Francaisdefrance's Blog

06/01/2012

Et encore une augmentation concernant la répression des délits routiers !

Payez, bonnes gens, payez! Voir: http://tinyurl.com/7958nw4

Si notre gouvernement a décidé une plus forte répression (financière) des délits routier, c’est uniquement car il s’intéresse à votre sécurité. Et également car il n’y a pas eu de vrai hiver, avec neige, verglas et tout. Vous êtes trop sortis sur les routes, voulant profiter d’une saison trop douce. Saleté d’hiver qui n’a pas tenu ses promesses!

 Je parie qu’il y en a qui ont pensé à autre chose: renflouer les caisse de l’Etat, par exemple. Franchement; est-ce que c’est le genre de la maison?

Bande de médisants…

FDF

.

+14,6% tués sur les routes en décembre

Le nombre de personnes tuées sur les routes de France métropolitaine en décembre a augmenté de 14,6% par rapport à la même période en 2010, avec 338 morts contre 294, a annoncé aujourd’hui la Sécurité routière, qui lie ce résultat « médiocre » à « la douceur de cette fin d’année ».

Sur l’ensemble de l’année 2011, 3970 personnes ont perdu la vie sur la route, un nombre en très légère baisse par rapport à l’année précédente (-0,55%, 22 vies sauvées), avait annoncé hier soir le délégué interministériel à la Sécurité routière, Jean-Luc Névache.

« Décembre apparaît comme un mois médiocre dont les résultats s’expliquent en bonne partie par la comparaison avec ceux exceptionnels de décembre 2010, mois particulièrement hivernal (le plus froid depuis 1963) avec des successions d’épisodes neigeux très propices à la baisse de la mortalité routière. La douceur de cette fin d’année a au contraire incité de nombreux usagers à circuler, notamment à deux-roues », explique la Sécurité routière.

Sans ce mois « médiocre », la mortalité routière annuelle aurait pu atteindre un plus bas exceptionnel, précise-t-on de même source: « en année glissante, le nombre de personnes était ainsi, fin novembre, en baisse significative (de 1,9%, soit -76 tués) par rapport à la même période, un an auparavant. Avec 3.927 tués, il était à son plus bas niveau depuis l’immédiat après-guerre ».

Source: http://www.lefigaro.fr/

02/12/2011

En 2012, ça va faire mal !!!

C’est pour redresser la France ou pour la campagne électorale? C’est vrai que l’on est en droit de se poser la question…

Il y a des affaires à faire, quand-même, et il y en qui ne s’en privent pas: la « revente de points » Si si, ça existe.

Et de nouveaux panneaux vont ils apparaître?

FDF

.

Sarkozy voit parfaitement que les Français ne disent rien alors il n’hésite pas a faire encore plus

de répression, toujours plus de répression, taxe sur taxe tant que CES CONS  de Français ne disent rien et ne bronchent pas.

Il en profite a outrance.

Bon à savoir, personne n’est à l’abri.

Retraits de points 2012… ça va faire très mal !!!

Nouvelle tarification des retraits de points:


Ca rapporte plus que de traquer la racaille…

Le texte est passé presque inaperçu………………..

Petit excès de vitesse :
1 point et 72 euros ou 135 euros moins de 19 km/h.

Gros excès :
3 points et 155 euros entre 20 et 39 km/h.
4 points et 155 euros entre 40 et 49 km/h.
6 points et 1700 euros maxi entre 50 km/h et plus.

Ceinture :
3 points et 155 euros.

Téléphone :
2 points et 155 euros.

Stationnement :
3 points et 155 euros.

Dépassement :
2 points, si vous accélérez ou refusez de serrer à droite lorsque vous êtes sur le point d’être dépassé,
3 points et 155 euros lorsque vous doublez par la droite sans clignotant ou trop près d’un piéton (ou d’un cycliste….) ou sans possibilité de vous rabattre vite ou en faisant une queue de poisson ou alors que vous êtes déjà sur le point d’être devancé.

Feu Rouge ou « STOP » :
4 points et 155 euros

Défaut de clignotant :
3 points et 55 euros si vous changez de direction ou si vous sortez d’une place de stationnement

Eclairage :
4 points et 155 euros si vous circulez sans éclairage de nuit ou par visibilité insuffisante.

Distance de sécurité :
3 points et 155 euros.

Ligne continue :
1 points et 155 euros si vous la chevauchez,
3 points et 155 euros si vous la franchissez.

Sens interdit :
4 points et 155 euros.

Autoroute :
3 points et 55 euros quand vous circulez sur la bande d’arrêt d’urgence
4 points et 155 euros si vous faites demi-tour ou effectuez une marche arrière.

