Francaisdefrance's Blog

10/03/2012

France: le droit de partir…

Bien fait, le PPS ci joint.

Certains connaissent. A diffuser pour celles et ceux qui le souhaitent.

FDF

.

Bravo_1

18/01/2012

Lettre ouverte à nos amis…………..de longue date.

Ce n’est qu’un au-revoir, cousins…

FDF

.

Amis Tunisiens, Algériens, Marocains, Egyptiens, Lybiens, et tous les autres, bravo, bravo, bravo,ce que vous avez fait est fantastique, vraiment, parole d’Allah !   
Oui, vous avez su, de haute lutte, exiler les tyrans qui oppressaient vos pays.

Oui, vous avez su conquérir votre liberté de haute lutte.
Oui, nous Français et Belges, dont les ancêtres avaient déjà fait cela il y a quelques années,nous sommes admiratifs pour votre courage et votre ténacité.
Admiratifs et un peu tristes car, évidemment, vous allez nous quitter !!
C’est pour retourner chez vous bien sûr, pour profiter pleinement de cette reconquête politique et économique et rebâtir un pays, grand et digne, juste et travailleur, social et intègre, qui ne sera donc pas calqué sur le modèle Occidental décadant que vous aurez connu chez nous.
N’ayez pas de serrement au coeur, nous comprenons vos priorités:les maigres allocations et autres avantages sociaux que nous pouvons vous octroyer ne sont qu’une goutte d’eaupar rapport à la manne céleste qui vous attend en vos contrées enfin libérées.
Nous comprenons qu’ayant peut être un peu trop souffert de notre envahissante chrétienté, vous préfériez revenirdans une république laïque et libre, et que vous aspirez à occuper dorénavant des postes à hautes responsabilités,rémunérés en conséquence, et que vous aurez plaisir à retrouver la douceur de votre climat sud-méditerranéen.
Bien sûr, soyez en convaincus, nous serons très tristes car vous allez beaucoup nous manquer.
Nous ne trouverons plus de prénoms à consonance maghrébine à la lecture des faits divers, beaucoup de coutelleries vont devoir fermer, les producteurs de moutons devront se reconvertir, SOS racisme et le MRAX vont mettre la clef sous la porte, les démineurs vont connaître le chômage, les vagues de réduction d’effectifs vont frapper nos forces de l’ordre,les banlieues ne seront plus illuminées la nuit par les voitures incendiées, le prix du café dans les bistrots va augmenter,mais nous nous résignons et nous supporterons tout cela.
Mieux, nous voulons aussi vous remercier: nous allons affréter tous les moyens de transports disponibles pour que le retour au pays se fasse dans les meilleures conditions possibles..
Allez, sans vous retourner, sans peur ni honte de nous abandonner dans une situation financière critique car,rappelez-vous, nous avons encore les Roumains et tous les gens du voyage qui circulent avec de luxueuses berlines d’importation et de magnifiques maisons roulantes…
Par contre, pour les prochaines fêtes de Pâques, de Noël, et de St. Nicolas (eh oui, nous y croyons encore à celui-là),envoyez-nous des dattes, du thé à la menthe, du coucous et du jasmin, car ici, après votre départ nous n’en aurons plus !!!!!
Et si jamais, nous ne pouvons pas nous passer de vous, vous nous accueillerez.
Vous aurez certainement développé pour nous accueillir des allocations spécifiques pour des émigrés, la mutuelle gratuite,la C.M.U., l’A.M.E., la priorité pour les logements, etc.…
Vous vous ouvrirez sans problèmes à une société multiculturelle que vous revendiquiez à corps et à cris chez nous,vous nous permettrez d’élever des cochons et vos forces de l’ordre supporteront d’être insultées….
Nous revendiquerons des droits sans obligation et si ça ne marche pas, ben … On caillassera vos administrations et on mettra le feu à quelques bagnoles ….
Et si vous ne nous construisez pas rapidement des églises, nous brûlerons vos mosquées
Merci de nous avoir appris comment faire. Après tout…. l’histoire est un éternel recommencement….

