Francaisdefrance's Blog

18/03/2012

Halal et financement du terrorisme.

On re-cause un peu du halal ? Car le commerce halal ne sert pas uniquement pour le financement des mosquées. C’est parti !!!

FDF

.

Un reportage du réseau américain CBN News  :

 
Vidéo de 5 min à voir sur http://www.postedeveille.ca/2012/03/halal-et-financement-du-terrorisme.html

Merci à DG…

C’est la saint Cyrille…

Et c’est surtout un jour de repos, pour moi. De toutes façons, je ne connais pas de Cyrille pour aller lui souhaiter sa fête.

Donc, pour moi, c’est dimanche avant tout. Et le dimanche, FDF hiberne…

Grasse mat, coeur réglé sur 12 pulsations à la minute, température du corps: 30 degrés, utilisation du cerveau: maximum 5 neurones au plus violent de la journée…

Alors, je vous souhaite un bon dimanche et à plus tard… Soyez sages.

Rectif: j’irai quand-même lire vos commentaires; on ne sait jamais… Des fois qu’il y ait une « urgence »…

FDF

.

17/03/2012

Vient de paraître : « L’assassinat de l’Algérie française, terreau de la conquête islamiste actuelle » par le Dr Jean-Claude Pérez…

Voici un ouvrage qui devrait être très intéressant…

FDF

.

« L’arabo-islamisme prétend imposer la charia à toute l’humanité. En mettant en œuvre des techniques de guerre révolutionnaire utilisées en Algérie de 1954 à 1962 et au-delà »

Entretien avec le Dr Jean-Claude Perez

Propos recueillis par Fabrice Dutilleul

Quel rapport entre votre combat passé pour l’« Algérie Française » et la situation actuelle, un demi-siècle plus tard ?

Tout d’abord que je ne confonds pas la religion musulmane avec l’arabo-islamisme. Ceci précisé, reconnaissons que le monde actuel est en train de vivre le développement d’une révolution universelle : la

. Cet arabo-islamisme prétend imposer la charia à toute l’humanité en mettant en œuvre des techniques de guerre révolutionnaire utilisées en Algérie de 1954 à 1962 et au-delà : assassinats, actes terroristes, enlèvements d’hommes et de femmes. Actes terroristes qui, au lieu de provoquer un raidissement défensif et offensif des occidentaux, génèrent une attitude de capitulation devant ces nouveaux conquérants. COMME CE FUT LE CAS EN ALGÉRIE. Il est à redouter ou à espérer qu’une nouvelle OAS, internationale cette fois(*), ne se structure un jour dans le but de libérer le monde d’une soumission programmée de l’univers aux exigences des « Épitres jihadiens. »

(*) L’Organisation Armée Secrète s’opposa par les armes à l’abandon l’Algérie française. Le Dr Pérez en fut un des responsables.

Restez-vous toujours aussi anti-gaulliste ?

Plus que jamais. Car l’évènement souche des drames actuels et futurs, l’incertitude que connaît la nation française, l’appauvrissement indiscutable de celle-ci, le comportement invasif d’émigrés animés d’une volonté de conquête, est illustré par la capitulation de De Gaulle à Evian, le 18 et le 19 mars 1962. Capitulation devant le pire ennemi qui ait jamais attaqué la France depuis le début de son histoire.

Vous imputez, avec insistance, l’abandon de l’Algérie française à une volonté du capitalisme financier international. Éprouvez-vous aujourd’hui encore, une conviction identique ?

À nouveau, je réponds « Plus que jamais ! ». De Gaulle fut un instrument de luxe utilisé par le capitalisme financier pour tirer une balle dans la tête de l’Algérie française ou plutôt une balle dans la tête de la France sud-méditerranéenne, dans le but d’augmenter la valeur ajoutée produite par les investissements du capital financier. Dans la meilleure hypothèse pour lui, on doit affirmer qu’il était animé d’une vue à court terme. Car il ignorait, en particulier, que ces capitalistes étaient loin d’être des génies. Ils capitulent eux aussi, désormais,  en se soumettant à l’argent liquide des grandes banques arabes.

Comment mobiliser l’Occident contre ce processus invasif et mortel ?

Notre envahisseur actuel ne parle que de Dieu et de sa méthode pour nous soumettre. Notre volonté ou plutôt notre aspiration à respecter le message divin, tel que je l’interprète en tant que chrétien, ne m’oblige pas à capituler. Je ne suis résigné que devant l’inéluctable de la mort et de la séparation avec des êtres qui me sont chers.

Mais j’affirme que la défaite de l’Occident n’est pas inéluctable. Loin de là. Il suffit que le monde chrétien affirme sa volonté de vivre en tant que tel. Il suffit que le monde chrétien refuse l’anéantissement que l’on veut lui faire subir.

Pour cette lutte, il n’est pas inutile, bien au contraire, de connaître les motivations et aspirations des combattants de l’OAS. L’OAS qui, grâce à quelques centaines de combattants, a essayé de contrecarrer les agissements de De Gaulle, agent occasionnel et déterminant de l’arabo-islamisme fondamentaliste. En dernière analyse, l’évènement souche du drame que connaît le monde aujourd’hui, c’est la défaite de la France gaulliste en Algérie.

Votre dernier livre, « L’assassinat de l’Algérie française, terreau de la conquête islamiste actuelle », entend nous faire comprendre ce que vous appelez « la conjuration permanente contre l’Occident chrétien » ?

Jusqu’à ma dernière heure, je manifesterai ma foi dans ce que nous avons tenté de défendre en Algérie, cette terre qui méritait un autre destin que celui auquel on l’a condamnée. Je manifesterai ma foi dans l’avenir de cet Occident, illustrée géopolitiquement par la péninsule européenne, de l’Atlantique aux États russes frontaliers de l’Afghanistan. 2014 s’illustrera comme une année d’importance majeure pour le destin de l’Occident, de l’Europe, et par voie de conséquence, de la France. Année de la désertion prévue de l’Occident en Afghanistan avec toutes les conséquences qu’aura cet abandon sur la dynamique révolutionnaire arabo-islamiste orientale et universelle.

L’assassinat de l’Algérie française, terreau de la conquête islamiste actuelle, Dr Jean-Claude Pérez, Éditions Dualpha, collection « vérités pour l’Histoire », 550 pages, 39 euros.

BON DE COMMANDE

Je souhaite commander :

… ex de L’assassinat de l’Algérie française, terreau de la conquête islamiste actuelle (39 euros)

(Également disponible les autres livres du Dr Pérez 🙂

… ex de Debout dans ma mémoire (26 euros)

… ex de Le sang d’Algérie (26 euros)

… ex de Vérités tentaculaires sur l’OAS et la guerre d’Algérie (26 euros)

… ex de L’islamisme dans la guerre d’Algérie (35 euros)

… ex de Attaques et contre-attaques (39 euros)

Frais postaux :

Destination France : 5 euros (1 livre)/6 euros (2 livres)/7 euros (3 livres ou plus)

Autres destination : 10 euros (1 livre)/15 euros (2 livres)/20 euros (3 livres ou plus)

Règlement à l’ordre de Francephi.

Nom : …………..…………………….

Prénom : …………..……………….

Adresse : …………..……………………………………………..

…………..……………………………………………………………

…………..…………………………………………………………….

…………..…………………………………………………………….

