Francaisdefrance's Blog

20/08/2011

Attention! les re-voilà !!! Les « packs vengeance » d’Al-Qaïda à nouveau dans les bacs…


Réaction à retardement, chez les adeptes de la « religion » d’amour, de paix, etc… Et en plein ramadan, en outre. Comme quoi le mois du sacrifice reste bien celui du sacrifice des autres. Allez; couchés, les mumuzz! Vous nous fatiguez.

Le malheur est que ce sont encore les soldats qui vont en faire les frais… Ca donne des « excuses » à ceux qui les envoient au massacre.

FDF

.

Al-Qaida annonce une campagne de 100 attentats en Irak !


La branche irakienne de l’organisation terroriste veut venger la mort d’Oussama Ben Laden.

La branche irakienne d’al-Qaida a annoncé avoir lancé à partir de la mi-août une campagne de 100 attentats à travers le pays pour venger la mort d’Oussama Ben Laden et d’autres responsables du réseau extrémiste, selon un communiqué publié samedi sur Internet. L’État islamique en Irak a précisé que cette campagne avait commencé le 15 août, sans pour autant revendiquer explicitement les multiples attaques de cette journée la plus sanglante dans le pays depuis plus d’un an.

La campagne, appelée « Vengeance pour Cheikh Oussama Ben Laden et d’autres hauts responsables », a commencé « au milieu du mois du jeûne (ramadan) et, si Dieu veut, s’achèvera après avoir atteint 100 attentats », annonce le communiqué du groupe publié sur le site internet djihadiste Honein. « Ces attentats comporteront des raids, des opérations de martyrs (attentats-suicides), des bombes sur les routes, des attaques avec des pistolets silencieux et des tireurs embusqués, dans toutes les villes, zones rurales et provinces », prévient-il.

Le 15 août, jour qui semble avoir marqué le début de la campagne, puisque le ramadan a commencé le 1er août, une série d’attaques – attentats-suicides, bombes et fusillades – dans dix-huit villes d’Irak a fait 74 morts et plus de 300 blessés, faisant de ce jour le plus meurtrier dans le pays depuis le mois de mai 2010. Dans la nuit de vendredi à samedi, des tracts appelant à rejoindre l’État islamique en Irak et à combattre les soldats américains ont été distribués dans le sud et l’ouest de Bagdad, a annoncé un responsable du ministère de l’Intérieur. Selon des responsables américains et irakiens, le groupe a perdu de sa puissance depuis les années 2006-2007, au plus fort des violences sectaires dans le pays, mais il reste en mesure de mener des attentats coordonnés spectaculaires.

Source: http://www.lepoint.fr/