Francaisdefrance's Blog

01/07/2011

Sarkö Premier victime d’un attentat !!!

Le jour où l’avenir du monde est devenu incertain.

On le croyait intouchable, inabordable, à l’épreuve de toute menace et de toute violence, le président du G8, du G20 et, accessoirement, de la France. Eh bien non. En ce beau jour de début d’été, dans le Lot et Garonne, le monde a failli basculer… L’agresseur est en garde à vue. Il est mal, là. Et ça m’étonnerait qu’il ai eu droit tout de suite à un avocat…

« L’homme qui a agressé Nicolas Sarkozy peut être accusé de violences légères à l’égard d’une personne dépositaire de l’autorité publique. Il risque donc une peine maximale de trois ans de prison et une amende de 45.000 euros. Il est certain qu’en cas de poursuites, il ne serait pas condamné à la peine maximale, mais on pourrait craindre que la peine soit exemplaire et donc sévère. »

FDF

La vidéo de l’attentat manqué:

http://youtu.be/ub6GWYZVct0

10/05/2011

Ca commence à trembler chez les intégristes.

La « pêche au gros » a été réalisée par les américains. Reste la friture… Sale temps pour les intégristes islamistes. Les niveaux d’eau sont bas en ces périodes de sécheresse.

FDF

.

Coup de filet dans les milieux djihadistes français.

Sept personnes, dont le « cerveau » présumé du groupe, ont été interpellées au cours d »une opération menée en région parisienne.

Click here to find out more!

Une opération « coup de filet » a été menée mardi matin dans les milieux islamistes français en région parisienne. Sept personnes, dont un mineur, ont été interpellées lors de l’opération conduite par la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) dans les villes de Garges-lès-Gonesse (Val-d’Oise), Stains (Seine-Saint-Denis) et Paris. Le « cerveau » présumé du groupe djihadiste, ingénieur de formation et originaire de la région parisienne, a été arrêté en fin de matinée à l’aéroport de Roissy en provenance d’Algérie.

Des perquisitions ont été menées par les forces de l’ordre, notamment à Stains. Actuellement, six personnes sont en garde à vue.

Le ministre de l’Intérieur Claude Guéant a précisé mardi après-midi que « rien n’indique que ces personnes s’apprêtaient à commettre un attentat en France ». « Il semble que certains avaient le projet de se former au djihad au Pakistan », a ajouté le ministre lors d’une conférence de presse consacrée à la lutte contre le trafic de drogue dans le cadre d’une réunion du G8. Claude Guéant a expliqué que le coup de filet avait été réalisé à la suite de l’arrestation en janvier 2011 de deux Français à Lahore, au Pakistan.

Lundi, le ministre de l’Intérieur avait assuré qu’il n’existait « pas d’éléments concrets » pouvant laisser croire à un risque d’attentat en France, après la mort du fondateur d’al-Qaida, Oussama Ben Laden.

Source: http://www.lepoint.fr/