Francaisdefrance's Blog

21/02/2012

Regroupement familial: en route pour la France !

Juste une photo, histoire de rire un peu. Ca nous changera…

FDF

.

10/02/2012

Mariages mixtes en augmentation: merci, président !!!

C’est purement électoraliste, cette arnaque

Je n’en reviens pas à quoi on peut s’abaisser et se foutre des Français quand on est leur président élu et que l’on sait que beaucoup de problèmes auxquels est confronté son peuple vient de l’immigration. Excellent pour le pouvoir d’achat, ça. Pôle Emploi, agrandissez vos locaux !

C’est dingue à quoi tient une réélection!   La préférence non nationale apporte des voix au président de la Nation! Jamais vu ça ailleurs. Essayez de faire ça aux USA ou en Australie…

Je fais mes valises et je quitte la France. Je vais aller envahir à moi tout seul le Maghreb. Peut être pas le Maghreb, en fait; je n’y ai pas trop de cousins…

FDF

.

Photo « d’illustration »…

.

Visas de conjoints étrangers en hausse

Le nombre de conjoints étrangers de Français obtenant un visa n’a cessé d’augmenter durant le quinquennatet a atteint 36.669 en 2010, soit une hausse de 61% depuis 2006 due à l’augmentation des mariages mixtes, selon le dernier rapport au parlement sur l’immigration.

Dans une interview au Figaro Magazine, Nicolas Sarkozy a chiffré à « plus de 25.000 chaque année » les « titres de séjour obtenus par le mariage avec un Français », souhaitant que la délivrance de ces titres soit soumise « aux mêmes conditions de logement et de ressources » que le regroupement familial.

Augmentation des mariages entre français et étrangers

En 2006, le nombre de visas délivrés à des conjoints étrangers était de 22.785, en baisse de 12% par rapport à l’année précédente. Ce chiffre a progressé de 30% en 2007 à 29.635, puis de 17,5% en 2008 à 34.819. Cette hausse s’est ralentie en 2009 (+ 2,3%, à 35.611), puis en 2010, avec 36.669 visas délivrés à des conjoints étrangers (+ 3%), selon les chiffres du rapport au Parlement sur « les orientations de la politique de l’immigration et de l’intégration » édité en décembre 2011. Cette hausse s’explique par l’augmentation du nombre de mariages entre français et étrangers.

Ces chiffres portent sur les visas de long séjour valant titre de séjour (VLSTS) d’un an délivrés par l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII), ainsi que sur les visas de court séjour délivrés aux Algériens en vertu d’un accord bilatéral de 1968.
Selon l’OFII, en 2009, les conjoints ayant bénéficié d’un visa étaient Algériens (28%), Marocains (18,4%), Tunisiens (9%), Turcs (5,3%), Malgaches (2,7%). 58,3% étaient des femmes, 41,7% des hommes. En 2011, selon l’Intérieur, 22.000 personnes ont obtenu leur naturalisation par mariage.

Le nombre d’enfants et de conjoints ayant bénéficié d’un regroupement familial a baissé de 13,4% entre 2006 (16.101) et 2010 (13.943), selon le rapport au parlement, qui mentionne l’instauration de conditions de ressources et de logement en 2007 parmi les raisons expliquant une baisse de 17,8% pour 2009. « Nous avons réformé le regroupement familial, désormais accordé sous conditions de logement et de ressources. Il est passé de 25.000 par an à 15.000 », a affirmé M. Sarkozy au Figaro Magazine. Interrogé sur ces chiffres, l’Elysée a renvoyé vers le ministère de l’Intérieur.

Le conjoint bénéficiant d’un visa ou du regroupement familial est soumis dans son pays d’origine à un « test d’évaluation de ses connaissances du français et des valeurs de la République ». A son arrivée en France, il signe un contrat d’accueil et d’intégration (CAI), qui l’oblige à suivre une formation civique et linguistique.

Source: http://www.lefigaro.fr/

Merci à DG…

25/01/2012

La stratégie des « petits pas »… Nous sommes en plein dedans.

Positivons… Pour faire semblant.

FDF

.

Dessin: Bergolix

.

