Francaisdefrance's Blog

11/03/2012

Chances pour la France: 4,3 kg de cannabis, plus de l’argent liquide et deux voitures, saisis par les policiers, il accuse ceux-ci de maltraitance.

Et encore un bel exemple d’intégration… Et un bel exemple de récidive…

Dans les caves d’un « quartier » ou bien en université, une racaille reste une racaille.

FDF

.

Très utiles pour certains, les bourses universitaires…

.

Larbi Aitoubelk,  possède  un compte banque   s’élevant à 10 000 euros   et   provenant des bourses universitaires,    DONC DIRECTEMENT DE NOS IMPÔTS !!!

JC…

.

En récidive, Larbi Aitoubelk, 23 ans le mis en cause, âgé de 23 ans a été placé en détention, hier soir

 
Cette saisie fait suite à un travail de fond mené par les policiers, ces six derniers mois sur la Croix des Oiseaux.

L’arcade explosée, l’épaule démontée, Larbi Aitoubelk, 23 ans, qui soutient son bras droit plaqué sur le ventre avec sa main gauche est apparu épuisé, hier, dans le box du tribunal correctionnel d’Avignon.

Cet étudiant en économie-gestion, qui a abandonné les bancs de la faculté pour se consacrer à un trafic de stupéfiants, dénonce des violences policières.
Alors qu’il était menotté dans le dos, il aurait été frappé par un policier. Une version qui est bien différente de celle des policiers qui évoquent une rébellion lors d’une interpellation mouvementée mercredi au petit matin et qui fait suite à près de deux mois d’enquête de la brigade des stups.

Condamné en décembre dernier à 30 mois de prison dont deux ans avec sursis et mise à l’épreuve, il s’est lancé dans un nouveau trafic, une semaine à peine après sa libération.

Il explique que sa voiture, qui n’était pas encore payée a été saisie. Il devait rembourser la dette… Sauf que l’enquête révélera plus tard que le mis en cause dispose d’un compte en banque avec une somme de 10 000 ¤ provenant essentiellement des bourses universitaires.

Le 6 mars au soir, les policiers assistent à une transaction en flag. Deux clients sont interpellés. Le lendemain, les enquêteurs se rendent au domicile de la petite amie de Larbi à la Barbière.

Le mis en cause se serait énervé lorsque les policiers ont commencé à fouiller la cuisine.

Les enquêteurs trouvent près de 4,3 kg de résine de cannabis et un peu plus de 2020 ¤ d’argent liquide. Dans la foulée, une perquisition est faite chez les parents du jeune à La Croix des Oiseaux où un peu plus de 260 g de cannabis sont retrouvés dans la cave.
Deux véhicules, une C1 et une Clio, dont se servait Larbi sont saisis. Il apparaît que Larbi gagnait entre 250 et 300 euros par jour avec une trentaine de clients réguliers auxquels il faut ajouter ceux qui venaient « par hasard » dans le quartier.

Déféré dans le cadre d’une comparution immédiate, Larbi Aitoubelk, assisté de Me Jacquemin, sollicite un délai pour préparer sa défense. La substitut Dorlhac estime qu’au vu des procès-verbaux, la rébellion est établie mais dans le même temps, elle déplore que le prévenu n’ait pas eu un bandage pour soutenir son bras. Le tribunal décerne un mandat de dépôt et renvoie l’affaire à l’audience du 30 mars, en sollicitant un examen médical dès sa rentrée en détention.

Source: http://www.laprovence.com/

10/02/2012

Sharia4Belgium. Fouad BELKACEM: 2 ans de prison pour incitation à la haine à l’égard des non-musulmans !

Prenez en de la graine, les enturbannés de Forsane Alizza !

FDF

.

Connu sous le pseudo d’Abou Imran, le leader du groupe salafiste « Sharia4Belgium », arrêté le 9 avril dernier à Paris, lors d’une manifestation contre le voile intégral, aurait été relâché le même jour en dépit du mandat d’arrêt international lancé par le Maroc, révèle, aujourd’hui, jeudi 28 avril, le site belge le vif.be.

Abu Imran, de son vrai nom Fouad Belkacem, a été condamné à 10 ans de prison pour trafic de stupéfiants, au Maroc.  La Belgique refusant d’extrader les personnes de nationalité belge, mais la France aurait pu le faire.

http://www.yabiladi.com/articles/details/5374/france-d-extradition-belgo-marocain-imran.html

IL ETAIT TEMPS    ET ENCORE CE N’EST PAS ASSEZ    mais parions qu’il fera appel   IL A L’HABITUDE      IL AVAIT DEJA 14 CONDAMNATIONS

NOTEZ  QUE CET INDIVIDU  EST   « ATTENDU »  AU MAROC     OU IL A ETE CONDAMNé

JC JC…

.

