Francaisdefrance's Blog

27/01/2012

Les Français pas confiants vis à vis de l’islam… Auraient ils compris ?

Ponction dans l’opinion des Français. Ils ne sont pas dupes; mais ont du mal de réagir. Ca viendra…

Nous somme là pour les y aider…

FDF

.

Pour 76% des Français, «l’islam progresse trop en France»

 Et grâce à qui ?
.

Selon un sondage sur les valeurs des Français (à six mois) de l’élection présidentielle, réalisé du 2 au 4 novembre par l’Ifop pour Europe 1 et Paris Match , 76 % des Français estiment que « l’islam progresse trop en France ». Un chiffre en progression de 5 points par rapport à une question similaire posée il y a tout juste un an.

L’enquête montre également que la laïcité est une valeur plébiscitée par 81 % des Français (+ 1 point par rapport à l’automne 2006), mais derrière l’effort, le travail ou l’entreprise.

Ce sondage qui, selon l’Ifop, montre que « les Français plébiscitent des valeurs qui sont au cœur du pacte républicain » (liberté, égalité, fraternité), souligne donc aussi « une radicalisation des Français sur des sujets de crispation identitaire ». Ils ne sont par exemple que 14 % à estimer que « l’État devrait aider financièrement à la construction de mosquées » (contre 28 % au printemps 2006).

Enfin, 76 % des Français disent n’avoir « plutôt pas confiance » dans les autorités religieuses, ce qui place les religions parmi les institutions qui leur inspirent le moins confiance : aussi peu que les médias, mais plus que les partis politiques qui arrivent bons derniers (85 % de défiance). Seules institutions à rassembler une majorité de Français leur faisant confiance : les maires (67 %).

Source : http://fninfos.fr/

30/12/2011

Enfin en vente dans toutes les bonnes boucherie !

Il est là; arrivé juste avant les fêtes ! Que du bonheur! Toutes les religions vont pouvoir enfin s’entendre!

Finie, la guerre du halal, du casher !!!

Le mouchon !

En vente dans toutes les bonnes boucheries.

FDF

27/02/2011

Religions: le scandale dans les services publics!

Voici qui va intéresser beaucoup de monde.

Et en « heurter » certains. Mais ça, ils faut bien qu’ils s’ancrent dans la tête que l’on s’en fout.

Ce témoignage est ahurissant !!!!!!

FDF

.

TRISTE FRANCE !!!
Ici à l’Hôpital, voici le témoignage, sans langue de bois, d’une médecin qui en a ras le bol de toutes ces religions qui s’immiscent dans le bon déroulement des soins dans tous les hôpitaux de France.

http://www.gloria.tv/?media=122737

Source: http://www.gloria.tv/?media=122737


08/09/2010

« l’islam nie les avancées effectués par notre Droit »…

8 septembre 2010


C’est un fait : tandis que les khomeinystes ne cachent même plus leur volonté d’enfoncer leur suppositoire atomique dans Israël en venant de refuser l’entrée sur leur « territoire » de deux inspecteurs de l’AIEA, leurs affidés anglais et français, complètement zombifiés comme on l’a vu à Toulouse, s’efforcent de leur mâcher le travail en attaquant Blair, en hurlant leur haine de la liberté d’expression, en hurlant leur désir d’islam (ce qui est leur droit car nous ne sommes pas comme eux), en crachant sur une opposante iranienne.

Ces nouveaux miliciens, verts-rouges-noirs aujourd’hui, bafouent, nient, effacent, comme s’il s’agissait d’une installation éphémère, les centaines de milliers d’irakiens assassinés par les nervis « laïcs » de l’ancien régime saddamiste. Ils effacent le gazage des Kurdes et la torture à la chaux vive des chi’ites, mais pour des jacobins léninistes fiers des centaines de milliers de Vendéens massacrés et des dizaines de millions mis à mort dans les goulags, deux millions d’assassinés par Saddam ce n’est rien, et ils aimeraient même continuer en traitant de « fachos » tous ceux qui ne sont pas d’accord avec leur tyrannie en marche.