Détecteur de Radars :
2 points et jusqu’à 1700 euros.

Priorité :
4 points et 155 euros.

Alcoolémie : 6 points d’office, jusqu’à 9900 euros

Petite alcoolémie :
155 euros Taux d’alcool compris entre 0.5 et 0.8g/l de sang soit de 0,25 à 0,4 milligramme par litre d’air expiré.

Grosse alcoolémie :
jusqu’à 4900 euros. Délit passible également de deux ans de prison maxi, pour un taux d’alcool d’au moins 0,8 gramme par litre de sang, soit de 0,4 milligramme par litre d’air expiré.

La sanction est identique en état d’ivresse manifeste ou si vous refusez de vous soumettre au test.

En cas de récidive (état d’ébriété, d’état d’ivresse manifeste ou de nouveau refus du test ), la peine maxi est doublée ( jusqu’à 9000 euros et 4 ans de prison ).

Les Délits : 6 points, jusqu’à 35 000 euros et 5 ans de prison.

Conduire malgré une suspension de permis ou refuser de le remettre jusqu’à 4500 euros et deux ans d’emprisonnement.

Plaques : Jusqu’à 3990 euros et 5 ans de prison lorsqu’elles sont fausses

Fuite : Après un accident ou un refus d’obtempérer, jusqu’à 35 000 euros et 2 ans de prison.

Blessures Involontaires : avec interruption temporaire de travail de moins de trois mois: jusqu’à 30 000 euros et 2 ans de prison.

_________________
C’est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que certains ont l’air brillant ……. avant d’avoir l’air con.Y’a pas l’feu

INDISPENSABLE À SAVOIR

.

Sources: http://onlyland29.forumzen.com/t5210-nouvelle-tarification-des-points-et-amendes-2012

                       http://revolution44.hautetfort.com/archive/2011/12/01/retraits-de-points-2012-nouvelle-tarification-ca-va-faire-tr.html

Source: JC JC…

09/08/2011

Parking Vinci à Marseille: on ouvre enfin les yeux ?

L’affaire ne date pas d’hier. Le parking Vinci de Marseille (Porte d’Aix) est une zone de non droit depuis un certain temps, déjà. Et c’est aujourd’hui qu’on se réveille. S’il il y a un nettoyage des écuries d’Augias en prévision, ce serait sympa de commencer par là…

Rappel des (mé)faits: http://youtu.be/D3pf1NsW3UI

FDF

.

PARKING DE LA PORTE D’AIX : UN SCANDALE QUI EN CACHE UN AUTRE…


Communiqué de presse de Grégory Gennaro, Secrétaire régional du FNJ PACA

.

La médiatisation du scandale du parking de la porte d’Aix a agité et réveillé, en cette période estivale, le monde politique, provoquant ainsi une affaire encore bien plus grave.

Incapables de remédier au retour de l’ordre et de la loi, les dirigeants politiques de l’UMPS ont pris la décision de fermer jusqu’en septembre le parking géré par Vinci, dont l’accès est aujourd’hui bloqué par des blocs de béton. Cette solution de facilité révèle l’impuissance de ceux qui nous gouvernent à rétablir l’ordre et la loi dans nos rues et dans nos quartiers et à démanteler et à éradiquer les bandes mafieuses qui imposent leur règne et la terreur aux commerçants et à la population.

Malgré cet aveu, les responsables politiques font semblant de garder la maîtrise de la situation et viennent de prendre une décision extrêmement grave.

En effet, le président socialiste de la communauté urbaine Marseille Provence Métropole (MPM), Eugène Casseli, a décidé de mettre à la disposition du groupe Vinci pas moins de huit agents de sécurité lors de la réouverture du parking au mois de septembre.

Les citoyens marseillais assistent ainsi en grandeur nature à la privatisation de la police nationale ! Le comble, c’est qu’ils financeront probablement de leurs impôts la facture de ces huit affectations pour protéger un bien public déjà confisqué par le puissant groupe Vinci au nom d’intérêts particuliers uniquement soucieux de rentabilité.

Les citoyens n’ont pas à payer de leur vie le laxisme politique de l’UMPS,  ni de leurs poches une police privée chargée de protéger les bénéfices privés du groupe Vinci.

Puisque nos dirigeants ne sont pas en mesure de garantir la première des libertés, à savoir la sécurité, il est désormais du devoir des citoyens de se réapproprier le pouvoir et de le confier lors des prochaines échéances électorales à des hommes et des femmes responsables.  

