Francaisdefrance's Blog

11/01/2012

La saint Sylvestre se prolonge à Albi…

Vous allez voir que l’on va nous annoncer, d’ici peu, une baisse notoire électoraliste de la délinquance… routière.

FDF

.

Photo d’illustration

.

Un violent incendie criminel détruit un camping-car et une voiture à Albi…

Soirée mouvementée dimanche pour les riverains de la rue Marcel-Ricard et du jardin Charles d’Aragon, près du Rond-point du Maquis. « J’étais en train de regarder la télévision quand j’ai entendu une déflagration. Un gros boom. En regardant par la fenêtre, j’ai vu des flammes immenses qui atteignaient la hauteur de ce cyprès. C’était impressionnant. J’ai appelé les pompiers mais mon interlocuteur m’a dit qu’ils avaient été informés et qu’ils étaient en route », témoigne un habitant revenu hier matin, sur les lieux, se rendre compte des dégâts. C’est à 21 h 32 que l’alerte a été donnée au Codis et au commissariat. Un camping-car, en flammes, venait d’exploser, impasse Marcel Ricard, l’incendie se propageant à une Renault 19 stationnée à proximité. D’autres véhicules, garés sur ce même parking, ont pu être déplacés à temps. C’est une bouteille de gaz alimentant le camping-car qui a provoqué l’explosion. Heureusement, personne n’a été blessé parmi les riverains, témoins impuissants de ce que l’un d’eux considère comme « un acte de délinquance majeure ». De fait, l’origine criminelle de l’incendie ne fait guère de doute. Plusieurs individus, traversant à pied cette impasse, auraient pu avoir l’idée de ce geste insensé en apercevant ce camping-car.

Les policiers de la brigade de sûreté urbaine, en charge de l’enquête, ont fait réaliser des prélèvements par l’identité judiciaire : les échantillons ont été envoyés au laboratoire interrégional de la police scientifique de Toulouse.

Cette affaire survient dans un contexte de recrudescence des incendies de véhicules et de poubelles, depuis quelques semaines à Albi.

Source: http://www.ladepeche.fr/

Merci à Henri…

09/01/2012

Saint Sylvestre? R.A.S…

Puisqu’on vous dit que la nuit de la Saint Sylvestre a été une des plus calmes de ces dernières années; enfin, quoi! Bon; à Clermont Ferrant (environ 45 voitures incendiées), on a joué les prolongations. La fête continue. Mais ça ne compte pas…

FDF

.

L’interpellation « musclée » durant la nuit de la Saint-Sylvestre d’un homme de 30 ans a déclenché des protestations.

Trois personnes ont été interpellées et quelques voitures ont été brûlées à Clermont-Ferrand dans la nuit de dimanche à lundi, au cours de laquelle le niveau de vandalisme « a été nettement inférieur aux nuits précédentes », grâce notamment à un dispositif de sécurité renforcé, selon la préfecture. Le nombre de voitures brûlées est « bien inférieur à une dizaine » (neuf ?) , selon la même source, qui n’a pas donné de chiffre précis.

Dans la nuit de samedi à dimanche, une trentaine de véhicules étaient partis en fumée, soit le double de la nuit précédente. Six personnes avaient été interpellées et placées en garde à vue. Celles-ci ont été prolongées dimanche soir. Face aux dégradations, qui durent depuis quatre nuits, le préfet du Puy-de-Dôme, Francis Lamy, avait averti qu’il ne laisserait « pas s’installer de zone de non-droit à Clermont-Ferrand ». Dimanche, le dispositif de sécurité a donc été considérablement renforcé : 250 hommes étaient prévus sur le terrain, mais « on est monté au cours de la nuit jusqu’à 420 », épaulés par deux hélicoptères, selon la préfecture.

