Francaisdefrance's Blog

04/03/2012

Xavier Lemoine à l’honneur !

Toutes nos félicitations à Xavier Lemoine !

FDF

Bravo à Xavier Lemoine, maire de Montfermeil, qui ose dire la vérité sur l’islam et l’insécurité - Les actions SITA de Riposte Laïque n°153Quelque 1 500 musulmans ont manifesté vendredi entre leur mosquée et la mairie de Montfermeil (Seine-Saint-Denis), pour réclamer «un lieu de culte digne» et protester contre le maire de la ville.

La marche silencieuse a débuté à la fin de la prière, devant un pavillon qui fait office de mosquée. Celui-ci étant trop petit, des extensions ont été construites derrière le bâtiment. Le maire UMP de Montfermeil Xavier Lemoine et l’association cultuelle des musulmans de Montfermeil sont en conflit autour de ces agrandissements.

(…) 1300 personnes selon la police, 2500 selon les organisateurs, ont marché silencieusement en brandissant pancartes et banderoles. Les hommes, en très grande majorité, étaient séparés des femmes qui se trouvaient à l’arrière du cortège.

«Xavier Lemoine nous a assignés en justice pour l’extension du lieu de culte», a rappelé Amar Brahmi, responsable de l’association. En janvier, le tribunal de Bobigny a condamné l’association à fermer ou démolir l’extension dans les six mois. Si le jugement n’est pas exécuté, l’association, qui a fait appel, devra payer 40 euros par jour, explique-t-il. (…)

En outre, «il y a une quinzaine de jours, le maire nous a mis en demeure de fermer cette extension», a ajouté Amar Brahmi.

Xavier Lemoine met en avant des «anomalies sur des questions de sécurité». «Ils sont en infraction avec le code de l’urbanisme et ne veulent pas se conformer aux lois de la République», dénonce l’élu.

L’association des musulmans n’a pas prévu de démolir l’extension. (…) que le maire nous prépare un nouveau lieu de culte», dit Amar Brahmi. (…)

Source : liberation.fr/societe/01012393540-a-montfermeil-1-500-musulmans-manifestent-pour-un-lieu-de-culte-digne

Souvenons-nous de ce qu’affirmait Xavier Lemoine dans une émission de Robert Ménard en juillet 2010 :

(…) Lorsque Xavier Lemoine déclare, sans détour, à Robert Ménard au cours de son émission « sans interdit », que le problème de la délinquance n’est ni un problème social, ni un problème économique, ni un problème urbain, mais uniquement un problème culturel, voir cultuel, il dit ce que devraient dire tous les maires de France. En résumer : à l’origine des violences urbaines et de l’insécurité croissante il y a une partie de la population arabo-musulmane qui ne veut pas s’intégrer et qui défie nos lois. Le maire de Montfermeil ne mâche pas ses mots lorsqu’il ajoute « La gauche a joué avec le prolétariat de substitution, avec l’immigration et aujourd’hui, ça nous pète à la gueule… la laïcité n’existe pas en Islam, l’égalité homme femme n’existe pas en islam, la liberté de conscience n’existe pas en islam… ».

Voilà un élu qui (…) reconnait tout simplement que l’islam n’est pas soluble dans la République, qu’il y a conflit entre l’islam et la République, et que, si la République continue se coucher face à l’islam, la France est foutue. (…)

Source : http://ripostelaique.com/Bravo-a-Xavier-Lemoine-maire-de.html

Un peu plus d’un an après cette déclaration, on peut constater que les affirmations de Xavier Lemoine dans cette émission se révèlent parfaitement exactes en ce qui concerne une partie de la population arabo-musulmane pour qui l’égalité homme femme ou la laïcité n’existent pas et chez qui il y a la volonté délibérée de ne pas respecter nos lois.

Il faut le féliciter pour sa clairvoyance et son courage afin qu’il ne cède pas aux envahisseurs et voit, concrètement, qu’il est soutenu par les Français.

