Francaisdefrance's Blog

25/07/2011

Libye: l’ambiguïté de L’Elysée…

Le temps des copains…

.

A ne plus rien y comprendre…. D’un coté, la France arme les rebelles libyens; d’un autre, elle cherche à aider Kadhafi à se sortir le l’impasse dans laquelle on l’a mis… J’aimerais que l’on m’explique. Parce que là, j’ai l’impression que Paris aimerait qu’il reprenne un semblant de pouvoir, Le Guide…

FDF

.

La France cherche une porte de sortie à Kadhafi en Libye.

Je t’aime; moi non plus…

.

La rébellion fait mine d’accepter que le dictateur puisse, selon la proposition de Paris, rester dans son pays s’il quitte le pouvoir. 

«L’ambiguïté constructive». Cette notion, qui a sa définition dans le monde de la finance et celui des relations internationales, est aujourd’hui à l’œuvre en Libye. Il s’agit, si l’on ose une explication succincte, d’atteindre un objectif en brouillant les pistes. Drapée dans de tels atours conceptuels, la diplomatie française ainsi avance, pariant tour à tour sur la force des rebelles, la défection de l’entourage de Mouammar Kadhafi, la mort ou la retraite du dictateur.

Depuis cinq mois, l’objectif demeure : il s’agit de débarrasser la Libye de son Guide. Mais comme aucune opération militaire de l’Otan ou des rebelles n’est parvenue à imposer une solution sur le terrain, la France multiplie les propositions pour tenter de convaincre Kadhafi d’abandonner le pouvoir.

Après avoir longtemps repoussé cette idée, Alain Juppé, le ministre des Affaires étrangères, vient de déclarer sur LCI : «L’une des hypothèses envisagées, c’est qu’il (Kadhafi) séjourne en Libye à une condition : qu’il se mette à l’écart de la vie politique libyenne.» Le Guide, croit-on comprendre, irait séjourner loin de Tripoli, pourquoi pas sous une tente dans le désert. Non, comme l’avait d’abord proposé le ministre de la Défense, Gérard Longuet, «dans une autre pièce de son palais, avec un autre titre ». Et pas à l’étranger, puisqu’il est sous un mandat de la justice internationale.

«Jamais je ne quitterai la terre de mes ancêtres », répète de son côté le dictateur. Il a en outre expliqué qu’on ne pouvait le comparer à un autre chef d’État, car, selon la folle rhétorique de son livre vert, il est un Libyen parmi les Libyens qui ne fait qu’exprimer le pouvoir et l’amour de son peuple. Les diplomates occidentaux ont du mal à comprendre. Mais après 42 ans de dictature, les combattants libyens savent, eux, qu’ils gagneront ou mourront, et qu’il en sera de même pour Kadhafi. «Le plus important, vient certes d’affirmer pour la première fois le représentant de la rébellion, Mahmoud Jibril, est que Kadhafi quitte le pouvoir. Mais, a-t-il ajouté pour sortir de l’ambiguïté constructive, «ceux qui décideront finalement, ce sera le peuple libyen ». Ce peuple désormais armé, qui rêve de vengeance.

Source: http://www.lefigaro.fr/

30/06/2011

Lybie: la France marchand de mort. Pas de quoi être fiers…

Ce n’est pas une nouveauté. Mais c’en reste une honte. Vous ne le saviez pas, mais la France est en guerre. Et qui dit guerre dit morts. Et pas seulement parmi les « militaires ». On va appeler ça des dommages collatéraux, sans vergogne. Et ça passe mieux… Les Français qui ont connu les guerres diverses n’en gardent pas un bon souvenir, pour la plus-part. Ils riposteront dans les urnes; en 2012…

Et pendant ce temps; j’en connais qui caressent des poussins…

FDF

.

La France fournit des armes aux insurgés Lybiens.


Engagées depuis 3 mois en Libye, les autorités françaises ont effectué des parachutages d’armes pour aider les rebelles sur le terrain. Une prise rapide de Tripoli est en jeu.