A très bientôt…

A bientôt! Chez vous…

14/03/2011

Pour commencer la semaine sans trop faire la gueule…

Je sais, je sais, c’est lundi et il faut retourner au turbin.
Essayez de prendre le temps de lire et d’écouter ce petit divertissement, plus trop d’actualité, mais oh combien revigorant…
Bonne journée.
FDF
.


13/11/2010

DEUX MILLIONS d’euros pour les sans-papiers afghans! Merci m’sieur Besson !

Et ça nous coûte DEUX MILLIONS d’euros depuis l’an passé!!! Tout ça pour les voir revenir nous emmerder d’ici 6 mois maximum sous un autre patronyme et se pavaner de la « pompe à fric » que sont les aides sociales françaises? C’est de la démence! Ou de l’idiotie pure et simple… Et on s’étonne que la France soit en faillite…

FDF

.

La France aide à réinstaller les sans-papiers afghans

Éric Besson a reçu cette semaine son homologue afghan, Jamaher Anwari.
Éric Besson a reçu cette semaine son homologue afghan, Jamaher Anwari. Crédits photo : Jean-Christophe MARMARA/Le Figaro

Selon une note du ministère de l’Immigration, 2 millions d’euros ont été dépensés en Afghanistan depuis 2009.

La France a dépensé plus de 2 millions d’euros depuis janvier 2009 pour «aider» les sans-papiers afghans à se réinstaller dans leur pays d’origine, selon une note de travail du ministère de l’Immigration.

Éric Besson recevait cette semaine son homologue afghan, Jamaher Anwari. Et avait réclamé un suivi précis des Afghans renvoyés pour convaincre le ministre que «la politique de la France est équilibrée». Quelque 162 Afghans ont, selon la note, bénéficié d’une aide financière au retour de 2000 euros par adulte seul en 2009 et 223 sur les dix premiers mois de 2010. Au total, 1,170 million d’euros ont été dépensés par l’Office français de l’immigration et de l’intégration pour ces retours volontaires.

Le gouvernement français, fortement critiqué par les associations pour renvoyer des migrants dans un pays en guerre, a renforcé son accompagnement sur place. Sur les neuf Afghans reconduits le 15 décembre 2009, à bord d’un avion affrété avec les Britanniques, «deux ont refusé l’aide dès l’arrivée, un a quitté l’Afghanistan à l’issue de sa formation, quatre ont retrouvé un emploi (deux employés de banque, un employé d’une société de BTP, un tailleur)», détaille la note. Enfin, l’un d’eux est toujours en formation, tandis qu’un autre cherche un travail avec l’aide de l’ONG allemande AGEF, chargée de cette réinsertion.

La France finance par ailleurs des projets de réinsertion «générant durablement de l’activité». «Entre le 1er juillet 2009 et le 31 août 2010, 213 projets ont été soutenus pour un montant total de 851 000 euros», précise la note. La moitié sont localisés dans la région de Kaboul. Il s’agit d’épiceries, de l’acquisition d’un taxi, d’élevage de moutons et d’ouverture de divers commerces.

Dossier d’asile

En moyenne, la France a dépensé 5000 euros par Afghan renvoyé… Elle souhaite que le gouvernement Karzaï facilite désormais le retour des clandestins. À ce jour, les autorités locales refusent de délivrer un laissez-passer, sauf en cas de retour volontaire.

Le ministère de l’Immigration estime que sa politique a permis d’alléger la pression dans le Calaisis, où beaucoup de migrants erraient en attendant de gagner l’Angleterre. Et reconnaît, assez cyniquement, avoir, par sa fermeté, «réorienté les routes clandestines vers d’autres pays d’Europe». Notamment la Belgique, l’Allemagne et la Scandinavie.