Code Postal : ………….……………..

Ville : ………….……………..

Téléphone : ………….….…………….……………..……

Adresse internet : ………….…………………………

à renvoyer à : Éditions Dualpha – Boite 37 – 16 bis rue d’Odessa – 75014 Paris – Tél. 09 52 95 13 34 – Fax. 09 57 95 13 34 – Mél. diffusion@francephi.com

Commande  par internet (paiement sécurisé par carte bancaire ou paypal) sur notre site http://www.francephi.com

Un « fidèle » est tué dans une mosquée à Arras… Le meurtrier est un autre « fidèle ».

Des endroits peu fréquentables, ces mosquées; depuis le temps qu’on le dit… Ca devient des lieux de règlements de compte.

A t’on déjà entendu parler de meurtres dans une église ???

Je ne crois pas.

FDF

.

Un déséquilibré est entré dans l’édifice religieux qu’il avait l’habitude de fréquenter, muni d’une batte de baseball avec laquelle il a frappé des fidèles, en tuant un et en blessant gravement un autre. 

Un homme a été interpellé vendredi en début de soirée après être entré peu avant 19Hh0 dans une mosquée d’Arras, muni d’une batte de baseball avec laquelle il a frappé des fidèles, en tuant un et en blessant gravement un autre, a-t-on appris de sources policières. Selon une de ces sources, l’homme aurait des « antécédents psychiatriques ». 

L’auteur présumé de l’agression est « un musulman pratiquant », a-t-on appris de sources concordantes. L’auteur présumé « est un jeune musulman qui fréquentait la mosquée et qui était connu comme quelqu’un de déséquilibré. Il avait eu une attitude anormale pendant la prière et on lui avait demandé de ne plus revenir à la mosquée« , a indiqué Abdelkader Assouedj, représentant régional de la Fédération de la Grande Mosquée de Paris, citant des témoignages de fidèles. 

« Le jeune est revenu aujourd’hui », a-t-il ajouté. Selon lui, il serait d’origine algérienne. Selon un photographe de l’AFP sur place, les secours se sont affairés peu avant 20 heures autour d’une victime qui a été évacuée peu après. Le ministre de l’Intérieur Claude Guéant a fait part de sa « très grande émotion », alors qu’il se trouvait en visite dans la Creuse. « D’abord parce qu’il s’agit d’un acte d’une sauvagerie inouïe et ensuite parce qu’un assassinat dans un lieu de culte est particulièrement répugnant », a-t-il poursuivi. Il a fait « part à toute la communauté musulmane d’Arras et plus généralement à la communauté musulmane de France de l’indignation du gouvernement ». 

Source: http://www.lexpress.fr/

Merci à Zenri…

Maroc: obligée d’épouser son violeur, elle met fin à ses jours…

Il y a des raisonnements que je ne comprends pas. Ce qui suit en fait partie. Dans certains pays du Maghreb, un violeur, pour échapper aux poursuites, doit épouser sa victime… Et parfois, ça vire au drame. Lire l’article ci-dessous.

Bienvenue dans le monde des tarés. Fiers de vous, les momos ?

FDF

.

Une jeune fille tient une photo d'Amina lors d'une manifestation à Larache.
Une jeune fille tient une photo d’Amina lors d’une manifestation à Larache. Crédits photo : ABDELHAK SENNA/AFP

Amina Al Filali,16 ans, a été obligée par la loi à épouser celui qui l’avait violée. La jeune fille s’est suicidée en absorbant de la mort aux rats, déclenchant une réflexion dans le pays sur la protection des femmes.

Elle s’appelait Amina Al Falali, elle avait 16 ans. Le samedi 9 mars, elle s’est tuée près de Tanger avec de la mort aux rats. La raison de son geste bouleverse le Maroc : violée à 15 ans, elle avait été contrainte d’épouser son agresseur. Cet arrangement est prévu par la loi marocaine et permet à son violeur d’échapper à la prison. Le drame a provoqué une vaste mobilisation sur la blogosphère et dans les médias. Une pétition pour l’abrogation de «l’article de loi criminel» et intitulé «Nous sommes tous Amina Al Filali» a été mis en ligne sur Facebook. «Au delà de l’aspect législatif, c’est une affaire de mœurs, de perception de la femme-objet qui perdure, du manque d’éducation à proprement parler et d’éducation sexuelle notamment», estime le quotidien francophone L’Economiste.

 

Quelque 300 personnes ont organisé jeudi un sit-in, à l’appel de la Ligue démocratique pour les droits de la femme, devant le tribunal de Larache où le jugement entérinant le mariage de l’adolescente avait été prononcé. Un autre sit-in est prévu samedi devant le siège du parlement à Rabat.

L’émotion dans le pays a forcé les politiques à s’exprimer sur la législation de protection des femmes. Fait rare: le gouvernement a largement consacré sa réunion hebdomadaire à l’examen de ce drame. «Cette fille a été violée deux fois, la dernière quand elle a été mariée», a déclaré le porte-parole du gouvernement Mustapha El Khelfi. «Il faut étudier d’une manière approfondie cette situation avec la possibilité d’aggraver les peines dans le cadre d’une réforme de l’article du code pénal. Nous ne pouvons pas ignorer ce drame», a-t-il ajouté.

«Un débat pour réformer cette loi»

La seule femme ministre du gouvernement islamiste, Bassima Hakkaoui, responsable du portefeuille de la solidarité, de la femme et de famille a reconnu un «vrai problème» et préconisé un «débat pour réformer cette loi», sur la chaîne de télévision publique 2M. «C’est un cri de la société», a lancé une ex ministre, Nouzha Skalli, qui occupait le même poste dans le gouvernement précédent. Les deux femmes s’exprimaient sur la chaîne publique qui, fait rare, y consacrait jeudi la quasi totalité de son journal de la mi-journée. «La loi considère la mineure violée comme une criminelle bien qu’elle soit victime de la violence», a dit Nouzha Skalli, regrettant «l’absence de protection en faveur des mineurs». «Il faut réformer le code pénal afin de l’adapter à la nouvelle constitution qui interdit la violence contre les femmes et assure l’égalité des sexes», a-t-elle ajouté. Dans la loi marocaine, le viol est considéré comme un délit, et est punit au maximum de 5 ans de prison. le violeur a la possibilité de choisir entre l’emprisonnement ou le mariage avec sa victime.

Dans de nombreuses familles où le poids de la tradition et de la religion est très fort, la perte de la virginité hors du mariage est considéré un déshonneur pour la famille. Souvent, des arrangements sont trouvés, avec la contribution de la justice, pour que les filles violées épousent leur agresseur. Le Maroc n’est pas le seul pays du Maghreb dans cette situation. En Tunisie et en Algérie également, si la victime épouse son violeur, celui-ci échappe aux poursuites.

Source: http://www.lefigaro.fr/

Québec : mangez du poulet Olymel, financez une mosquée !

Comme chez nous, en France. Comme partout, d’ailleurs…

FDF

.

Le tout halal à votre insu !

Lire aussi sur le site français Observatoire de l’islamisation : Une centaine d’enfants français mourraient chaque année à cause de la viande halal. Extrait : «En refusant d’étiqueter la viande halal et en accordant une dérogation aux normes d’hygiène européennes pour l’abattage, le gouvernement français est responsable de morts qui pourraient être facilement évitées… s’il écoutait les scientifiques plutôt que les islamistes.»