Sourcehttp://www.rtl.be/info/belgique/faitsdivers/855774/sharia4belgium-2-ans-de-prison-pour-incitation-a-la-haine-a-l-egard-des-non-musulmans

Le porte-parole haine de Sharia4Belgium a été condamné à deux ans de prison par le tribunal correctionnel d’Anvers.

Le tribunal correctionnel d’Anvers a condamné vendredi Fouad Belkacem (29 ans), porte-parole du mouvement islamique radical Sharia4Belgium, poursuivi pour incitation à la violence et à la haine à l’égard des non-musulmans, à deux ans de prison ferme et 550 euros d’amende. Fouad Belkacem peut encore interjeter appel de sa condamnation.

Présent lors du jugement

Le prévenu était absent durant l’étude de l’affaire, mais a finalement souhaité être présent lors du jugement. Il a été interpellé vendredi matin sur la Sint-Jansplein lors d’un contrôle de police, mais a finalement pu se rendre au palais de justice pour assister à l’audience.

L’intéressé a diffusé régulièrement ces dernières années des vidéos sur internet dans lesquelles il incitait à la haine et à la violence contre les non-musulmans, réclamant en outre la fin de la démocratie. Il s’en prenait également aux homosexuels.

Harcèlement

Il était également poursuivi pour avoir harcelé les proches d’un femme politique flamande, Marie-Rose Morel, après son décès. Il avait d’ailleurs qualifié sa mort de punition divine.

Déjà 14 condamnations

L’individu a déjà écopé de quatorze condamnations devant le tribunal de police et de plusieurs condamnations correctionnelles pour vol avec violence, rébellion, diffamation, menaces et infraction à la loi contre le racisme

Source: http://www.rtl.be/

19/01/2012

« La délinquance est en baisse depuis neuf années consécutives » (Claude Guéant)…

On doit lui cacher des choses, à Claude Guéant…

FDF

.

A l’issue d’une course poursuite entre Toulouse et Cugnaux, deux policiers ont été blessés lors de deux interpellations musclées. L’un d’eux a été hospitalisé.

Une course-poursuite a failli virer au drame, vers 3 heures, dans la nuit de mardi à mercredi, à Cugnaux. Deux fonctionnaires de police ont été blessés dont un a dû être hospitalisé pour des blessures importantes.

L’équipée a débuté quelques minutes avant, dans le centre ville de Toulouse. Une voiture de police en patrouille repère, boulevard Lascrosses, au niveau de l’avenue Honoré-Serres, un véhicule Renault clio, avec trois personnes à son bord, qui roule à très vive allure. Le conducteur grille les feux rouges.

Les policiers le prennent en chasse. Bien que la voiture de police soit clairement identifiée, le chauffard n’obtempère pas et continue de filer à vive allure dans les rues de Toulouse. Les policiers le poursuivent jusqu’à la route de Saint-Simon puis en direction de Cugnaux, route de Tournefeuille, dans le secteur de La Ramée.

Le conducteur, qui semble bien connaître les lieux enchaîne les petites rues jusqu’au chemin de La Parisette à Cugnaux. Une arme est jetée dans le fossé. Là, la voiture s’arrête puis redémarre soudainement en marche arrière avant de percuter de plein fouet le véhicule de police. Les trois sortent alors et tentent de s’échapper. Les policiers parviennent à en interpeller deux, dont le conducteur, mais ils ne se laissent pas faire. Entre-temps, une quinzaine de gens du voyage habitant de cette rue est arrivée sur les lieux et cherche à empêcher les interpellations. Un fonctionnaire de police tente de plaquer l’un des fuyards qui résiste et essaie de dérober l’arme de service. Le policier est roué de coups de poings, de coups de pieds. Il est blessé à l’arcade et à la tempe. Il souffre d’une lésion de la hanche. Son collègue, lui aussi agressé, est plus légèrement blessé. Les deux jeunes, âgés de 25 ans, sont finalement interpellés, grâce à l’arrivée de renforts et notamment d’équipages de la brigade anticriminalité.

Cette nouvelle agression fait bondir le syndicat de police Alliance. « Malheureusement, on déplore de plus en plus de violences et de moins en moins de respect des forces de l’ordre. Le moindre petit fait tourne à la rébellion et à l’outrage », s’indigne Gilles Rouziès, secrétaire zonal adjoint Midi-Pyrénées. Hier soir, le policier était sorti de l’hôpital. Les deux personnes arrêtées étaient toujours en garde à vue.