Les belles âmes adeptes de la société muticulturelle vous expliqueront que

La France ne mourra pas si quelques milliers de mousmées se promènent en burqa au mépris de la loi.

Nul n’est obligé d’aller consommer des hamburgers hallal chez Quick; d’ailleurs, manger hallal n’a jamais fait mourir personne.

Nul n’est obligé d’assister à des prêches islamiques ou à la prière du vendredi, même s’ils ont lieu sur la voie publique avec ou sans l’autorisation de la préfecture.

La tolérance de fait dont bénéficient les polygames est normale dans une société respectueuse des traditions de chacun.

La présence de milliers de mosquées dans nos villes (même financées sur fonds publics) n’est pas insupportable, sauf si l’on habite à proximité. Il n’y a pas encore de muezzins.

Les 20% de recrues musulmanes dans nos forces armées ne pourraient constituer une gêne que si elles étaient engagées contre un pays islamique, ce que nous avons réussi tant bien que mal à éviter jusqu’à présent, les incidents survenus étant encore rares.

Le remboursement de la circoncision ne ruinera pas la sécurité sociale (elle est déjà ruinée).

Le fait qu’une majorité de délinquants soit musulmans est normal, puisqu’ils sont exposés  à la xénophobie et à la discrimination. dans une société raciste.

Le regroupement familial est une obligation humanitaire, même s’il nous submerge.

Etc… Et pourtant:

L’effet cumulé de ces facteurs, parmi beaucoup d’autres qui sont de plus en plus prégnants dans la vie quotidienne des Français, s’inscrit dans une stratégie dite des « petits pas » qui conduit la société française, insensiblement, à  

L’ISLAMISATION.

Merci à R.S….

18/01/2012

Le regroupement familial…

Vu sous un autre angle…

FDF

.

Ben quoi ???

17/10/2011

« Français, sauvez notre pays en signant la pétition sur ce lien Internet ! »

C’est là que ça se passe… On va finir par l’avoir, notre référendum…

J’ai signé de suite.

FDF

.

http://www.les4verites.com/Reclamons-un-referendum-sur-l-immigration-3219.html

Fin du regroupement familial,
Fin du droit du sol,
Réservation des prestations sociales pour les Français.

28/07/2011

Immigration: le « bon » exemple suisse…

En Suisse, on privilégie la préférence nationale. C’est tout à fait normal. On ne peut que les admirer dans cette initiative. Et il n’est pas discriminatoire de mettre des barrières à l’immigration de masse. Ils ont encore le sens du patriotisme, les Suisses. En France, on marche à contre-courant; et l’on voit ce que ça donne…

En berne… Parcequ’il le vaut bien…

FDF

.

« Contre l’immigration de masse » (en Suisse)

L’UDC a lancé hier une nouvelle initiative populaire, « contre l’immigration de masse ».

L’initiative exige que la Suisse puisse à nouveau gérer de manière autonome l’immigration d’étrangères et d’étrangers, ce qui passe par la fixation de plafonds et de contingents annuels pour les autorisations de séjour. Le texte de l’initiative stipule que toutes les catégories d’étrangers soient prises en compte, donc aussi les frontaliers et le domaine de l’asile.

Il s’agit également d’inscrire dans la Constitution fédérale le principe selon lequel l’immigration est notamment possible si elle sert les intérêts économiques globaux de la Suisse alors que la priorité des Suissesses et des Suisses sur le marché du travail doit être garantie. Elle retient également quelques critères déterminants pour l’octroi d’un permis de séjour: l’immigrant doit faire état d’une offre d’emploi d’un employeur de Suisse; seules sont admises à immigrer les personnes qui peuvent et veulent réellement s’intégrer; l’immigrant doit disposer d’une base existentielle indépendante et suffisante.

Enfin, le projet d’article constitutionnel veille à ce que les droits à un séjour durable, au regroupement familial et aux prestations sociales puissent être raisonnablement limités.

Source: http://yvesdaoudal.hautetfort.com/

26/07/2011

Bienheureux amis Suisses…

Ils en ont de la chance, les Suisses.

En France, c’est tout le contraire qui se passe: la préférence non-nationale bat son plein; et dans tous les domaines. Tant qu’il y aura des dhimmis au pouvoir…

FDF

.