Halal-Quebec-certificat
__________________

[…] L’équipe de l’émission Dumont le midi a révélé mardi que la totalité des poulets Olymel provenant de Saint-Damase sont abattus selon les rites musulmans.

Toutefois, selon l’entreprise, il est inutile de l’identifier sur l’emballage. «Ce n’est pas nécessaire», estime le porte-parole d’Olymel, Richard Vigneault, puisque « ça ne change rien à la nature du produit ». […]

L’Association des viandes halal, qui octroie les certificats d’authenticité, exige que des employés de religion musulmane participent tous les jours aux opérations d’abattage. «On a demandé à ces gens-là de mettre quelqu’un devant la machine avant de la mettre en route, de prononcer le nom d’Allah et de mettre deux ou trois personnes après l’égorgement pour voir s’ils étaient égorgés correctement», raconte le fondateur de l’Association, Abdelhamid Aouchiche. […]  

Sept autres entreprises se seraient ainsi conformées selon la liste fournie par l’Association, dont un autre géant, Maple Lodge. … Le distributeur des Viandes Métropolitain à Montréal, Samih Bahsoun, explique que pour réduire les coûts, les abattoirs qui font du halal convertissent toute leur production …. M. Bahsoun a d’ailleurs convaincu les anciens dirigeants de l’abattoir Avicomax de Drummondville de se tourner exclusivement vers le rituel d’abattage manuel, le plus strict de l’islam. «Ils mettent le logo halal quand c’est nécessaire, mais tous leurs poulets sont halal. Ça coûte moins cher de faire comme ça. C’est comme ça dans la plupart des abattoirs qui font du halal.»

Chez Olymel on nie catégoriquement que la religion soit utilisée comme critère d’embauche à Saint-Damase. … Il a toutefois admis verser chaque année «plusieurs milliers de dollars», de l’argent recueilli par les dirigeants de la Mosquée Abou Bakr Essedik, rue Jean-Talon à Montréal. […] Depuis mai dernier, l’organisme relève de la mosquée Abou Bakr Essedik dirigée par l’imam Mohamed Habib Marzougui. «Nous avons le contrôle de la majorité du marché du poulet au Québec», déclare l’imam, qui collecte des contributions annuelles et mensuelles aux abattoirs certifiés. […]

Source :  La viande halal à votre insu, Huffington Post-Québec, 13 mars 2012

Vu sur: http://www.postedeveille.ca/

Les grosses magouilles du PS dans le Pas-de-Calais…

Du beau monde. Entre Sarkö qui aurait eu un coup de main de Kadhafi pour sa campagne 2007 et les socialos qui ont de bien étranges financement politiques…

Et ça veut être à la tête du pays…

FDF

.

Dans un livre choc, l’ex-maire d’ Hénin-Beaumont lève le voile sur les étranges circuits de financement d’ élus PS du Pas-de-Calais.

Magouilles du PS dans le Pas-de-Calais

Emplois fictifs, enveloppes de billets données de la main à la main, doubles facturations, corruption, achat de complaisance d’un magistrat… Dans un livre de 300 pages truffées de détails, paru le 23 février, Gérard Dalongeville, 41 ans, maire PS, puis DVG d’ Hénin-Beaumont ( Pas-de-Calais) entre 2001 et 2009, a décidé de mettre à nu les étranges moeurs de ses anciens amis du PS. Un témoignage rare de la part d’un initié sur un “système pourri jusqu’à la moelle”.

Après être passé par la case prison – il est mis en examen pour détournements de fonds publics, favoritisme, faux en écriture, corruption – l’homme a décidé de tout dire, pour ne pas payer seul.

Selon Gérard Dalongeville, les flux d’argent empruntent divers chemins sinueux dans le Pas-de-Calais. Parfois, les militants PS versent des dons en liquide de 100, 500, voire 1000 euros à un candidat, ou directement à la fédération PS du Pas-de-Calais, qui leur sont aussitôt restitués par virements d’entreprises “amies”. En échange, celles-ci disposent de facilité d’accès aux marchés publics.

De façon plus classique, l’ancien maire d’ Hénin-Beaumont évoque des surfacturations “de 10 à 15%” récupérées sous la forme de publicité dans les journaux municipaux. Les sociétés Soginorpa, gestionnaire d’un parc de 62 000 logements miniers, et Adévia, principal acteur public d’aménagement, seraient au coeur de ces circuits occultes. Une affirmation rendue encore plus crédible par la publication de plusieurs rapports très sévères de la chambre régionale de la Cour des comptes. Et par d’étranges vols d’archives intervenus récemment à la mairie d’ Hénin-Beaumont ainsi qu’à la communauté d’agglomération d’ Hénin-Beaumont.

L’auteur se fait plus précis lorsqu’il raconte comment un major régional du BTP a versé un chèque de 215 280 euros à un homme d’affaires peu scrupuleux au titre de dépenses de… sponsoring. “L’explication est tout autre, rectifie Gérard Dalongeville, c’est une rétrocommission au profit du PS“. Pis ! L’ancien édile soutient  que son premier adjoint de l’époque s’est rendu en avion au Luxembourg à plusieurs reprises pour blanchir de l’argent et que ces déplacements étaient liés au financement du PS. Il déclare d’ailleurs ne pas craindre de procès en diffamation car il possède les preuves de ses allégations…

Le procès de l’auteur devrait s’ouvrir d’ici la fin de l’année. En décembre 2010, la parution dans la presse des lettres que l’ancien maire avait adressées depuis sa cellule au juge d’instruction Véronique Pair avait déjà mis le feu aux poudres. Au centre des soupçons de financements occultes, un homme: Jean-Pierre Kucheida, 69 ans, inamovible député maire de Liévin depuis 1981. A l’époque, ce dernier avait réfuté en bloc les “fantasmes” de son ancien protégé. Des “fantasmes” jugés toutefois suffisamment crédibles pour déclencher l’ouverture de 4 enquêtes préliminaires et, depuis, l’organisation de nombreuses et discrètes auditions et perquisitions d’entreprises par la division nationale des investigations financières de Nanterre ( Hauts-de-Seine). De bonne source, celles-ci devraient aboutir dans les prochains jours à des gardes à vue assorties de mises en examen pour – à tout le moins – prise illégale d’intérêts.

Source: http://www.observatoiredessubventions.com/

16/03/2012

Yvelines: une jeune musulmanne prise d’un délire intégriste .

Ca devient grave, chez les momos… L’ islamisme rend fou. Provocations, stigmatisation, crises. Mais ça, tout le monde l’avait déjà remarqué.

FDF

.

UNE FOLLE D’ALLAH !!!!!!!   ils ne savent même plus comment faire chier le monde avec leur allah, et celle -là  est en récidive
« Fatigués, les locataires avaient alors appelé la police pour mettre fin au tapage. En arrivant sur place, les fonctionnaires ont été accueillis par une volée d’insultes et la résidante leur a lancé plusieurs objets depuis son appartement.
L’an passé, elle avait été, malgré elle, à l’origine d’une polémique. Appelée par les policiers pour récupérer sa fille arrêtée après un vol à l’étalage, elle s’était présentée au commissariat vêtue d’un niqab, ce voile qui recouvre intégralement le corps et le visage. Ce type de vêtement étant interdit dans l’espace public, elle avait écopé d’une amende… ce qui déclencha chez elle une crise de folie. »
(JE VOUS ENVOIE LA COPIE DU PROCES VERBAL  EN PJ  –  LISEZ LE  CA VAUT SON PESANT DE COUSCOUS  –   LISEZ LE C’EST EDIFIANT )

JC JC…

.

