Francaisdefrance's Blog

26/01/2012

Les musulmames seront le talon d’Achille de l’islam…

C’est de l’humour. Enfin, façon JPPS… Moi j’aime bien.
FDF

.

Mais JP, as tu pensé à l’avenir???

Ci dessous:

14/12/2011

Egypte: on y favorise le tourisme… façon momo.

Ahhhhhhhhhhhhh, ces superbes naïades…

.

Personnellement, je ne suis pas près d’y mettre les pieds, dans ce pays de malades! Les voilà qui inventent le « tourisme halal« …

Je souhaite que leurs devises issues du tourisme deviennent de plus en plus rares. Et c’est ce qui va arriver. Ils vont en crever, de leurs croyances débiles et d’un autre âge…

A quand des pyramides « halal » ???

Ben nous, en France, on va inventer le tourisme anti-momo. S’adresser dans les bonnes agences…

FDF

.



Egypte : les salafistes veulent imposer le foulard islamique aux touristes et des plages non mixtes

Pour celles qui ont encore envie d’y aller… 
 
Après leur succès lors de la première phase des législatives prévues jusqu’en mars en Egypte, les islamistes rivalisaient dimanche d’initiatives pour rassurer dans un pays où leur conservatisme religieux pourrait mettre en danger le secteur vital du tourisme.
Le parti de la Liberté et de la Justice (PJL), issu de la confrérie des Frères musulmans, a organisé dimanche une conférence intitulée “Encourageons le tourisme” au Caire.[…]
Dans le même temps, les ultra ultraconservateurs du parti salafiste Al-Nour, qui ont remporté près de 25% des voix lors de la première phase des législatives, tenaient dimanche une conférence à Assouan (sud) pour rassurer employés de l’industrie touristique et investisseurs.
Nader Bakkar, le porte-parole d’Al-Nour, a affirmé que cette conférence réunissait des professionnels du tourisme “pour soutenir l’industrie touristique” en Egypte,[…]
“Nous ne voulons pas interdire le tourisme, au contraire, nous voulons multiplier les revenus du tourisme”, avait-il assuré samedi sur la chaîne satellitaire CBC.
“Al-Nour ne veut pas interdire le tourisme balnéaire. Mais nous voulons un tourisme “halal” (…) avec des plages non-mixtes”, a-t-il ajouté.
La poussée islamiste aux législatives a provoqué l’inquiétude en Egypte, notamment après les déclarations des salafistes appelant à imposer le foulard aux touristes étrangères, leur interdire d’aller à la plage en maillot de bain, ou encore bannir l’alcool dans les stations touristiques. […]



Le secteur, qui plonge depuis la révolte du début d’année ayant chassé le président Hosni Moubarak, peine à se relever et prive l’Egypte d’une part de ses rentrées en devises.

Source: http://therese-zrihen-dvir.over-blog.com/

24/08/2011

Je quitte l’Egypte; c’est décidé !!!

Oui, parce que les pyramides, ça va un moment… Ibiza, il paraît que c’est pas mal; et pas encore « islamisé ».

FDF

.

Égypte: vers une interdiction du bikini sur les plages !

Le titre de la réunion donne le ton : “Liberté et justice.” C’est sous cette bannière que les représentants du tourisme égyptien ont rencontré les représentants des Frères Musulmans (vous savez, ces “islamistes modérés“…). Débat du jour : peut-on continuer à laisser les touristes pulluler en Égypte, alors que leurs femmes osent se baigner en bikini et que les hommes boivent de l’alcool dans les restaurants et les hôtels ?

Voilà une réunion qui devrait ravir les tours operators… Mais, quand on sait que pour quelques dollars, les Islamistes ferment bien vite leurs yeux sur un bon verre de whisky et quelques “chiennes et cochonnes” d’infidèles occidentales en bikini… Cela devrait être gérable. Il faudra soudoyer, mais c’est du domaine du possible !

Quoi qu’il en soit, lors de cette réunion de lundi soir, les Islamistes ont appelé au sens de «la nécessité des contrôles régissant la présence de touristes en Égypte, tel que le respect pour les traditions de la population. L’Égypte est un pays religieux, les touristes ne doivent plus être autorisés à porter le bikini sur nos plages. » Ce à quoi les Frères Musulmans ont ajouté : «il y a une alternative à ce type de litiges, porter des maillots de bain sur des plages privées.» Pour l’alcool, «sa consommation ne doit pas être autorisée dans la rue.» Et comme pour affirmer le bon sens des choses : “n’oublions pas qu’Egypt Air a interdit l’alcool sur ses vols : résultats, les revenus sont toujours stables“.

