Francaisdefrance's Blog

30/12/2011

Islamistes: l’affrontement; coûte que coûte !

Partout, en tous lieux où ils sont présents, leur leit-motiv c’est la provocation et l’affrontement (pas mal de stigmatisation, aussi)… On les connait, maintenant. Le cas présenté ici s’est passé en Belgique. N’ayez crainte: nous avons les mêmes cas de figure, en France…

Agissons en conséquence.

FDF

.

EST-IL BESOIN DE COMMENTER ?????   TOUJOURS LES MÊMES  QUI NE VEULENT PA SE SOUMETTRE à NOS LOISNOUS DEVONS SALUER LE COURAGE DES POLICIERS  QUI CONTINUENT DE  BIEN FAIRE LEUR TRAVAIL,  AFIN DE TENTER DE FAIRE APPLIQUER NOS LOIS,  FACE à DES SAUVAGES, DES BARBARES  QUI NE CHERCHENT QUE L'(AFFRONTEMENT COUTE QUE COUTE.  PARMI LES COMMENTAIRES DES LECTEURS,   pour ma part, j’ai relevé celui-ci,  qui me parait fondé sur un certain bon sens :« On va se faire « bouffer » par ces gens mais ce qui me rassure c’est que par la suite ils boufferont nos politiques ah ah ah »EST CE QUE NOS POLITIQUES,  CEUX QUI LAISSENT FAIRE, ONT CONSCIENCE QU’UN JOUR  « ILS »   SE RETOURNERONT VERS EUX,  AUSSI??
A L’INSTAR DE   MME BOUTELDJA,  et Mr RAMADAN,  qui appellent aux soulèvements et aux émeutes,  là encore il y a bien incitation a la haine et à l’émeute.
LES SANCTIONS DOIVENT TOMBER!
JC JC…

Le contrôle d’une femme au niqab vire à l’émeute

Le mari de cette dame au visage couvert a refusé qu’elle dévoile son identité
Depuis l’entrée en vigueur en juillet de la loi anti-niqab, dite aussi loi anti-burqa, toute personne cachant totalement ou de manière principale son visage sur la voie publique peut être poursuivie pour ce comportement avec une amende pénale de 15 à 25 euros et/ou une peine d’emprisonnement de 1 à 7 jours.
Ce mardi, des policiers de la zone Nord ont croisé rue de Brabant, à Schaerbeek, une dame portant le niqab. Ils ont donc, comme le veut la procédure, demandé à celle-ci de leur dévoiler son identité.
Une demande que le mari de la dame au niqab n’a pas supportée. Refusant que son épouse se soumette aux ordres des policiers, l’homme s’est mis à hurler, attirant la foule.
C’est alors qu’un autre individu, un certain « Bernard », a incité la foule à l’émeute, hurlant qu’il fallait tout péter et protéger “la communauté”.
Face à des policiers d’origine marocaine, ce même homme a proféré toute une série d’insultes, les qualifiant notamment de “traîtres”. La police a dû utiliser du spray lacrymogène pour disperser les intervenants.


Source:  La Dernière Heure

17/12/2011

Shariah4Belgium en concert (de haine)…

Ci-dessous, le mouvement islamiste Shariah4 dans une de ses oeuvres. (Désolé, ce ne n’est pas en français).

Et dire qu’il y en a qui approuvent la présence de ce genre de sauvages. Avouez que sur nos terres Occidentales, ça fait tache… Même pire que ça: ça fait peur…

FDF

.

http://youtu.be/l4jWJiYgoIA

31/10/2011

Bonnes nouvelles des muzz: la religion musulmane autorise le sacrifice collectif !

On commence par égorger des moutons, au nom de l’islam et du coran. Puis vient le tour des bovins…

Bientôt, ce sera au tour des humains, chrétiens, surtout. Zut, c’est déjà en pratique… Mais au nom de quoi? ça, on ne sait pas. Si: au nom de la religion d’amour, de paix et de tolérance, bien sûr…

FDF


.

N’oubliez jamais ça… Voir: http://tinyurl.com/2f3xs2o

« L’islam autorise le sacrifice collectif »

«La religion musulmane autorise le sacrifice collectif, le jour de l’Aïd El Adha », a affirmé, hier, M. Saib, directeur des affaires religieuses de la wilaya de Tizi-Ouzou. Interrogé par nos soins, M.Saib a ajouté qu’à défaut de pouvoir sacrifier un mouton, l’Islam autorise un groupe de sept personnes, ou plus, à sacrifier un veau. « C’est une option autorisée et qui reviendra beaucoup moins cher pour les personnes. Ces dernières années, la flambée des prix sur le marché oblige les gens à opter pour le sacrifice collectif, ce qui, au delà de la viande qu’on peut consommer, participe à renforcer les liens et à consolider les relations au sein de la société », déclare le directeur des affaires religieuses de Tizi-Ouzou. Ce dernier explique que les Hadjs font, eux aussi, recours à cette formule, eux qui sont dans l’obligation de sacrifier une bête, à la Mecque, pour accomplir convenablement le rituel du Hadj. Il explique que le sacrifice ne doit pas être « vidé de sa spiritualité qui doit primer », car, estime-t-il, certains citoyens le font juste pour faire plaisir aux enfants. Pour ce qui est des conditions exigées, M. Saib nous fera savoir que l’une des principales conditions est que la bête soit en « parfaite état ».

Source: http://www.depechedekabylie.com/