Ils doivent savoir que le Front National incarne aujourd’hui la seule force de salut public capable d’une part de redonner au peuple les richesses nationales confisquées depuis trop longtemps par les mafias en casquette et par des entreprises privées, et d’autre part de rétablir partout et pour tous la sécurité nationale et la justice sociale.

Source: http://gregorygennaro.fr/

11/05/2011

Sécurité routière: et encore la main au portefeuille !!!

Il faut que le pognon rentre; par n’importe quel moyen. Et la sécurité routière est une source inépuisable en ce domaine… Il suffit d’annoncer plus de morts sur les routes et hop!

Remarque: pour les chauffards dangereux: ok. Mais les dispositions qui viennent d’être prises ne touchent pas que ce genre d’individus. Tout le monde  trinque.Un conseil: pour les petits trajets, allez à pied; quoi que…

FDF

.

Les radars ne seront plus signalés sur les routes!

Délit de grande vitesse, sanctions accrues contre la conduite en état d’ivresse et l’usage du téléphone au volant… Le gouvernement a arrêté mercredi une nouvelle série de mesures pour renforcer la sécurité sur les routes.

Le comité interministériel sur la sécurité routière, convoqué en urgence par Matignon pour enrayer la hausse de la mortalité sur les routes, s’est réuni ce mercredi matin et a débouché sur plusieurs mesures.

Premier axe : la lutte contre les excès de vitesse. Aujourd’hui contravention de 5e classe, l’excès de vitesse supérieur à 50 km/h devient un délit dès la première infraction. Le contrevenant, qui s’expose actuellement à 1500 euros d’amende et 6 points en moins, encourt désormais trois mois de prison, 3750€ d’amende, une perte de 6 points avec confiscation obligatoire du véhicule.

Autre mesure prise pour limiter les excès de vitesse, l’interdiction de tous les avertisseurs de radars. Outres les détecteurs de radars, déjà prohibés, les avertisseurs communautaires de type iCoyote ou Alerte GPS, proposés sur les téléphones portables et les GPS, seront aussi illicites.

Les panneaux indiquant la présence de radars fixe vont en outre être supprimés et les cartes des appareils ne seront plus rendues publiques. «L’information sur le positionnement des radars fixes incite en effet certains conducteurs à ne respecter la réglementation des vitesses qu’à leur proximité», explique dans un communiqué Matignon, qui annonce en outre le déploiement de 1000 nouveaux appareils d’ici à la fin 2012. «Des radars mobiles de nouvelle génération, permettant de contrôler la vitesse des usagers à partir de véhicules en circulation, ou semi-mobiles (déplaçables pour sécuriser par exemple des zones de chantiers) seront expérimentés dès cette année.»

Huit points en moins au dessus de 0,8g/l

En matière d’alcoolémie, la piste envisagée de réduire le taux légal de 0,5 gramme par litre de sang à 0,2 a été abandonnée. En revanche, tout taux supérieur à 0,8 g/l sera sanctionné par le retrait de huit points, au lieu de six actuellement. La possibilité de procéder à une prise de sang permettant de vérifier le taux d’alcool ou la présence de stupéfiants à la suite d’un dépistage positif effectué par les forces de l’ordre, réservée jusqu’alors aux médecins, sera étendue aux infirmiers. Conduire en état d’alcoolémie multiplie par 8 le risque d’être impliqué dans un accident mortel, note Matignon.

Autre cheval de bataille du gouvernement : la lutte contre le portable au volant. Les contraventions pour usage du téléphone – en main – au volant passent de la 2e classe à la 4e classe, ce qui donnera lieu à un retrait de trois points au lieu de deux actuellement. La circulation sur la bande d’arrêt d’urgence, interdite, sera aussi plus sévèrement sanctionnée, par 135 euros d’amende et un retrait de trois points.

Le comité interministériel a enfin arrêté une dernière série de mesures, afin de sécuriser davantage l’usage des deux-roues. Les plaques d’immatriculations des motos et scooters seront de plus grande taille, afin de faciliter les contrôles. Les conducteurs de motos devront porter un équipement réfléchissant et ceux qui reprendront l’usage d’une moto sans avoir conduit de deux-roues depuis cinq ans devront suivre une formation.

Reste aux pouvoirs publics à faire preuve de pédagogie pour sensibiliser les conducteurs à ces nouvelles mesures. Matignon annonce ainsi que l’initiation à la sécurité routière menée à titre d’expérimentation dans 80 lycées sera progressivement étendue à partir de la rentrée 2011. Un nouveau conseil national de la sécurité routière «à la composition élargie» sera en outre réuni, promet le gouvernement, sans fixer de date.

vu sur http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2011/05/11/01016-20110511ARTFIG00522-les-radars-ne-seront-plus-signales-sur-les-routes.php