Francaisdefrance's Blog

08/06/2011

Elections au Conseil français du culte musulman: « A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire »…

Franchement, il ne fallait pas s’attendre à une autre réaction… Toujours à contester, à pleurer, à « dénoncer », à se plaindre et j’en passe. Ca ne m’étonne pas que ce soit bordélique dans leurs pays d’origine et qu’il faille sans cesse une main de fer au pouvoir pour les rendre « citoyens » . On les connait bien, maintenant, les muzz.

FDF

.

CFCM : la Grande Mosquée de Paris conteste la légitimité du scrutin

Il n’a pas fallu attendre longtemps pour que la Grande Mosquée de Paris conteste les élections Conseil français du culte musulman (CFCM) qui se sont tenues dimanche 5 juin.

« Ce scrutin n’est en rien représentatif de la totalité des musulmans de France et des mosquées, puisque deux grandes organisations importantes du CFCM, ainsi que la Grande Mosquée de Lyon n’y ont pas participé, en dénonçant les critères injustes du règlement électoral et les actions hégémoniques de certaines fédérations », indique l’institution dans un communiqué parue lundi 6 juin, qui prend tout de même acte des résultats.

« En effet, une seule équipe (le RMF, ndlr) a eu le « terrain électoral » à elle seule. Et comme dit le Cid de Corneille : « A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire » », estime-t-on. Et d’ajouter que « contrairement aux propos contenus dans le communiqué du CFCM du 5 juin 2011, le « travail collégial » n’a jamais été la forme de gestion de cette institution. »

Non contente de la décision prise par sa fédération régionale Sud-Ouest, présidée par Abdallah Zekri, de participer aux élections, la Grande Mosquée de Paris souligne que les listes présentées en son nom « ont été déposées en violation » des directives de la Fédération nationale (FNGMP), « dont les membres avaient à l’unanimité réclamé un report de ces élections ».

Les listes qui se sont présentées en son nom ont tout de même obtenu trois sièges au sein du bureau national. Elle reste loin du RMF, qui est désormais la première force du CFCM avec 30 élus sur 41 sièges à l’issue du scrutin.

Source: saphirnews.com

03/06/2011

2 000 musulmans rassemblés chez Martine Aubry !

« UNITE » ! C’est le slogan des socialistes, ça… Le rassemblement a eu lieu à Lille, fief de Martine Aubry, comme par hasard… Elle a du être contente, Martine: des musulmans partout dans sa ville. Que du bonheur !

FDF

.

Lille : la grande mosquée de Paris rassemble ses troupes…

Plus de 2000 musulmans ont participé à Lille Grand Palais, jeudi, au premier rassemblement européen de la fédération nationale de la grande mosquée de Paris. Une réunion « historique » sur fond de tensions internes.


Alors que se tiennent dimanche les élections au Conseil français du culte musulman (CFCM), auxquelles la Grande mosquée de Paris refuse de participer contestant leur représentativité, le rassemblement lillois s’est déroulé cet après-midi en présence, entre autres, du recteur Dalil Boubakeur et d’Abdelkader Aoussedj, président de la fédération régionale du Nord de la Grande mosquée de Paris, ainsi que d’un membre du gouvernement algérien.

Dalil Boubakeur a mis en garde contre toute tentation d’ignorer le rôle de cette institution dans l’organisation de l’islam de France, trois jours avant le renouvellement des instances du CFCM. « Attention: on ne pourra pas construire un islam de France sans la Grande mosquée de Paris » (GMP), a averti M. Boubakeur.

« Ignorer la GMP serait irresponsable, ce serait une injustice gratuite et une insulte à la mémoire des soldats musulmans qui, par centaines de milliers, se sont sacrifiés pour la France« , a-t-il insisté

La GMP a décidé de ne pas participer aux élections du Conseil français du culte musulman (CFCM) qui renouvelle dimanche ses conseils régionaux, lesquels éliront le 19 juin les instances nationales. La GMP conteste le mode électoral affectant une représentation en fonction de la superficie des lieux de culte.

Pour M. Boubakeur, « la foi ne s’est jamais mesurée au mètre carré ». Le recteur a réclamé une « juste place » pour les adhérents de la fédération de la GMP qui « ne sauront se contenter d’un simple strapontin électoral ».

« Il va de soi que la fédération de la GMP a toute sa place dans cette institution », a répondu dans son allocution M. Bouvier, directeur de cabinet du préfet de la région Nord-Pas-de-Calais.