Une policière blessée

Une semaine tout juste avant ces faits, le mardi 10 janvier, deux policiers avaient été blessés à Toulouse, par un automobiliste en fuite qui avait délibérément percuté leur véhicule pour échapper à une interpellation entre le boulevard des Crêtes et la route de Castres. Une fonctionnaire, passagère avant, blessée à un bras et au dos, souffrait d’un trauma facial. Elle avait été transportée à l’hôpital Rangueil après une longue désincarcération. Elle avait dû être opérée et est restée une semaine hospitalisée. L’un de ses collègues avait également été blessé. Le chauffard âgé de 22 ans a été jugé en comparution immédiate. Il a écopé de 6 mois de prison ferme.

Source: http://www.ladepeche.fr/

Merci à Henri…

14/01/2012

Deux ans requis contre le porte-parole de Sharia4Belgium !

Le grand nettoyage des écuries d’Augias a t’il commencé ??? Parce que si on cherche du monde pour aider, je peux faire le nécessaire; bénévolement….

FDF

.

QUE DU BEAU MONDE  dans CET ISLAM  arriéré, homophobe, sexiste …….. !!!!!!
CES MALADES MENTAUX   DE   Anjem CHOUDARY  ET   Fouad Belkacem

JC JC…

.

Pour le ministère public, le prévenu a dépassé les limites de la liberté d’expression. Ce n’est pas un musulman pieux mais un criminel ordinaire, a estimé Filip Vanneste, s’appuyant notamment sur son casier judiciaire chargé.
Fouad Belkacem a déjà écopé de quatorze condamnations devant le tribunal de police et de plusieurs condamnations correctionnelles pour vol avec violence, rébellion, diffamation, menaces et infraction à la loi contre le racisme. Selon le procureur du roi, le prévenu représente un danger pour la société et il faut mettre un terme à ses agissements.
Le ministère public a par ailleurs requis 12 mois de prison à l’encontre de Anjem C., un prédicateur musulman britannique qui a prêché dans un centre de quartier à Borgerhout.

Qu’attendons-nous pour expulser ces dangereux personnages, puisque les Procureurs,  eux-mêmes,  les qualifient de dangereux  ?????

Fouad Belkacem alias Abu Imran.

Le ministère public a réclamé deux ans de prison et 550 euros d’amende, vendredi, devant le tribunal correctionnel d’Anvers, contre Fouad Belkacem (29 ans), porte-parole du mouvement islamique radical Sharia4Belgium. Il est poursuivi pour incitation à la violence et à la haine à l’égard des non-musulmans. Fouad Belkacem était absent à l’audience.

L’intéressé a diffusé régulièrement ces dernières années des vidéos sur internet dans lesquelles il incitait à la haine et à la violence contre les non-musulmans, réclamant en outre la fin de la démocratie. Il s’en prenait également aux homosexuels. Il avait aussi qualifié la mort d’une femme politique flamande, Marie-Rose Morel, de punition divine.

Pour le ministère public, le prévenu a dépassé les limites de la liberté d’expression. Ce n’est pas un musulman pieux mais un criminel ordinaire, a estimé Filip Vanneste, s’appuyant notamment sur son casier judiciaire chargé.

Fouad Belkacem a déjà écopé de quatorze condamnations devant le tribunal de police et de plusieurs condamnations correctionnelles pour vol avec violence, rébellion, diffamation, menaces et infraction à la loi contre le racisme. Selon le procureur du roi, le prévenu représente un danger pour la société et il faut mettre un terme à ses agissements.

Le ministère public a par ailleurs requis 12 mois de prison à l’encontre de Anjem C., un prédicateur musulman britannique qui a prêché dans un centre de quartier à Borgerhout.

Filip Dewinter (Vlaams Belang), le Centre pour l’égalité des chances et la lutte contre le racisme (CECLR), Frank Van Hecke (époux de Marie-Rose Morel) et un citoyen homosexuel se sont constitués parties civiles, réclamant l’euro symbolique. Le jugement a été fixé au 10 février. (belga)

Source: http://www.7sur7.be/

25/08/2011

Lybie: les rebelles ont réclamé une aide d’urgence de 5 milliards de dollars.

Ils réclament et c’est urgent!

Faut demander à Sarkö, les gars. Il va se faire un plaisir de vous les donner. Mais ne pas oublier que ça sortira de NOS poches, nous, les CONtribuables… On attend au moins des remerciements; ce serait sympa. Parce que nous, les Français, on se prend un plan de rigueur en pleine face depuis hier. Mais si c’est dans l’objectif d’une aide humanitaire, alors, ça change tout…

FDF

Aide « humanitaire »…

.