C’est très simple avec la méthode Amnesty International SITA : une lettre dans une enveloppe timbrée, envoyée par la poste (voir tinyurl.com/6r4fsu et tinyurl.com/592ezu )

Et c’est très efficace (voir tinyurl.com/c44rvr)

imprimer, adresser, poster : la nouvelle façon de féliciter

Quoi mettre dans l’enveloppe ?

Un timbre tarif « 20 grammes » de base permet d’envoyer au moins deux feuilles (recto-verso, soit quatre pages), donc :

– Imprimer l’article de Liberation.fr cité ci-dessus.
En version PDF il tient sur une page. En voici deux versions au choix, illustrée chacune par un dessin de Steph Bergol adapté au sujet :

A Montfermeil, 1 500 musulmans manifestent pour «un lieu de culte digne» - Dessin Steph Bergol : coup de pied au cul et retour au bled

pdf créé avec printfriendly.com
Ajout dessin Retour au bled avec pdfescape.com

A Montfermeil, 1 500 musulmans manifestent pour «un lieu de culte digne» - Dessin Steph Bergol : coup de pied au cul et retour au bled

pdf créé avec htm2pdf.co.uk
Ajout dessin Timber et retouches avec pdfescape.com

Avec ça le destinataire comprend à propos de quoi on lui écrit et l’illustration rajoutée en guise de commentaire lui permet de voir clairement que l’on pense tout à fait comme lui.

– Imprimer à la suite la version pdf en trois pages de l’article ripostelaique.com cité ci-dessus :

version pdf de l’article ripostelaique.com - Bravo à Xavier Lemoine, maire de Montfermeil, qui ose dire la vérité sur l’islam et l’insécurité

Qui sont les destinataires ?

En priorité Xavier Lemoine, bien entendu, et ensuite optionnellement les autres élus de son conseil municipal afin qu’ils sachent quelles sont les positions du maire que la population soutien.

Les noms des élus municipaux se trouvent sur la page http://www.ville-montfermeil.fr/-Le-Maire-et-le-Conseil-municipal-.html (ou elections.lefigaro.fr 2008 Montfermeil A, B et C)

L’adresse postale de la mairie se trouve sur la page « Mentions légales » du site ville-montfermeil.fr : http://www.ville-montfermeil.fr/Mentions-legales.html

On peut aussi éventuellement rechercher l’adresse publique personnelle des élus sur les pagesblanches.fr de l’annuaire du téléphone tant il est vrai que l’on réfléchit bien mieux seul et chez soi aux conséquences de ses décisions.

Mettre les deux feuilles dans une enveloppe, écrire le nom et l’adresse du destinataire, timbrer et poster.

Voilà, ce n’est pas plus compliqué que ça.

Vous avez une enveloppe ? Un timbre ?
Alors vous avez le……… P O U V O I R ……
…de féliciter un élu qui a choisi de faire face à l’islamisation.

24/01/2012

« Résistant en 1940, j’ai l’impression de revivre une autre occupation »…

C’est pas moi qui le dit; mais j’applaudis des deux mains.

FDF

.

Ceux qui ont vécu, comme moi, la sombre période de l’Occupation allemande lors de la Seconde guerre mondiale, de 1940 à 1944, ont la sinistre impression de revivre un mauvais rêve.

Toutes proportions gardées – et, comme on dit, mutatis mutandis – la situation actuelle est comparable par bien des traits à celle d’autrefois.

Nous sommes occupés. Bien sûr, pas militairement, mais “mentalement“. Nos corps ne sont pas les sujets d’une invasion armée, mais nos esprits sont imprégnés par un conditionnement étranger. L’hégémonie anglo-saxonne domine la politique, l’économie et la culture, en imposant  son atlantisme et sa stratégie néocolonialiste, son libre-échangisme néolibéral, sa conception mercantile d’une société formatée par la “pensée unique“. La mainmise n’est évidemment pas nazie, mais, dans un autre genre, elle est aussi totalitaire que la précédente.

