Francaisdefrance's Blog

02/09/2011

Pakistan: les intégristes « nettoyent » le pays…

L’intolérance est reine au Pakistan. Pratiquée à outrance par les adeptes les plus extrémistes de la « religion de tolérance« … Des fous, je vous dis; des fous…

FDF

.

Pakistan : enlèvement de Shahbaz Taseer, le fils du gouverneur du Penjab assassiné en janvier 2011 pour avoir soutenu Asia Bibi

Shahbaz Taseer, 27 ans, le fils du gouverneur de la province du Penjab assassiné début janvier 2011, a été enlevé ce 26 août au matin dans un quartier chic de Lahore, dans l’est du pays. La police n’a encore aucune piste et pour l’instant, les ravisseurs n’ont pas envoyé de revendication.

Son père, Salman Taseer, 65 ans, avait été abattu par l´un de ses gardes du corps, le 4 janvier 2011, à Islamabad. Membre du parti au pouvoir, le Pakistan People´s Party (PPP), ce musulman s´était prononcé contre la loi anti-blasphème et contre la condamnation à mort d´Asia Bibi en vertu de cette loi.

Après la mort de son père, Shahbaz Taseer avait porté plainte contre le meurtrier. Pour le protéger des groupes islamiques armés, les autorités lui avaient donné des gardes du corps. Mais selon le ministre de la Justice du Penjab interrogé par RFI, Shahbaz Taseer conduisait ce matin sans escorte.

Ces derniers mois, Shahbaz Taseer ne s’était pas exprimé sur le cas d’Asia Bibi. L’affaire ne fait plus la Une puisque la jeune femme est en prison, où elle attend son procès en appel. Shahbaz Taseer est un homme d’affaires fortuné et il ne faut pas exclure la possibilité d’un kidnapping pour rançon.

Les lois anti-blasphème ont été mises en place sous la présidence du général dictateur Zia ul-Haq, au pouvoir de 1978 à 1988.

L’AED poursuit son engagement et sa mobilisation pour l’abrogation de ces lois, dont le nombre de victimes, depuis leur promulgation, est estimé à mille.

Source: http://www.aed-france.org/

03/03/2011

Christianophobie: Obama s’en mèle…

D’un coté, pas besoin de sortir de sciences-po pour se rendre compte que c’est purement et simplement de la récupération politique.  On a les mêmes chez nous.

D’autre part, sur le sujet en question, il nous faudrait nous aussi montrer notre mécontentement à l’égard des « minorités » qui affaiblissent (avant de l’anéantir) notre patriotisme et notre chrétienté. Ce ne sont pas les moyens qui manquent… Mais voilà; la préférence non-nationale instaurée par certains leur a donné du poids, à ces minorités. Et c’est maintenant un délit même de dire du mal d’eux. Laissons les nous islamiser idiots…

Pauvre France.

FDF

.

Ministre chrétien tué au Pakistan: Obama appelle à punir les coupables

Le président des Etats-Unis Barack Obama s’est dit mercredi « profondément attristé » par l’assassinat du ministre pakistanais des Minorités Shahbaz Bhatti et a appelé Islamabad à identifier et punir les coupables de la mort de ce responsable chrétien.

« Je suis profondément attristé par l’assassinat du ministre des Minorités Shahbaz Bhatti aujourd’hui à Islamabad, et condamne cet acte de violence horrible dans les termes les plus forts », a indiqué M. Obama dans un communiqué, en présentant ses « sincères condoléances » aux proches de la victime.

Bhatti, a affirmé M. Obama, « a combattu et sacrifié sa vie pour les valeurs qui sont chères aux Pakistanais, aux Américains et aux habitants du monde entier: le droit de s’exprimer librement, de pratiquer la religion de son choix et de ne pas être la cible de discriminations, quels que soient vos origines ou croyances ».

« Ceux qui ont commis ce crime doivent être présentés à la justice, et ceux qui partagent la vision de tolérance et de liberté de religion de Bhatti doivent pouvoir vivre sans avoir peur », a insisté M. Obama.

Avant lui, la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton s’est dite mercredi « choquée et outrée » par l’assassinat, au cours d’une audition devant le Sénat américain.

Mme Clinton a qualifié le meurtre du ministre d' »attaque contre les valeurs de tolérance et de respect ».

Shahbaz Bhatti a été assassiné mercredi à Islamabad par des inconnus qui ont criblé de balles la voiture de ce chrétien favorable à la suppression de la peine de mort en cas de blasphème et défenseur des minorités religieuses.

Plusieurs imams et dirigeants de mouvements fondamentalistes répètent publiquement à l’envi ces derniers temps que l’islam récompense ceux qui tueront des apostats ou ceux qui défendent ces derniers.

De son côté, John Kerry, qui préside la commission des Affaires étrangères du Sénat américain, a estimé que cet assassinat était « effrayant ». « M. Bhatti était un défenseur courageux des minorités ethniques et religieuses et sa mort est une perte pour son pays et sa famille », a-t-il dit.

Le sénateur a par ailleurs souligné que le drame intervenait peu après l’assassinat du gouverneur du Pendjab, Salman Taseer, début janvier à Islamabad, « un autre partisan de la tolérance et de la modération ».

Source: http://tinyurl.com/5tc9g58