La rébellion libyenne demande 5 milliards d’aide d’urgence !

La somme est à débloquer sur les avoirs gelés du pays, suivant la proposition américaine. Nicolas Sarkozy a annoncé que les «amis de la Libye» se réuniront à Paris le 1er septembre.

• Une aide d’urgence à débloquer sur les avoirs gelés de la Libye

De hauts responsables du Groupe du contact sur la Libye (États-Unis, France, Grande-Bretagne, Italie, Allemagne et Turquie) se sont réunis mercredi soir à Doha, à la demande du CNT, l’organe politique de la rébellion libyenne. A l’issue de cette réunion, les rebelles ont réclamé une aide d’urgence de 5 milliards de dollars. Le CNT avait initialement estimé ses besoins à 2,5 milliards de dollars. L’organe exécutif de la rébellion libyenne a demandé que cette somme soit débloquée sur les avoirs libyens gelés, comme le proposaient les Etats-Unis.

Le Conseil de sécurité de l’ONU s’est aussi réuni mercredi soir pour examiner la demande libyenne. Cette proposition a pour l’instant essuyé le refus de l’Afrique du Sud, qui souhaite que le Conseil de sécurité attende de savoir si l’Union africaine (UA) reconnaît ou non le CNT lors d’une réunion jeudi.

Ces avoirs ont été gelés le 26 février dernier par une résolution de l’ONU qui imposait des sanctions sévères à Mouammar Kadhafi et son entourage.

» L’après-guerre en Libye mobilise les Occidentaux

• Sarkozy reçoit le numéro 2 de la rébellion

Une conférence des «amis de la Libye» se tiendra le 1er septembre à Paris, a annoncé mercredi Nicolas Sarkozy. Le chef de l’État s’exprimait lors d’une conférence de presse suivant une rencontre avec Mahmoud Jibril, premier ministre du CNT.

«Nous avons décidé en plein accord avec David Cameron (premier ministre britannique, ndlr) de convoquer une grande conférence internationale pour aider la Libye libre de demain, pour bien montrer que nous passons à l’avenir», a déclaré Nicolas Sarkozy. Au-delà du seul groupe de contact, la réunion inclura la Chine, la Russie et l’Inde.

• Pas de forces spéciales françaises au sol

Nicolas Sarkozy a profité de la conférence de presse pour catégoriquement démentir les rumeurs faisant état d’un déploiement de militaires des forces spéciales françaises en Libye. «Nous avons des observateurs (…) mais il n’y a pas de forces spéciales», a insisté le chef de l’État sans donner plus de détails sur le statut de ces «observateurs». «Dans le cadre du mandat des Nations unies, nous ne déploierons pas de troupes au sol», a-t-il conclu. Des conseillers militaires français, dont le nombre a été évalué mercredi par l’état-major des armées à «quelques dizaines», se trouvent en revanche en Libye.

La France, a assuré Nicolas Sarkozy, est prête à poursuivre ses opérations militaires contre les forces militaires de Mouammar Kadhafi aussi longtemps que le CNT le jugera nécessaire. «À la minute où nos amis du CNT nous disent (…) ‘il n’y a plus de menace du camp Kafhafi contre le peuple libyen’, à cette minute-là, les opérations militaires de la coalition s’arrêtent», a-t-il déclaré.

• Journalistes : 2 Français blessés, 4 Italiens enlevés

À Tripoli, deux journalistes français ont été blessés par balles en marge des combats qui font rage depuis mardi autour du QG de Mouammar Kadhafi. Les deux reporters, désormais hors de danger, ont été soignés dans la capitale libyenne et devraient être rapatriés.

En outre, quatre journalistes italiens ont été enlevés mercredi matin près de Zawiyah, dans l’ouest du pays. Les reporters voyageaient en voiture vers Tripoli quand un groupe de combattants loyaux à Mouammar Kadhafi a arrêté leur véhicule et a tué leur chauffeur. Les quatre Italiens auraient alors été transférés dans une maison où l’un d’entre eux a été autorisé à appeler sa rédaction pour dire qu’ils se portaient bien.

Quant à la trentaine de journalistes étrangers qui étaient retenus depuis dimanche (voir les photos) à l’hôtel Rixos au centre de Tripoli, ils ont été relâchés mercredi après-midi. Empêchés de sortir depuis dimanche par les forces loyales à Mouammar Kadhafi, ils ont finalement pu se rendre à l’hôtel Corinthia, un autre établissement de la capitale libyenne.

