Francaisdefrance's Blog

15/02/2012

! حي الثورة

Et vive la révolution! Vive la démocratie! Qu’ils disaient. Ils voulaient la modernité politique; ils n’ont eu que l’islam radical et rétrograde. Et ce n’est pas fini…

FDF

.

LA   TOUTE JEUNE DEMOCRATIE ET LA TOUTE JEUNE LAÏCITE  FACON EGYPTIENNE

Alors, heureuses ???

.


En plein parlement égyptien, Mamdouh Ismaïl, député du parti salafiste Hizbou Nnour, se lève et fait l’appel à la prière, l’adhan…


C’EST AINSI QU’ILS VOIENT L’ASSEMBLEE  NATIONALE ET LE SENAT  CHEZ NOUS,  EN FRANCE,  QUAND ILS AURONT IMPOSé LEUR SHARIA   ET LEUR ISLAM
EST CE DE CELA QUE VOUS VOULEZ ??????    
ALORS VOTEZ UMPSVerts  dans 2 MOIS

JC JC…

Source: NOVOpress via l’Observatoire de l’islamisation

20/12/2011

Implosion française: tenez vous prêts.

Pas mal ce billet de Lucien SA Oulahbib; pas mal. Un peu défaitiste mais éclairé.

FDF

.


L’implosion française : comment cela peut se passer…

Suite à l’effondrement des finances publiques et l’arrêt de l’arrosage en matières de subventions diverses sur les quartiers sensibles les réseaux islamistes financés par l’Arabie Saoudite vont prendre le relais et affirmer leur domination à coup de chantage à l’émeute puisque faute d’argent frais (surtout lorsque la France va être dégradé double A en attendant pire) nombre d’assistés volontaires ne vont pas manquer de se révolter d’ici quelques mois.


Déjà, sentant le vent tourner, les milices néo-staliniennes -soutenues par le bras droit de Hollande-empêchent une Marine Le Pen de parler à l’Université Dauphine (comme au bon vieux temps des années 30 où les staliniens allaient casser du social-dem en compagnie des S.A) tandis que les officines gouvernementales traitent de traitre une Jeannette Bougrab soucieuse de dire ce qu’elle pense sur ce qui se passe aujourd’hui dans les pays de l’islam réel.


L’une de ces milices, l’Union des Étudiants Juifs de France, (l’UEJF), a en fait agi de manière bien plus grave que ces rabbins qui répercutaient les ordres de rassemblement au Vel d’hiv donnés par la Préfecture : bien plus grave parce que ces rabbins ne le faisaient pas volontairement alors que l’UEJF en participant avec SOS Racisme et d’autres officines à une action illégale anti-républicaine, a, sciemment, donné son aval à ces mouvements totalitaires qui traînent devant les tribunaux tout critique de l’islam alors qu’ils vont casser le meeting d’un parti légal dont le programme est en réalité assez proches d’eux en matière d’Etat fort, et de diatribe anti-libérale. L’UEJF se comporte en « soumis » anticipant la domination de ceux qui veulent non seulement le démantèlement d’Israël, mais aussi celui de la France. C’est écoeurant. On peut être en désaccord avec le FN sauf ce qu’il dit n’est pas pire que les propos d’un Mélenchon désireux de briser les reins aux « spéculateurs » pour commencer, aux riches à la fin et ainsi de suite…


Donc cela s’effondre… Le retour au franc permet certes de faire fonctionner la planche à billets, Bayrou anticipe déjà en appelant à consommer français puisque la demande en excès va faire pression sur une offre qui devra uniquement être française puisque l’achat de pièces étrangères sera à terme condamnée car il faut des devises ; impossible à détenir par ailleurs en cas de perte de convertibilité du franc. Bien sûr, la livre sterling, le dollar, le yuan, font appel à leur banque centrale pour renflouer les trous, sauf que l’on peut pas à la fois critiquer ces pays pour leur inflation qui favorise la spéculation, et faire comme eux jusqu’à la catastrophe : la perte de convertibilité, à l’instar du dinar algérien…


Et en cas de contraction mondiale, les choses n’iront qu’en s’aggravant, jusqu’à la cessation de paiements et donc la révolution pour le meilleur comme pour le pire. Tenez-vous prêts.

Lucien SA Oulahbib 7/12/2011

http://www.resiliencetv.fr/?p=9882

09/11/2011

En Europe, les groupes « populistes » ont de plus en plus la cote…

Le tsunami populiste approche…

.

Et il est inutile de se poser la question afin de savoir pourquoi cet élan de résistance. Les peuples de souche en ont marre de voir partout la priorité non-nationale sur le podium des projets politiques des gouvernants. Ils en ont marre de subir économiquement et psychologiquement les bienméfaits de l’immigration. On ne s’occupe plus des pays Européens, on se concentre sur le Maghreb. On leur prépare le terrain, aux envahisseurs? Et bien pratiquons dès à présent la politique de la terre brûlée… Il existe un tas de façons de le faire…
FDF

.



L’extrême droite a le vent en poupe dans l’Union européenne et ses thèses rencontrent un écho grandissant chez les jeunes hommes de moins de 30 ans, selon une étude publiée lundi à Bruxelles par le centre de réflexion britannique Demos. « Alors que de nombreux pays européens ont les yeux fixés sur l’état de leur économie, une autre crise de confiance se prépare. Dans toute l’Europe, des jeunes gens se sentent abandonnés par les partis traditionnels et leurs représentants et affichent de la sympathie pour les groupes populistes », met en garde Jamie Bartlett, auteur du rapport publié en anglais sur le site de Demos.

L’étude qui s’appuie sur les réponses fournies sur le site de socialisation Facebook par près de 11.000 sympathisants de 14 groupes d’extrême droite dans onze pays européens, montre que la montée de l’islamisme, perçue comme une menace, fédère de plus en plus de personnes en Europe. Ces Européens dénoncent également les effets de la mondialisation qui détruit « les droits des travailleurs ». Ils ont « perdu la foi » dans leur gouvernement, les institutions européennes et le système judiciaire, selon Demos.

« A leurs yeux, les principaux partis politiques ont perdu le contact avec la réalité, sont insipides et lointains, incapables de répondre aux difficultés qu’ils rencontrent quotidiennement dans la vie de tous les jours« , résume Jamie Bartlett. Il faut « prendre au sérieux » leurs inquiétudes, préconise l’étude. Les responsables politiques européens doivent « se secouer, écouter et répondre », selon M. Bartlett.

Source: http://www.lefigaro.fr/

Merci à JC JC…

30/10/2011

De la saine lecture…

Ce n’est pas fait pour vous faire peur; mais pour éveiller votre conscience… Ce n’est pas de la pub gratuite non plus. Mais il est clair que ce livre va rejoindre sous peu ma bibliothèque après une lecture attentive…

FDF

.

COMMENT L’ISLAM VA TRANSFORMER LA FRANCE ET L’EUROPE

« Ce livre expose clairement de quelle façon l’immigration musulmane est en passe de remodeler définitivement l’Occident. »

Il s’agit de la parution en français d’un ouvrage paru aux Etats-Unis en 2009.