Une femme de 35 ans devait être présentée hier soir devant les magistrats du tribunal correctionnel de Versailles.

Dimanche, en fin de journée, elle avait importuné ses voisins d’une façon assez singulière : elle avait placé les enceintes de sa chaîne hi-fi dans la cage d’escalier de son immeuble et avait diffusé, le son réglé à fond, des versets du Coran.

Fatigués, les locataires avaient alors appelé la police pour mettre fin au tapage. En arrivant sur place, les fonctionnaires ont été accueillis par une volée d’insultes et la résidante leur a lancé plusieurs objets depuis son appartement.

Finalement, celle-ci a été interpellée lundi matin et immédiatement placée en garde à vue. Au commissariat, elle s’est montrée tout aussi violente en s’attaquant à une policière lors de la fouille de sécurité, lui assénant des coups et la griffant violemment au visage.

Lors de son audition, elle a reconnu les faits, sans pouvoir cependant expliquer son comportement totalement irrationnel. Plus tard, dans sa cellule de garde à vue, elle s’est mise à réciter à haute voix des versets du Coran.

Cette jeune femme, décrite comme fragile, a une réputation difficile. « Dans son quartier, les habitants n’en pouvaient plus. Elle faisait régner la terreur auprès de ses voisins, qui étaient littéralement terrorisés », détaille un enquêteur. Elle est aussi défavorablement connue des services de police.

L’an passé, elle avait été, malgré elle, à l’origine d’une polémique. Appelée par les policiers pour récupérer sa fille arrêtée après un vol à l’étalage, elle s’était présentée au commissariat vêtue d’un niqab, ce voile qui recouvre intégralement le corps et le visage. Ce type de vêtement étant interdit dans l’espace public, elle avait écopé d’une amende… ce qui déclencha chez elle une crise de folie.

Elle avait alors tenu des propos hostiles à la France. Par on ne sait encore quel canal, le procès verbal relatant cette affaire s’était alors retrouvé sur Internet. Des médias traditionnels mais aussi des sites d’extrême droite qui avaient récupéré la polémique, au grand dam de la hiérarchie policière.

Source: http://www.leparisien.fr/

On ne pourra plus dire « nique ta race »…

Voyelles/ Consonnes; 9 lettres…

.

C’est Hollande qui a l’intention d’instaurer ça. Mais cela ne nous concerne pas, nous les sous-chiens. Ce sont les sous-merdes d’en face qui l’utilisent, ce terme, à ce que je sache…

Je suis inquiet. François Hollande brigue t’il le poste de président des Français ou des anti-Français???

FDF

.

François Hollande reprend à son compte une idée géniale:
 Pour lutter contre le racisme, nions la « race », supprimons le mot « race » dans la constitution. C’est aussi simple que cela.
 
 L’ennui, évidemment, c’est que les autres, en face, les ennemis de notre société,  portent haut leur identité « raciale » et ne désarment pas.
Il faudrait que monsieur Hollande leur explique.

.

…………………………………………………………………………………..

Bernard Antony, président de l’AGRIF, communique :

François Hollande supprimant la « race », oui, c’est vraiment pire encore qu’un manieur du déconomètre, c’est tout simplement un con.

Après que sa proposition fiscale sur le barème des 75 % ait fait justement reprendre par François Bayrou une expression de Michel Audiard sur « le déconomètre fonctionnant à pleins tubes », François Hollande a sans doute encore voulu prouver qu’il était vraiment un très grand dans l’ordre de la connerie idéologique.

Il a donc prévu s’il était élu de supprimer le mot « race » de l’article premier de la constitution. Sans doute pense-t-il ainsi dans une sorte de confuse crédulité kabbaliste abracadabrantesque (abracadabra signifie en araméen : « il a créé comme il a parlé ») que si l’on peut créer en prononçant un mot, on peut décréer en le supprimant !

Ainsi, plus de mot, plus de race ! Et le tour est joué.

L’argument socialiste en faveur de cette éradication tient au fait qu’au nom de la race on aurait fait bien des mauvaises actions. Mais n’en a-t-on pas fait d’aussi vilaines au nom de la classe, de la nation, de la religion, et même au nom de la liberté et au nom de l’égalité aussi ?

Bigre, que de mots alors à supprimer ! Mais si plus de race, alors plus de racisme, ni d’antiracisme, et comment alors parler de métissage (entre quoi ?) et de diversité ?

Comme si le mot de race ne recouvrait pas simplement un déterminant parmi d’autres de la réalité humaine et justement de l’heureuse diversité de la nature humaine ?

Alors va-t-il falloir dans la logique hollandiste expurger aussi le mot race de la Bible et du Talmud, des œuvres de Voltaire et de Montesquieu, de Rousseau, de Taine et de Renan, de Marx et d’Engels, de Ferry, de Jaurès, de Clémenceau et de Blum, de Senghor et de Mandela.

Du travail en perspective d’abord pour les penseurs de gauche qui devront montrer l’exemple de la vigilance idéologique politiquement correcte !

Ensuite, dans la foulée, il faudra bien sûr expurger pour le moins cinq cent mille penseurs et écrivains de tous pays et de toutes races ! Car tant que demeurera le mot dans quelque livre de quelque recoin de bibliothèque, le danger de réapparition de la réalité subsistera. Du travail donc, pour les manieurs de ciseau de l’intelligentsia de la gauche hollandiste.

À vrai dire, résidait là un des secrets de Hollande, celui de la création nécessaire de cent mille postes d’épurateurs de bibliothèques et d’un million de surveillants de la pensée correcte.

Même le président Mao, « ce phare de la pensée universelle » selon Mr Giscard d’Estaing, n’aurait pas imaginé cela !

Mais que faire aussi pour le prochain salon de l’agriculture où l’on exalte, entre autres, les diverses races bovines, porcines, ovines, chevalines.  Désormais, seul sera accepté le mot déjà assez usité de « filière » !

Et comme on ne saurait, selon l’idéologie correcte, conserver plus longtemps la discrimination entre un pseudo « règne humain » et les autres règnes animaux, ne faudra-t-il pas appliquer également à l’animal « homme » ce vocable de « filière », peu discriminant ?

On parlera ainsi de « filière latine » ou de « filières nordiques », voire même, aux limites de la sécurité idéologique, de filières blanches, jaunes ou noires.

Pour l’instant, avec le camarade Hollande, la filière de la connerie se porte bien !

Merci à R.S…

Un « Niçois » de 37 ans condamné pour la 36e fois !

Bonjour tout le monde et merci de vos mots de sympathie.

J’ai eu un peu de mal à me lever ce matin et il faut que j’y aille doucement. Donc « pédale douce » (Henri : pas de remarques désobligeantes…).

C’est reparti tranquille…

************************************************************************************************************************************************************************************************

Et encore les bienfaits de l’immigration.

La loi sur la récidive, elle est où ???

FDF

.

Mohamed Bouziani, 37 ans, 36 condamnations   qui dit mieux?