D’autant qu’ils se donnent évidemment bonne conscience en condamnant la future lapidation programmée de cette Perse car le régime islamique doit faire aussi « bien » que les Talibans afghans qui ont massacré récemment un jeune couple, nos Tristan et Iseult.

Et la milice se donne également bonne conscience parce qu’elle prend soin d’indiquer que la lapidation n’est pas dans le Coran, alors que c’est dans la Sunna, or l’islam c’est le Coran plus la Sunna…

Mais nous avons à faire à des ignorants qui ne savent également pas que l’on peut en islam forcer une femme à avoir des rapports sexuels surtout si c’est la sienne, ou alors s’il s’agit d’une non musulmane ; et l’homosexualité ? et la contraception ? Et l’avortement ? Et l’égalité entre homme et femme ? entre croyant non croyant ?…

Ne savez-vous pas que l’islam nie les avancées effectués par notre Droit ? Voilà pourquoi les intégristes des autres religions sont bien contents que l’islam préserve, ressuscite, des principes qui ont été critiqués voire supprimés, tout en n’ayant pas à subir les foudres progressistes ! Voilà le tour de force ! La milice alter défend une des religions la plus rétrogrades, et traite de racistes et de fascistes celles et ceux qui disent que l’islam doit aussi être critiqué comme il a été fait pour les autres religions et tous les discours qui bafouent la liberté naturelle de l’humain, liberté acceptée par les mythes judéo-chrétien et grecs puisque Prométhée n’a pas été tué lorsqu’il a volé le feu aux dieux, de même pour Adam et Eve alors qu’ils avaient mangé le fruit défendu.

N’oublions pas aussi que Adam prouve sa liberté en inventant les nom des animaux (Genèse 2/19), alors que dans le Coran il ne fait que les réciter (Sourate II, verset 31); il n’y a donc pas de liberté en islam mais de la soumission au sens d’un abandon absolu : ‘l’homme ne pense pas’, disait Averroës, à la grande joie des scolastiques de la Sorbonne (auxquels se heurta Thomas d’Aquin, et après lui Descartes).

Voilà aussi pourquoi le terreau de la liberté a pu prendre son envol en Palestine et en Europe et non en Islam ; d’ailleurs, et les partisans du nouvel islam le disent, lorsque certains penseurs musulmans ont vu intégrer également la pensée de la liberté ils en ont été empêchés, d’où la limitation de l’islam à n’être qu’une doctrine de combat (djihad) c’est-à-dire de prise de pouvoir, ce qui entraîna le déclin lorsque la puissance se fit aussi économique et artistique. Cette recherche de la puissance pour elle-même ne peut que fasciner les nostalgiques nietzschéens de la force instinctive et les post-léninistes à la recherche d’une doctrine qui les envoûterait de telle sorte qu’ils n’auraient plus à discuter, tels des nazillons rouges et verts (qui existent aussi de l’autre côté évidemment…) des morts-vivants de la nouvelle servitude volontaire ; et nous voilà en face d’une jeunesse totalement fanatisée, tandis que les élites en faillite ajoutent de leur fiel mielleux à coup de clientélisme, tout en avançant des solutions politiques et économiques (voir Obama récemment) d’un autre âge.

D’ailleurs le mécontentement qui monte aux USA contre les élites, y compris républicaines, provient précisément d’un refus global de toute cette litanie qui donne le là au fond depuis les années 60, à partir de bons sentiments (étendre les droits de l’homme à la terre entière pacifiée par l’amour) mais qui aujourd’hui se transforme en cauchemar, comme dans ces films d’horreur où tout commence par une gentille balade le long des falaises ou dans une forêt merveilleuse. Aujourd’hui il est exigé de perdre toute identité, au profit d’une seule, voilà le paradoxe, le piège, aux sables mouvants et de moins en moins émouvants.

La crise, totale, s’accentue, de façon vertigineuse, et l’on attend que l’ étincelle de l’Histoire allume la plaine des impairs et manques, pour paraphraser le tyran chinois qui s’y connaissait dans l’industrie du meurtre. Rira bien qui pourra rire.