Francaisdefrance's Blog

28/08/2011

Ahhhhhhhhhh, l’Alsace: ses vins blancs, ses cigognes, son Concordat, ses mosquées…

Eh oui; en Alsace, le *Concordat exerce ses pleins pouvoirs. Au détriment des sous-chiens locaux. Il n’en résulte pas moins une grogne pour le moins légitime… On le pourrait à moins. Bon courage, amis Alsaciens…

FDF

.

Dessin emprunté à http://www.ndf.fr/

.

Mosquée en Alsace:Témoignage d’une habitante de la ville d’Erstein

 J’édite un courier reçu d’une lectrice qui explique par le menu l’apparition d’une mosquée dans sa ville et surtout la manière dont les habitants de cette ville ont été manipulés voire trompés par le Maire de la ville. Ce témoignage n’est que l’écume de ce qui se passe dans toutes les villes de France ou la volonté d’imposer l’islam partout dans chaque ville de France est forte. A ce demander pourquoi vouloir à toute force imposer cette religion qui est incompatible avec nos lois, nos valeurs. 

Gérard Brazon

********************

         Suite à l’article  de Puteaux-Libre sur « le maire de Montluçon prend ses concitoyens pour des imbéciles ». Je tiens à vous dire que toutes de villes n’ont pas le bonheur et la chance  d’avoir  comme maire madame Eustache-Brinio ou comme député monsieur Jacques Myard.  

Fin Mars 2009, le maire d’Erstein  nous informe de l’ouverture prochaine d’une épicerie dans les locaux d’un  restaurant (notre ancienne COOP) situé en plein centre de notre quartier résidentiel construit à l’époque en même temps que toutes les maisons de notre  lotissement (les prairies). L’Annonce a été accueillie avec joie par tous les habitants (un commerce de proximité et aussi un lieu de rencontre  en égard à notre population vieillissante. La présence des travaux montrent que le projet est avalisé.

Fin octobre 2009 : le maire  informe  par courrier les habitants du lotissement les Prairies et du Mittelholz d’un  projet d’aménagement  d’un lieu de culte musulman en lieu et place de l’épicerie  et les invite à une réunion d’information pour le vendredi 06/11/2009

          Jeudi 5 novembre 2009 : veille de la réunion, toute la ville d’Erstein les riverains en particulier se réveillent abasourdie en lisant les Dernière Nouvelles d’Alsace :

ERSTEIN / Réunion publique vendredi. Vers un nouveau lieu  de culte musulman 

C’est un lieu depuis longtemps débattu au sein de la cité sucrière, d’ici 2010, la communauté turque d’Erstein devrait déménager son lieu de culte dans un nouveau site plus spacieux et résolument ouvert à la population …. Ce que nous voulons créer, c’est une vitrine pour notre culture, pour notre communauté ….. L’actuel espace cultuel (au centre ville) est depuis longtemps trop exigu pour pouvoir accueillir les 110 familles que constitue la communauté. (200 m²) contre 430 m² : Proposant 200 m² de surface dédiée à la pratique de l’islam, mais aussi une bibliothèque, un espace d’accueil pour le public, une salle d’exercices pour la pratique de la musique et de la danse folklorique turque … Proposer de l’événementiel, des moments festifs, mais aussi des cours de français …

 La ville d’Erstein, elle, soutient fortement le dossier dit le maire d’Erstein. Nous souhaitons que chacun puisse vivre librement sa religion dans le respect des règles de la République. La commune de fait consacrera une enveloppe importante dont le montant est en cours de négociation, au cofinancement du projet. (300 000€ acquisition du bâtiment et travaux inclus) 

Nicolas Blanchard. 

*****************

Vendredi 6 novembre 2010 réunion publique

Dimanche 8 novembre 2010  DNA N°262 :

          Réunion publique : différentes questions sont posées par les habitants, les réponses données ne sont que des affirmations ou déclamations orales, visant à minimiser les problèmes.

          Les DNA souligne d’entrée la présence massive des élus venus en nombre marquer le soutien de la ville au projet. Que le débat a été intense et l’ambiance houleuse. Comment peut il en être autrement, revenir sur une position antérieur pour nous proposer un lieu de culte au cœur de notre quartier résidentiel, ne regroupant que quelques rares familles d’origine turque. Alors qu’il existe depuis des années une proposition de la municipalité pour l’installation d’un lieu de culte en bordure Nord du quartier. De  plus ce  terrain a l’avantage d’être desservi par une  route départementale, une piste cyclable, un chemin piéton, un arrêt de bus.. .

          Après avoir rassuré le public du faible pourcentage de fidèles qui viennent le matin, qu’il n’y aura pas de minaret ou appel de la prière et qu’une trentaine de places de parking est également prévu, le maire fait savoir : la ville a examiné le projet et n’a rien trouver à redire sur les questions d’urbanisme. Le bâtiment n’a pas vocation à être profondément modifié et l’espace vert en face du bâtiment restera en état.