Comme jadis, nous avons des “collabos“ qui se plient aux exigences de l’alliance occidentale et propagent l’idéologie capitaliste de Washington, comme les politiciens et journalistes de l’époque relayaient l’information tendancieuse de Berlin.

Les occupants d’hier avaient crée le STO (Service du travail obligatoire) qui obligeait les recrues à se mettre au service des usines du Reich. Ceux d’aujourd’hui ont créé l’OTAN qui impose à nos troupes de participer aux guerres de l’empire américain.

Jadis la doxa officielle était axée sur l’Europe, et l’unification pacifique de ses peuples ; elle l’est encore aujourd’hui. Et qui trouve-t-on, une fois de plus, à la tête de cette Europe, aussi artificielle que l’ancienne ? L’Allemagne. Certes pas la même, mais toujours aussi forte et présente.

Des mesures de rigueur détériorent nos conditions de vie. Autrefois, elles étaient les restrictions du temps de guerre, aujourd’hui elles sont l’austérité du temps de crise. On ne rationne pas la nourriture, mais nos aliments sont dénaturés par mille procédés profitables aux transnationales de l’alimentation. La circulation n’est pas limitée, mais le prix des carburants ne cesse d’augmenter. Le gaz et l’électricité ne subissent pas des coupures, mais ils coûtent de plus en plus cher. L’accès à l’existence normale n’est pas bloquée comme  elle l’était dans la pénurie du conflit armé, mais on nous serre la ceinture dans la disette de l’effondrement financier.

Sous Pétain, la démocratie n’existait pas ; le parlement était supprimé, on ne votait pas. Sous Sarkozy, elle est bafouée ; quand on vote, comme au référendum sur la constitution européenne, le résultat est annulé. Les guerres sont déclarées et menées de façon arbitraire. Dans les scrutins, les bulletins blancs ne sont pas comptabilisés. L’exigence des 500 signatures nominalement précisées et le coût des campagnes électorales limitent aux classes fortunées les candidats éligibles. La moyenne d’âge de l’Assemblée et du Sénat est de 60 ans, et la composition des deux chambres est totalement dépourvue de toute représentation populaire.     

Officiellement, personne n’est raciste. Le racisme est même hors la loi. Mais de même que jadis il était obligatoire d’être raciste, aujourd’hui il est obligatoire de ne pas l’être. Et ne retrouve-t-on pas, dans les sanctions légales de ces obligations, une répression en miroir qui repose sur les mêmes distinctions ? Les lois Gayssot et “mémorielles“ en général sont le pendant exact, à l’opposé, des lois antisémites d’antan : moins horribles dans leur application, mais aussi faussement fondées, injustement coercitives et dangereusement liberticides. Et que dire de la politique d’immigration et des mesures d’expulsion des Roms ou des étrangers, dont le caractère discriminatoire rappelle de tristes souvenirs de rafles et de déportations ? Certaines catégories de la population sont de nouveau poursuivies pour leur appartenance ou leur opinion.

Comme la démocratie, la laïcité est ébréchée. Le régime nazi n’était pas particulièrement religieux et affichait même une sorte de paganisme mythologique. Mais il éliminait les oppositions et maintenait l’ordre en favorisant un contrôle confessionnel de l’État. Le catholicisme – culte officiel de Vichy encouragé par Berlin, et source intarissable de racisme antisémite – a par exemple inspiré l’épouvantable régime d’Ante Pavelic en Croatie et un grand nombre des pires bourreaux des camps de concentration à travers l’Europe. Ce déni de laïcité continue de nos jours sous la forme d’entorses répétées à la séparation de l’Église et de l’État, et de capitulations incessantes devant le prosélytisme musulman.