Le résumé de la librairie Sauramps est assez éloquent alors je le recopie ci-dessous :

« L’Europe peut-elle rester la même si sa population change ? Selon Christopher Caldwell, la réponse est non.
Une Révolution sous nos yeux constitue la première analyse sans concession des bouleversements colossaux induits par les vagues d’immigration à dominante musulmane que connaît l’Europe de l’Ouest et la France en particulier, depuis un demi-siècle. Observateur scrupuleux de l’Islam et de l’Europe depuis plus de dix ans, Caldwell montre que les élites européennes ont sous-estimé voire totalement éludé les effets sociaux, spirituels et politiques de l’immigration musulmane, qui sont considérables et durables, au profit des effets économiques, qui sont faibles et transitoires.
Alors que des populations d’origine étrangère de plus en plus sûres d’elles-mêmes défient les fondements de la culture européenne, les commentateurs réagissent soit par la peur et la fureur soit par des platitudes évasives. Une Révolution sous nos yeux évite ces deux travers. Par la force d’une documentation méticuleuse et l’honnêteté de son propos, ce livre expose clairement de quelle façon l’immigration musulmane est en passe de remodeler définitivement l’Occident« 

http://www.sauramps.com/une-revolution-sous-nos-yeux-2226308.html

29/10/2011

Adieu, amis Tunisiens. C’était un vote « démocratique »…

Et déjà, les Tunisiens manifestent. Bizarre: selon le dépouillement, les islamistes l’ont emporté de haute lutte…

L’instauration de la charia va résoudre tous ces problèmes.

FDF

Nouvelles naïades Tunisiennes…

.

90 islamistes dans l’Assemblée constituante tunisienne !


Selon les résultats définitifs, Ennahda distance largement les partis de gauche, loin derrière avec 30 et 21 sièges.  Des violences ont éclaté jeudi soir à Sidi Bouzid, la ville où a commencé la révolution.

Kamel Jendoubi, le président de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE), a proclamé jeudi soir les résultats définitifs des élections de l’Assemblée nationale constituante.Le mouvement islamiste Ennahda sera comme annoncé la première formation de l’Assemblée, avec 90 sièges sur 217, soit 41,47 % des élus. Il est suivi, loin derrière, par le parti du Congrès pour la République (CPR) de Moncef Marzouki (30 sièges) et l’Ettakatol de Mustapha Ben Jaafar (21 sièges).«Je remercie Dieu pour cette victoire, nous sommes sur la voie de la gloire!», a lancé le numéro deux d’Ennahda, Hamadi Jebali. «Merci à nos martyrs, je m’incline devant leur sacrifice et je salue nos concurrents et tous ceux qui n’ont pas voté pour nous». Khalil Zaouia, numéro deux du parti de l’Ettakatol a salué pour sa part «une victoire du peuple». «Les forces démocratiques n’ont pas été vaincues, c’est la démocratie qui a triomphé», a-t-il déclaré. Mohamed Abbou, dirigeant du CPR, s’est dit «surpris par le score d’Ennahda qui a dépassé les prévisions. Ce parti est conscient qu’il ne pourra pas gouverner tout seul», a-t-il poursuivi. «Nous discutons avec Ennahda et Ettakatol pour la formation d’un gouvernement national».L’inattendue Pétition populaire du riche homme d’affaires Hechmi Haamdi rafle 19 sièges, malgré l’invalidation de ses scores dans six circonscriptions, dont l’emblématique Sidi Bouzid, berceau de la révolution.Hechmi Haamdi est soupçonné d’avoir acheté des votes, d’avoir enfreint la législation sur le financement des partis politiques et d’avoir mené sa campagne depuis l’étranger, ce qui est illégal. Le milliardaire n’a en effet pas mis les pieds dans son pays durant les semaines qui ont précédé le scrutin. Son discours populiste est parvenu aux électeurs par le biais de sa chaîne satellitaire «al-Mostakilla», émettant depuis Londres et très suivi en Tunisie.L’annulation de ses sièges a provoqué une vague de violences à Sidi Bouzid dont Haamdi est originaire. Deux mille jeunes ont jeté des pierres sur les forces de l’ordre, saccagé le local d’Ennahda, et incendié des pneus dans la rue principale. Hechmi Hamdi a pour sa part déclaré sur les ondes de Mosaïque FM qu’il avait donné l’ordre à toutes ses listes de se retirer de l’Assemblée Constituante.

Maillots de bain autorisés 

Pour dissiper les inquiétudes que suscite sa prochaine accession au pouvoir, Ennahda multiplie les déclarations selon lesquelles la future Constitution, l’une des priorités de la prochaine Assemblée issue de l’élection, ne pourra voir le jour «sans un consensus avec les partis et les partenaires qui y sont représentés».

Hamadi Jebali, le numéro 2 du parti, qui devrait occuper le poste de premier ministre dans le nouveau gouvernement, a assuré, jeudi, qu’il n’est pas question de faire revenir la femme au foyer, ni de remettre en cause les acquis du secteur touristique qui représentait 7 % du PIB tunisien en 2010, mais a subi une chute spectaculaire depuis la fin du régime de Ben Ali en janvier dernier.

«Est-il raisonnable, a lancé M. Jebali, de paralyser un secteur vital comme le tourisme en interdisant les boissons alcoolisées et le port de maillot de bain ou d’autres pratiques ? Ce sont des libertés individuelles garanties aussi bien pour les étrangers que pour les Tunisiens», a-t-il insisté.

De même, Hamadi Jebali n’a nullement l’intention de «démanteler le système financier en vigueur en Tunisie ni de restreindre les activités des hommes d’affaires».

Source: http://www.lefigaro.fr/

25/10/2011

Printemps arabe, chute des dictateurs, hiver islamiste… Un processus inévitable.

L’hirondelle n’annonce plus le printemps. Le jasmin non plus. La charia s’occupe de tout… Je plains tous ces peuples qui on cru à une démocratie à laquelle ils ne seront jamais prêts. Et à laquelle les islamistes les ont fait croire.

La Tunisie sombre dans le chaos régi par les intégristes; la Libye et l’Egypte suivent. Si ça pouvait faire réfléchir les autres… On peut toujours rêver.

Ci-dessous un excellent billet de Christophe Barbier (L’Express).

FDF

.

« C’est une peur qui chemine alors que les armes se taisent et que s’élève le brouhaha des urnes. Une peur un peu honteuse, tant l’irénisme est de rigueur, et tenace aussi, le remords d’avoir si longtemps soutenu des dictateurs, avec, pour seule raison, cynique mais valable, d’être en sécurité sur nos rives. Une peur nourrie par les cris des coptes massacrés en Egypte, les premières élections en Tunisie et l’engagement du Conseil national de transition libyen à faire de la charia la « source première de la loi ». Cette peur, c’est celle de l’islamisme, celle d’un pouvoir barbu et liberticide, dont les imams psychopathes remplaceraient les militaires d’opérette et les despotes débauchés d’hier. 

Jamais cette crainte n’a abandonné les esprits occidentaux, même si le vacarme de la fête droits-de-l’hommiste l’a reléguée depuis janvier dans l’arrière-boutique de la foire-fouille sondagière. Elle ressort aujourd’hui parce que nous sommes dans un marécage idéologique, un entre-deux politique où les potentats sont déchus, mais les démocraties, pas encore installées. Balbutiantes et vacillantes, elles sont comme un enfant effrayé par ses premiers pas dans un monde vertigineux. Arabes et Occidentaux, tous épris de paix et de liberté, nous sentons que quelque chose a gagné, qui était juste, mais qu’autre chose aujourd’hui menace, qui est terrible. Et si rebelles et révoltés avaient oeuvré, à leur insu, pour préparer le règne des imams? Et si nous avions fourni, enfants béats de Danton et de Rousseau, le moteur démocratique au véhicule islamiste? S’imposer par une révolution ou une guerre civile n’est rien à côté d’élections gagnées: l’islamisme pourrait bien, demain, affirmer être légitime selon les critères mêmes de l’Occident. Que répondrons-nous?  