Suisse : l’UDC lance l’initiative populaire « contre l’immigration de masse »

L’initiative UDC consiste à créer les bases légales nécessaires en limitant le séjour des étrangers par des plafonds et contingents annuels pour tous les types d’autorisations du droit des étrangers, y compris le domaine de l’asile. La récolte des signatures commencera en août.

Selon les chiffres officiels, le nombre d’immigrants venus en Suisse durant les quatre années écoulées dépasse de 330 000 celui des émigrants. L’immigration échappe aujourd’hui à toute limitation. Cette situation est le résultat de l’immigration en provenance de l’UE, du regroupement familial pour les ressortissants de pays tiers, des nombreux clandestins séjournant en Suisse et de l’augmentation du nombre de requérants d’asile. L’Office fédéral de la statistique annonce une nouvelle augmentation massive de la population d’ici à 2035. Selon les différents scénarios pris en compte, quelque 10 millions de personnes pourraient alors vivre en Suisse.

Il s’agit d’inscrire dans la Constitution fédérale le principe selon lequel l’immigration est notamment possible si elle sert les intérêts économiques globaux de la Suisse alors que la priorité des Suissesses et des Suisses sur le marché du travail doit être garantie. Elle retient également quelques critères déterminants pour l’octroi d’un permis de séjour: l’immigrant doit faire état d’une offre d’emploi d’un employeur de Suisse; seules sont admises à immigrer les personnes qui peuvent et veulent réellement s’intégrer; l’immigrant doit disposer d’une base existentielle indépendante et suffisante. Enfin, le projet d’article constitutionnel veille à ce que les droits à un séjour durable, au regroupement familial et aux prestations sociales puissent être raisonnablement limités.

Source: http://lesalonbeige.blogs.com/

13/05/2011

Les VRAIES raisons du vote FN…

Reçu par mail. J’approuve.

FDF

.

Il m’est d’avis qu’il n’y a rien à rajouter NI à soustraire …
 La cause du vote FN est différente de ce que veulent nous faire croire les politiciens ?
Comme toujours dans « C dans lair », des invités qui s’en tiennent à un discours « convenu » et politiquement correct.
A croire que tous ces « sondeurs » et « politologues » ne discutent jamais avec les gens de la rue. Pour eux, la seule raison de la poussée du FN est due au chômage, à la détresse sociale et maintenant à la crise »…

Non messieurs, si le FN monte c’est parce que :