• Combats nourris dans le quartier du QG de Kadhafi

Malgré la chute du QG de Kadhafi mardi, les combats se sont poursuivis mercredi à Tripoli. A midi, des affrontements nourris ont repris dans le quartier de Bab al-Aziziya. Une épaisse fumée s’élevait du secteur du complexe, où des tirs d’armes légères, de mitrailleuse lourde, de lance-roquettes et de mortiers ont été observés. Les violences se sont étendues au quartier voisin d’Abou Slim, l‘un des derniers fidèles au colonel, d’où les rebelles reculaient.

Des check-points ont été mis en place dans la capitale par la rébellion, qui a deux priorités : la prise d’Abou Slim et la sécurisation de la route d’accès à l’aéroport. L’aéroport de Tripoli a été, selon une journaliste de CNN, la cible de tirs abondants. Le commandant des rebelles en charge de ce secteur se demande si le colonel kadhafi est proche ou tenterait de fuir la capitale par cette route.

• Une récompense pour Kadhafi mort ou vif

Le mystère reste entier quant à la localisation du dirigeant libyen, dont les rebelles n’ont trouvé aucune trace dans son complexe de de Bab al-Aziziya. Les rebelles ont annoncé mercredi une récompense financière de 1,7 million de dollars (2 millions de dinars libyens) pour la tête du colonel, mort ou vif. Cette somme est proposée par des hommes d’affaires libyens et le Conseil national de transition (CNT) a indiqué soutenir cette initiative.

Le «Guide» a diffusé dans la nuit de mardi à mercredi deux messages audio. Le numéro deux du Conseil national de transition libyen, Mahmoud Jibril, a indiqué mercredi à Paris que la rébellion n’avait aucune «information confirmée» sur la localisation du colonel. «Ce serait une chose exemplaire que l’on puisse l’arrêter et le juger de façon équitable», a-t-il estimé. Quant à son éventuel jugement devant un tribunal libyen ou devant la justice internationale, c’est «une question que les juristes libyens vont devoir examiner et ils devront donner leur avis au CNT de façon à respecter les intérêts nationaux libyens», a-t-il poursuivi.

» La justice attend Kadhafi et sa famille


Des partisans des rebelles manifestent leur joie à Tripoli sur la place verte, rebaptisée place des martyrs.

• Des élections dans huit mois

Des élections législatives et présidentielle seront organisées en Libye dans huit mois, promet le CNT dans une interview au quotidien italien La Repubblica. «Nous voulons un gouvernement démocratique et une Constitution juste. Nous ne voulons plus être isolés du monde comme nous l’avons été jusqu’à maintenant».

• Un lourd bilan humain

La bataille de Tripoli a coûté cher en vies humaines : selon le CNT les combats ont fait au moins 400 morts et 2000 blessés dans la capitale libyenne. Près de 600 soldats pro-Kadhafi ont été capturés.

Source: http://www.lefigaro.fr/

30/06/2011

Lybie: la France marchand de mort. Pas de quoi être fiers…

Ce n’est pas une nouveauté. Mais c’en reste une honte. Vous ne le saviez pas, mais la France est en guerre. Et qui dit guerre dit morts. Et pas seulement parmi les « militaires ». On va appeler ça des dommages collatéraux, sans vergogne. Et ça passe mieux… Les Français qui ont connu les guerres diverses n’en gardent pas un bon souvenir, pour la plus-part. Ils riposteront dans les urnes; en 2012…

Et pendant ce temps; j’en connais qui caressent des poussins…

FDF

.

La France fournit des armes aux insurgés Lybiens.


Engagées depuis 3 mois en Libye, les autorités françaises ont effectué des parachutages d’armes pour aider les rebelles sur le terrain. Une prise rapide de Tripoli est en jeu.

La France semble prête à tout pour accélérer la chute du régime de Mouammar Kadhafi en Lybie. Paris a donc procédé, ces dernières semaines, à des parachutages d’armes pour aider les rebelles libyens dans la région du Djebel Nafusa, au sud de Tripoli, affirme ce mercredi le quotidien français Le Figaro, qui cite des sources françaises haut placées. Le journal a pu consulter une carte estampillée « DGSE Confidentiel défense », qui montre les localités de Nalout, Tiji, al-Jawsh, Shakshuk et Yafran aux mains des insurgés.  

Selon le journal, la France aurait livré dans cette région située à quelques dizaines de kilomètres au sud de la capitale des lance-roquettes, des fusils d’assaut, des mitrailleuses et missiles antichar Milan. « Une source française haut placée » ajoute que l’armée française dispose d’un système très performant et très précis de parachutage et qu’elle a agi sans l’appui de ses alliés.  

Prise de Tripoli par les rebelles?