Craintes d’un nouveau scénario algérien

Aujourd’hui, les sirènes de l’optimisme chantent à tue-tête qu’il n’y a rien à craindre, que c’est un islam modéré, « intermédiaire », qui donne le la des nouveaux régimes, qu’il ne s’agit que d’invoquer des principes sans corseter la vie quotidienne ni bâillonner les libertés au berceau. Elles n’ont à la bouche que l’exemple de la Turquie, où islamisme et démocratie barbotent en harmonie dans le bain de miel de la prospérité économique. C’est oublier la cure de laïcité imposée jadis à son peuple par Kemal Atatürk, ce vaccin longue durée. Plutôt que le modèle turc, c’est le scénario algérien qui risque d’advenir. Il y a vingt ans, l’Algérie faillit tomber dans l’intégrisme par la fente des urnes, il fallut interrompre le processus électoral et engager la bataille armée. 

En Libye, la situation est la plus inquiétante. Le chef du CNT, Moustafa Abdeljalil s’est engagé à faire de la charia la « source première de la loi ».

C’est en Libye que la situation est la plus inquiétante, parce que l’on y touille un explosif cocktail de pétrole, de trafic d’armes et de bédouinisme, sous l’oeil avide et la griffe déjà sortie d’Aqmi la terroriste. Que feront de leur révolution réussie les héros de Misrata et de Benghazi? L’égout de Syrte a vomi un Kadhafi sanguinolent comme dernier déchet de la tyrannie: puisse le régime qui sortira des discussions tribales et des élections promises nous éviter la nostalgie de l’ordre tyrannique. »

Source: http://www.lexpress.fr/

14/10/2011

Manifestation de soutien aux coptes le 16 Octobre à Paris !

Je relaye. Il suffit de ces massacres par les fanatiques islamistes salafistes!

FDF

.

Des manifestations de soutien aux coptes sont prévues dans plusieurs capitales, dont à Paris, le 16 octobre 2011.

L’annonce à été relayée par le site thecopticnews.org sur cette page, sans doute une des seules pages en français du site (page qui n’a malheureusement pas été référencée sur Google France).

Vous trouverez à la fin de ce message un liste des manifestations prévues.
Il y en a en Angleterre, en Suède, aux USA, au Canada etc.

Venez nombreux !

———————————————————————————————————————————–

NOUS APPELONS a une MARCHE UNITAIRE le dimanche 16 Octobre 2011 a 15h AU DÉPART DE l’UNESCO/ ÉCOLE MILITAIRE JUSQU’AUX INVALIDES

Nous, citoyens égyptiens de France, Associations et citoyens solidaires des luttes du peuple égyptien, profondément indignés et endeuillés,

CONDAMNONS

tous les massacres de citoyens égyptiens, chrétiens et musulmans commis depuis le début de la Révolution du 25 janvier jusqu’à cette terrible nuit du 9 au 10 Octobre 2011;
ceux qui ont donné l’ordre à l’armée d’écraser dans le sang une manifestation légitime et pacifique, exécutant ainsi le chaos promis par Moubarak;
le rôle de certains médias incitant à la violence
l’escalade de la répression à l’encontre des manifestants, par la police militaire depuis mars, jusque dans leur maison

EXIGEONS

la création d’une commission d’enquête indépendante pour désigner les responsabilités de tous les massacres;
le transfert du pouvoir à des autorités civiles et la création d’un conseil présidentiel civil immédiatement, dans la marche pour un Etat de droit;
la fin des tribunaux militaires et le transfert de la justice à des tribunaux civils;
l’exclusion des agents du régime de Moubarak dans l’armée, les médias et toutes les instances de l’Etat et de la société

NOUS NOUS INTERROGEONS

sur la tentative de créer une division confessionnelle et celle de toute la société égyptienne, la veille de la suspension de l’état d’urgence, aussitôt rétabli,
sur la volonté d’affaiblir le rôle régional et stratégique de Égypte, tant souhaité par les puissances impérialistes, États Unis et sionistes en tête, avec la complicité active des monarques saoudiens et de toutes les forces de la réaction.

L’unité entre musulmans et chrétiens, entre tous les Égyptiens, est une réalité historique de la nation égyptienne. Nous appelons à la sauvegarder et à la renouveler en permanence de manière active face aux agents de division internes et externes.

A bas les manœuvres et les crimes abominables perpétrés par les ennemis de l’intérieur et de l’extérieur contre le peuple égyptien et sa révolution!
Nous ne nous laisserons pas détourner de notre seul but,  la réalisation des objectifs de la Révolution : liberté, dignité, démocratie, justice sociale et rayonnement d’une Égypte indépendante et débarrassée de toute tutelle impérialiste !

NOUS APPELONS a une MARCHE UNITAIRE le dimanche 16 Octobre 2011 a 15h AU DÉPART DE l’UNESCO/ ÉCOLE MILITAIRE JUSQU’AUX INVALIDES

—————————————————————————————————————————–

D’autres manifestations sont prévues :
(vous pourrez traduire les pages avec google traduction).

en Suède à Stockholm (16 octobre)
en Italie à Milan (16 octobre) et à Turin (15 octobre)
aux USA à Los Angeles (16 octobre) et à Washington (19 octobre)
en Angleterre à Londres (16 octobre)
au Canada à Toronto (23 octobre) et à Montréal (15 octobre)

Faites passer le message !

Source: http://infos-meconnues.blogspot.com/

02/09/2011

Kadhafi: il est passé par ici; il repassera par là…

Le jeu  de cache-cache de Kadhafi devient usant. Un jour il est réfugié en Algérie, un autre jour on l’a vu à Bani Walid…

Cet enfoiré fait tourner le monde en bourrique. Et ses ennemis ne savent plus où donner du missile, par peur des dommages collatéraux, sans doute et par peur de rompre certaines relations diplomatiques fort utiles…

Bon; si il avait replanté sa tente sous les bureaux de l’Elysée, ça se saurait. Quoique…

Un malin, le « Guide »; un malin…

FDF

.

Libye: Kadhafi et son fils Saïf al Islam se trouveraient à Bani Walid…

CONFLIT – C’est ce qu’affirme un membre du CNT, d’après les informations d’une «personne en qui [il a] confiance»…

Il aurait été localisé. Mouammar Kadhafi se trouverait actuellement à Bani Walid, ville de l’intérieur des terres à 150 km environ au sud-est de la capitale Tripoli, a déclaré ce jeudi le chef militaire du conseil intérimaire au pouvoir en Libye.

Abdel Madjid, coordinateur des opérations militaires au sein du Conseil national de transition (CNT), a déclaré à Reuters qu’une «personne en qui nous avons confiance» avait indiqué que Mouammar Kadhafi, son fils, Saïf al Islam, et le chef des services de renseignements, Abdallah al Senoussi, avaient gagné Bani Walid, ville d’environ 50.000 habitants, trois jours après la chute de Tripoli, la semaine dernière. Des poches de résistance demeurent et les partisans de Mouammar Kadhafi tiennent toujours des villes comme Syrte, sur la côte, Bani Walid ou encore l’oasis de Sebha, dans le centre-ouest du pays.