– Les français en ont assez de financer l’invasion du pays par des peuplades qui ne savent et ne veulent pas s’intégrer et notamment ceux de religion musulmane.
– Ils en ont par-dessus la tête des exigences et du culot de ces populations : viande hallal dans les cantines scolaires, horaires réservés dans les piscines, femmes musulmanes qui refusent de se faire examiner par des médecins hommes,
prières dans les rues, etc., etc.
 – Ils en ont assez de se voir priver du droit de s’exprimer au nom de l’antiracisme.
– Ils en ont assez du diktat de ces associations liberticides que son SOS machin, MRAP et autres. A quand une émission dans C dans l’air consacrée à ces associations qui devraient apporter la preuve du nombre de leurs adhérents, leur financement, les subventions quelles perçoivent, etc.
– Ils en ont assez du diktat des petits juges rouges (condamnation d’Eric Zemmour). La France pays de liberté ? Foutaise !
– Ils en ont assez de devoir payer de plus en plus pour des prestations sociales pour lesquelles ils ont cotisé alors que la plupart de ces populations en bénéficient gratuitement.
 – Savez-vous qu’un étranger de 65 ans arrivant en France, et étant autorisé à y résider, n’ayant jamais travaillé ni cotisé peut toucher une retraite annuelle
de plus de 8000 euros et 13000 en couple (guide de l’accueil aux étrangers que tout le monde peut consulter).
Etonnez-vous de l’augmentation du regroupement familial !!!
– Ils sont outrés de voir que l’on continue à verser des retraites à des Algériens morts depuis fort longtemps (voir rapport de la Cours des comptes)…
– Ils en ont assez de voir qu’ils faillent payer 45 euros pour une chambre particulière dans un hôpital alors que celle-ci est gratuite pour les bénéficiaires de la CMU et de lAMG (soins gratuit pour les étrangers).
– Ils en ont assez de voir leurs banlieues, havres de paix il y a seulement 40 ans, devenues des zones de non droit où les agents de la force publique ne
peuvent pas riposter lorsquon leur tire dessus avec des armes de guerre.
– Ils en ont assez de s’entendre dire que la faute leur incombe pour avoir regroupé ces populations dans ces quartiers. Ne serait-ce pas ces populations qui ont su faire le vide autour d’elles ?
– Ils en ont assez de voir au bas de leurs immeubles ces bandes de jeunes trafiquants de drogue qui ne travaillent pas mais se promènent dans des voitures
que le commun des Français ne peut pas se payer.
– Ils en ont assez de voir régulièrement brûler leurs écoles, leurs gymnases, leurs magasins, leurs voitures.
– Ils en ont assez d’entendre tous ces politicards s’extasier sur la fécondité française alors que chacun sait que ces excès de naissances sont dues
principalement aux populations immigrées résidant sur notre territoire. A quand des statistiques ethniques comme dans d’autres pays démocratiques ?
– Ils en ont assez de voir que la majorité de nos logements sociaux sont réservés à ces populations qui, bien souvent par la suite ne paient ni leurs loyers, ni l électricité.
– Ils en ont assez de se voir traiter de racistes, de devoir se flageller au nom de la repentance, esclavage, colonisation, etc.
– Ils en ont assez de se voir ponctionner leur épargne pour financer des assistés professionnels (RMI, RSA).
– Ils en ont assez de voir que l’on peut se torcher avec le drapeau français (de l’art paraît-il) sans que les partis politiques ne s’en émeuvent.
– Ils en ont assez dentendre siffler la Marseillaise et de voir brandir dans les stades des drapeaux algériens, marocains, etc. mais jamais un drapeau
français alors quils vivent aux dépens de la France.
– Ils en ont assez dentendre dire que leur père a travaillé pour la France et quon ne peut pas les expulser alors quils ont, pour certains, des casiers judiciaires des plus garnis.
– Ils en ont assez dentendre que lon refuse de rétablir le droit du sang.
– Ils en ont assez de s’entendre dire qu’il n’y a pas plus d’émigrés aujourd’hui qu’en 1930 (Mélenchon).

Il est grand temps que vous vous rendiez compte que notre pays ne peut plus supporter ces populations et que vous réagissiez.
Entre une droite molle qui blablate et ne fait rien et une gauche qui soutient cette politique de limmigration car elle y trouve son compte lors des
élections, quel choix reste-il donc aux français en dehors de l’abstention ?

Messieurs les « sondeurs » et « politologues » revoyez donc votre copie...

12/04/2011

Une grande partie de l’immigration régulière provient de la régularisation de migrants clandestins.

On s’en doutait un peu…

FDF

.

Immigration : la vérité ne s’avoue qu’en privé !

Dans toute cette affaire, il est une chose à laquelle je ne parviendrai jamais à m’habituer : l’hypocrisie. Pour avoir tout simplement déclaré au Figaro Magazine qu’il souhaitait « réduire l’immigration régulière », M. Claude Guéant est confronté à une nouvelle tornade d’indignation : « Attaque contre les immigrés » (Fabius) ,« Discours de stigmatisation » (Sopo, SOS racisme), « Vision nationaliste et raciste » (Kader Arif, PS), « Bas instinct de l’électorat d’extrême droite » (Voynet), « Concours des propositions les plus stupides » (Dartigolles, PCF).Or, le ministre de l’Intérieur, par ses propos, a tout bonnement pris acte de ce que le taux de chômage des étrangers non communautaires atteint 23,4 % et que la France n’a pas de travail à leur offrir. Il a constaté que 100 000 jeunes Françaises et Français se présentent chaque année sur le marché du travail à la sortie de leurs études et que l’économie française ne produit pas assez d’emplois pour leur fournir un travail ! 

On peut ne pas souscrire à ce raisonnement, mais pourquoi le caricaturer, le lapider, le diaboliser ? Ce genre de débat a eu lieu en Espagne, en Grande-Bretagne, en Allemagne dans un climat de consensus et sans déchaîner une telle polémique haineuse. Dans quel pays vivons-nous ?

