Francaisdefrance's Blog

10/10/2011

Ne manquez pas le procès de Houria Bouteldja !

Et que la décision du tribunal soit exemplaire! Sinon, nous les « souchiens » auront compris de que quel côté penche la balance de la Justice. Et nous réagirons en conséquence…

FDF

************************

« Houria Bouteldja et ses amis traitent les blancs de « sous-chiens » et veulent les « rééduquer » selon le maître-mot de tous les régimes totalitaires. Ce qu’ils écrivent est hallucinant de haine. »

Procès d’Houria Bouteldja à Toulouse

Mercredi 12 octobre, 13h30 , 3ème chambre, salle 5 du Tribunal de Toulouse.

 Cette pétulante agitatrice raciste, son idéologue et maître à penser Saïd Bouamama (auteur de« Nique la France ») et toute une cohorte d’ « intellectuels » diversement islamistes, gauchistes ou islamo-gauchistes, tentent sans vergogne, nous nous y attendions, de brandir le flambeau de l’antiracisme en cette occasion, employant donc toute leur science dialectique d’inversion de la réalité.

Ainsi croient-ils par leurs manifestations pouvoir faire pression sur le Tribunal.

Or, la réalité c’est que l’Agrif est la seule association qui combat véritablement tous les racismes et voilà pourquoi elle a poursuivi Houria Bouteldja.

– L’Agrif défend tous les français injuriés ou frappés parce qu’ils sont français, quelle que soit leur race ou leur religion.

– L’Agrif défend les chrétiens injuriés ou frappés pour leur foi dans le christ et elle combat les actes, hélas de plus en plus nombreux, de christianophobie.

– L’Agrif défend la dignité humaine devant les manifestations de perversion, d’avilissement et de sadisme et tous les esclavages contemporains.

Houria Bouteldja et ses amis traitent les blancs de « sous-chiens » et veulent les « rééduquer » selon le maître-mot de tous les régimes totalitaires. Ce qu’ils écrivent est hallucinant de haine.

Ils prétendent représenter tous les arabes au mépris du fait que nombre de ces derniers ne sont pas islamistes et que beaucoup ne sont pas musulmans.

Ils prétendent représenter les « noirs » alors que le plus grand et le plus durable système d’esclavage des noirs fut celui du monde islamique. Au racisme antiblanc ils ajoutent ainsi un évident mépris raciste des noirs.

L’Agrif convie ses adhérents et amis de la région de Toulouse à venir assister au procès, sans se joindre à quelque manifestation que ce soit, et sans céder à d’éventuelles provocations. Nul doute que le tribunal et la police toulousaine feront respecter le libre accès au tribunal et la sérénité de l’exercice de la justice.

Il faut arriver assez tôt pour prendre place.

Mercredi 12 octobre, 13h30 donc, 3ème chambre, salle 5 du Tribunal de Toulouse.

Merci de diffuser à tous vos correspondants ! Mobilisez-vous ! Soutenez-nous !

 Agrif 70, Bd Saint Germain 75005 Paris – agrif@wanadoo.fr

07/11/2010

Houria Bouteldja : le visage de la haine et du racisme…

Une vidéo à voir, revoir… Dément. Les plus racistes, ce n’est pas nous, les souschiens. La preuve en images.

FDF

.

Lire: Houria Bouteldja : le visage de la haine et du racisme

Rappel: le livre d’un des meneurs des Indigènes de la République, Saïd Bouamama, intitulé Nique la France vient de paraître aux éditions ZEP et se trouve désormais en vente dans toutes nos bonnes librairies. En couverture du livre : Houria Bouteldja, franco-algérienne, née en 1974 passionaria des Indigènes de la République et qui fut un temps salariés de l’Institut du Monde arabe à Paris (financé par la France).

Saïd Bouamama, né en 1958, est sociologue, docteur en socio-économie. Militant immigrationniste engagé depuis de nombreuses années dans les « luttes pour l’égalité réelle des droits en France », il est directeur de recherche à l’IFAR située à Villeneuve-d’Ascq (59). Ce chercheur, qui vit avec les impôts des « Souchiens », participe donc à la propagande antifrançaise de cette formation de gauche extrême qui a pris pour nom le PIR, le Parti des Indigènes de la République.

Imaginez un seul instant, un Français faisant paraître en Algérie un livre intitulé Nique l’Algérie ! Mieux : ce même Français faisant paraître en France le même livre, titré Nique l’Algérie se verrait traîner devant les tribunaux, lynché médiatiquement, mis au pilori et lourdement condamné ; les statistiques d’émeutes et de véhicules incendiés seraient revues à la hausse.

Et personne ne dit rien !

Merci à JLB de cette piqûre de rappel…

06/11/2010

“Nique la France” : après le clip, le livre…

Et c’est nous, les racistes… Petite piqûre de rappel…

FDF

Présentation du livre de Saïd Bouamama et ZEP :

“S’offusquer d’un « nique la France » en occultant qu’il émerge en réponse à « la France tu l’aimes ou tu la quittes » revient à inverser l’ordre des causes et des conséquences. S’indigner d’une Marseillaise sifflée en occultant l’instrumentalisation des symboles nationaux depuis près d’une décennie, c’est de nouveau présenter comme une cause ce qui n’est qu’un résultat.”

*La « Zone d’Expression Populaire » et Darna Edition présentent leur premier ouvrage. Un outil accessible à tous et indispensable pour comprendre le « Nique la France » comme l’expression de notre Devoir d’insolence. Mais aussi comme l’expression d’une nécessité, celle de refuser l’invisibilisation et de dénoncer l’injonction à la politesse et toute autre forme de chantage à l’intégration.

« Discrimination », « racisme », « immigration », « intégration », « paternalisme », « néocolonialisme », « exceptionnalité française», « identité nationale »… sont autant de thèmes sur lesquels nous avons demandé au sociologue Saïd Bouamama de se pencher afin de nous éclairer sur la légitimité du rejet d’une France raciste.

* Saïd Bouamama est un sociologue, docteur en socio-économie, né en 1958. Militant engagé depuis de nombreuses années dans les luttes de l’immigration pour l’égalité réelle des droits en France. Il est directeur de recherche à l’IFAR située à Villeneuve-d’Ascq (59).

Source

NB : Par ailleurs, Saïd Bouamama est membre du Mouvement des Indigènes de la République. Le livre “Nique la France” est en vente sur Amazon depuis déjà deux semaines.