Bani Walid pour lancer la contre-attaque

«Ils voulaient mettre sur pied un centre de commandement là-bas (à Bani Walid) et lancer des attaques contre nous», a dit le coordinateur.« Nous avons demandé à des notables de Bani Wali de l’arrêter et de nous le livrer. Ils n’ont pas répondu. Nous sommes en train, en ce moment, d’arrêter notre position», a-t-il continué.

Ali al Ahoual, coordinateur de Mouammar Kadhafi pour les relations avec les tribus, se trouve lui aussi à Bani Walid, bastion de la puissante tribu Warfalla, la plus importante du pays, a précisé Mlegta. «Dans quatre jours, nous aurons une solution. Nous sommes en mesure de mettre fin à la crise mais une opération militaire est exclue pour le moment», a dit Mlegta. «Nous ne pouvons pas attaquer cette tribu, parce que bon nombre de nos brigades, que ce soit à Benghazi ou à Zentane, sont composées de gens qui viennent de Bani Walid. Ce sont les fils de Bani Walid qui détiennent la clé de la solution.»

Les combattants du CNT ont fait savoir ces jours-ci qu’ils se trouvaient à une trentaine de kilomètres de Bani Walid. De son côté, la chaîne de télévision britannique Sky News, citant un garde du corps du clan Kadhafi, avait rapporté mardi que le « guide » libyen aurait quitté Tripoli vendredi dernier pour se réfugier à Sebha. La déclaration de Mlegta corrobore ainsi les informations de la chaîne concernant la fuite de Kadhafi hors de la capitale et concernant la date de ce départ.

Source: http://www.20minutes.fr/

06/07/2011

Il n’y aura pas de guerre civile…

Reçu par mail.

Excellente analyse que je vous soumet et vous laisse y réfléchir…

FDF

.

  Il n’y aura pas de guerre civile et la population se laisse cuire doucement mais surement pour finir à la sauce barbare comme cette grenouille plongée dans l’eau tiède que l’on amène lentement à ébullition…  

« Fxxxxx, Hxxxxxx et Rxxxxx,

J’ai lu avec intérêt votre post du jour sur le blog de Fxxxxs. Vous espérez un sursaut « républicain » ou simplement une réaction de défense et de sauvegarde des valeurs de notre civilisation. Vous avez acquis la certitude que les prochaines campagnes électorales seront violentes et qu’une révolte va avoir lieu qui se transformera en guerre civile. Rien ne me semble si sur. Je crains plus une désaffection croissante pour la politique et une oligarchie de moins en moins légitimée par les urnes mais toujours plus totalitaire et complice de l’islamisme conquérant.

Qui milite aujourd’hui dans votre sens au sein de RR ou dans des partis politiques ? Qui a le courage de protester contre l’islamisation de l’Europe et l’abandon des valeurs de notre civilisation ? En Alsace je n’ai vu personne de moins de trente ans, voire de moins de quarante ans dans les réunions de RR ou de partis politiques prêts à s’engager dans ce sens… Cette absence de jeune est le reflet de notre société vieillissante, individualiste et hédoniste comme des dérives de notre culture pagano-chrétienne.

D’abord la civilisation pagano-chrétienne qui a été instaurée sournoisement par un évêque arien Eusèbe de Nicomédie à la mort de l’Empereur Constantin 1er en mai 337, promeut l’idéologie du salut individuel qui a conduit progressivement au fil des siècles à une philosophie sociale individualiste et hédoniste, contrairement à l’eschatologie judéo-araméenne qui conçoit de salut que collectif à travers la communauté, les actes de chacun ayant un impact sur le salut de tous. Ces deux modes de pensées s’affrontent et l’islam dérivé de la tradition judéo-nazaréenne a également une vision eschatologique communautaire : en dehors de l’umma, point de salut !

Avec un jeune de moins de trente ans sur trois sans emploi et 15 millions de retraités sur une population active potentielle de 26 Millions d’individus (mais réelle d’à peine 23 Millions !) auquel il faut ajouter maintenant presque 45% des 45-60 ans sans emploi ou en emploi précaire, vous comprendrez que la préoccupation majeure est le pouvoir d’achat lié à l’emploi ou la précarité de l’emploi. Quelles dispositions ont les plus de 45 ans pour la révolution ou une quelconque reconquête ? Bien trop attachées à leur maigre patrimoine, elles ne veulent surtout pas prendre de risque pour éviter d’en perdre une parcelle… Quant aux autres, lorsqu’ils ne se cramponnent pas à leurs privilèges, ils acceptent n’importe quelles conditions pour ne pas perdre leur poste et avantages acquis.

Donc pour descendre dans la rue et faire la « révolution » qui reste-t-il ? Les jeunes de banlieues issues de l’immigration ou immigrés sans emploi et sans avenir : la no-futur génération ? Pas d’espoir, pas d’avenir, pas de présent… Ils survivent par la violence et pour la violence, baignant dans la délinquance depuis leur enfance au point de n’avoir jamais eu d’autres repères et d’être né asociaux. Ils se sont affranchis de nos lois et ne comprennent même pas le fossé de désœuvrement qui les sépare du reste de la population. Face aux magistrats qui tentent d’appliquer un code pénal d’une extrême complexité, ils sont insensibles aux discours moralisateurs pour les faire rentrer dans le rang. Ils sont déjà en révolte, même s’ils sont la plupart du temps empêchés d’exprimer leur révolte dans la sphère publique. Et quels sont leurs revendications ? Ces jeunes de banlieues sont comme ceux de Tunisie et d’Egypte : frustrés par des images marketing qui les poussent à consommer alors qu’ils n’ont pas de ressources, ils sont seulement assoif d’une « liberté » de consommation qui est en réalité une envie boulimique d’acheter et pourrait se résumer à un accès illimité et libre à tous ces produits marketing que les média leur vendent en boucle sur leurs écrans de TV, d’ordinateur et d’Iphone ou de smartphone. Les trafics liés à l’économie parallèle dans les banlieues, sont naturellement la seule voie pour se donner les moyens de leurs rêves pré-formatés… Et en face à ces jeunes frustrés et sans avenir, quelle jeunesse militante avons-nous à opposer ? Quels sont ses jeunes « couillus » susceptibles de militer aujourd’hui par exemple à RR ? Endoctrinés par la déséducation nationale qui prône le multiculturalisme et la tolérance sociale, nie les différences ethniques et religieuses tout en rejetant le christianisme comme fondement de notre civilisation, nos jeunes préfèrent se réfugier dans un monde totalement virtuel, passant leur journée et leur nuit devant des consoles de jeu et s’abrutissant devant leurs écrans d’ordinateur ou de téléphone portable avec des échanges de messages en langage codé (mdr, xpldr, tkt…) sur des réseaux sociaux où ils étalent le vide de leur vie avec des centaines d’ «amis virtuels » voire de « frères virtuels »…

Pour qu’il y ait une guerre civile, il faut que deux parties de la population soient prêtes à en découdre. Si des fanatiques religieux tentent depuis le début des années 80 de recruter des adeptes dans nos banlieues pour faire la révolution islamique, le résultat est peu probant. Après l’échec des attentats terroristes des années 80-90, les islamistes ont choisi la voie de la colonisation démographique pour accéder au pouvoir sans violence mais dans les urnes en prenant le temps pour faire tomber le fruit quand il sera mur. Donc les religieux ne cherchent plus l’affrontement mais la cohabitation nécessaire à une bonne compromission de nos oligarques, le temps de devenir majoritaires et de s’en débarrasser, exactement comme au premiers temps de la conquête arabo-sarrasine de Syrie Palestine, de Perse et d’Egypte. ET ce que vous déplorez c’est d’assister à l’abandon progressif par nos politiques des valeurs de notre société occidentale ? Mais à Stuttgart qui s’opposait à la manifestation contre les persécutions des chrétiens d’orient en terre d’islam ? Des jeunes gauchistes verts et communistes radicaux.