D’ailleurs, il faut le savoir, le clivage habituel entre immigration régulière (supposée bonne) et immigration clandestine (mauvaise) est artificiel : une grande partie de l’immigration régulière provient de la régularisation de migrants clandestins.

Les donneurs de leçon qui poussent des cris d’orfraies aux propos du ministre de l’Intérieur baignent dans l’hypocrisie. Ils savent bien que la France ne peut pas accueillir tout le monde, n’en a pas les moyens. Ils le savent, mais se donnent des airs de modernité, d’ouverture et de générosité en accablant les déclarations de M. Guéant. Ils sont bien contents, au fond, que d’autres fassent le « sale boulot » pour eux en essayant de contrôler le flux migratoire.

J’aimerais raconter une anecdote dont je certifie l’authenticité, au mot près, sur mon honneur. En mai 2006, nous sommes à l’Assemblée nationale. J’accompagne, en tant que fonctionnaire, le ministre de l’Intérieur qui défend le projet de loi sur l’immigration dont l’objectif est de limiter le regroupement familial : désormais, un étranger qui voudra faire venir sa famille en France devra disposer d’un revenu d’un travail équivalent au minimum au SMIC et d’un logement adapté au nombre de ses enfants.

Un député PS se déchaîne dans l’hémicycle, devant les autres parlementaires présents, le public, la presse et les chaînes de télévision, contre ce projet de loi. Je ne me souviens plus de son nom mais je le vois encore : grand, mince, la soixantaine, petite moustache, lunettes, élu d’une circonscription du nord de la France. Il hurle dans le micro : « Votre projet est une honte pour la France. Il rappelle les heures les plus sombres de l’histoire. C’est un projet nauséabond, xénophobe, pétainiste. Une fois de plus vous stigmatisez les étrangers dans notre pays. Une fois de plus vous cherchez à déchaîner les passions haineuses et racistes en désignant des boucs émissaires à la vindicte populaire ! »

Ce brave Monsieur, je le retrouve deux heures plus tard environ à la buvette de l’Assemblée nationale. Il s’avance vers moi, jovial, sympa, un verre à la main. Il m’offre un coup à boire et nous échangeons, en tête à tête. Je m’attends à une engueulade. Or, ses paroles, qui viennent le plus naturellement du monde, me laissent totalement pantois.

«

 

Vous savez, chez moi, dans la ville dont je suis maire, l’immigration, c’est une véritable catastrophe. Je ne sais plus quoi faire. Ils viennent de tous les côtés, je n’ai rien à leur proposer, pas de boulot, pas de logement social… Les gens (mes électeurs) n’en peuvent plus …– Mais c’est un peu la raison pour laquelle nous proposons cette loi… » 

Je m’attends, presque à coup sûr, à ce qu’il se remette à aboyer. Stupéfaction :

« Oui, je sais, vous avez raison. Mais ce sera difficile vous savez, pour remettre de l’ordre dans tout ça. Tant mieux si vous réussissez, je vous le souhaite, il faut absolument faire quelque chose, mais ce ne sera pas simple… »

Voilà. On peut me croire ou ne pas me croire bien sûr. J’ai plein de défauts mais je ne suis pas menteur. Je donne ma parole à mes lecteurs de l’absolue authenticité de cette anecdote qui en dit long sur l’hypocrisie ambiante…

Maxime Tandonnet

 

Source: http://www.claudereichman.com/articles/tandonnetlaveriteenprive.htm

Merci à DG…

22/03/2011

Serge de Beketch: Je suis islamo-négatif.

Ca tombe bien, moi aussi.

Un petit rappel fort bienvenu en ces temps d’islamophilie pratiquée par bon nombre de nos élus…

FDF

.

