Francaisdefrance's Blog

22/02/2012

Le bizness halal ça peut rapporter gros…

Et en voici une preuve flagrante. Ca date de 2010 mais ça n’a pu que « gonfler ».

Voilà pourquoi c’est la « grosse affaire » du moment. On sait pourquoi on nous fait manger halal à l’insu de notre plein gré. « Rachid système », cousin…

FDF

.

Certification halal : 900 000 euros par an pour la mosquée de Lyon!

.

Il est très difficile de connaître les (gros) chiffres autour de la certification halal. Kamel Kabtane, recteur de la mosquée de Lyon et responsable de l’ARGML, l’organisme de certification halal rattaché à la mosquée de Lyon, a levé un coin du voile. Dans un article du Point paru cette semaine, on apprend combien perçoit l’ARGML. […]

 
 
 



Ramadan : 30 à 40 fois le chiffre d’affaires chez Auchan

jambon

La charcuterie halal en chiffres
+ 800 % pour le halal chez Carrefour Chartres
Halal : 68 % des musulmans savent qu’on les floue
Marché du halal : des chiffres farfelus
Charal, Doux, Socopa, Duc, sauvés par les consommateurs musulmans

Il est très difficile de connaître les (gros) chiffres autour de la certification halal. Kamel Kabtane, recteur de la mosquée de Lyon et responsable de l’ARGML, l’organisme de certification halal rattaché à la mosquée de Lyon, a levé un coin du voile. Dans un article du Point paru cette semaine, on apprend combien perçoit l’ARGML.

Pour être sûr que le sacrificateur s’acquitte bien de sa tâche, il est contrôlé. Ainsi, pour apposer son tampon, l’association rituelle de la grande mosquée de Lyon emploie une quarantaine de contrôleurs et… prélève 2 à 8 centimes par kilo de viande certifiée. C’est loin des montants en jeu pour la certification kasher, mais les volumes étant bien plus importants, cela finit par faire des sommes. Selon le recteur de la mosquée de Lyon, cette activité rapporterait à l’association de 800 000 à 900 000 euros par an.

Source : « Halal, un business croissant », Le Point, numéro 1987 du 12 août 210

Le chiffre est à relativiser. L’ARGML ne fait pas partie des plus gros. On estime que les mosquées d’Évry et de Paris certifie à elles seules 70 % du marché. Pour le contrôle, comme elles n’emploient aucun contrôleur, elles font confiance à leurs partenaires et leur laissent le soin – la tâche – d’apposer eux-mêmes les tampons halal sur les viandes et produits fabriqués. Un produit certifié halal par la mosquée de Paris ou la mosquée d’Evry n’est pas un produit directement contrôlé sur place par ces deux mosquées. »

Source: http://www.al-kanz.org/

Merci à C.S….

29/04/2011

Le vrai « halal » ne tombe pas du ciel…

Et c’est fort heureux… On dirait que Al Kanz ait « soulevé un lièvre » (pas halal, celui là…)… Chez Carrefour, c’est comme dans toutes les enseignes commerciales: on y fait du pognon avant tout; « Rachid système », mon frère! Et on ne tient pas à avoir sur le dos toutes les associations défense des animaux, BB en tête. Et puis chez Carrefour, il y a peu de temps, on ne trouvait pas de « halal »; et personne ne s’en plaignait. Chez Carrefour, en outre, on n’a pas besoin de vendre du halal pour fidéliser sa clientèle et dégager des bénéfices.
Voir ci-dessous:
FDF

.

« Pendant que les musulmans attendent que le vrai halal tombe du ciel, les associations animalistes continuent leur travail de lobbying tant auprès des politiques que des industriels. Lundi dernier, l’Europe votait l’étiquetage « abattus sans étourdissement », ce qui est une excellente nouvelle pour les musulmans, même si une adoption définitive de la mesure devrait bouleverser tout le marché du vrai halal qui sera dans l’obligation de se réinventer. C’est une victoire pour les anti-abattage rituel qui, depuis des années, ne ménagent pas leurs efforts.

Le groupe Carrefour qui a sorti l’an dernier sa marque Carrefour haram halal n’a pas attendu ce vote pour décider d’imposer l’assommage à ses fournisseurs, et partant de décider d’un standard halal qui fait ses affaires au détriment des principes qui régissent le halal. Carrefour, comme d’autres enseignes de la grande distribution, se fiche au fond de savoir ce que veulent les consommateurs en général, les musulmans en particulier. Ce qui lui importe, c’est de leur vendre ses produits.

Dans la lettre qui suit, on apprend que Carrefour a collaboré pendant un an avec la PMAF, une association animaliste, qui à l’instar de la fondation Brigitte-Bardot ou l’OABA fait du lobbying pour imposer ses vues, ce qui au font est de bonne guerre. Quand Carrefour donc prépare sa gamme prétendument halal, elle ne s’assure pas les services d’un organisme spécialiste du halal. Non, Carrefour sollicite une association qui combat l’abattage rituel. Ce qui en dit long sur le mépris de l’enseigne…

Monsieur et cher client,

Objet : produits Carrefour halal
Nous avons pris connaissance de votre e.mail.

Votre avis est essentiel pour améliorer la relation de confiance que nous souhaitons développer avec nos clients. C’est pourquoi nous vous remercions de nous avoir contactés pour nous faire part de votre point de vue et de vos attentes.

Carrefour a toujours été attentif à la question du bien-être animal. Depuis plus d’un an, nous travaillons sur le sujet avec la protection mondiale des animaux de ferme (PMAF), association de protection animale dont la mission est reconnue d’utilité publique. Cette association nous accompagne dans la définition des critères à inclure dans nos cahiers des charges en matière de bien-être animal. Ce travail avec la PMAF nous a menés à faire évoluer nos cahiers des charges de viandes Engagement Qualité Carrefour (boeuf, porc, beau, volailles, lapins…) pour rendre obligatoire l’étourdissement des animaux avant abattage.

Notre gamme de produits halal respecte la réglementation halal en vigueur, validée par l’ensemble des mosquées qui autorise l’étourdissement avant saigné pour les volailles.

Espérant que ce nouvel éclairage vous permettra de conserver votre confiance.

Service Consommateurs Carrefour France

Carrefour « respecte la réglementation halal en vigueur ». Tiens donc ! Une fois encore, Carrefour enfume les consommateurs : quelle est donc cette réglementation halal en vigueur ? Ce n’est pas la première fois que le service consommateur du numéro 2 mondial de la grande distribution se moque ouvertement des consommateurs musulmans et les mène en bateau. Il n’existe aucune réglementation halal à proprement parler. C’est du reste pour cette raison que Carrefour est bien décidé à imposer son halal qui n’a de halal que le nom. L’absence de réglementation lui laisse les coudées franches.

Cela dit, cette lettre a un intérêt certain : désormais les consommateurs peuvent lire noir sur blanc que Carrefour recourt à l’assommage des bêtes. Elle confirme ce que nous indiquions il y a quelques semaines quant aux menaces de l’enseigne à l’encontre des fournisseurs qui refuseraient de pratiquer l’étourdissement des bêtes avant abattage. »

Source : Halal : Carrefour reconnaît assommage et… lobbying