Pour faire avaler toutes ces remontées fascisantes, il faut bien sûr interdire ce qui leur est contraire. Revoilà une vieille connaissance : Anastasie. La censure n’est pas aujourd’hui la version dure d’une dictature, elle est la version molle d’une fausse démocratie. A coups de tabous frileusement respectés, de connivences et de pressions ; grâce à l’étouffement de la vérité par la communication officielle et des critiques dangereuses par le silence. Les grands médias sont dirigés par les fidèles de Sarkozy, les insolences sont réprimées par des procès en diffamation, les satires sont assimilées à des offenses à la religion ou à la bienséance. Le seul débouché permettant une expression à grande échelle, l’internet, est dans la ligne de mire de contraintes préparées. Les oppositions percutantes n’ont pas accès aux moyens de se faire largement connaître.

Enfin, tout comme sous l’Occupation allemande, la France est privée de sa souveraineté. La bureaucratie de Bruxelles et la solidarité occidentale l’ont décapitée de son indépendance, et l’ont réduite au rôle d’un satellite à l’image de l’État vichyste d’autrefois. Son armée est devenue une milice de pétroliers, une composante des expéditions coloniales de Washington ; sa politique étrangère est inexistante ; son image mondiale de Lumières, de modernité et de progrès n‘est plus qu’une brumeuse nostalgie qui n’inspire plus personne.

Conditionnement de l’opinion, services obligatoires, décisions imposées, propagande européenne, domination allemande, restrictions pesant sur le peuple, suppression de la démocratie, racisme déguisé, laïcité écornée, censure sournoise, espionnage des opposants, perte de prestige et abandon de souveraineté : comme le notait Marx, l’histoire se répète sous la forme d’une caricature. Tout y est. Nous revivons 40-45 dans la léthargie de la ouate au lieu de la souffrance dans un enfer.

Quelle est la conclusion qui s’impose ? Elle est limpide. La Résistance avait réagi à l’ancienne Occupation, c’est la Résistance qu’il faut retrouver pour réagir à la nouvelle. Elle avait rassemblé des Français de toutes provenances et de toutes opinions dans une bataille commune. A sa tête, le Conseil national de la résistance (CNR) avait défini cinq objectifs de rétablissement de la démocratie : indépendance nationale, justice économique et sociale, pluralisme, laïcité et liberté d’expression. Aujourd’hui, la situation est différente et il faut y adapter les actions à accomplir. Mais l’essence des problèmes reste la même. Et surtout l’esprit d’hier demeure la force à faire renaître. Nous avons des objectifs similaires à atteindre, des adversaires comparables à vaincre. Nous nous sommes battus jadis pour la libération d’un joug insupportable, la réforme de la société et la restauration de notre stature. Nous devons encore le faire aujourd’hui. De la même façon, ensemble, sans distinction. Le combat est à mener contre des dérives et des dangers analogues. Il doit s’incarner dans la nouvelle Résistance d’un peuple qui reconquiert avec courage, en rejetant la nouvelle Occupation, sa dignité, ses valeurs et sa place respectée dans le monde. Ce sera le renouveau d’une nation faisant revivre – sans le caricaturer cette fois – un des moments les plus glorieux de son Histoire.

Louis DALMAS

Directeur de B. I.  22 janvier 2012.

Source:  http://ripostelaique.com/

01/11/2011

Une secte nommée islam…

Attention! Les autodafés sont de retour !!!

FDF

On ne voulait plus jamais ça… Pourtant, certains « malades » y reviennent.

.

Dans « Le Lotus Bleu », qui se déroule en Chine, de nombreux amis de Tintin sont frappés d’une flèche empoisonnée dans le cou, qui a pour spécificité de les rendre fous dans les secondes qui suivent. On se demande si ce n’est pas ce qui est arrivé à nombre d’élites françaises, à qui l’islam a l’air d’avoir fait perdre la raison.

                     L’ISLAM, LE POISON QUI REND FOU !