Les hordes sauvages des banlieues comme au moyen âge défendent « leurs territoires », ces « territoires perdus de la république ». Il se décompose en plusieurs zones : celle où ces hordes sauvages vivent, celle où elles organisent leurs trafics qu’elles cherchent à agrandir, et enfin, les nouveaux territoires à conquérir. Actuellement la guerre des bandes fait rage pour le contrôle des territoires rentables pour l’expansion des trafics notamment dans les beaux quartiers des grandes villes comme Neuilly ou le 16ème à Paris. L’islam n’est présent dans l’univers de ces jeunes que comme un vague référent culturel machiste dans lequel la femme est « soumise ou pute ». Car la plupart des jeunes sauvages ne pratique pas et n’ont comme seule valeur que l’argent, sésame pour consommer « librement ». Ils sont en réalité comme nos jeunes de culture pagano-chrétienne qui ne sont plus ni croyant, ni pratiquant, mais lobotomisés par les modes et flash publicitaire. Demandez donc à l’un ou l’autre ce que représente les jours féries de la Pentecôte et de l’Ascension… Je doute qu’ils soient capables de vous répondre.

Votre vision de notre société se résume à une majorité silencieuse d’individus qui n’ont ni l’âge de faire la révolution, ni même l’envie de peur de perdre leur travail et le peu de bien qu’il possède. La précarité de l’emploi tient à la gorge la population active et le chômage ruine tout espoir de révolte dans l’autre. Un individu ne se révolte que quand il n’a plus rien à perdre : c’est l’énergie du désespoir !

Alors soyons objectif : l’oligarchie au pouvoir tant économique que politique, entretient cette situation depuis la fin des années 70 pour précisément pouvoir asservir le reste de la population. Et l’arme fatale est précisément l’immigration massive encouragée et volontairement incontrôlée, basée sur une supercherie démographique dérivée des conceptions malthusiennes mal comprises : le taux d’accroissement et de renouvellement des générations fait la force et la dynamique de l’économie de demain… Les démographes en tête desquels le redoutable Alfred SAUVY ont convaincus les politiques dans les années 70 de ces inepties et nous n’en finissons pas de payer pour ces immigrés vas nus pieds et bras cassés venus avec leurs pondeuses redresser notre taux de natalité pour en faire le premier de l’UE. Alors que la réalité est plus simple : l’automatisation, la robotisation, les télécommunications et l’informatique ont révolutionné les techniques de conception, de production, de gestion, de vente et de communication dans les années 80-90 avant que les délocalisations et la globalisation des échanges n’achèvent de détruire notre appareil productif. Le secteur secondaire qui représentait plus de 21% de la population active en 1981, représente aujourd’hui moins de 7% de cette même population et bon nombre d’industriels à l’image de PSA continuent d’annoncer des fermetures de sites après avoir délocalisé au début des années 2000 dans les ex-PECO ou en Asie…). L’emploi de masse dans les secteurs primaire et secondaire ayant disparu, le « déficit de naissances » des années 80-90 n’avaient nullement besoin d’être comblé ni compensé par l’arrivée massive d’une main d’œuvre sous qualifiée et encore moins par une immigration sociale sous couvert de regroupement familiale (autre énorme connerie du célèbre communiste Chirac !). Les emplois de demain et d’hier ayant disparu, je ne comprends pas pourquoi les portes sont grandes ouvertes aux immigrés, si ce n’est pour maintenir une pression à la baisse sur les salaires avec un corolaire absurde qui est alors le maintien d’un trop haut niveau de charges sociales puisque l’immigration de colonisation que nous vivons est essentiellement faite de profiteurs sociaux !

Les générations d’enfants analphabètes immigrés ont réussi à abaisser le niveau scolaire des jeunes Français et détruit le système éducatif national faisant fuir les vocations. Les grands pères immigrés dans les années 60-70 parlaient à peine le Français ; leurs pères savaient à peine lire et écrire et ne trouvaient déjà plus d’emploi depuis la fin des années 70 et ne vivent plus que des subsides de l’état providence socialiste ; alors les fils en échec scolaire se sont réfugiés dans les petits trafics avant de sombrer dans la délinquance ou le fanatisme religieux dans les années 90-2000. Que va faire la 4ème génération qui profite de la discrimination positive depuis 2004 ? Car le vrai scandale est précisément là : le comble du racisme et de l’intolérance, celui de la préférence apparente des minorités visibles incompétentes au détriment d’une jeunesse française capables et compétentes, sacrifiée sur l’autel de la repentance coloniale et de la peterisation de l’oligarchie qui nous gouverne. AU passage vous aurez remarqué la surreprésentation d’avocats et de personnels de l’éducation nationale parmi ces politiques… Et qui peut prétendre qu’en apprenant par cœur les codes de droit, on saura résoudre les problèmes notamment économiques…

Alors qui va faire se dresser contre les hordes sauvages de nos banlieues que les migrants d’Afrique subsaharienne et du Maghreb viennent grossir par centaines de mille chaque année ? Les retraités en déambulateur et chaise roulante ? Il n’y aura pas de guerre civile et la population se laisse cuire doucement mais surement pour finir à la sauce barbare comme cette grenouille plongée dans l’eau tiède que l’on amène lentement à ébullition… (l’eau pas la population !)

Et si une furieuse envie de vous révolter vous prenez, évitez de tout casser, car vous êtes solvables, vous et donc vraiment justiciable… Tandis que celui qui n’a pas d’argent peut tout casser et s’en tirera avec un rappel à la loi et des excuses à faire dans le bureau du juge. La CIVI sera alors chargée d’indemniser les pauvres victimes et comme se sont des assureurs, selon un barême négocié et minimisé… Le pretium doloris n’a aucune valeur en France (ou si peu…). »

24/06/2011

Confirmation: les Tunisiens qui débarquent en Europe sont en bonne partie des évadés de prison…

On s’en doutait un peu, mais en voici la confirmation. On comprend mieux pourquoi Berlusconi a tout fait pour qu’ils ne fassent qu’un passage par l’Italie… Encore une fois, la France accueille « la crème » des autres pays. Et on se plaint de la délinquance…

Il va falloir créer d’autres associations de soutien, comme on sait si bien le faire par chez nous. Par exemple: « Collectifs des Tunisiens Clandestins Evadés de Prison« . Les subventions devraient tomber… Et ça devrait faire des émules parmi la Gauche-bobos.

FDF

.

Ce sont des Tunisiens qui le disent:

« Selon les témoignages recueillis, il s’est avéré qu’une bonne partie de nos émigrants clandestins qui ont rallié l’île de Lampedusa se sont évadés des prisons tunisiennes au lendemain de la révolution. »

Source: http://yvesdaoudal.hautetfort.com/

11/05/2011

On sait d’où sortent les clandestins tunisiens…

La France, poubelle du monde… Et ce n’est pas qu’une image. Mais désolé; NOS prisons sont déjà pleines… de ressortissants étrangers ou « issus de l’immigration ». Si quelqu’un veut des chiffres…

FDF

.