Mardi, les rebelles se sont emparés d’un important dépôt de munitions dans une zone désertique à 25 kilomètres au sud de Zenten, au sud-ouest de Tripoli, non loin de ces localités. Depuis plusieurs semaines, les insurgés progressent au sud de la capitale. En fournissant des armes, les responsables français misent sur l’avancée de la rébellion vers Tripoli. « Si les rebelles parviennent jusqu’aux abords de Tripoli, la capitale ne manquera pas de se soulever contre Kadhafi », déclare un haut responsable français.  

Une avancée des rebelle bienvenue alors que des dissensions se font jour au sein de l’Otan et que les pays engagés comme l’Italie, se montrent de plus en plus frileux. Par ailleurs, des signes de fatigue se font jour à Tripoli: « les mercenaires du régime ne sont plus payés et à peine nourris, il y a une sévère pénurie d’essence, la population n’en peut plus », estime un militaire français cité par Le Figaro. 

Dans le même temps, les bombardements continuent dans les alentours de Tripoli, toujours contrôlé par les forces de Kadhafi.

Source: http://www.lexpress.fr/

20/05/2011

Toulouse: insultes sexuelles contre la juge !

Mohamed à la juge: « Ton jugement, tu peux te le foutre au cul ! Sale P…, je t’en….!». Et il ne prendra QUE TROIS MOIS ! C’est pas beau, l’immigration?


FDF

.

Mohamed E., 28 ans, n’a pas apprécié, le 10 mai dernier, d’écoper d’une peine de prison de 18 mois ferme pour avoir harcelé et menacé de mort par téléphone son ancienne copine avec qui il a un enfant. Alors, à l’énoncé du verdict il s’est écrié en regardant la présidente du tribunal correctionnel : « Ton jugement, tu peux te le foutre au cul ! Sale P…, je t’en….!». Des propos d’une extrême violence et grossièreté qui l’ont conduit à repasser devant les juges lundi. D’entrée d’audience, Mohamed a tenté d’atténuer son outrage. « J’arrivais de garde à vue. J’étais épuisé et je n’avais pas pu prendre mes médicaments pour traiter mon épilepsie. Je n’avais pas fumé depuis 48 heures alors que je fume deux paquets par jour » a-t-il expliqué avant d’ajouter : « Ce que j’ai dit je ne le pense pas. J’ai honte. Je n’ai rien contre les magistrats. La dernière phrase était destinée à mon ex qui passe pour la gentille et moi le méchant ».

Mais, le procureur Boyer va rappeler que durant cette audience du 10 mai, Mohamed ne s’est pas contenté de cet outrage. « Pendant tous les débats, il n’a eu de cesse d’interrompre le président et le tribunal ». Le représentant du ministère public a également regretté que par ses insultes, Mohamed « ait réduit les gens à une sphère bucco- anales. Ce qui est inacceptable ». Il a alors requis 6 mois contre le jeune homme grossier.

Mohamed a été condamné à 3 mois. Cette fois, il a gardé son calme à l’énoncé du jugement.

Source: http://www.ladepeche.fr/

24/02/2011

T’es foutu, Kadhafi. Même si « on » te considère « ami de la France »…

 

« On choisit ses copains, mais rarement sa famille » (Renaud)… En plein dans le mille! L’ami de la France se fait torpiller. Qui s’en plaindra? Ceux à qui il faisait bénéficier de ses « largesses », certainement? Je ne vise personne en particulier… Dans un autre domaine, je pense qu’il est fort à craindre des bombardements de l’armée Libyenne à la frontière avec la Tunisie où s’entassent des centaines de réfugiés fuyant Kadhafi…

FDF

.

Le colonel Kadhafi vit-il ses dernières heures ?

L’étau se resserre autour du dirigeant libyen. Une partie du pays n’est plus sous son contrôle et au sein même de son pouvoir, les défections se multiplient. La communauté internationale se rapproche de l’adoption de sanctions.

Combien de temps le dirigeant libyen, le colonel Kadhafi va-t-il pouvoir tenir alors qu’une partie du pays est tombé, que les défections au sein de son pouvoir et son armée se multiplient et que la communauté internationale envisage sérieusement de sanctionner le régime libyen ? Le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi était de plus en plus isolé jeudi 24 février.

Durant des décennies, le Guide de la révolution s’est appuyé sur les rivalités tribales et politiques pour asseoir son pouvoir, mais force est de constater que le système qu’il a mis en place est en train de s’effondrer alors que la rébellion gagne du terrain.