Imaginez une secte satanique forte de plusieurs millions d’adeptes, sur le territoire français. Supposez que dans les textes sacrés, le gourou impose à ses ouailles des rites qui, 24 heures sur 24, tout au long de leur vie, guident leur quotidien. Pensez au conditionnement des disciples qui doivent ne pas transgresser les règles sacrées quand ils s’essuient le derrière, dans les toilettes, quand ils se nourrissent, quand ils font l’amour, quand ils doivent prier cinq fois par jour… Que dire du fait que les textes sacrés leur imposeraient de devenir maîtres du monde, de n’épouser que des membres de la secte, et de tuer tous ceux qui ne sont pas adeptes du gourou, sans oublier le droit de battre sa femme, d’avoir plusieurs épouses et même d’épouser des petites-filles…

On peut supposer, sans risque d’erreur, que tout ce que la France compte de laïques, de philosophes, de syndicalistes, de féministes, de juristes, de journalistes, d’écrivains, d’historiens et de politiques progressistes, se mobiliserait, alerterait nos compatriotes, et chercherait à protéger notre société d’un tel péril mortel.

Mais si la secte s’appelle islam, non seulement rien de tout cela ne se passe, mais c’est le contraire qui se déroule. Toutes les bonnes âmes sont mobilisées, non pas pour alerter la population contre l’islamisation de la France, mais pour montrer du doigt les « méchants », forcément racistes, qui ont ce courage. L’islam serait-il, à l’instar des aventures de Tintin, le poison qui rend fou ?

           LA DEMOCRATIE VERSION PARTI DE GAUCHE

– Comment expliquer autrement l’acharnement pathologique du militant de Parti de gauche, Alexis Corbière, qui, engageant son parti et le candidat Jean-Luc Mélenchon, consacre une énergie ahurissante à faire interdire Riposte Laïque du salon du Livre du Bnai Brith ? Faut-il rappeler à ce personnage, qui se dit laïque, qui prétend militer à la Libre Pensée (défense de rigoler) présidée par Marc Blondel, que c’était l’habitude de certains intégristes catholiques du Front national d’interdire de bibliothèque des ouvrages jugés blasphématoires, et, qu’en faisant interdire « Les assises sur l’islamisation de nos pays », et leurs auteurs d’un salon littéraire, il se met à ce niveau ?

http://ripostelaique.com/le-stalino-melenchonien-corbiere-reussira-t-il-a-faire-interdire-le-bobo-jocelyn-et-rl-du-salon-du-bnai-brith.html

– Comment expliquer autrement l’incroyable acharnement de certains franc-maçons qui, sous la plume du nommé Jean-Moïse Braitberg, consacrent, dans la revue « Franc-Maçonnerie Magazine » dix pages à démolir notre journal, en s’appuyant sur les témoignages d’autres franc-maçons comme Marc Blondel, Bernard Teper et le grand maître du GODF, Guy Arcizet ? Comment une revue comprenant l’honorable Henri Pena Ruiz dans son comité de rédaction peut-elle couvrir le dérapage raciste de Jean-Moïse Braitberg contre Bruno Larebière ?

http://ripostelaique.com/pour-salir-riposte-laique-une-revue-maconnique-utilise-les-methodes-racistes-de-lextreme-droite.html

– Comment expliquer autrement l’ahurissante complaisance d’un Marc Blondel, président de la Libre Pensée, qui ose écrire, dans cette revue : « On dit islam, et on pense arabe », se faisant le porte-parole des islamistes qui réclament un délit d’islamophobie, amalgamé à du racisme. Pourquoi un tel acharnement contre la religion catholique, quand, en France, la moyenne d’âge des curés est de 71 ans, et une telle complicité avec la « religion des pauvres et des opprimés »… financée par les pétrodollars des pays les plus anti-démocratiques de la planète ? Comment un responsable laïque peut-il juger « raciste » la loi contre les signes religieux à l’école, votée en 2004 ? Comment peut-il se battre de toutes ses forces contre la loi sur le voile intégral, allant même, dans un débat avec Pierre Cassen, jusqu’à comparer l’interdiction de la burqa, en France, en 2010, avec l’interdiction des mini-jupes par les colonels grecs en 1974 ?