De retour de Tunisie, premières impressions…

1. Aperçu

Retour d’un voyage en Tunisie, voici présenté, pour les lecteurs de Riposte Laïque, un aperçu général sur la situation actuelle dans ce pays ainsi que des réflexions inspirées par le séjour effectué là-bas. C’est d’abord une impression jubilatoire de grande liberté, de parole et de mouvement, avec le sentiment qu’il sera très difficile, voire impossible, de revenir sur cet acquis de la révolution. C’est aussi un paradoxe que cette révolution « spontanée », conduite par le peuple, sans chef ni parti établi, qui fait jaillir la notion toute nouvelle de citoyenneté – rappelons que depuis 1956, la Tunisie n’a connu que des régimes paternalistes et autoritaires, fondés sur le patriarcat qui caractérise les sociétés musulmanes. Citoyenneté émergente et tout prometteuse, venue comme par inadvertance s’intercaler entre le sentiment d’appartenance religieuse et la soumission intériorisée au père-président.

Les rues n’ont jamais vu autant de rassemblements et de manifestations, les murs autant de graffitis, les journaux et la télé autant de débats. Et tout cela pendant que le régime transitoire expédie les affaires courantes tout en manœuvrant en vue de l’élection d’une assemblée constituante, le 23 juillet prochain, qui déterminera la nouvelle règle du jeu en prenant en compte cette citoyenneté, improbable sous les régimes arabo-musulmans. Les chars, les engins blindés de l’armée en faction devant les édifices publics ainsi que les barbelés qui les entourent n’y changent rien.

Hommage à ceux qui sont tombés en défendant la liberté ; gloire et reconnaissance aux syndicalistes, aux personnalités féministes, aux comités d’avocats, d’étudiants et de chômeurs qui, par suite des grèves du 12 janvier, ont fait chuter le gouvernement Ben Ali bis. Ombre au tableau : les indicateurs économiques sont au rouge. La presse et diverses sources patronales font état de la chute de la production (12,2 % au premier trimestre 2011), du ralentissement général de l’économie et du recul significatif du tourisme.

2. La démocratie et la recomposition du paysage politique

En vertu de la liberté et des nouveaux droits démocratiques, la presse se veut désormais libre et plus de soixante partis politiques ont déjà pignon sur rue ; et cela sans parler des associations. Des postulants attendent encore que leur dossier soit instruit. Selon l’opinion générale, cela fait tout de même beaucoup pour une population de dix millions d’habitants, chacun craignant la dilution des voix et l’atomisation de la vie politique face à l’appareil hérité de l’ancien régime…

Suite et source: http://ripostelaique.com/de-retour-de-tunisie-premieres-impressions.html

24/04/2011

Libye: qui sont les martyrs, qui sont les impies ???

Les ravages de l’endoctrinement…
FDF

.

Quand les Libyens se « flinguent » sous les cris « d’Allah ou Akbar »

.

Sous les cris «d’Allah ou Akbar» les pro-pouvoir et les insurgés se « flinguent » réciproquement et à l’arme lourde. Le « Hic » est que chaque camp, considère son adversaire de «Koffar» et s’autoproclame «Moudjahidines» combattants et les victimes de «Chahid» martyrs ». Qui est le Martyrs et qui est l’impie ? Chacun tire la couverture de son côté.  

Photo : « Ces combattants qui se disent être des Musulmans, connaissent-ils vraiment l’Islam » ?   

En réalité, même si je ne suis pas religieux, à mon avis, les deux camps ont tort d’utiliser le  nom «d’Allah» lorsqu’ils se déchirent. Le nom du Bon Dieu n’est utilisé en principe que si lorsque des combats sont livrés pour le  compte d’Allah. Malheureusement ce n’est pas le cas car les deux antagonistes se déchirent uniquement pour arriver au pouvoir. Quel est l’intérêt alors du Bon Dieu dans ces massacres ? En utilisant le non «d’Allah » les combattants des deux camps se veulent Musulmans alors qu’en vérité, ils ne le sont pas. Il suffit simplement qu’ils lisent ce verset du Coran qui stipule que le Bon Dieu a interdit aux Musulmans de s’entre-tuer, écoutez le verset : «Tout Musulman à un autre Musulman est inviolable : Son Sang, ses biens et son honneur». Un autre verset du Coran disait que  le Musulman prescrit le respect de la vie, même aux animaux. Ainsi il est interdit de tuer les animaux ou de pratiquer la chasse que pour se nourrir. Les deux camps s’autoproclament «Musulman » alors qu’ils ignoraient que le Coran disait également : « Ne vous tuez pas vous-même, Dieu est miséricordieux envers vous ». NB : « Je m’adresse ici aux Musulmans, les Islamistes sont libre d’interpréter le Coran à leur guise.». 

Source:http://lavoixdesmartyrsdelalibertedexpression.blogs.nouvelobs.com/

09/04/2011

Jamel Debbouze promet la révolution d’immigrés « énervés »…

Au lieu de raconter des conneries, il ferait mieux d’expliquer les vraies raisons pour lesquelles il lui manque un bras, cet idiot! Il n’y a pas de quoi faire le malin. Renseignez-vous…

FDF

.

 

[1]Irresponsable, Jamel Debbouze ? Le comique a lancé un message incendiaire à destination des banlieues et des enfants d’immigrés qui vont « s’énerver » et suivre les modèles tunisiens et égyptiens… En gros faire la révolution !

Depuis les beaux quartiers parisiens où il réside depuis plusieurs années, Jamel Debbouze la joue « choc des civilisations ». Face à des Français de plus en plus inquiets par les enjeux de l’immigration et par la délinquance issue des banlieues, il oppose la colère des « jeunes » issus de l’immigration, qui vont « gagner leur liberté ».

« Au même titre que l’Egypte, que la Tunisie, ou encore l’Allemagne de l’Est, ils vont s’énerver, ils vont vouloir regagner leur liberté », a-t-il déclaré sur RTL.

Le parallèle entre des banlieusards vivant d’allocations (je parle évidemment de ceux qui vont faire la révolution, parce que la majorité des banlieusards, issus ou non de l’immigration bossent et ont mieux à faire que d’aller brûler des voitures et « gagner leur liberté » en lançant des pavés sur les policiers) et les peuples arabes excédés par des décennies d’autoritarisme, de corruption et de sous-développement, est évidemment totalement stupide.

Mais pas de doute que les propos de Jamel Debbouze auront malgré tout un impact catastrophique sur des paumés de banlieue qui n’en demandaient pas tant pour haïr leur pays et faire porter le poids de leurs échecs sur la société dans son ensemble.

Le plus dramatique est que le seul bénéficiaire de l’outrance de Jamel Debbouze ne peut être que le Front National. Marine Le Pen doit en effet se frotter les mains de cette déclaration qui ne manquera pas de donner raison à ses discours alarmistes et simplistes.

Si Jamel Debbouze est hilarant sur scène, il serait temps qu’à l’image de tous ces « people » qui croient que la célébrité les rend plus aptes à donner leur avis, se concentre sur ce qu’il sait faire et qu’il évite de mettre de l’huile sur le feu…

Source [2]


Article imprimé depuis Nations Presse Info: http://www.nationspresse.info

13/03/2011

Ah çà ira ! çà ira ! çà ira !