Dans l’Hexagone, les migrants afghans demandent plus souvent l’asile. Mais cette voie de légalisation reste étroite. Avec 715 demandes en 2009, sur 20 000 en Europe, sans compter les 3 millions de réfugiés qui se trouvent au Pakistan, en Iran : «Le problème n’est pas réglé», assure le président de France Terre d’asile. Pierre Henry s’étonne «que le gouvernement puisse connaître le destin des renvoyés alors qu’aucun organisme français ne les suit sur place». Et rappelle que «beaucoup d’Afghans restent dans la clandestinité en France», craignant d’être reconduits en Grèce, leur point d’entrée dans l’Union européenne, s’ils présentent un dossier d’asile. Les accords de Dublin le prévoient. Or les Grecs ne concèdent l’asile que dans 1 % des cas…

Source: http://tinyurl.com/333q3bs

29/09/2010

Besson: Capri, c’est fini. Par Stephane Guillon…

Pour ceux qui ne sont levés en retard… A regarder à partir de 4.30… Ca vaut le détour…

FDF

.

http://www.123video.nl/playvideos.asp?EMB=EmbedLayer&MovieID=838225

Merci à JLB; Je l’avais loupée, celle-là…

13/08/2010

Mohamed: « Ma décision est prise. Je rentre définitivement au Maroc en 2011. »

Et vous allez voir que c’est ENCORE de notre faute… Qui a donné cet image du musulman à qui personne ne peut faire confiance? Pas les français de souche, en tout cas. Tout cela est venu de l’attitude incivique (pour être sympa) de beaucoup trop d’adeptes de l’islam. Et une fois que c’est ancré…

En tout cas, un bel exemple de stigmatisation bien médiatisée… Sortez vos mouchoirs.

FDF

.

« Je rentre dans mon pays à cause du climat raciste en France. »

13/08/2010

« Depuis près d’un an (avec le lancement du débat sur l’identité nationale), plusieurs membres du gouvernement et de la majorité ont mulitpliés les amalgames, les propos racistes à peines voilés.

En tant qu’immigré marocain, je vis toutes ces déclarations et lois sécuritaires qui visent particulièrement la communauté musulmane (et depuis quelque temps les gens du voyage et les Roms) comme une profonde humiliation. C’est pour ça que je rentre chez moi… Et je ne suis pas le seul.

Je suis ingénieur, 25 ans, gagnant 2 700 euros net par mois, je n’ai jamais été arrêté ni même contrôlé de ma vie, je suis athée (agnostique pour être précis), j’adore le saucisson, la bonne bière, le rugby et passe mes étés à faire la tournée des festivals. Je ne fais donc pas partie de la catégorie de personnes visée par les attaques populistes de l’UMP.

Toutefois, deux phénomènes ont été, à mes yeux, clairement aggravés par ces propos décomplexés.

  1. Le premier est que les gens (Français) ne comprennent pas pourquoi c’est blessant pour moi d’entendre des blagues racistes. Evidemment, j’ai toujours eu droit aux blagues racistes depuis mon arrivée en France. J’en riais, mais je me suis cependant toujours gardé le droit de remettre les personnes à leur place quand leurs blagues sont blessantes et/ou pas drôles.Depuis un an, je ne supporte plus les blagues racistes. Le fait qu’un ministre de l’Intérieur fasse une de ces blagues montre à quel point les clichés sont profondément implantés dans l’imaginaire français. Et le fait que l’on me rapporte à un cliché m’est devenu insupportable.
  2. Le second point est le regard de « la petite vieille » dans la rue. Son regard est plus vif. Son sac est plus serré entre ses bras. Ses jambes bougent plus vite quand je passe trop près. Et, personnellement, je comprends cette dame ou ce monsieur (parce qu’un homme peut très bien correspondre au concept de « la petite vieille ») qui, en ouvrant son journal ou en allumant sa télé, entend que la délinquance est liée à l’immigration, que le jeune musulman n’a pas de travail, que l’islam est incompatible avec les valeurs de la France… Moi-même j’ai peur d’y croire.