Je ne suis pas islamophobe, je ne suis pas hostile à l’islam, je ne suis pas en guerre contre l’islam.Je n’ai aucun sentiment à l’égard de l’islam.
Je m’en fous radicalement. Tant qu’il reste dans ses terres.
Mais chez moi, dans ma patrie, dans mon pays, je n’en veux pas. Un point c’est tout. Je suis islamo-négatif. Je nie le droit de l’islam à prospérer en France. Je nie que l’islam soit une religion.C’est un totalitarisme comme l’indique son nom qui signifie “soumission” et, comme tel, il est du droit de tout homme libre de s’y opposer de toutes ses forces et par tous les moyens “y compris légaux”.
Je nie que l’islam ait rien de commun avec la civilisation européenne et encore moins avec la civilisation française. Il lui est en tous points étranger. Par son caractère, ses croyances, ses rites, ses observances, ses moeurs.
Je nie que l’islam ait jamais rien apporté à la France. Aucun chef-d’oeuvre littéraire, musical, architectural, pictural ou sculptural. Rien.
Pas un écrivain n’a publié “Le génie de l’islam”. Nulle mosquée ne s’élève comparable à Chartres. On attend encore un Francis Poulenc musulman. On chercherait en vain, et pour cause, un Real del Sarte islamiste.
Je nie que l’islam appartienne au patrimoine de la France. Il n’a rien laissé, rien créé, rien fait pour la France.
Aucune oeuvre d’art, on l’a vu.
Aucune oeuvre de charité non plus.
Pas un hôpital, pas un hospice, pas un orphelinat, pas une association caritative.
Où sont les “petits frères des pauvres” qui appliqueraient en France ce “quatrième piller de l’islam” ( la Zakkat. En français : l’aumône que l’on traduit abusivement par la Charité ) ?
Où est l’imam dont la personnalité et l’oeuvre pourraient se comparer à celles de saint Vincent de Paul ? Quelle fatwa a jamais fait pour les pauvres, les malades, les vieillards ou les enfants de France le millième de ce que font depuis des siècles les religieuses hospitalières, soignantes ou enseignantes ?
Je nie l’influence de l’islam sur notre histoire intime. Pas un dicton, pas une coutume, pas un mot, pas un geste, qui exprime, dans le comportement des Français, dans leurs références, dans leur imaginaire, dans leurs souvenirs, dans les chansons, les comptines, les fables de leur enfance, le moindre lien avec l’islam.
Aucune oeuvre de progrès, enfin.On nous rebat les oreilles avec l’apport de l’islam en matière de mathématiques, de géométrie, d’algèbre, d’astronomie, de médecine, de philosophie.( ils ont été les récepteurs de quelques-uns de ces savoirs et leurs vecteurs: il y a loin de là à l’invention qu’on veut leur imputer !!!! Mais c’est se foutre du monde !
Où sont, dans l’histoire de l’intelligence française les savants, les penseurs, les philosophes musulmans.
Où sont les Pasteur, les Curie, les Pascal islamistes ?
Et que l’on ne prétende pas que cette absence s’expliquerait par le magistère de l’Eglise qui aurait fait obstacle à l’éclosion du génie créateur, scientifique, artistique de l’islam dans les bras de sa Fille aînée. Ou alors que l’on explique comment tant d’écrivains, de penseurs, de philosophes, de musiciens, de peintres, de sculpteurs juifs ont pu prospérer en dépit de cet obscurantisme.
La vérité c’est que l’islam n’a rien à faire chez nous parce qu’il n’a jamais rien fait chez nous.

La déclaration de Chirac selon qui « les racines de l’Europe (donc de la France ) sont aussi musulmane que chrétiennes » n’est donc pas seulement le propos d’un imbécile, c’est aussi celui d’un salaud.
L’islam “à la française” est une double absurdité et un crime de haute trahison.Parce que l’esprit de soumission est à l’opposé même du génie français. Parce que la notion de patrie est contraire à l’Ouma, loi islamique qui nie la nation.
Parce que les politiciens renégats qui oeuvrent à asservir la France au totalitarisme islamique et à l’invasion afro-maghrébine sont plus coupables que les dirigeants français qui, voilà soixante-trois ans, se résignèrent à la Collaboration.
La différence entre les Collabos d’hier et les “Coallahbos” d’aujourd’hui, c’est que Chirac, lui, a ouvert les portes à l’invasion en signant la loi sur le regroupement familial (très grave erreur…)

Chirac ne cesse, après Mitterrand, de le répéter.
Sous la botte allemande, la Police , la Justice et leurs auxiliaires n’ont pas montré autant de zèle à poursuivre les résistants que les flics, les chats fourrés et leurs “milices antiracistes” n’en mettent aujourd’hui à traquer, à provoquer, à punir les patriotes fiers de l’être et qui entendent le rester.
Jamais la France n’a été aussi gravement malade.