Son régime lui tourne le dos

En photos

Au sein même du régime libyen, les défections ont continué avec le ralliement du ministre de l’Intérieur, Abdel Fatah Younes à la « révolution » en appelant les militaires à abandonner le Guide. Le ministre de la Justice a lui aussi démissionné.

Une dizaine de généraux et de colonels ont lâché le régime et ont juré fidélité au peuple libyen et à la révolution. « J’ai démissionné et je suis venu à Al-Baïda pour être solidaire de mon peuple. Je serai en première ligne pour nous défendre contre toute attaque venant de l’extérieur », assure le général Salah Mathek, un responsable de la police judiciaire.
« Ils nous ont ordonnés d’attaquer le peuple et j’ai refusé. On ne peut pas utiliser les armes contre nos jeunes », explique un autre général, Abdel Aziz al-Busta.
« On parle de marcher sur Tripoli. Notre objectif est Tripoli, si Tripoli n’arrive pas à se libérer par lui-même », dit un autre officier.

Il y a deux jours, le pilote d’un chasseur a lâché son appareil se faisant éjecter après avoir refusé des ordres de bombarder Benghazi. Lundi ce sont deux chasseurs et deux hélicoptères qui ont atterri à Malte, leurs pilotes ayant déserté.

Démission de diplomates à la chaîne

De nombreux diplomates libyens en poste à l’étranger ont aussi fait défection. L’ambassadeur de Libye en France et son collègue de l’Unesco, également en poste à Paris, ont condamné le régime du colonel… mais veulent garder leurs postes. D’autres les ont imités, comme l’ambassadeur à Vienne (Autriche), en dénonçant « le recours excessif à la violence contre des manifestants pacifiques ».

Sanctions de la communauté internationale

Après des jours d’hésitations, l’Union européenne se rapprochait de sanctions jeudi , dénonçant un « bain de sang », un « génocide » voire même des « crimes contre l’Humanité »

Suite et source: http://tinyurl.com/5wjhn6u

01/11/2010

L’armée turque se rebelle à cause du foulard islamique…

 

Et Erdogan, il n’est pas très content… Des têtes vont tomber; pour de vrai…

 

 

FDF

.

Turquie : L’armée boude une cérémonie officielle à cause des femmes voilées

Les généraux turcs savent que le foulard est un symbole politique plutôt que religieux et qu’il représente une menace à la laïcité de l’État…
 

Erdogan-and-wifey-hijab
_____________________________

L’armée turque a refusé de participer vendredi soir à une réception officielle organisée au palais présidentiel en raison du voile islamique porté par la Première dame, une décision critiquée par le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan dont l’épouse est également voilée.

Les plus haut représentants de l’armée étaient les grands absents du banquet offert par le président Abdullah Gül à l’occasion de la fête de la République, commémorant la création de la Turquie moderne et laïque en 1923.

L’armée a organisé une réception séparée aux mêmes heures que le banquet, une façon pour les généraux d’avoir un prétexte pour ne pas répondre à l’invitation du chef de l’Etat.

Le principal parti d’opposition laïque, le parti républicain du peuple (CHP, social-démocrate) a également décliné l’invitation de M. Gül, rapportent les journaux.

Mme Gül porte le hijab, qui couvre la tête et le cou, depuis l’adolescence.

Les laïcs, dont l’armée, considèrent le foulard islamique comme un défi à la laïcité et craignent toute mesure qui assouplirait son interdiction dans les administrations et les écoles. Hayrünnisa Gül et Emine Erdogan, ainsi que les femmes de nombre de dirigeants de l’AKP portent des foulards strictement attachés qui couvrent le cou par-dessus un type de bonnet cachant les cheveux.

M. Erdogan qui dirige la Turquie à la tête d’un gouvernement islamo-conservateur depuis 2002, a critiqué les généraux, affirmant: « Les forces armées devaient être présentes ici » au palais présidentiel.

Dans le passé, les généraux participaient au banquet pour la fête de la République mais cette année, le chef de l’Etat a adressé une invitation pour les épouses des participants, ce qui implique que les femmes voilées pouvaient assister à la réception.

M. Gül est un ancien cadre de l’AKP qui oeuvre depuis son arrivée au pouvoir pour la levée de l’interdiction frappant le voile dans la fonction publique et les universités.

L’interdiction dans les facultés a été nettement assouplie ces dernières semaines par le Conseil de l’enseignement supérieur, une institution longtemps bastion du camps laïque, dirigée désormais par un fidèle de M. Erdogan.

Source : AFP via La croix/Poste de veille, 30 octobre 2010

 

11/10/2010

Arabie Saoudite: ça va fouetter grave…

De la rébellion parmi les femmes saoudiennes?  Elles veulent se marier avec qui leur semble? Mais c’est désobéir, ça! Et c’est sévèrement puni! Pas peur, les nanas, pas peur… Ca va fouetter sérieux, sur les places  publiques…

FDF

.