Source: http://ripostelaique.com/

27/07/2011

Joffrin joue les inquisiteurs… Un rôle où il devrait exceller. Mais voilà: un peu de crédibilté ne lui serait pas superflu…

Vous vous souvenez de la minable intervention de Joffrin dans une récente émission où l’invité principale était Marine Le Pen? Eh bien, la leçon qu’il a reçue ce jour là ne l’a pas calmé. Il réitère sa haine sur les sites patriotes et résistants qui ne pensent pas comme lui. Et pratique par la même occasion la diffamation dont il est un fervent utilisateur. Et ce « monsieur » se réfugie même dans les bras de Sarkö pour jouer les inquisiteurs. Lamentable…

FDF

.

Mais c’est qu’il mordrait, l’affreux Jojo !


Joffrin somme Sarkozy de faire taire Riposte Laïque et le diffame sans vergogne !


Lors de l’édito intitulé « Lozes a osé : L’apéro saucisson-pinard coupable du drame d’Oslo », Cyrano s’interrogeait devant l’offensive politicienne qui suivait le drame norvégien : « Va-t-on voir fleurir des pétitions demandant la fermeture de nos sites, l’interdiction de certains partis politiques, ou le licenciement de journalistes mal-pensants ? »

Jamais en retard d’une croisade, Laurent Joffrin, né Mouchard, n’a pas tardé à donner raison à notre éditorialiste, dans « Le Nouvel Observateur » en ligne. (1)
« En France, trois sites se sont fait une spécialité de l’idéologie antimusulmane contemporaine : fdesouche.com, bloc-identitaire.com et ripostelaïque.com. Point de terroristes, évidemment, chez ces gens-là. Mais une agressivité verbale telle qu’elle finit par distiller une sémantique de guerre civile. Non dans les pages d’accueil ou dans les textes programmatiques, qui restent tenus par une obligation de réserve publique. Mais dans les forums de débats hypocritement laissés sous la responsabilité des contributeurs et dont on ne comprend pas que les pouvoirs publics les laissent libres de répandre diffamation et injures raciales. » Dans cette sous-culture de la haine et de l’anonymat, les musulmans sont un ennemi atavique. On les appelle « les muzz », mais aussi « les rats » ou « les blattes », et l’on attend avec impatience « l’épouillement de l’Europe »…


Suite et source: http://tinyurl.com/3t9yg83

25/05/2011

18 juin 2011 à 15h00 à Paris…

Comme les muzz: on ne lâchera pas !!! Ténacité et résistance.

FDF

.

18 juin 2011 : un an après l’apéro saucisson-pinard, ils reviennent !

Il y a un an, notre journal et notre toute nouvelle association de citoyens militants, Résistance républicaine, sortaient de l’anonymat et défrayaient la chronique. Nous avions en effet commis deux crimes, aux yeux de la bien-pensance. Le premier était de vouloir organiser un apéro saucisson-pinard dans le quartier de la Goutte d’Or, quelques heures après les prières musulmanes. Le deuxième était de l’organiser avec une vingtaine d’associations, mais curieusement on ne parlait que d’une seule, les fameux « Identitaires » dont Robert Ménard, lors d’une interview mémorable de Pierre Cassen, assurait qu’à côté d’eux, Hitler était un gauchiste, rien de moins !

Après de multiples péripéties, cela se termina par un moment inoubliable, grâce à notre plan B, un rassemblement sur les Champs-Elysées, devant un millier de personnes, de toutes origines, ravies d’entendre les interventions complémentaires de Fabrice Robert, Christine Tasin et Pierre Cassen pour rendre hommage à l’appel du 18 juin 40 tout en s’inscrivant….

…Suite et source: http://ripostelaique.com/18-juin-2011-un-an-apres-l%E2%80%99apero-saucisson-pinard-ils-reviennent.html