Ces événements font suite à l’interpellation « musclée » durant la nuit de la Saint-Sylvestre d’un homme de 30 ans. Très excité, d’après les forces de l’ordre, il s’en était pris aux policiers, lançant des projectiles sur leur véhicule. Après une course-poursuite, il avait été plaqué au sol, menotté, puis conduit au commissariat. Il est tombé dans le coma après un malaise cardiaque durant son transport. Il n’avait pas d’antécédents médicaux. Il présentait des fractures et des lésions au cou lors de l’arrivée des secours. Une information judiciaire pour coups et blessures volontaires par personne dépositaire de l’autorité publique a été ouverte vendredi par le parquet de Clermont-Ferrand, visant deux fonctionnaires de police qui ont procédé à l’arrestation.

Source: http://www.lepoint.fr/

08/01/2012

1 246 voitures brûlées l’année dernière. Et cette année? On entre dans le livre des records?

Le gouvernement ne veut pas nous donner les chiffres des « festivités » de la Saint Sylvestre. Ben on se débrouille autrement. Les médias sont moins chiches en divulgations; malgré les consignes…

Pourquoi nous cacher la vérité? Nous vivons dans un pays sécurisé ? A d’autres… Les vrais chiffres vont tomber. Ce qui suit vient de Toulouse; rien qu’à Toulouse…

« De mon temps », on faisait péter quelques pétards, pour s’amuser; rien de grave… Maintenant, les villes se mettent en concours au nombre de voitures brûlées. Mais ce ne sont plus les mêmes « jeunes » qui s’amusent…

FDF

.

« La Dépêche » s’est procuré le nombre des voitures brûlées tenu secret par le ministère de l’Intérieur. À Toulouse, Blagnac, Colomiers et Tournefeuille, 1 246 voitures ont été calcinées en 2011. Un chiffre en baisse par rapport aux années précédentes

C’est un chiffre qui donne toujours le vertige et traduit un phénomène qui est encore loin de disparaître. À Toulouse, Blagnac, Colomiers et Tournefeuille, 1 246 voitures ont brûlé en 2011. Un chiffre maintenu au secret, selon les directives du ministère de l’Intérieur, mais que nous nous sommes procuré.

Recensée dans la colonne violences urbaines, cette statistique est en baisse par rapport aux années précédentes. En 2009, 1 900 véhicules avaient été la proie des flammes sur le même périmètre contrôlé par la police nationale. Entre 2005 et 2008, des records avaient été établis puisque la barre des 2 000 avait été franchie durant ces années. En 2011, c’est en janvier et en juillet que ces autodafés ont été les plus nombreux. À l’inverse, les mois de septembre et octobre (160 voitures brûlées pour ces deux mois), enregistrent les données les plus basses. Tous ces chiffres prennent en compte la destruction des véhicules également par propagation des flammes. Lors de la nuit du Nouvel An, 28 voitures ont été brûlées entre le 31 décembre et le 1er janvier. En revanche, près de la moitié de ces voitures a brûlé par contagion du feu.

Derrière ces incendies criminels se cachent différentes motivations : arnaque à l’assurance, vengeance, geste gratuit, phénomène isolé ou malfaiteurs désireux d’effacer des traces après un casse ou un cambriolage. Mais difficile d’y voir très clair. Car la résolution de ces affaires s’avère très compliquée. Dans les quartiers, où la mise à feu pour des histoires de règlement de comptes est fréquente, les enquêteurs sont confrontés à la loi du silence. En centre-ville, le geste isolé d’un désespéré éméché ou d’un amoureux éconduit, a déjà donné lieu à des incendies improvisés. Les secteurs les plus exposés ne sont pas toujours ceux que l’on croit même si les cités populaires concentrent toujours plus de faits. Enfin, pour les victimes, ces actes criminels sont souvent le début d’un long parcours du combattant pour obtenir auprès des assurances le remboursement de leur bien.


Hausse des cambriolages

De +20 à +30 %,ils ont nettement progressé à Toulouse ces derniers mois de 2011. Un phénomène également constaté dans les zones périurbaines. Solitaires ou équipes organisées, une multitude de profils émerge et s’engouffre dans ce qui est devenu le fléau de l’année. En revanche, les vols de voitures et les vols roulotte sont en baisse, par rapport à l’année 2010.