En matière judiciaire, il est l’un des recordmen en activité à Nice. Triste record en vérité : à 37 ans, Mohamed Bouziani a écopé lundi soir de sa 36e condamnation. Le tribunal de la 7e chambre correctionnelle, consterné face à un tel casier, l’a condamné à huit mois ferme pour trafic de stups.

.

Source:  http://www.nicematin.com

Merci à JC…

Deux militaires ont été tués par balles hier après-midi à Montauban !

De mieux en mieux, la délinquance. De mieux en mieux.

Des militaires en tenue… La guerre en Afghanistan… Bon allez; on ne va pas s’étendre… Il y en a qui risqueraient de comprendre à l’envers.

FDF

.

Deux militaires ont été tués par balles hier après-midi à Montauban par un tireur en deux-roues qui a pris la fuite, a-t-on appris de source préfectorale. Les militaires tués étaient âgés de 24 et 26. Un troisème militaire, âgé de 28 ans, est lui grièvement blessé et son pronostic vital est engagé.

Tous trois appartiennent au 17e Régiment du génie parachutiste (RGP), près duquel la fusillade est survenue vers 14h10, en pleine rue à Montauban, a-t-on ajouté de source policière.  Les trois militaires, qui étaient en tenue, se trouvaient à proximité de commerces et d’une agence bancaire lorsque qu’un tireur à scooter, qui portait un casque à visière, a ouvert le feu sur eux, d’après la préfecture.

D’après les premiers éléments de l’enquête, le tireur aurait a priori agi seul. Les enquêteurs ont retrouvé sur les lieux une quinzaine de douilles, selon une source policière.

Un important dispositif policier mobilisé

Selon une source préfectorale, on ignore si les trois hommes retiraient de l’argent à un distributeur ou s’ils sortaient d’un commerce au moment où ils ont été pris pour cible. Le tireur a pris la fuite et est recherché activement. Un important dispositif policier et de gendarmes a été mobilisé pour le retrouver.

Dimanche à Toulouse, un militaire de 30 ans, qui n’était pas en service, a été tué d’une balle dans la tête dans un quartier résidentiel par un meurtrier qui a pris la fuite. De source policière, on se refusait à établir tout lien entre cette affaire et la fusillade de Montauban.

Source: http://www.lefigaro.fr/

15/03/2012

Même pas mort…

Bonsoir à vous.

Je rentre de l’hôpital…

La « grande faucheuse » n’était pas à l’heure mais j’ai eu chaud…

Un problème pulmonaire m’est tombé dessus et j’avoue que j’ai eu assez la trouille. Mais ils m’ont relâché après une rafale d’examens aussi agréables les uns que les autres. Des soins appropriés ont fait le reste. Ouf! Et le moral a couronné le tout.

Car moi et l’hosto, ça fait deux… Et c’est pour ça que j’ai obtenu et signé une dérogation pour en sortir plus vite que prévu. Non mais !


Mais je vais avoir un suivi pointu avec en prime une grosse opération avant l’été, je pense… Mais nous n’en sommes pas là.

Je reprendrai les manettes du blog demain matin car là, je suis assez secoué…

Je ne pourrai remercier individuellement celles et ceux qui m’ont envoyé un mot d’encouragement mais je le fais ici. C’était très gentil de votre part. Et ça me touche.

Alors encore merci, et je vous donne rendez-vous demain matin (pas trop de bonne heure…).

Allez hop! J’embrasse tout le monde !!! Soyons fous !!!

Passez une bonne nuit.

FDF

Imprévu: FDF absent pour un petit moment…

Chers amies, chers amis.

Des raisons médicales non prévues font que je dois m’absenter d’urgence direction hôpital… Je ne sais pas quand je reviens.

Mais je m’arrange pour vous tenir au courant…

A plus tard.

FDF

L’impensable arrive… On les a trop laissé faire.

L’islamisation devient violente. Trop violente. Les islamistes deviennent hargneux et se dévoilent. Un bon point pour nous, ceux de la Résistance », c’est qu’à force de les provoquer, ils finissent par nous montrer leur vrai visage… Et ce n’est pas beau à voir.

Il va falloir réagir. Regardons notre gouvernement faire. Et si rien ne se fait…

FDF

.

http://tinyurl.com/6wupc72

.

Qu’attend le gouvernement pour dissoudre ce collectif subversif  immédiatement avant qu’ils soient 1000 à défiler et défier les forces  del’ordre?

Merci à T…

14/03/2012

L’Espagne bientôt sous domination musulmane.

Une situation devant laquelle tous les autres pays d’Europe devront tout mettre en oeuvre pour l’éviter.  Nous connaissons leurs intentions (aux islamistes), nous savons comment ils agissent, nous avons donc toutes les armes en main pour résister, et éviter le pire à nos futures générations.

Et c’est maintenant, qu’il faut agir; pas demain!

FDF

.

.

« Je n’ai pas une goutte de sang français mais la France coule dans mes veines…» Romain Gary

Cherchez les vrais racistes… Ce ne sont pas ceux à qui ont pense en premier.

Ci-dessous, une belle tranche de vie vécue par José Castano.

FDF

.

La douche sénégalaise…

.

Dimanche AM je me trouvais à Toulouse dans le cadre de l’organisation de la manifestation de protestation contre l’initiative scandaleuse de la municipalité locale de débaptiser un pont qui porte le nom prestigieux de BAYARD, qui représente pour les Français la gloire nationale, pour le rebaptiser « 19 mars 1962 » synonyme de défaite, de lâcheté et de collusion avec l’ennemi FLN.

En soirée, me susurrant –non sans malice- « qu’une surprise m’attendait », je fus convié par le Président du collectif à dîner chez quatre sœurs Sénégalaises (qui nous attendaient) dont l’ainée a 34 ans et la dernière 14 ans.

L’ainée est aide-soignante et reçoit un salaire de 1.100 euros mensuels. La maman reçoit une pension de veuve de 300 euros mensuels. C’est avec ce total de 1.400 euros que ces 5 personnes s’hébergent, s’alimentent, se transportent, travaillent. Vivent, en un mot !

Elles sont francophones et francophiles et j’indique, pour les citoyens français de souche qu’un francophile n’est pas quelqu’un qui « nique la France » mais que c’est quelqu’un qui l’aime.

Je donne cette indication puisque les analphabètes et les mélanchonisés à la sauce Gayssot-Fabius qui façonnent nos consciences et nos réflexes ont déterminé qu’un pédophile est un Monsieur qui viole de petits garçons. Messieurs Emmanuelli et Mélanchon ont montré, eux, avec quel dédain ils considèrent les femmes : Ils devraient être désignés comme des gynécophobes. Eh bien, non ! Le correcteur internet (archi nul) ignore lui-même le mot en le traitant en néologisme. Ils sont communément considérés, même par les leurs, comme des machistes. Face à Marine Le Pen, la haine ruisselante de Mélanchon en devenait mélanchichonne, éblouissante de rage vociférante.

Elles sont francophiles, disais-je, et les années passées dans la capitale confite (d’oie) du socialisme à la française et du radical-socialisme cassoulet leur ont donné l’occasion d’observer les « toulousains » de près et de se faire une assez large opinion du Français local qui s’échelonne, de  l’électeur de Marine Le Pen au régional de l’étape, le sieur Poutou, un nom souchien qui ne s’invente pas !