Resté en France après les études

Je fais partie de la communauté des étudiants étrangers restés en France pour travailler après la fin de leurs études. Cette communauté est loin d’être négligeable en écoles d’ingénieurs. Dans la mienne (une des grandes écoles françaises), la proportion d’étudiants marocains (qui n’ont pas la nationalité française) dépasse les 15%. Je retrouve une proportion de 10% dans le milieu du travail.

Mes connaissances rapportent des proportions équivalentes (entre 10% et 15%) parmi leurs collègues dans les domaines des télécoms, de l’informatique ou encore dans la finance. Le Maroc est ainsi un gros fournisseur d’ingénieurs à la France (je n’ai néanmoins pas connaissance de chiffres précis).

Cependant, ces personnes repartent de plus en plus souvent dans leur pays d’origine. En effet, le gouvernement marocain investit massivement dans des politiques encourageant le « nearshoring » [délocaliser à proximité, ndlr], notamment dans le domaine des nouvelles technologies.

Ces politiques impliquent un appel d’air pour les ingénieurs. Le marché du travail des ingénieurs est d’ailleurs très demandeur. Des anciens camarades d’école ont pu obtenir des salaires approchant les 20 000 dirhams net par mois (dix fois le smic ! ) à la sortie de l’école d’ingénieurs.

La dynamique du pays (la situation est à étendre à d’autres pays) est telle que la croissance est de 5%. Ce chiffre est à comparer avec la situation économique actuelle.

Agnostique et mal à l’aise

Je suis parti du Maroc parce que la liberté de culte n’y est pas respectée… Mais elle ne l’est pas plus en France. J’ai quitté le Maroc pour plusieurs raisons. La première est qu’à mon adolescence, je me suis rendu compte que j’étais agnostique, ce qui est profondément incompatible avec la pratique de l’islam de ma famille et de la société marocaine dans son ensemble.

La deuxième est le vide culturel et artistique de la société marocaine. Je rêvais, en effet, de pouvoir jouer de la musique, assister à des concerts, aller au cinéma, assister à des expositions et visiter des musées.

Ma ville natale (Agadir) en manquait terriblement. Il n y avait qu’une salle de cinéma insalubre qui ne passe que des blockbusters âgés de quelques années. Il n y avait ni musée ni expositions. Et le seul style de musique est la musique populaire ou la musique électronique qui passe en boîte (et je n’aime ni l’un ni l’autre).

Là encore, les choses changent. La libéralisation des mœurs est en cours, les jupes raccourcissent, les bars sont bondés, les festivals se créent continuellement, et des groupes de rock, de rap ou de reggae gagnent en notoriété. On est évidemment loin de la richesse et de la diversité de la culture française mais la culture marocaine est en pleine évolution. Les Marocains sont de plus en plus ouvertement athées et le modèle familial leur donne plus d’indépendance.

« Ma tête et mon prénom feront toujours de moi un musulman »

D’un autre côté, en France, je suis considéré comme musulman. Mon entourage ne comprend pas que je puisse être agnostique avec mon prénom (Mohamed). On ne comprend pas pourquoi je ne fais pas le ramadan. En deux jours, j’ai dû entendre une dizaine de fois, sur le ton de la blague, que je « finirai en enfer ».

Ma (non) confession n’est pas acceptée, parce que mon origine marocaine, ma tête et mon prénom feront toujours de moi un musulman en France. C’est pour cela que je me sens visé par toutes les attaques directes ou indirectes contre l’islam en France.

Ma décision est prise. Je rentre définitivement au Maroc en 2011 puisque les raisons de mon départ du Maroc n’ont plus lieu d’être et les raisons de mon bien-être en France s’estompent.

De plus, je pense que je ne suis pas le seul à avoir pris cette décision. Mais cela reste à quantifier, parce qu’un Arabe qui rentre chez lui, ça va, c’est quand il y en a beaucoup qui rentrent chez eux que ça ne va plus. »

Source: http://tinyurl.com/35wg49l

.

NDLR: Déconne pas, Momo, reste, on t’aime!