De plus en plus de Saoudiennes défient l’accord parental sur le mariage

De plus en plus de Saoudiennes défient l'accord parental sur le mariage
De plus en plus de femmes saoudiennes tentent de se marier sans l’accord parental, défiant une tradition tribale ancrée dans leur société ultraconservatrice qui laisse au gardien mâle le dernier mot dans le choix d’un mari.

De plus en plus de femmes saoudiennes tentent de se marier sans l’accord parental, défiant une tradition tribale ancrée dans leur société ultraconservatrice qui laisse au gardien mâle le dernier mot dans le choix d’un mari. 

Ces femmes, qui ont généralement une bonne éducation et un emploi, s’adressent parfois à la justice pour tenter de prendre le contrôle de leur vie conjugale.

En juillet, un tribunal de Médine, dans l’ouest du royaume, a rejeté la requête d’une femme médecin de 42 ans qui voulait se marier contre la volonté parentale avec un chirurgien de ses collègues.

Le juge a souligné que cette femme n’avait pas obéi à son père en tentant de se marier avec quelqu’un qui n’était pas de son clan tribal.

« Malheureusement nous sommes face à un paradoxe. Des fillettes de 10 ans sont forcées de se marier, alors que des femmes adultes ne peuvent le faire pour des raisons illogiques », constate Souhaila Zainal Abidin, de l’Association nationale des droits de l’Homme, interrogée par l’AFP.

« Nous voulons éliminer ce phénomène du à l’ignorance », renchérit Amal Saleh, professeur d’université qui anime une page Facebook sur cette pratique.

L’islam encourage le père à donner son accord à tout prétendant désirant épouser sa fille si le candidat est vertueux et musulman pratiquant, mais les traditions en Arabie saoudite ont de fort relents tribaux qui donnent au père la haute main sur le choix du mari de sa fille.

Il en résulte que la justice n’autorise pas de mariage contre la volonté du père, du frère ou de l’oncle quand le père est mort.

Le père refuse souvent de donner sa fille en mariage hors de sa tribu, qui reste la structure de base de la société saoudienne.

« Il y a des pères qui se marient hors de leur tribu mais qui refusent de donner leurs filles en mariage hors de la leur », déplore Mme Zainal Abidin.

Dans d’autres cas, le refus est justifié par le fait que la jeune femme a été promise à un autre depuis son enfance.

Enfin, certaines ne peuvent pas se marier avant leurs aînées.

Maha, une Saoudienne contactée par l’AFP par e-mail est un cas typique. A 26 ans, elle a refusé d’épouser un homme de sa tribu, estimant qu’il ne faisait pas l’affaire. Depuis, tous les candidats au mariage trouvés par ses proches ont été rejetés par son père car ils n’étaient pas de sa tribu.

« Mon père et mes frères ont refusé continuellement et maintenant, alors que j’ai atteint 38 ans, ils veulent me marier à un homme de 42 ans, qui est dépendant du hachisch », dit Maha.

Depuis six ans, 86 femmes se sont adressées à la justice pour demander la levée de l’embargo paternel, dont 13 en 2010, selon l’Association nationale des droits de l’Homme.

Mais « certains juges soutiennent les pères, ce qui empêche les filles de se marier et de devenir des mères », regrette Mme Zinal Abidin.

Aziza, une enseignante à l’université, raconte que son père a refusé de la marier en affirmant que « personne ne me mérite ». A trente ans « j’ai voulu lui en parler » mais cela l’a mis hors de lui, a-t-elle déclaré à l’AFP.

Enfermée, interdite de contact avec l’extérieur, elle a essayé de se suicider plusieurs fois. « Aujourd’hui, j’ai 39 ans et je ne suis toujours pas mariée ».

Nora Mohammed indique quant à elle avoir été gardée à la maison pour que son père puisse empocher des allocations familiales.

« Aujourd’hui, j’ai 42 ans et personne ne veut me prendre en mariage sauf ceux qui sont deux fois plus âgés ».

Pour Mme Saleh, « la principale raison (de ce phénomène) est l’ignorance des enseignements de la religion ». Elle rappelle une fatwa (avis juridique) du cheikh Abdalah ben Jibrine, qui considérait qu’un père ne peut pas empêcher sa fille de se marier.

« Tout ce que nous voulons c’est l’application de cette fatwa » ou du moins la levée de l’interdiction pour les femmes de plus de 35 ans, dit-elle.

Source: http://tinyurl.com/39w9kjd