Un p’tit coup de patriotisme? C’est parti ! Surtout en cette veille d’élections cantonales. Attention! Ce n’est pas du révolutionnaire version Besançenot. C’est l’honneur de notre France à retrouver…

FDF

.


Ah çà ira ! çà ira ! çà ira !
Les aristocrates à la Lanterne,
Ah çà ira ! çà ira ! çà ira !
Les aristocrates on les pendra !
V’là 300 ans qu’ils nous promettent,
Qu’on va nous accorder du pain….
V’là 300 ans qu’ils donnent des fêtes…..
Et qu’ils entretiennent des catins !
V’là 300 ans qu’on nous écrase !
Assez de mensonges et de phrases !
On ne veut plus mourir de faim !
Refrain
V’là 300 ans qu’ils font la guerre….
Au son des fifres et des tambours !
En nous laissant crevés de misère….
çà ne pouvait pas durer toujours !
V’là 300 ans qu’ils prennent nos hommes….
Qu’ils nous traitent comme des bêtes de somme….
çà ne pouvait pas durer toujours !!!!
Refrain
Le châtiment pour vous s’apprête….
Car le Peuple reprend ses droits !
Vous vous êtes bien payez nos têtes…
C’en est fini messieurs les rois !
Il n’faut plus compter sur les nôtres…
On va s’offrir maintenant les vôtres….
Car c’est nous qui faisons la Loi !!!!
Refrain bis ter quarto etc !!!!!
.

Merci à DG pour sa crise de patriotisme…

03/03/2011

Proposons à la Tunisie d’adhérer à l’Union européenne…

Photo archives FDF

 

Ce que certains sont capables de pondre… Même « le facteur » n’y avait pas pensé, c’est pour dire…

Je propose à monsieur Sylvain Kahn de se convertir à l’islam, déjà, afin de comprendre les buts inavoués des musulmans. Et après avoir bien analysé le truc, on verra s’il tiendra le même discours…

FDF



.

« Face au printemps des peuples arabes, les dirigeants européens sont à la peine. Leur incapacité à s’enthousiasmer pour ces batailles de la dignité et du courage aux portes de l’Union européenne (UE) crève les yeux. Invoquer, comme le président français depuis 2008, l’Union pour la Méditerranée (UPM), ajoute de la confusion à l’inaction. Unir des démocraties et des dictatures ne débouche sur aucun progrès. Et aujourd’hui, chaque pays arabe en révolution appelle une politique spécifique. La Tunisie est à ce moment le pays où la révolution démocratique est la première à s’accomplir. Pour l’Europe, comment soutenir la Tunisie ? Comment la conforter ? Comment s’engager aux côtés des tunisiens enfin libres ?

En prenant un engagement généreux, audacieux, durable et responsable : celui d’ouvrir l’UE à une adhésion de la Tunisie. Une telle politique serait la plus pertinente sur tous les plans : idéalisme, intérêt, géopolitique, réalisme.

L’idéalisme : la Tunisie, si proche et familière bascule dans la liberté : n’est-ce pas une extension des valeurs universelles qui animent en pratique l’Europe depuis la décolonisation et le Traité de Rome ?

L’intérêt bien compris : il y a une continuité démographique, territoriale, réticulaire, économique, sociale, universitaire, entrepreneuriale, commerciale, touristique, immobilière et linguistique entre les européens et les tunisiens. C’est en l’organisant ensemble que les uns et les autres en tireront le meilleur parti.

La géopolitique : l’élargissement est, l’expérience le démontre, la voie la plus efficace pour co-produire un intérêt général commun aux postulants et aux Etats déjà membres. Il permet de mutualiser la mobilité géographique et les circulations migratoires, des idées et des richesses.

Le réalisme : les négociations d’adhésion, bien plus que les politiques de coopération et d’assistance, sont un levier puissant pour la transition démocratique, la construction de l’état de droit et le développement.

UN PIED D’ÉGALITÉ

Les Français et les Espagnols évoquent un plan Marshall (la Tunisie serait-elle ruinée et menacée d’un retour de la guerre froide ?). L’Italie un don immédiat de 5 millions d’euros. La Commission, 258 millions sur trois ans, plus un statut de partenaire avancé, comme le Maroc et la Jordanie, ni plus ni moins. Pourtant, l’UE n’a pas attendu 2011 pour financer l’investissement en Tunisie et d’autres pays du monde arabe. Le partenariat euro-méditerranéen puis la politique de voisinage ont programmé 16 milliards d’euros depuis 1995.

Nos dirigeants européens sont en décalage avec leur propre histoire. Avec les grecs se libérant de la dictature des colonels et les portugais en révolution des œillets (1974), la Communauté économique ruopéenne (CEE) a très vite envisagé l’adhésion. Idem avec les espagnols s’affranchissant du franquisme (1975). La Tunisie actuelle n’est-elle pas comparable à la Grèce et au Portugal d’alors ? L’UE s’est ensuite ouverte aux européens de l’Est libérés des dictatures communistes en énonçant les critères d’adhésion de Copenhague (1993) : ils sont toujours en vigueur !

L’heure n’est plus aux dons et à la guerre anti-émigration. Avec les tunisiens, il s’agit de conforter l’Etat de droit naissant, le dynamisme de la population et une économie sociale de marché libérée du népotisme, de la corruption et des monopoles prédateurs. Que l’UE place la Tunisie démocratique sur un pied d’égalité. Qu’elle lui propose d’adhérer. »


Sylvain Kahn est l’auteur de Géopolitique de l’Union européenne (Armand Colin, 2007), et co-directeur du Dictionnaire critique de l’Union européenne (Armand Colin, 2008).

Sylvain Kahn, professeur d’histoire de l’intégration européenne à Sciences Po

25/02/2011

Le NPA bat des records !!!

De connerie !

Témoin cette affiche placardée ces temps-ci dans tous les coins de France et de Navarre… Soutenir une révolution arabe. Faut déjà le faire. Le facteur devrait mieux s’occuper des problèmes que rencontrent les sous-chiens. Ah bon? Il n’a plus d’électeurs? C’est pour ça qu’il va puiser dans la fange du Maghreb. Encore un truc, Olivier: les clandestins n’ont pas tout de suite le droit de vote. En principe…

FDF

.

L’affront en question:


 

 

22/02/2011

Là, il est mal, le « Guide »…

Un comble: le chasseur chassé… J’offre les pruneaux (et pas d’Agen); me contacter sur ce blog…

FDF

.

 

 

Libye: fatwa d’un influent prédicateur arabe pour l’assasinat de Kadhafi

Le très influent théologien qatari d’origine égyptienne cheikh Youssef Al-Qardaoui a émis lundi une fatwa, appelant sur la chaîne Al-Jazira l’armée libyenne à assassiner Mouammar Kadhafi, pour « en débarrasser la Libye ».

« Que quiconque de l’armée libyenne peut tirer une balle sur Mouammar Kadhafi pour en débarrasser la Libye, le fasse », a-t-il déclaré.

Il a également demandé à l’armée libyenne « de ne pas obéir à celui qui lui ordonne de frapper son propre peuple » et a appelé les ambassadeurs libyens à se dissocier du régime.