Infecté par le sida de la “coallahboration”, cette maladie auto-immune qui détruit toutes les défenses naturelles de la civilisation française, notre pays est devenu islamo-positif.
> Sa survie est désormais entre les seules mains des islamo-résistants. En avant !

26/01/2011

Islamo-négatif…

(1946-2007, fondateur de Radio-Courtoisie avec Jean Ferré)

Serge de Beketch, Je suis islamo-négatif

 

J’ai retrouvé cet excellent article du regretté Serge de Beketch. Déjà, en 2007, il parlait d’islamo-résistance. Vous savez, ce mouvement qui prend une ampleur considérable? A lire et à méditer…
FDF
.

Je ne suis pas islamophobe, je ne suis pas hostile à l’islam, je ne suis pas en guerre contre l’islam.

Je n’ai aucun sentiment à l’égard de l’islam. Je m’en fous radicalement. Tant qu’il reste dans ses terres.

Mais chez moi, dans ma patrie, dans mon pays, je n’en veux pas. Un point c’est tout. Je suis islamo-négatif. Je nie le droit de l’islam à prospérer en France. Je nie que l’islam soit une religion.

C’est un totalitarisme comme l’indique son nom qui signifie “soumission” et, comme tel, il est du droit de tout homme libre de s’y opposer de toutes ses forces et par tous les moyens “y compris légaux”.

Je nie que l’islam ait rien de commun avec la civilisation européenne et encore moins avec la civilisation française. Il lui est en tous points étranger. Par son caractère, ses croyances, ses rites, ses observances, ses moeurs.

Je nie que l’islam ait jamais rien apporté à la France. Aucun chef-d’oeuvre littéraire, musical, architectural, pictural ou sculptural. Rien.

Pas un écrivain n’a publié “Le génie de l’islam”. Nulle mosquée ne s’élève comparable à Chartres. On attend encore un Francis Poulenc musulman. On chercherait en vain, et pour cause, un Real del Sarte islamiste.

Je nie que l’islam appartienne au patrimoine de la France. Il n’a rien laissé, rien créé, rien fait pour la France.
Aucune oeuvre d’art, on l’a vu.
Aucune oeuvre de charité non plus.
Pas un hôpital, pas un hospice, pas un orphelinat, pas une association caritative.

Où sont les “petits frères des pauvres” qui appliqueraient en France ce “quatrième piller de l’islam” (la Zakkat. En français : l’aumône que l’on traduit abusivement par la Charité) ? Où est l’imam dont la personnalité et l’oeuvre pourraient se comparer à celles de saint Vincent de Paul ? Quelle fatma a jamais fait pour les pauvres, les malades, les vieillards ou les enfants de France le millième de ce que font depuis des siècles les religieuses hospitalières, soignantes ou enseignantes ?

Je nie l’influence de l’islam sur notre histoire intime. Pas un dicton, pas une coutume, pas un mot, pas un geste, qui exprime, dans le comportement des Français, dans leurs références, dans leur imaginaire, dans leurs souvenirs, dans les chansons, les comptines, les fables de leur enfance, le moindre lien avec l’islam.

Aucune oeuvre de progrès, enfin.

On nous rebat les oreilles avec l’apport de l’islam en matière de mathématiques, de géométrie, d’algèbre, d’astronomie, de médecine, de philosophie.

Mais c’est se foutre du monde ! Où sont, dans l’histoire de l’intelligence française les savants, les penseurs, les philosophes musulmans. Où sont les Pasteur, les Curie, les Pascal islamistes ?

Et que l’on ne prétende pas que cette absence s’expliquerait par le magistère de l’Eglise qui aurait fait obstacle à l’éclosion du génie créateur, scientifique, artistique de l’islam dans les bras de sa Fille aînée. Ou alors que l’on explique comment tant d’écrivains, de penseurs, de philosophes, de musiciens, de peintres, de sculpteurs juifs ont pu prospérer en dépit de cet obscurantisme.

