Francaisdefrance's Blog

23/07/2011

Ben vous voyez, les momos, il n’ y a pas que vous…

Il est vrai que on entend parler de délinquance, de racailles, de bandes ethniques ultra-violentes, de « niktamer » et Cie, on pense tout de suite à la descendance incontrôlable d’une certaine communauté minoritaire qui a déjà largement fait ses preuves en ce domaine.  Eh bien, que tout le monde se rassure. L’idée première de voler, violer, se « faire du flic », tabasser et trafiquer a fait des émules… Enfin; eux au moins, ne nous font pas ch… à vouloir construire des mosquées à chaque carrefour…

FDF

.

Paris : la »délinquance roumaine » explose

Une étude policière pointe une explosion des vols, notamment commis par des mineurs.

La « délinquance roumaine » explose et se diversifie en région parisienne, selon une étude policière rendue publique vendredi. La « délinquance générée par les ressortissants roumains » a augmenté de 72,4% au premier semestre 2011 par rapport au premier semestre 2010, toujours selon ce rapport émanant de plusieurs services de police du « grand Paris » (Paris, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne).

L’étude pointe l’explosion des vols en tous genres, notamment les portables ou dans les distributeurs automatiques de billets de banque, commis par des mineurs âgés de 10 à 17 ans. Les escroqueries à la charité, la mendicité collective ou les ventes à la sauvette se multiplient aussi.

5.680 Roumains, dont une très forte majorité de mineurs, ont été « mis en cause » pour des larcins sur les six premiers mois de 2011, contre un total de 3.294 sur la même période de 2010, indique l’étude.

« Ces ressortissants sont très organisés, diversifiés » affirment des policiers. Ils n' »hésitent pas à protéger par la violence » leurs activités en agressant les forces de l’ordre, nombreuses là où ils sont implantés, notamment dans des lieux touristiques de la capitale comme les Tuileries ou la Place du Trocadéro.

Source: http://www.europe1.fr/

08/06/2011

Pitoyable: des viticulteurs devant les juges après une course-poursuite avec des voleurs…

Mais de qui se moque t’on, dans ce pays ? Ce sont les victimes qui passent en justice; lamentable… Il ne faut pas que l’affaire Gallinier devienne une habitude…

FDF

.

Les viticulteurs languedociens dépités à la sortie du tribunal correctionnel autour de Stéphan Picas (au centre) après le jugement./ Photo DDM, TopSud
Les viticulteurs languedociens dépités à la sortie du tribunal correctionnel autour de Stéphan Picas (au centre) après le jugement./ Photo DDM, TopSud

Le 21 avril dernier, une spectaculaire course-poursuite d’une extrême violence avait opposé deux viticulteurs de Corconnes (Gard) à deux petites fourgonnettes où avaient pris places des voleurs d’origine roumaine. Ils venaient de charger des piquets de vigne en fer dans la nuit sur le domaine de Stéphane Picas dans le Gard.

Après avoir tenté de stopper la fuite des voleurs, le viticulteur de 26 ans avait ouvert le feu à deux reprises sur les deux camionnettes qui roulaient à tombeau ouvert cette nuit-là sur les routes du Gard et de l’Hérault faisant des embardées pour semer leurs poursuivants. « Pour moi, il ne s’agissait ni de les tuer, ni de les blesser mais de les arrêter en tirant dans les pneus » a expliqué le jeune producteur devant les deux prévenus de nationalité roumaine qui ont nié les faits racontant qu’ils voulaient dormir sur la route et qu’ils étaient entrés par erreur dans la propriété… Avec un véhicule équipé de fausses plaques et sans assurance. « Il s’agit d’un vol de l’outil de travail par un système organisé. Même si cela doit choquer, le parquet a choisi le langage de la vérité et du bon sens. Vous Monsieur, vous êtes venus en France pour exercer le métier de la mendicité. Mais les faits n’ont rien à voir avec des actes de mendicité. Et il s’agit de condamner ce vol organisé, un petit jeu qui un jour se terminera par un drame. Et qui a d’ailleurs déjà tourné au drame l’an passé dans le Gard puisqu’un agriculteur est décédé après avoir échangé des coups avec des voleurs » a indiqué l’avocat général Vermeil qui a réclamé des peines de 18 mois et de 16 mois avec écrou à l’encontre des deux voleurs. Il a été beaucoup plus mesuré à l’adresse du viticulteur. « Il n’est pas question de tirer sur les gens, y compris pour leur faire peur, même s’il n’a pas choisi de se faire visiter en pleine nuit » a poursuivi le magistrat avant de requérir quatre mois de prison avec sursis pour le tireur et la confiscation du fusil.