Malgré son grand âge, cheikh Qardaoui, 85 ans, connaît une audience considérable dans le monde arabe, qui s’est encore accentuée à travers les divers programmes qu’il anime depuis le Qatar sur diverses chaînes de télévision, notamment al-Jazira…

Suite et source: http://tinyurl.com/66blzw6

18/02/2011

Le « Guide » s’en prend aussi une dans la tronche…

Il n’y a pas de raison qu’il en réchappe aussi, le tyran « ami de la France ». D’ailleurs, c’est incroyable ce que la France peut avoir comme amis… Mais c’est bizarre que tous sont à ce jour sur des sièges éjectables…
Pourtant ce n’est pas faute de ne pas les avoir caressés dans le sens du poil… N’est-ce pas?

FDF

.

L’Agérie aussi est un pays « ami »…

Manifestations violentes en Libye !


Les premières manifestations ont été réprimées par la force à Al-Baïda, dans l’est du pays.

C’est un « jour de colère » mais aussi d’espoir en Libye où les manifestants rêvent d’imiter les révolutions en Tunisie et en Egypte, en descendant dans la rue. Les premiers rassemblements ont eu lieu jeudi matin à Al-Baïda, dans l’est du pays, faisant plusieurs victimes. Les sites d’opposition Al Youm et Al-Manara ont fait état d’au moins quatre morts dans des affrontements.

A Benghazi, la deuxième plus grande ville de Libye, six personnes ont été tuées dans des affrontements entre forces de l’ordre et manifestants anti-régime, ont rapporté ces sites d’opposition basés à l’étranger. Par ailleurs, des avocats ont manifesté devant un tribunal de la ville, réclamant une constitution pour le pays.

Une date symbole de répression

Plusieurs centaines de personnes ont déjà affronté la police et des partisans de Mouammar Kadhafi dans la nuit de mardi à mercredi à Benghazi, la deuxième ville du pays située à un millier de kilomètres à l’est de Tripoli. Ces émeutes, qui ont fait une quarantaine de blessés, ont été déclenchées par l’arrestation d’un militant des droits de l’homme.

Le choix de la journée de jeudi pour dénoncer le régime, dirigé d’une main de fer depuis bientôt 42 ans par le colonel Kadhafi, n’est pas anodin. Loin de là. Il marque le cinquième anniversaire d’affrontements à Benghazi où plusieurs manifestants avaient été tués.

Inquiétude de la communauté internationale

A l’instar de ses voisins tunisien et égyptien, les appels à manifester ont été diffusés par des militants anonymes sur des réseaux sociaux sur Internet, comme Facebook et Twitter.

Face au risque de répression sanglante, Amnesty International, Londres et l’Union européenne ont appelé mercredi soir à éviter le recours à la force. Les Etats-Unis ont également demandé à Tripoli de « prendre des mesures spécifiques qui répondent aux aspirations, aux besoins et aux espoirs de leur peuple ».

Un message resté lettre morte selon toutes vraisemblances. Les comités révolutionnaires, épine dorsale du régime, ont prévenu qu’ils ne permettraient pas « de piller les acquis du peuple et de menacer la sécurité du citoyen et la stabilité du pays ».

Source: http://www.europe1.fr/

16/02/2011

Emeutes au Moyen Orient. La pandémie gagne du terrain…

Ce sont les islamistes radicaux qui doivent se frotter les mains. Leurs plans marchent à merveille… Les médias nomment ce phénomène des « contestations ». « Révolution » serait le mot le plus approprié.

FDF

.

Des manifestants anti-gouvernementaux brandissent leurs chaussures en signe de protestation, le 15 février 2011 à Manama, Bahreïn.
Des manifestants anti-gouvernementaux brandissent leurs chaussures en signe de protestation, le 15 février 2011 à Manama, Bahreïn. Crédits photo : ADAM JAN/AFP
.

Bahreïn, Iran, Yémen et désormais Libye : les manifestations se multiplient dans le monde arabo-musulman cette semaine.

La démission d’Hosni Moubarak, chassé du pouvoir par la rue en Égypte vendredi, a relancé les espoirs de changement dans plusieurs pays du monde arabe, théâtre d’importants mouvements de contestation en ce début de semaine.

Dernière nation touchée en date, la Libye du du colonel Kadhafi.Des émeutes, qui ont fait 14 blessés, ont éclaté dans la nuit de mardi à mercredi à Benghazi. Plusieurs centaines de personnes ont affronté des policiers renforcés par des partisans pro-gouvernementaux, après l’arrestation d’un militant des droits de l’homme . Cet avocat défendait la cause des manifestants, pour beaucoup des proches des prisonniers tués en 1996 dans une fusillade dans la prison d’Abou Slim à Tripoli. Les slogans «Benghazi réveille toi c’est le jour que tu attendais», le sang des martyrs n’est pas versé en vain», ou encore «le peuple veut faire tomber la corruption» ont fusé. Ces heurts interviennent à la veille de la «journée de colère» libyenne prévue jeudi, et relayée sur Facebook.

A Bahreïn, deux personnes sont mortes depuis lundi lors de la dispersion de manifestations antigouvernementales. Plus de deux mille personnes ont pris part mercredi aux obsèques de l’une des victimes, scandant pour certains «le peuple veut la chute du régime». Dans la capitale de Manama, des centaines de manifestants ont passé la nuit dans des dizaines de tentes érigées sur la place de la Perle, rebaptisée par les manifestants «Place Tahrir» (Libération), à l’instar de celle du Caire , épicentre du soulèvement contre Hosni Moubarak.

A la suite de ces deux décès, le ministre bahreïni de l’Intérieur s’est excusé et a annoncé l’arrestation des responsables présumés de leur mort au sein des forces de sécurité. Mardi après-midi, le roi avait également fait profil bas pour tenter de calmer les esprits. Dans un discours au ton conciliant, le monarque de ce petit royaume du Golfe gouverné par une dynastie sunnite, alors que 70% de la population est chiite a promis la création d’une commission d’enquête. «Les réformes se poursuivent à Bahreïn et ne s’arrêteront pas», a-t-il martelé.

Forte répression en Iran…

Suite et source: http://tinyurl.com/5t9mx7g

09/02/2011

Appel au jihad en Egypte.

Tous les jours se confirme que ce sont les extrèmistes musulmans qui ont déclenché tout ce merdier au Maghreb et en Afrique et vont en « récolter les fruits »…

FDF

.

Avec application de la charia et tout le toutim…

Al-Qaida/Égypte: appel à la guerre sainte !

La branche irakienne d’al-Qaida a appelé les manifestants égyptiens à la guerre sainte et à instaurer un gouvernement basé sur la loi coranique (charia), a indiqué hier le centre américain de surveillance de sites islamistes (SITE). 

Le communiqué de l’Etat islamique d’Irak (ISI), qui semble être la première réaction d’un groupe lié à al-Qaida sur les évènements en cours en Egypte, a été posté sur des forums jihadistes, selon SITE.

Le message, adressé aux manifestants, affirme que « le marché du jihad » a ouvert en Egypte et que « les portes du martyr sont ouvertes ». Le groupe radical presse les Egyptiens d’ignorer « les chemins décevants » de la démocratie et du « nationalisme payen pourri ». « Votre jihad » lance le communiqué aux Egyptiens, est de soutenir l’islam, les faibles et les opprimés en Egypte, pour « votre peuple » à Gaza et en Irak et pour « chaque musulman qui a été touché par l’oppession du tyran d’Egypte et de ses maîtres à Washington et Tel-Aviv », selon une traduction du texte fournie par SITE.

Source: http://www.lefigaro.fr/

Page suivante »