familiale), en appelle au simple bon sens des autorités : laissez les aider ceux qui en ont besoin !
Dans le cas où la Préfecture reprendrait ses honteuses percutions contre Solidarité des Français, les sans-abris et malheureux habitués, remercient par avance M. MONTGAILLARD et ses complices, de les priver de ces dîners et distributions d’affaires et leur souhaitent un bon hiver au chaud.
La prochaine soupe populaire  aura lieu le lundi 29 novembre, même heure, même
lieu, même esprit.
Comme à l’accoutumée, un FAX a été envoyé 15 jours avant à la Préfecture de Paris pour l’informer de cette distribution.
Source: www.association-sdf.com