La vérité c’est que l’islam n’a rien à faire chez nous parce qu’il n’a jamais rien fait chez nous.

La déclaration de Chirac selon qui « les racines de l’Europe (donc de la France) sont aussi musulmane que chrétiennes » n’est donc pas seulement le propos d’un imbécile, c’est aussi celui d’un salaud. L’islam “à la française” est une double absurdité et un crime de haute trahison.

Parce que l’esprit de soumission est à l’opposé même du génie français. Parce que la notion de patrie est contraire à l’Ouma, loi islamique qui nie la nation.

Parce que les politiciens renégats qui oeuvrent à asservir la France au totalitarisme islamique et à l’invasion afro-maghrébine sont plus coupables que les dirigeants français qui, voilà soixante-trois ans, se résignèrent à la Collaboration.

Ceux qui, aujourd’hui, accablent de leurs injures le Maréchal Pétain et le Président Laval, font bien pire.

La différence entre les Collabos d’hier et les “Coallahbos” d’aujourd’hui, c’est que ni le Maréchal Pétain ni le Président Laval, n’ont jamais invité les envahisseurs.

Chirac, lui, a ouvert les portes à l’invasion en signant la loi sur le regroupement familial.

Le Maréchal Pétain et le Président Laval n’ont jamais dit, dans aucun discours, que les occupants étaient « chez eux, chez nous ».

Chirac ne cesse, après Mitterrand, de le répéter. Sous la botte allemande, la Police, la Justice et leurs auxiliaires n’ont pas montré autant de zèle à poursuivre les résistants que les flics, les chats fourrés et leurs “milices antiracistes” n’en mettent aujourd’hui à traquer, à provoquer, à punir les patriotes fiers de l’être et qui entendent le rester.

Jamais la France n’a été aussi gravement malade.

Infecté par le sida de la “coallahboration”, cette maladie auto-immune qui détruit toutes les défenses naturelles de la civilisation française, notre pays est devenu islamo-positif.

Sa survie est désormais entre les seules mains des islamo-résistants. En avant !

08/11/2010

La citation du jour…

Jusqu’où va t’on descendre?

Merci à JLB…

06/08/2010

Belgique: NATURALISATIONS. LE VRAI DEBAT, C’EST LE REGROUPEMENT FAMILIAL.

Belgique: Ca fait plaisir de voir que certains ont tout compris… Au fait, les frontières n’existent plus, non? Alors, la France, c’est trop loin pour ce ce genre d’idées y parvienne ?

FDF


Pour le collectif Vigilance Citoyenne, la polémique suscitée par les propos de Jacqueline Galant (MR) sur les naturalisations, masque l’essentiel.

Les propositions de Jacqueline Galant sont contestables, mais en aucun cas scandaleuses. Prétendre qu’elle « surfe sur le discours de l’extrême droite », comme l’affirme la députée Karine Lalieux (PS), est un dérapage inadmissible. Lepéniser ses adversaires n’est pas digne.

Sans faire de généralisations abusives, il est peu contestable que  certains élus francophones de gauche ont une approche plus laxiste en  matière de naturalisation. Dans un souci d’efficacité et de rigueur, le collectif Vigilance Citoyenne  préconise la piste par ailleurs évoquée par le Centre pour l’égalité des chances : faire en sorte que les procédures de nationalisation relèvent, pour l’essentiel, des autorités  judiciaires, et non du pouvoir d’appréciation de parlementaires, parfois tentés par l’électoralisme.

Au-delà de cette polémique, le vrai débat concerne le regroupement familial. La loi sur le regroupement familial doit être à nouveau révisée, dans un sens plus restrictif, et, surtout, appliquée. En un peu plus de trois ans, la population de Molenbeek a, par exemple,  augmenté de 10%. Et ce ne sont pas des habitants de Lasne qui émigrent dans le fief de Philippe Moureaux.

Ce regroupement familial trop élastique aboutit à la constitution, de ghettos, où précarité  et insécurité vont de pair. La gauche immigrationniste en arrive de la sorte à fragiliser les populations qu’elle prétend défendre. Elle ouvre la voie à une politique antisociale qui met en danger l’Etat providence.

Claude DEMELENNE

Porte parole du Comité Vigilance Citoyenne