Etranger moi-même à cette ville de Toulouse, je n’eus pas besoin de m’escrimer à vérifier longtemps la réputation que Voltaire en fit, la définissant comme « la capitale de l’ingratitude » suite à l’Affaire Calas. Mais Victor Hugo ne fut pas tendre non plus pour elle. Quant à Sacha Guitry, il raconte que « croyant quitter Toulouse, il découvrit qu’il l’a fuyait ».

Seuls d’obscurs narbonneux chafouins, bouffis de bonne conscience rose, persistent à penser que Toulouse ne s’écrit pas à l’anglaise: To lose …. Enlevez l’avion de Toulouse et que reste-t-il ? Il reste « LE journal de la démocratie », cette dictatoriale « Dépêche du Midi » qui n’a cessé, depuis sa naissance, d’interdire toute autre naissance journalistique. Le très estimable Monsieur Bayrou a beau s’essayer avec talent à la langue occitane et rappeler le souvenir du chanteur Nougaro en évoquant son « Moun pays », la vérité est qu’un peuple qui ne se retrouve plus dans sa langue maternelle est un enfant perdu, amnésique, sans ADN et sans avenir. « Le plus grand crime , c’est de tuer la langue d’une Nation avec tout ce qu’elle renferme d’espérance et de génie », écrivait Charles Nodier.

Baylet, l’Assad de la presse toulousaine ! Journal que l’odieux Bousquet dirigea pendant plus de dix ans ! Sans vergogne et silence dans les rangs ! Ici,  ce n’est plus un peuple, c’est un troupeau ! Une gauche-pléonasme étalée dans la vanité des formules toutes faites et qui psalmodie les mots de république et de démocratie comme, dans un chai, un employé classe des bouteilles vides.

En passant, bien entendu, par les gros régiments locaux de ceux qui vont se ruer sur le nom du Pays-Bas, sur le nom de l’écolo à Duflot à culot sans Hulot, sur le nom du paléo gaulliste aux serments toujours prêtés, toujours repris, sur le nom du « communiste » du Grand Orient à 30.000 euros mensuels, sur dame Arthaud la révolutionnaire en peau de lapin, la première à avoir recueilli ses 500 signatures… (No comment!).

Ces « étrangères » -pour en revenir à elles- de nationalité française, ne sont pas seulement francophones et francophiles. Elles sont aussi chrétiennes. Plus exactement catholiques. Elles ont vu leur terre natale envahie par la marée musulmane née dans la démographie et l’ouverture aux pays musulmans voisins, ruinés. Elles ont vécu la persécution et l’intolérance et elles assistent, en France, au spectacle qu’elles ont vu de près chez elles, au Sénégal. Au point de vouloir quitter leur pays natal, voué à l’effondrement.

Cela se produit pareillement en Egypte où les 10 millions de Coptes choisissent peu à peu la fuite. Cela se produit au Nigéria où, comme au Soudan, les Chrétiens sont purement et simplement brûlés vifs. Cela se produit en Turquie où il reste très officiellement une centaine de chrétiens, le dernier religieux ayant été, comme les derniers le furent en Algérie entre 1991 et 2000, assassiné. Assassiné en pleine rue à la manière de Théo Van Gogh ou Pim Fortuyn, chez eux, en pleine Europe !  Cela se produit pareillement au Liban où les Chrétiens qui avaient fait de ce pays la Suisse du Moyen Orient, se comptent désormais au détail. Cela s’est produit ignoblement dans l’ancienne Yougoslavie où le Fric International et le principe One Man One Vote ont remplacé la population orthodoxe par la population musulmane dans d’immenses territoires de la Serbie, de la Bosnie et de la Macédoine. Les Chrétiens sont devenus des Tibétains qui n’intéressent personne pour cette raison principale, il faut le dire, qu’à voir la gueule des Chrétiens qui seraient sensés leur prêter main forte, les naufragés risquent d’attendre longtemps les chaloupes de secours, et plus longtemps encore le 7ème Régiment de Cavalerie !

J’en arrive à la fin de mon petit discours. J’ai beaucoup parlé avec mes hôtes. Pas la peine de me prier longtemps pour me faire parler. Ni pour me faire écouter. Et je n’aurais qu’une seule honte à avaler ici-bas, face au débat partagé avec des consciences honnêtes et intègres qui recherchent l’exactitude, c’est de répondre par le silence, par l’indignation hautaine, par le mépris, par ce « Pfffff » qui est le discours résumé de la péronnelle insane acculée à s’ôter le masque tout en voulant garder le dernier mot, fut-ce celui du borborygme.

Ces Sénégalaises m’ont expliqué simplement, avec force et conviction que les seuls vrais racistes qu’elles ont rencontrés, découverts, démasqués, ce sont les nauséeux pros de l’antiracisme militant, les endimanchés de la cause humaniste aux portes fermées et que les seuls qui leur ont toujours fait bon accueil étaient ceux qui leur avaient été montrés comme des monstres et des caricatures par les sycophantes de la Bien Pensance … et le vote des deux aînées, comme celui de la maman se portera sur Marine, c’est un fait acquis.

José CASTANO

13/03/2012

La haine de la France d’une grand mère algérienne vivant en France…

Guerre d’Algérie et repentance… Ecoutez ce qui suit et repentez-vous…

Par la voix de ce témoignage, c’est toute l’Algérie qui parle; celle de là-bas et celle d’ici. Celle qui nous hait. Celle qui nous crache dessus. Celle que l’on nourrit…

Ca fait peur.

FDF

.

La guerre d’Algérie, Inès et sa soeur Sabrina en ont toujours beaucoup entendu parler grâce à leur grand-mère algérienne. Récemment, la rue en bas de chez elles, à Bobigny, a été rebaptisée « rue du 19 mars 1962″. L’occasion pour les deux soeurs de confronter les souvenirs de leur grand-mère et les réactions des passants qui empruntent la rue chaque jour.

.

« Je vais prendre les sous de la France en restant là, en ayant une retraite… »
.

A écouter sur http://www.fdesouche.com/284863-la-haine-de-la-france-dune-grand-mere-algerienne-vivant-en-france-appel-lecteur

Incendie meurtrier d’une mosquée en Belgique: ça pourrait bien être lié au conflit syrien et aux tensions entre chiites et sunnites.

Tiens? « on » n’accuse pas l’extrême Droite ou les « néo-nazis » ???
Chiites et sunnites règlent leurs comptes en terres chrétiennes, maintenant. Quoi que ça fait peut être un moment que ça dure mais on a toujours « pensé » que les « combattants » avaient une autre origine… Ben oui, pour la « religion » d’amour, ça faisait pas très net, toutes ces mosquées taguées, incendiées, profanées, résultats en fait de luttes intestines, pour la plus-part…
On va mieux comprendre les choses, désormais.
FDF
.
La ministre belge de l'Intérieur, Joëlle Milquet, s'est dite "très choquée par les faits qui se sont produits", qu'elle a condamnés "avec fermeté et indignation".La ministre belge de l’Intérieur, Joëlle Milquet, s’est dite « très choquée par les faits qui se sont produits », qu’elle a condamnés « avec fermeté et indignation ».
.

L’émotion était forte mardi matin au sein de la communauté musulmane de Belgique après la mort d’un imam, tué dans l‘incendie criminel de sa mosquée qui pourrait être lié au conflit syrien et aux tensions entre chiites et sunnites.