Les juges n’ont pas suivi les réquisitions du parquet. Ils ont adouci les peines de prison des deux voleurs : six mois dont trois ferme pour celui qui conduisait la camionnette. Et quatre mois avec sursis pour celui qui l’accompagnait. Stéphan Picas écope lui d’une peine quatre mois de prison avec sursis conforme à ce qu’avait réclamé le procureur de la République. Les viticulteurs venus soutenir le jeune syndicaliste agricole de Corconnes sont repartis scandalisés du palais de justice de Montpellier.


Le vol rural, nouveau fléau

« J’étais excédé. Cinq fois, je m’étais fait cambrioler. Mon voisin les poursuivait en voiture. Alors j’ai pris mon fusil parce que je ne savais pas s’ils étaient ou non armés » raconte Stéphan Picas, le jeune viticulteur de Corconnes, décrit comme un jeune calme et altruiste.

« Les vols dans les champs sont devenus la nouvelle plaie pour les producteurs. On ne peut plus rien laisser. Ces méfaits se multiplient depuis un peu plus de douze mois. Et cela exaspère les agriculteurs qui déjà ne gagnent pas grand-chose à cause du mauvais climat économique de marché », explique Dominique Granier, le président de la chambre d’agriculture du Gard, venu parler avec beaucoup de dignité du prévenu agriculteur. Lui comme les autres producteurs ont reçu cinq sur cinq le réquisitoire de l’avocat général qui a clairement désigné les principaux auteurs : les voleurs de piquets.

Source: http://www.ladepeche.fr/

28/12/2010

La Roumanie fait elle bien partie de la CEE ???

A en juger par le PPS qui suit, on est légitimement en mesure de se poser des questions quant son éventuelle entrée dans l’Union Européenne… Quel enrichissement culturel ou autre nous aurions si le cas se produisait.

FDF

Voir: La_Roumanie_est_bien_dans_la_CEE__

14/09/2010

Circulaire visant les Roms: le coup d’épée dans l’eau de Hortefeux…

La honte ne tue pas, fort heureusement pour Brice Hortefeux qui pensait échapper au fonctionnement de l’UE en modifiant purement et simplement sa fameuse circulaire objet du scandale. De toutes façons, il a l’exemple qui vient d’en haut avec Sarkö qui pensait (et pense toujours) modifier la Constitution française pour l’adapter à ses caprices…

Mais revenons à Bruxelles. On l’avait crié haut et fort:


On ne viole pas impunément le Droit Européen…

FDF

.

La Commission européenne a annoncé mardi son intention de déclencher une procédure d’infraction en justice contre la France pour violation du droit européen dans l’affaire des renvois controversés de Roms bulgares et roumains chez eux.

« Ça suffit ! », a déclaré à l’adresse de la France lors d’une conférence de presse la commissaire à la Justice et aux Droits des citoyens, Viviane Reding, estimant que l’attitude du gouvernement français, qui a dissimulé l’existence d’une circulaire ciblant expressément les Roms pour les expulsions, « est une honte ». La décision, lundi, de Brice Hortefeux de réécrire une circulaire pour « lever tout malentendu » n’aura donc pas suffi.

Elle a annoncé son intention de demander l’ouverture d’une procédure d’infraction à la législation de l’Union européenne contre Paris, pour transposition insuffisante d’une directive européenne sur la libre circulation de citoyens européens, et « application discriminatoire » de ce texte.

Paris « étonné »…

« J’ai l’intention de proposer (cette initiative) au président de la Commission », a-t-elle précisé, indiquant qu’une décision devrait être prise « dans un délai de deux semaines ». Cette procédure sera lancée devant la Cour européenne de justice de Luxembourg.

Paris a réagi peu après cette annonce. « Nous avons appris avec étonnement les déclarations de Mme Viviane Reding. Nous ne pensons pas que c’est avec ce type de déclaration que nous pourrons améliorer le sort et la situation des Roms qui sont au coeur de nos préoccupations et de notre action », a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Bernard Valero, poursuivant : « L’heure n’est pas à la polémique, n’est pas aux déclarations de ce type. L’heure est au travail en faveur de la population rom.