La France semble prête à tout pour accélérer la chute du régime de Mouammar Kadhafi en Lybie. Paris a donc procédé, ces dernières semaines, à des parachutages d’armes pour aider les rebelles libyens dans la région du Djebel Nafusa, au sud de Tripoli, affirme ce mercredi le quotidien français Le Figaro, qui cite des sources françaises haut placées. Le journal a pu consulter une carte estampillée « DGSE Confidentiel défense », qui montre les localités de Nalout, Tiji, al-Jawsh, Shakshuk et Yafran aux mains des insurgés.  

Selon le journal, la France aurait livré dans cette région située à quelques dizaines de kilomètres au sud de la capitale des lance-roquettes, des fusils d’assaut, des mitrailleuses et missiles antichar Milan. « Une source française haut placée » ajoute que l’armée française dispose d’un système très performant et très précis de parachutage et qu’elle a agi sans l’appui de ses alliés.  

Prise de Tripoli par les rebelles?

Mardi, les rebelles se sont emparés d’un important dépôt de munitions dans une zone désertique à 25 kilomètres au sud de Zenten, au sud-ouest de Tripoli, non loin de ces localités. Depuis plusieurs semaines, les insurgés progressent au sud de la capitale. En fournissant des armes, les responsables français misent sur l’avancée de la rébellion vers Tripoli. « Si les rebelles parviennent jusqu’aux abords de Tripoli, la capitale ne manquera pas de se soulever contre Kadhafi », déclare un haut responsable français.  

Une avancée des rebelle bienvenue alors que des dissensions se font jour au sein de l’Otan et que les pays engagés comme l’Italie, se montrent de plus en plus frileux. Par ailleurs, des signes de fatigue se font jour à Tripoli: « les mercenaires du régime ne sont plus payés et à peine nourris, il y a une sévère pénurie d’essence, la population n’en peut plus », estime un militaire français cité par Le Figaro. 

Dans le même temps, les bombardements continuent dans les alentours de Tripoli, toujours contrôlé par les forces de Kadhafi.

Source: http://www.lexpress.fr/

18/06/2011

290 M€ pour les rebelles libyens !

Vous avez bien tous pensé à envoyer votre déclaration de revenus 2010 ? Je n’en dirai pas plus…

FDF

.

Donnez-nous des sous; plein !


La France est prête à débloquer une aide de 290 millions d’euros aux rebelles libyens du Conseil national de transition (CNT), a annoncé le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé, lors de la réunion du groupe de contact sur la Libye à Abou Dhabi.

Plus tôt dans la journée, Abdel Hafidh Ghoga, vice-président du Conseil national de transition, avait déclaré que le fonds international d’aide aux rebelles libyens était  désormais « opérationnel ».

Source:  http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/06/09/97001-20110609FILWWW00591-juppe-290-m-pour-les-rebelles-libyens.php

16/06/2011

Bernard-Henri Lévy et la diplomatie, c’est pas trop ça…

Un nouveau messie nous est né. Mais apparemment, il a encore besoin de « formation »… On se demande pour qui il « travaille » BHL.

FDF

.

Bernard-Henri Lévy a transmis à Benjamin Netanyahou un soi-disant message des rebelles libyens…

Reçu le 2 juin à Jérusalem par Benjamin Netanyahou, Bernard-Henri Lévy, – qui affirmait être porteur d’un « message verbal » du Conseil national de transition (CNT), organe politique de la rébellion libyenne -, avait indiqué au premier ministre israélien que le futur régime libyen aurait « le souci de la justice pour les Palestiniens et de la sécurité pour Israël » et qu’il entretiendrait des « relations normales » avec l’Etat hébreu.

Il a été fermement démenti deux jours plus tard par le président du CNT.

Après avoir rappelé que son organisation était membre de la Ligue arabe, Moustapha Abdeljalil a nié avoir chargé BHL de transmettre un message à Netanyahou et affirmé qu’il ne lui avait jamais fait part de son intention d’établir des relations avec Israël.

Source: http://tempsreel.nouvelobs.com/