Source: http://www.ladepeche.fr/

04/01/2012

31 décembre: la France en quasi état de guerre civile ?

Dessin pillé chez Sarkostique…

.

« Pas de chiffres pour l’instant », ordonne le gouvernement. Mais heureusement que ces fameux chiffres arrivent de toutes parts, pratiquement chaque ville de France touchée par ces « festivités » donne les siens par l’intermédiaire des médias locaux…

Il semblerait qu’au niveau « voitures brûlées », on batte des records, cette année… Mais attendons les « chiffres « officiels ». Françaises, Français; dormez tranquille: l’Etat veille sur vous…
FDF

.

60000 POLICIERS ET GENDARMES POUR UNE NUIT QUI DEVRAIT ÊTRE FESTIVE !!!!!!!   
QUI MENACE LES FRANCAIS et leur SECURITE ?????  ET C’EST PAREIL aux USA !!!!!!!!!!

60.000 policiers, gendarmes et pompiers ont été mobilisés, a annoncé Claude Guéant, pour « veiller à la sécurité des français ».

JC JC…

.

Rappel:

Soixante mille policiers, gendarmes, pompiers et secouristes seront mobilisés en France la nuit de la Saint-Sylvestre pour « veiller à la sécurité des Français », a annoncé samedi sur RTL le ministre de l’Intérieur, Claude Guéant.

« Nous sommes complètement mobilisés, il y a 60.000 policiers, gendarmes, sapeurs-pompiers et secouristes qui ce soir veilleront à la sécurité des Français », a-t-il dit.

Effrayant.

Le disposition de sécurité mis en place par le Ministre de l’intérieur pour assurer la sécurité des français ce soir 31 décembre 2011, fête de la Saint Sylvestre, relève de l’alerte rouge.

60.000 policiers, gendarmes et pompiers ont été mobilisés, a annoncé Claude Guéant, pour « veiller à la sécurité des français ».

Premier constat : la sécurité des français sera assurée, et le Ministre a heureusement écouté les recommandations des professionnels, c’est à dire la Police. Un Ministre n’a évidemment pas compétence pour estimer ni le danger ni les moyens pour l’éviter. Il peut prendre les bonnes décisions, ou pas, et en l’occurrence, Claude Guéant a pris les bonnes décisions. Les médias seront obéissants, ils ne mentionneront pas que si les moyens mis en œuvre sont aussi importants, c’est que le danger est très sérieux. Avec de telles mesures, mon conseil : soyez attentif et prudent. Ne laissez pas la fête tourner au drame.

Second constat : sans la présence d’un dispositif exceptionnel, la sécurité des français n’est pas assurée.

Troisième constat : Pourquoi les français sont-ils en danger ? Qui menace leur sécurité ?

Quatrième constat : la transparence n’impose t-elle pas que les français soient informé de la nature du danger, comme chaque fois qu’un risque existe ?

A New York, des mesures de sécurité ont été mises en place pour cette nuit du 31 décembre, ou Lady Gaga, Placido Domingo et Chuck Berry vont donner un concert. Des chiens renifleurs de bombe, le passage systématique au magnétomètre de chaque personne entrant dans ce périmètre de Manhattan, un hélicoptère, des patrouilles à cheval, et 1500 policiers sont déployés pour l’occasion, qui attend un million de personnes.

Car le responsable de la police de New York, Ray Kelly, a été très clair : « que chaque personne soit attentive à toute activité qui rappelle le 11 septembre ».

La menace, à New York, vient des islamistes modérés.

Et à Paris ?

Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous :
http://www.dreuz.info/2011/12/31-decembre-la-france-en-quasi-etat-de-guerre-civile/

© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

03/01/2012

Saint Sylvestre: « tradition » respectée…

Ceci rejoint le précédent billet.

Et encore des chiffres qui tombent… Le gouvernement n’aura pas besoin de publier les siens.

FDF

.