Acte isolé d’un déséquilibré ou attaque délibérée contre la communauté chiite? Les autorités belges cherchaient à déterminer pourquoi un homme se déclarant musulman a déversé de l’essence puis a mis le feu à une mosquée d’Anderlecht, un quartier populaire de Bruxelles, lundi soir.

L’incendie s’est rapidement propagé dans le bâtiment et l’imam, un père de quatre enfants selon des fidèles, est décédé par intoxication. Deux autres hommes ont été blessés.

Interpellé sur les lieux, le suspect était entré dans la mosquée « en proférant des propos liés au conflit syrien« , a déclaré la ministre de l’Intérieur, Joëlle Milquet. « Il s’agirait bien d’un problème entre sunnites et chiites. Mais je reste prudente car la justice doit encore confirmer une série de choses », a-t-elle ajouté.

Les tensions entre les deux grandes familles de l’islam se sont accrues ces derniers mois dans plusieurs pays à majorité musulmane, notamment en Irak et au Yémen.

Installée dans un immeuble d’habitation dans une rue tranquille, la mosquée Rida est l’un des quatre centres de confession chiite à Bruxelles, une ville où la majorité des musulmans –souvent d’origine turque ou marocaine– sont sunnites et où les deux communautés cohabitent traditionnellement sans heurt.

Le suspect, âgé d’une trentaine d’années, n’avait pas été formellement identifié mardi car il a présenté trois identités différentes et indiqué qu’il était présent illégalement en Belgique.

Selon les premiers éléments de l’enquête, cet homme armé d’une hache et de couteaux « se serait présenté avec un sac à dos » vers 18H45 à la mosquée, « aurait versé de l’essence à plusieurs endroits et mis le feu », a expliqué le porte-parole du parquet, Jean-Marc Meilleur, devant la presse.

« Il a déclaré qu’il était musulman », a-t-il ajouté, en indiquant que ses motifs n’étaient pas encore connus.

L’imam tué dans l’incendie, Abdallah Dadou, a été présenté comme « un homme aimé par tout le monde », « ouvert, bien intégré et souriant » selon un fidèle, Abdel Adouzeyneb, 39 ans.

La situation était calme mardi à la mi-journée devant la mosquée, gardée par quelques policiers, et devant laquelle étaient réunis quelques badauds, a constaté un journaliste de l’AFP.

Dans les heures ayant suivi l’incendie, des représentants chiites avaient appelé à éviter toute violence tout en mettant en cause le mouvement salafiste sunnite, sur la base des témoignages des personnes présentes au moment des faits. Certains d’entre eux ont dénoncé « le discours haineux prêché dans certaines mosquées » salafistes de la capitale belge.

La vice-présidente de l’Exécutif des musulmans de Belgique, Isabelle Praile, elle-même chiite, a demandé aux autorités religieuses et politiques de « rassurer les esprits » mais aussi de renforcer la sécurité. « Le sentiment d’insécurité des chiites a été ravivé », a-t-elle précisé, en disant craindre d’autres incidents.

La ministre de l’Intérieur, Mme Milquet, a annoncé que « des mesures seront prises » car « la Belgique ne peut tolérer ce genre d’acte ».

La mosquée Rida avait déjà dû être placée sous la protection de la police en 1997 à la suite de menaces.

Source : http://www.lepoint.fr/

Le message est de plus en plus clair…

Encore un sympathique commentaire qui est tombé. « ala fuck you« , nous dit ce primate. On connaissait les déviations sexuelles des adeptes de cette « religion d’amour, de paix et de tolérance; là, ça se confirme à nouveau. Même leur « patron » s’en mêle…

Ca a le mérite d’être clair.

FDF

.

New comment waiting approval on Francaisdefrance’s Blog  
  tamere commented on Après « Nique la France » pourquoi pas: « Nique l’Algérie. »?

Et pourquoi pas nike ta mere ? Fils de pute on vous baizzee , ala fuck you bande de batard

 
 
More information about tamere

IP: 78.230.91.50, lar65-2-78-230-91-50.fbx.proxad.net
Email: sophien_65@hotmail.fr
URL: http://lapute.com
Whois: http://whois.arin.net/rest/ip/78.230.91.50

Aïe! 26% des Algériens rêvent d’émigrer, ils sont 50% au Soudan et 30% au Liban…

Et quand ils sont chez nous, et ils crachent sur notre pays, et sur nous,  brûlent notre  drapeau,  « niquent nos mères et nos soeurs les putes,  et notre France » (et j’en passe) en disant que « chez eux ce sont les pays des merveilles »
Les algériens  sont 35 millions,   ça veut dire  que  PLUS DE 9 000 000 (9 millions)   veulent émigrer…….

mais   chuttttttttttt       FAUT PAS DIRE CA  A  AUBRY / BROCHEN   et HOLLANDE   ça pourrait leur donner des idées    et en la matière ils n’ont pas besoin de ça.

Près d’un quart des Algériens souhaitent s’installer à l’étranger. Le chiffre est beaucoup plus important au Soudan, où 50% de la population souhaite émigrer et au Liban l’envie de partir taraude plus de 30% de la population.

JC…

.

Le plus inquiétant, dans l’affaire, c’est que chez nous, en France, nous avons déjà largement dépassé le quota qu’ils se sont fixé. Et on ne peut pas pousser les murs de l’Héxagone… Qu’en faire ?

FDF

.

Pour une Europe plus riche…

.

26% des Algériens veulent quitter le pays ! (Mais non; pas le notre…).

Le Centre arabe de recherche et d’études politiques (Carep), basé à Doha, a par le biais d’un sondage établi les courants et les différents mouvements qui agitent le Monde arabe.

Les interviewés algériens ont été interrogés de la période du 15 au 27 mai 2011 pour déterminer les tendances des aspirations et des déceptions des Algériens.

Le Centre arabe de recherche et d’études politiques a interrogé les citoyens du Monde arabe sur leur vie, leurs aspirations et leurs déceptions. Voulant jauger la température d’une région en ébullition, le sondage a pour ambition de définir l’opinion publique arabe. Le résultat est plutôt intéressant : l’on apprend, entre autres, que 18% des Algériens sont très satisfaits de leur vie et que si la majorité perçoit des salaires qui couvrent leurs besoins élémentaires, beaucoup ne parviennent pas à faire des économies. Sur le plan politique, l’indice 2011 du Centre arabe met en exergue le divorce entre le gouvernement et les Algériens dont une bonne partie est prête à céder aux sirènes des islamistes.

