Francaisdefrance's Blog

10/12/2010

Gang des barbares: qu’on en finisse; vite !

Fofana: le barbare meurtrier provocateur: que du bonheur…

.

C’en est trop d’entendre à nouveau parler de cette bande de sous-merdes qui se reprennent un bon coup de pub avec cette médiatisation de leur procès en appel. Fofana, cette ordure, a pris « perpet ». J’ose espérer que l’on n’en entendra plus parler… Le problème est qu’il va nous coûter cher tout au long de son emprisonnement. Il y avait des solutions plus « expéditives » et moins onéreuses. Mais c’est tabou d’évoquer ça au nom des « droits de l’homme » (dont c’est la journée ce vendredi, d’ailleurs). Les droits de l’homme… Il y a pensé, Fofana, pendant qu’il torturait avec des raffinements de cruauté sa victime? Dans des cas comme celui-ci, le rétablissement de la peine de mort serait fort approprié… Et les autres abrutis, là, qui passent en appel? Vous allez voir qu’ils vont passer entre les gouttes, avec des peines réduites si il n’y a pas aussi la relaxe. Si c’est le cas, ça risque de ne pas se passer sans heurts…

FDF

.

Gang des barbares : des réquisitions aggravées

L’avocat général a requis en appel des peines plus lourdes pour huit des dix-sept accusés. Tous sont jugés pour la séquestration, la torture et la mort en 2006 d’Ilan Halimi, un jeune juif de 23 ans.

« Le procès en appel du «gang des barbares» était très attendu par les parties civiles. Dix-sept des 27 personnes accusées de l’enlèvement et de la mort d’Ilan Halimi en 2006 avaient en effet été condamnés mi-2009 à des peines inférieures aux réquisitions de l’avocat général Philippe Bilger. Laurent le Mesle, procureur général de Paris de l’époque, avait donc demandé un nouveau procès sur instruction du garde des Sceaux pour ces 17 accusés.

Dans le cadre de cet appel, le nouvel avocat général, Jean-Paul Content, a fait jeudi un réquisitoire de huit heures et a demandé des peines réduites pour cinq accusés, identiques pour quatre, et aggravées pour huit. Un acquittement a été demandé pour l’un des accusés.

Comme en première instance, la peine la plus lourde – 20 ans de réclusion – a été requise contre Jean-Christophe Soumbou, qui aurait participé au rapt, et Samir Aït-Abdelmalek, qui avait trouvé le lieu de la séquestration, dans une cité HLM de Bagneux. D’autres acteurs-clés ont vu leurs réquisitions aggravées. Dix-huit ans – contre 13 en première instance – ont été demandés contre le seul accusé jugé avec la cirsconstance aggravante de l’antisémitisme, soupçonné d’avoir été un des geoliers et d’avoir infligé des actes de torture. Seize ans ont été requis -à comparer aux 13 requis en 2009- contre l’autre geolier Nabil Moustafa, 12 à 13 ans contre la jeune fille ayant servi à appâter Ilan Halimi (10 à 12 au premier procès).

«Les réquisitions ont montré l’utilité d’un procès en appel», a estimé Me Francis Szpiner, l’avocat de la famille Halimi. «Elles ont été un réconfort pour Mme Halimi parce qu’elle a eu le sentiment (…) que rien n’a été occulté ni la gravité des faits ni leur caractère antisémite».

Youssef Fofana, le leader du groupe n’était pas rejugé. Condamné à la prison à perpétuité, il avait été question qu’il soit entendu. Le président avait finalement préféré ne pas prendre le risque de voir le «cerveau» du gang se livrer à de nouvelles provocations.

Le procès se déroule à huis-clos, deux accusés étant mineurs au moment des faits. Le verdict est attendu le 17 décembre. »

Source: http://www.lefigaro.fr/