Francaisdefrance's Blog

27/11/2010

Besancenot n’a plus le vent en poupe: sa candidate voilée largue les amarres…

Le NPA en ordre de départ…

Ca lui apprendra, au facteur à vouloir tenter de se faire élire avec les voix des muzz… Une: sa candidate voilée a pris une tôle; deux: elle quitte le NPA et entraîne du monde avec elle. Déjà qu’il n’y avait pas foule… Que ça serve d’exemple aux autres maboules aveuglés par la « puissance électorale » des muzz… La préférence non-nationale, c’est pas le meilleur plan. Encore une preuve: ça vous fout un parti politique au dos…

FDF

.

La candidate voilée du NPA quitte le navire…

Ilham Moussaid, candidate du NPA pour les élections régionales en région Paca, lors d'une conférence de presse à Marseille, le 3 février 2010.Ilham Moussaid, candidate du NPA pour les élections régionales en région Paca, lors d’une conférence de presse à Marseille, le 3 février 2010. SIPA 

Elle lâche le NPA avec sept autres adhérents qui dénoncent une «véritable chasse aux sorcières»…

La candidate voilée du NPA aux dernières élections régionales, Ilham Moussaïd, ainsi que sept autres adhérents dans le Vaucluse, ont décidé de quitter le parti d’Olivier Besancenot, a-t-on appris ce vendredi auprès d’un porte-parole du NPA dans ce département. Sa présence sur les listes du NPA avait engendré une scission au sein des effectifs du parti dans ce département.

Le 31 mars, la tête de liste NPA aux régionales, Jacques Hauyé, avait expliqué dans un communiqué que «les comités attachés au féminisme et à la laïcité regrettent l’instrumentalisation de l’islam à laquelle la candidate s’est prêtée avec le concours actif d’une équipe qui s’est autonomisée et qui continue autour d’elle».

«Un départ c’est toujours un échec»

Selon un porte-parole du NPA, Jacques Fortin, huit membres de cette équipe, dont Ilham Moussaïd, ont décidé de quitter le parti. Dans une lettre révélée jeudi dans Mediapart et évoquée dans Libération, l’un des chefs de file de ce groupe, Abdel Zahiri, a déploré une «véritable chasse aux sorcières» et s’est plaint que lui et ses camarades soient «montrés du doigt comme des pestiférés».

Le congrès du NPA devait trancher le débat né de la présence de Mlle Moussaïd sur ses listes régionales. «Un départ c’est toujours un échec», a réagi Ingrid Hayes, membre du comité exécutif du NPA. «On prend acte et on respecte leur décision», a-t-elle dit, tout en estimant que l’«on peut tout à fait vivre ensemble et militer ensemble en étant en désaccord».

«Pas l’échec du travail d’implantation du NPA dans les quartiers populaires»

«Ce départ est lié au débat, aux remous qui ont secoué notre organisation suite à la candidature (d’Ilham Moussaid), sur les questions de religion, le féminisme, la laïcité. C’est un débat qui sera tranché au congrès, on regrette qu’ils soient partis avant», a-t-elle ajouté. Leur départ «ne signe ni l’échec du travail d’implantation du NPA dans les quartiers populaires ni l’échec du NPA en général», a-t-elle souligné.

Le congrès du NPA a déjà été repoussé deux fois. Prévu dans un premier temps du 10 au 14 novembre, il avait déjà été renvoyé, en septembre, au 10-12 décembre. Lors d’un Conseil politique national (CPN, parlement) qui s’est tenu mi-novembre, le NPA a décidé à nouveau de repousser son congrès national aux 4, 5 et 6 février.

Source: http://www.20minutes.fr

29/12/2009

Combien ça coûte… Céline et Sarah, accusées de narcotrafic en République Dominicaine, sont sorties de prison ce mardi.

Filed under: dhimmitude,immigration,racaille — francaisdefrance @ 14:22
Tags: , , , ,

Personne ne saura jamais combien NOUS avons déboursé pour que ces deux « Françaises » soient « graciées ». Car, dans ce cas comme dans tous les autres, ces fameuses libérations dont beaucoup sont occultées, ne sont jamais gratuites… Et on ne parlera pas du coût des déplacements à nos frais des « Hautes Autorités françaises » qui ne lésinent pas sur les dépenses publiques afin de régler ces cas sur lesquels on fait larmoyer le peuple…

FDF

Les deux Françaises graciées de retour en France mercredi

29/12/2009

Alain Joyandet, en personne (NDLR: si il n’est pas élu à la présidence du Conseil Régional de Franche-Comté, celui-là…), s’est rendu sur place pour faire le chemin du retour avec elles.

C’est dans « l’impatience totale » que Pascale Jackson attend le retour de sa fille, Céline Faye, emprisonnée en République Dominicaine pour narcotrafic. Elle et son amie Sarah Zaknoun ont passé 18 mois derrière les barreaux, sur une peine de 8 ans, avant d’être graciées, mercredi dernier, par le président dominicain Leonel Fernandez.

Depuis l'annonce de leur libération, "je ne dors plus, je regarde l'heure tout le temps", a déclaré la mère de Céline.
Photo: AFP

Depuis l’annonce de leur libération, « je ne dors plus, je regarde l’heure tout le temps », a déclaré la mère de Céline.

« C’est un gros poids en moins, un immense soulagement (…) Je n’explique même pas ce que ce sera quand elle descendra de l’avion », a dit Mme Jackson qui réside à Besançon (Doubs).

Le secrétaire d’Etat français à la Coopération, Alain Joyandet, est arrivé lundi en République dominicaine pour ramener les deux jeunes femmes attendues en France mercredi matin.

Depuis l’annonce de leur libération, « je ne dors plus, je regarde l’heure tout le temps. Même maintenant, j’ai du mal à réaliser que demain soir, Céline va dormir à la maison, retrouver ses habitudes », a confié Mme Jackson, 56 ans, qui réside à Besançon.

Lire l’interview de la soeur de Sarah, Nabyla Zaknoun.

« On ne s’attendait pas à ce qu’elles soient graciées. En novembre, M. Joyandet nous avait parlé d’un transfert de prison à prison pour qu’elles purgent le reste de leur peine en France », a-t-elle indiqué.

Elle a en revanche expliqué qu’elle ignorait l’heure d’arrivée de Céline et Sarah. « On sera prévenus dans la journée », a-t-elle indiqué, précisant qu’elle comptait se rendre à l’aéroport de Roissy « en voiture », accompagnée de son gendre et de l’une de ses filles.

Céline et Sarah, qui étaient étudiantes en secrétariat dans le même lycée de Besançon avant leur voyage en République Dominicaine, « vont sans doute se poser un moment pour vider leur sac, tout ce qu’elles ont accumulé depuis 18 mois » qu’elles sont détenues en République Dominicaine, a-t-elle encore estimé.

« Avec Céline, on va discuter de la suite, voir si elle prend un petit boulot, des cours par correspondance… », a-t-elle ajouté.

Source: L’Express et AFP

Ohhhhhhhhhhhh, le beau coup médiatique ! On n’en n’aurait pas fait autant si c’était des « Françaises de souche »…

FDF