MALGRE L’OMERTA TOTALE (et surtout volontaire)    DE NOTRE GOUVERNEMENT   NOUS ARRIVONS A OBTENIR DES CHIFFRES
« La « tradition » établie par les sauvageons de nos cités a donc, malheureusement, bien été respectée dans ce secteur de l’Oise connu pour la délinquance qui y règne depuis des années.« 



Communiqué de Michel Guiniot, secrétaire départemental du FN 60, président du groupe FN au Conseil régional de Picardie, membre du Bureau politique du FN

Même si la loi du silence imposée par le gouvernement de Nicolas Sarkozy aux préfets et à la presse nationale ne permet plus d’avoir la moindre indication sur l’aggravation de l’insécurité dans le pays, un certain nombre de faits ne peuvent, localement, être étouffés.

La presse picarde révèle que 14 voitures ainsi que plusieurs containers ont été brûlés les 30 et 31 décembre dans le bassin creillois.

La « tradition » établie par les sauvageons de nos cités a donc, malheureusement, bien été respectée dans ce secteur de l’Oise connu pour la délinquance qui y règne depuis des années.

On peut supposer, sans avoir beaucoup de chance de se tromper, qu’il en a été de même dans de nombreuses autres communes de l’Oise même si l’omerta médiatique rend difficile l’évaluation de ce triste et révoltant phénomène.

Le rétablissement de l’ordre, de la sécurité des biens et des personnes, la condamnation sans faiblesse des délinquants ne seront pas réalisés par Nicolas Sarkozy.

Il faudra très certainement attendre pour cela, l’arrivée de Marine Le Pen à l’Élysée.

SOURCE :  http://www.nationspresse.info/

03/01/2011

Saint Sylvestre: 500 interpellations et 117 véhicules incendiés …

Allez; cette année, on multiplie par combien, pour avoir les chiffres exacts? Un nombre à deux chiffres, au moins… Ben oui: 2011 est l’année des augmentations; et pas des salaires… Ca commence fort. Dans chaque « cité » et dans chaque banlieue, des exactions de barbarie gratuites ont eu lieu. Et on compte combien de cités et de banlieues en France?

FDF

.

 

Brice Hortefeux avait pourtant annoncé qu’aucun bilan des véhicules incendiés ne serait communiqué.

http://www.lepost.fr/article/2011/01/01/2356472_500-interpellations-la-nuit-de-la-saint-sylvestre-et-le-nombre-de-voiture-brulees.html

02/01/2011

Il n’y aurait « pas » de bilan du nombre des voitures brûlées au cours de la nuit de la Saint-Sylvestre…

C’est ce qu’a annoncé, sous un prétexte pour le moins fallacieux, Brice Hortefeux ce 1er janvier 2011. Ca doit être beau, ce qui s’est passé dans « le domaine » la nuit de la saint Sylvestre. On a du batttre des records. Celles et ceux qui ont subi ces actes de violences gratuites devraient se manifester. Là, on aurait les chiffres… Les vrais. Pourquoi cacher ces faits? Nous sommes en droit de savoir, non? Ne serait-ce que pour nous protéger. Lamentable…
FDF

Le ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux a annoncé aujourd’hui à Maisons-Alfort (Val-de-Marne) qu’il n’y aurait « pas » de bilan du nombre des voitures brûlées au cours de la nuit de la Saint-Sylvestre. 

Il avait déjà adopté ce principe le 14 juillet 2010 en interdisant à ses services de donner des informations sur ces délits, comme l’en avait enjoint Alain Bauer, président de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP).

M. Hortefeux, qui rendait visite à une unité de la Brigade des sapeurs pompiers de Paris (BSPP), a déclaré : « j’ai pris la décision de mettre fin au concours, au palmarès, et de ne plus communiquer sur le nombre de véhicules brûlés« .

La BSPP, qui enregistre en moyenne annuelle « entre 45 et 60 feux » de voitures ) à Paris et dans la petite couronne, est confrontée « à deux pics de feux d’incivilité chaque année: 250 la nuit de la Saint-Sylvestre et plus de 300 » lors de celle du 14 juillet, venait de dire son commandant, le général Joël Prieur.

Source: http://www.lefigaro.fr/