Lentement mais surement, les Frères Musulmans ont expliqué leur intention de “créer un sous-comité en charge du tourisme” pour “réglementer les choses banales.” Ils argumentent que “le peuple égyptien est un peuple conservateur et que l’on ne peut lui imposer des mœurs qui ne sont pas les siennes.”

Il est l’heure pour Israël de commencer une grande campagne de communication et d’orchestrer une baisse des prix sur les vols et les chambres d’hôtel. En jouant malin, l’État Juif pourrait aisément accueillir tous les déçus du Maghreb et tous les rejetés de l’Égypte.

Sources: http://jssnews.com/

25/06/2011

La liberté de construire des églises façon égyptienne…

Christianophobie démocratique en Egypte… Et personne ne moufte. Franchement, les Egyptiens étaient meilleurs en pyramides.

FDF

.

(Zine El Abidine Ben Ali et sa femme ont été condamnés par contumace à 35 ans de prison par la justice tunisienne.

L’ancien président de la République de Tunisie, et sa femme qui n’avait aucune fonction officielle, ont été condamnés à la même peine, pour détournement de fonds publics.

Le procès a duré… une journée.

Même au Comité pour le respect des libertés et des droits de l’homme en Tunisie, grand acteur de la révolution de jasmin, on trouve que c’est un peu… léger : « C’est une grande déception, une mascarade de justice expéditive à laquelle la dictature nous avait habitués », constate l’un de ses dirigeants.

Mais le secrétaire général de la Ligue tunisienne des droits de l’homme est satisfait, car ce n’est qu’un début, explique-t-il. « Il faut donner du temps à la justice. Nous tenons à ne pas avoir un procès politique mais un procès normal qui respecte les procédures. » Et l’on commence par un procès d’une journée sur des « détournements de fonds » qui ont duré des décennies…).

****************************************************************************************************************************************************************************


L’Egypte démocratique en marche…

En Egypte aussi, la révolution suit son cours. L’université d’Al Azhar a enfin élaboré son document sur ce que doit être la nouvelle Egypte, donc sur ce qu’elle sera. Et c’est le grand imam, cheikh al-Tayyeb, qui l’a présenté lui-même : il faut établir « un Etat national constitutionnel moderne », fondé sur la séparation des pouvoirs et garantissant l’égalité des droits entre les citoyens. Sic. Il a ajouté que… les principes de la charia islamique devraient rester la source principale de la législation… Ce qui annule tout ce qui précède.

Le lendemain, on a appris que 18 partis politiques ont mis au point une plateforme commune en vue des prochaines législatives, pour l’établissement d’un « Etat démocratique et égalitaire ». Ils vont élaborer « un projet de loi électorale pour les législatives garantissant une plus large représentation des partis et des forces politiques », ce qui est très pratique pour le gouvernement, qui n’aura pas besoin d’élaborer un projet de loi.

Parmi les lignes de force de la plateforme, on note « la liberté de croyance et de culte, la liberté d’expression et des médias, l’indépendance de la justice, un système économique fondé sur la justice sociale et la transmission du pouvoir par le biais d’élections libres et transparentes ».

Tout cela est admirable. Ah oui. J’oubliais. Cette coalition est formée autour du « parti de la liberté et de la justice ». Autement dit autour des Frères musulmans. Ce qui annule tout ce qui précède.

Il y a quelques jours on apprenait que le gouvernement égyptien avait élaboré un projet de loi mettant les musulmans et les chrétiens à égalité en ce qui concerne le droit de construire des lieux du culte. Et l’on était ébahi.

On en sait aujourd’hui un peu plus sur le projet de loi. Il édicte qu’il ne peut pas y avoir de nouveau lieu de culte à moins d’un kilomètre d’un lieu de culte existant. Ce qui interdit purement et simplement la construction d’églises dans les villes, où il y a toujours forcément plusieurs mosquées à moins d’un kilomètre du lieu prévu.

Le projet de loi précise aussi que tout nouveau lieu de culte doit avoir une superficie d’au moins 1 000 m2. Ce qui interdit la construction d’églises dans tous les villages où la minorité copte n’a pas besoin d’une église de 1 000 m2 et n’aurait d’ailleurs pas les moyens de la construire.

Autrement dit, avec cette nouvelle loi, la situation serait pire que sous Moubarak…

Source: http://www.daoudal-hebdo.info/