Francaisdefrance's Blog

10/09/2011

Sang de porc, lardons et islamophobie… Les « heurtés » montent au créneau.

A mon avis, il vont se calmer avec ces pleurnicheries. Tout est prétexte à l’islamophobie… Et si on se concentrait sur la christianophobie et le racisme anti-blancs, anti-chrétien, aussi? Une église taguée, en France, ça vaut deux lignes dans la rubrique « faits divers ». Un mosquée visée, ça vaut l’intervention de la Licra, Sos Racailles et j’en passe. Et ça tombe dans le domaine du « criminel ». On m’explique, là ? Les lois ne sont pas faites pour tout le monde? C’est déjà la charia? Il faut prévenir le peuple, dans ce cas…

FDF

.

Et ça? C’est du pipi de chat???

***************************************************************************************************************

Plainte après une vidéo « islamophobe »…

La Licra, qui sera rejointe lundi par SOS Racisme, a saisi aujourd’hui le parquet de Bordeaux de faits d' »incitation à la haine raciale« , après la diffusion sur internet d’une vidéo montrant un homme enterrant un cochon sur le site apparent d’une future mosquée, ont indiqué les deux associations.

Intitulée « Opération cochon Bordeaux », la vidéo montre un homme, visage dissimulé par une capuche, en train d’enterrer un porcelet mort dans ce qui apparaît comme le terrain vague cédé par la mairie de Bordeaux à l’Association des musulmans de Gironde afin d’y construire une mosquée.

Visionnée plus de 3.000 fois depuis sa mise en ligne fin août, la vidéo était toujours visible aujourd’hui sur des sites internet. « Nous demandons le retrait de cette vidéo et nous allons déposer plainte dès lundi pour que les auteurs soient retrouvés et condamnés », a déclaré Ilham Ben Sandoura, coordinatrice juridique de l’association SOS Racisme Gironde.

« C’est une provocation pure et simple. La vidéo a été diffusée en période de Ramadan, au moment de la fête de l’Aïd dans le but de heurter la population musulmane« , a-t-elle ajouté.  « Cette vidéo circulerait depuis une dizaine de jours. C’est une infraction qui a été amplifiée par internet », a expliqué Caroline Daigueperse-Vaultier, présidente de la section Bordeaux et Gironde de la Licra et vice-présidente nationale de l’association.

Selon les deux associations, du sang de porc et des lardons avaient déjà été répandus sur le chantier d’une mosquée à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) en septembre 2010, faisant également l’objet d’une vidéo diffusée sur internet.

Source: http://www.lefigaro.fr/