Interrogé lundi par Le Point.fr, Me Sergio Sorinas, spécialiste de droit européen, associé au cabinet Herbert Smith, estimait que la circulaire « soulevait, en effet, des questions quant à sa validité, aussi bien au regard du droit français que du droit européen ». « Le principe de non-discrimination est aujourd’hui au coeur des règles européennes », rappelait l’avocat. Insistant : « On doit traiter tous les citoyens de manière égale, quelle que soit leur nationalité. »

Source: http://tinyurl.com/29369sl

02/09/2010

Qu’est ce qui caractérise un Rom de Roumanie face à un roumain qui ne fait pas partie de cette ethnie ?



-un très grand taux de chômage, des familles nombreuses, et en corollaire l’absorption d’une grande part des aides sociales de l’Etat ;

-un très fort absentéisme scolaire et en corollaire un fort taux d’analphabètes ;

-un rapport différent à la mendicité et en corollaire des rentrées quotidiennes liées à cette pratique de l’ordre de 150 euros par jour par mendiant (150 euros nets d’impôts) dans un pays où cette somme représente le salaire mensuel brut minimum ;

-de fortes traditions héritées de leur origine (Inde, Pakistan) et en corollaire des vêtements aux couleurs chatoyantes, jupes longues et châles, des maisons aux formes complexes ;

-une volonté de ne pas perdre ses valeurs et ses traditions, avec son propre Roi et en corollaire des jeunes filles mariées dès leurs premières règles, une justice parallèle, des règlements de comptes entre familles ;

-des métiers liés au nomadisme comme la vente itinérante de bois, la récupération de la ferraille, la vente à la sauvette, et en corollaire une notion extrêmement particulière de la propriété privée ;

-une tradition d’indépendance dans les décisions et les actes et en corollaire des maisons construites sans permis de construire, des fêtes où les chanteurs sont payés en liquide, le travail au noir…

Suite et source: http://tinyurl.com/3xr4aph

Chassez le Rom, il reviendra au galop…

26/08/2010

Roms: « la solution, c’est de partir en France »… Vidéo.

Allez. Ca se passera de commentaires…

FDF

.

Barbulesti : un village roumain aux couleurs de la France

.

Des plaques d’immatriculation françaises, des supporters de l’OM, un maire aux couleurs des « Bleus », bienvenue à Barbulesti, un village roumain. Ici, nombreux sont ceux qui multiplient les aller-retour vers la France.

« La solution, c’est de tous partir en France. On se faisait passer pour des handicapés (…). Quand j’ai vu ce que je pouvais gagner, j’ai réalisé que c’était le paradis. »
.

19/08/2010

Quatre roumains et un italien surpris en flagrant délit de vol de ferraille…

Vive l’ouverture des frontières! Vive la libre circulation !

Au fait, des roumains, c’est pas un peu des Roms?

FDF

19/08/2010

Pampelonne. Surpris en flagrant délit de vol de ferraille !

« C’est ce qui s’appelle se faire prendre la main dans le sac, précisément dans le coffre. Mardi, vers 22 h 20, deux gendarmes de la brigade de Pampelonne patrouillaient sur la route de Carmaux. En passant devant le garage de machines agricoles appartenant à Georges François, ils sont intrigués par la présence de deux véhicules et de plusieurs personnes. Aussitôt ils bloquent l’accès du garage, interdisant toute sortie de véhicule. Dans le même temps ils préviennent leurs camarades du PSIG (1), également en patrouille et ceux de la communauté de brigades de Valdériès. Le capitaine Damerval, nouveau patron de la compagnie d’Albi est également alerté. Il se rend sur les lieux en compagnie des gendarmes de la brigade de recherches. « En très peu de temps nous étions une dizaine », souligne le capitaine.

Les renforts sur places, cinq hommes, âgés de 30 ans à 50 ans sont appréhendés : quatre Roumains et un Italien, tous résidant dans la banlieue toulousaine. Dans les deux voitures près d’une tonne de métal inox est découverte. Les cinq cambrioleurs sont immédiatement transférés à la gendarmerie d’Albi et placés en garde à vue. Hier en fin d’après-midi ils y étaient toujours. Le parquet ne s’était pas prononcé sur une prolongation ou sur une mise en liberté des cinq cambrioleurs. Quand à l’inox il devait être restitué à son propriétaire. »

Source: http://www.ladepeche.fr/article/2010/08/19/891115-Pampelonne-Surpris-en-flagrant-delit-de-vol-de-ferraille.html#xtor=EPR-1