Proche du gouvernement algérien, la GMP est l’une des plus importantes composantes du CFCM avec le Rassemblement des musulmans de France (RMF), proche du Maroc, et
l’Union des organisations islamiques de France (UOIF), proche des Frères musulmans. Cette dernière aussi ne participe pas aux élections de dimanche et du 19 juin. Les Algériens soupçonnent leurs rivaux marocains de financer l’acquisition de lieux de culte pour avoir plus de représentants au CFCM.

Source: http://www.nordeclair.fr/

19/11/2010

L’UOIF encourage ses membres à être fiers d’être musulmans.

alah20imam20of20mars5b15d

LE BOURGET (AFP)

Soyez fiers d’être musulmans tout en réussissant votre intégration dans la société moderne: tel est le principal message transmis aux milliers de participants qui ont assisté durant quatre jours à la Rencontre annuelle des musulmans de France, au Bourget.

Tariq Ramadan, l’islamologue suisse d’origine égyptienne, petit-fils du fondateur des Frères musulmans, a donné le ton en exhortant les musulmans de France à « ne pas s’isoler » et à rester fidèles à eux-mêmes.

« Ne vous isolez pas. Ce n’est que comme cela que vous ne ferez pas peur », a-t-il dit devant une salle comble et enthousiaste. « Vous êtes là pour être fidèles à vous mêmes », a-t-il ajouté, s’appliquant à donner des éléments de compréhension pour conjuguer l’islam et la vie quotidienne dans une société occidentale.

« Nous devons faire en sorte que nos croyances ne colonisent pas les croyances des autres. Nous n’imposons à personne de croire ce que nous croyons », a-t-il expliqué, sous les applaudissements du public.

Rappelant que les musulmans devaient « orienter le visage du côté de la Mecque« , il a concédé que dans une société moderne, l’Etat de droit « est nécessaire pour vivre ensemble ». « C’est cet Etat de droit qui doit nous permettre de garder la voie dans notre vie privée et dans notre vie publique », a-t-il précisé.

Son frère Hani Ramadan, également islamologue, qui a parlé de « la loi musulmane face aux acquis et aux dérives de la modernité », a eu un discours plus radical, estimant notament que l’islam souffre « de se voir appliquer des critères réducteurs propres à la culture occidentale ».

Le jihad fait peur car il est ressenti comme synonyme de « guerre », alors que le mot signifie « effort, lutte en faveur de la paix », a-t-il expliqué, ajoutant que « si l’islam est attaqué, Dieu commande de le défendre ».

« Aujourd’hui, c’est l’Islam qui est attaqué, en Tchétchénie ou à Gaza, et les musulmans ont le droit de se défendre », ajoute-t-il, invitant les musulmans à « s’engager ».

Quant à la fierté d’être musulman, elle a été entretenue par plusieurs historiens qui ont planché sur « l’apport de la civilisation musulmane à l’humanité »‘ en médecine, philosophie, et sur le prophète Mahomet, un modèle pour les croyants « et pour l’humanité tout entière ».

Tout au long de ces quatre jours il a été question de respect des valeurs de l’islam et d’intégration à la société. Concernant la vie en France, l’UOIF (Union des organisations islamiques de France), qui organisait cette Rencontre, salue la loi sur la laïcité mais conteste fortement les restrictions du port du voile (loi de juin 2004 sur les signes religieux ostentatoires) qu’elle assimile à une discrimination.

Le président de l’UOIF, Lhaj Thami Breeze, qui faisait le bilan de son mandat (une nouvelle élection doit avoir lieu en juin), a dit que l’ambition de son mouvement était d' »aider les musulmans à renouer avec leur religion et à réusir leur intégration ».

Le concept de « laïcité positive » lancé par le président Sarkozy « appelle de notre part une réponse positive »‘ a-t-il encore déclaré, tout en regrettant que l’islam ne soit pas « aussi bien traité que les religions plus anciennement implantées en France ».

Quelque 150.000 personnes ont assisté à ce rassemblement qui mêle activités de divertissement, conférences pédagogiques et temps de prière, et où les musulmans viennent en famille, une grande majorité des femmes étant strictement voilées.

L’UOIF, proche des Frères musulmans, est le deuxième mouvement représentatif des musulmans en France après le RMF (Rassemblement des musulmans de France).

vu sur http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5jwcyDkpGhgvagf3llz2j2FRIFVeg