Des revenus insuffisants

Selon le sondage du Centre arabe, 18% des Algériens sont très satisfaits de leur vie. C’est l’une des moyennes les plus faibles du Monde arabe avec la Palestine (17%) et l’Irak (2%). Les Saoudiens, les Mauritaniens et les Soudanais sont ceux qui expriment le plus leur contentement. Au total, 30% des Arabes sont très satisfaits de leur vie.  La question des salaires, au cœur de nombreux bras de fer entre les syndicats autonomes et le gouvernement, a également été évaluée par le Centre arabe de recherche. En général, les Algériens se disent plutôt satisfaits de leur situation financière : 14% sont très satisfaits, 48% sont relativement satisfaits, 27% relativement insatisfaits et 11% insatisfaits.Près de 21% des Algériens estiment que le revenu familial suffit à couvrir leurs besoins et qu’ils parviennent à faire des économies. Mais 43% (la grande majorité) perçoit des salaires qui ne lui permettent pas d’épargner. Pire, 32% ont des revenus qui ne couvrent pas leurs besoins et ne suffisent pas à faire des économies. L’Algérie figure parmi les pays les moins sûrs, de l’avis même de ses habitants. Seulement 16% des Algériens se sentent à l’abri du danger dans leur domicile (soit la même moyenne qu’en Palestine), 53% considèrent que leur lieu de vie est relativement sûr. Les havres de quiétude, d’après les Arabes, ressemblent à la Jordanie (72% de ses habitants s’y sentent à l’abri du danger), l’Arabie Saoudite (53%) et – ô surprise – la Mauritanie (61%). Les années de sang qu’a connues l’Algérie ont laissé des traces. A peine 10% des Algériens sont satisfaits du niveau de sécurité de leur pays, 49% sont relativement satisfaits et 12% sont insatisfaits.

2% des Algériens s’impliquent dans la politique

Le sondage montre le peu d’intérêt qu’ils consacrent à la chose politique.
A peine 5% des Algériens sont satisfaits de la situation politique de leur pays. Le désappointement est visible dans beaucoup de pays arabes, à l’exemple du Maroc (4% satisfaits). Mais la palme d’or revient au Liban, où 81% de la population est mécontente. Seule la monarchie saoudienne semble trouver grâce aux yeux de son peuple. La situation économique de leur pays n’agrée pas non plus les Algériens. Seulement 6% de la population algérienne se montre enthousiaste quant à la politique économique de leur pays. Dans tout le Monde arabe, ce sont les Algériens qui accordent le moins d’importance à la chose politique. Seuls 2% se sentent impliqués dans les affaires politiques de leur pays, contre 24% de Soudanais, 21% d’Egyptiens, 15% de Marocains et 9% de Tunisiens. Et si dans tous les pays arabes, la télévision est perçue comme la source d’information la plus crédible, les Marocains et les Algériens croient plus en la presse écrite et Internet.

Algériens et Tunisiens redoutent la nouvelle Libye

Parmi les pays qui menacent la tranquillité des pays arabes figure en bonne place Israël (28% des votants du Monde arabe) et les Etats-Unis (8%). Les Algériens redoutent particulièrement le pays de l’Oncle Sam.
Le conflit du Sahara occidental alimente l’inquiétude des Marocains, dont 51% considèrent que les pays arabes voisins représentent une menace pour leur sécurité.
Les Algériens et les Tunisiens craignent beaucoup plus, à en croire le rapport du Centre arabe de recherche, la Libye nouvelle issue du conflit armé et de l’intervention de l’OTAN.
Parmi les Algériens interrogés, 45% considèrent que le Monde arabe représente une seule nation dont chacune a sa spécificité et 68% estiment que le partenariat arabe-arabe est trop faible et qu’il devrait être intensifié. Près de 79% des Algériens sont en faveur de la libre circulation des personnes dans tous les pays du Monde arabe et 71% vont jusqu’à prôner l’adoption d’une monnaie unique dans le Monde arabe.

89% des Algériens pour la chute de Moubarak

Pas moins de 87% des Algériens ont soutenu la chute du président Ben Ali en Tunisie. A leurs yeux, la révolution tunisienne a éclaté en raison de la corruption (19% des répondants), de la répression des libertés (12%) et de l’injustice (14%).
La révolution égyptienne a eu l’adhésion de 89% des Algériens, soit un peu plus que les Egyptiens eux-mêmes (87%).
92% des Algériens s’opposent à l’héritage du pouvoir

La définition algérienne de la démocratie se confond avec les libertés politiques et civiles (41%),  l’égalité et la justice entre les citoyens (22%), un système de gouvernement démocratique (5%) et l’amélioration de la situation économique (2%).
Près de 30% des Algériens considèrent qu’un système démocratique, s’il comporte des défaillances, reste le meilleur mode de gouvernance. Cette idée semble mieux ancrée au Liban (59%), en Mauritanie (45%) et au Soudan (37%).
Pas moins de 92% des Algériens s’opposent à l’héritage du pouvoir dans une république. Au total, 62% ne font pas confiance à leur gouvernement, 31% désapprouvent l’Assemblée populaire nationale (APN) et 19% ont perdu la foi quant à leurs représentants locaux. Aussi, 21% des Algériens considèrent que la politique extérieure de leur pays ne les représente pas.

48% accepteraient un parti islamiste au pouvoir

Dès lors qu’il s’agit d’accepter le jeu de la démocratie, les Algériens se montrent moins enthousiastes : 42% des Algériens se disent prêts à accepter l’arrivée au pouvoir d’un parti avec lequel ils ne sont pas d’accord.
C’est beaucoup moins en comparaison avec d’autres pays arabes, comme la Mauritanie où 83% de la population est prête à accepter le choix des urnes quel qu’il soit.
Vingt ans après l’arrêt du processus électoral, 48% des Algériens se disent disposés à accepter un parti islamiste à la tête de l’Etat, s’il reçoit assez de voix pour le porter au pouvoir. Les partis laïcs ont moins la cote : seulement 38% des Algériens accepteraient au pouvoir un parti qui prône la séparation de la politique et la religion.

Des Algériens au-dessus de la loi ?

La propagation de la corruption inquiète 51% de la population algérienne. Près 56% considèrent que l’Etat applique la loi, mais ils le soupçonnent de ménager une partie de la population. 31% soulignent que certains citoyens seraient, à leurs yeux, au-dessus des lois.
Pour le reste, 16% des citoyens algériens sont très satisfaits des prestations de santé publique de leur pays et les cours dispensés dans les écoles publiques sont appréciés par 13% de la population algérienne.

26% des Algériens rêvent d’émigrer

Près d’un quart des Algériens souhaitent s’installer à l’étranger. Le chiffre est beaucoup plus important au Soudan, où 50% de la population souhaite émigrer et au Liban l’envie de partir taraude plus de 30% de la population.

Principal critère pour le mariage : La religion

La religion tient une place particulière dans la vie des Algériens :
13% estiment que les postes-clés dans le gouvernement devraient revenir à des hommes pratiquants et 18% préfèrent conclure des affaires (commerciales ou autres) avec des musulmans pratiquants.
Selon le Centre arabe de recherche, la religion représente le critère le plus important pour un mariage : 40% des Algériens choisissent ainsi leur partenaire pour la vie en fonction de sa religiosité, 23% jugent sa situation financière et 14% son niveau intellectuel.

Un indice 2011 pour prendre le pouls de l’opinion publique arabe :
Les études sur les peuples des pays arabes s’intensifient. Après le baromètre 2011 publié récemment, le Centre de recherche arabe et d’études politiques, basé à Doha, tente, à son tour, de décrypter les courants et les différents mouvements qui agitent la région.

A travers un sondage ayant concerné 12 173 personnes venant d’Algérie, Maroc, Tunisie, Egypte, Soudan, Palestine, Liban, Jordanie, Irak, et Arabie Saoudite, le Centre arabe de recherche met ainsi en place le premier indice du Monde arabe.

Une expérience qui devrait être renouvelée annuellement. Les interviewés algériens ont été interrogés du 15  au 27 mai 2011.

Amel Blidi

Source  :  http://www.elwatan.com/

« Page précédentePage suivante »