          «  Au bout de deux heures de discussion parfois houleuse , J.Marc Willer persiste et signe : je ne peux imaginer qu’un tel projet ne soit pas porté par moi et mon équipe.

 Vendredi 25 juin 2010 : DNA N° 149 :

 Subvention : il convient ainsi de permettre l’exercice libre d’un culte dans notre commune. La traduction de cette position, c’est une aide de la ville qui atteindra 65 000 € pour un projet d’aménagement présentant un coût total de 340 000 €.. /.. «  Le conseil général s’est également engagé pour fournir une subvention de 30 000 € » précise J.M Willer 

 Remarque : par contre le conseil Régional a refusé son aide. Lire sur Oumma.com : Faut il prendre les mots pour des idées en Alsace.

Juillet 2010  Flash info mairie N°116 distribuer dans chaque foyer d’Erstein : Page 2 – Déménagement d’un lieu de culte musulman à Erstein.

 Le conseil municipal a voté à l’unanimité une subvention de 65 000€ (faux : car je connais personnellement  un membre qui n’a pas voté pour et qui d’ailleurs aujourd’hui, n’est plus conseiller municipal).

Le Projet  a changé.

     – il y a bien un petit minaret : la  hauteur est limité par le POS

     – salle de prière 149 m², 2 salles culturelles, une salle de restauration et un appartement pour l’imam (ce que le maire a toujours omis de signaler)

le coût total est maintenant  610 000€ ttc

le nombre de parking 27 existants (habitant à proximité  de notre ancienne  COOP, je peux affirmer qu’il n’a jamais eu un parking pour 27 voitures.

et le bouquet : « la ville d’Erstein soutient équitablement, dans le respect du concordat, l’existence de tous les lieux de culte dans notre commune (catholique, protestant, israélite, musulman), à condition qu’ils soient ouverts et respectueux des règles et des valeurs de notre république laïque.«  

          Malgré l’opposition et toutes les remarques concernant les gênes, nuisances et l’insécurité des habitants du quartier et ceux qui viennent des environs (la Coop se trouve en face de 2 écoles maternelles de 6 classes et  un  terrain de jeux,) et le manque de parking, le maire a délivré le 7 octobre 2010  le permis de construire déposé.

           Maintenant que le lieu de culte est  terminé et ouvert au public  depuis fin juillet (vacances scolaire). Je constate que les paroles du maire n’étaient que de la takiya pour pouvoir faire passer  le  permis de construire :

 Car que nous a dit le Maire de cette ville ? Il a dit,  suite aux craintes des habitants concernant les problèmes de stationnement, que le nombre de parkings proposé sur leur terrain est largement suffisant  pour accueillir les fidèles :

– En semaine  il y a tout au plus  env. 10 personnes

– Ce n’est que vendredi après midi qu’il y aura env. 50  personnes

 Soit

 Prière du  matin, entre 5 et 8h : env. 5 personnes

 Prière du midi, entre 12 et 14h (sortie d’écoles):env. 5 personnes

                        Sauf vendredi : env. 50 personnes

 Prière de l’aprèm, entre 16 et 18h (sortie d’école) env. 5 personnes

 Prière du soir  entre 19 et 21 h : env. 10 personnes

Que  ce lieu de culte ne sera pas utilisé pour les fêtes du Ramadan et la fête de mouton.

Dans la réalité, la vraie vie, voici ce qui se passe :

A midi,  mais surtout le soir  il y a  plus de 20 voitures garées rien que  sur la voie publique. Et le soir, à la tombée de la nuit : on pourrait s’imaginer à la gare : les hommes sont avant et après la prière devant l’entrée principale à parler à voix haute. Ce n’est pas un lieu de Prière : c’est un lieu de vie

Côté rue de la Provence : les voitures viennent, moteur en marche, déposent femmes et enfants et repartent et la même chose se reproduit pour le retour et  parfois avec l’aide du klaxon pour avertir qu’ils sont cherchés. Devant la porte, s’il ne pleut pas (les femmes se regroupent parlent  à voix haute et en langue étrangère.)  Certaines laissant les enfants courir et jouer sous le lampadaire et cela (après la prière du soir de 19h et 21 h ) soit entre 23h30  et 3h30 du matin.

Pendant que les parents (prient) les enfants, laissés seuls courent et traversent la rue sans regarder, En voiture il m’est arrivé de freiner pour les éviter, la visibilité étant  parfois nulle à certains endroits

Les prières se font de plus en plus fortes : ils prient fenêtres  et porte ouverte.  il est impossible maintenant d’avoir une nuit paisible : ma vie est  rythmée par leur façon de vivre.

 Pour couronner le tout :

Pour justifier le non respect du POS : stationnement doit être assuré en dehors des voies publiques : le maire ne cesse de nous rappeler : « l’Eglise catholique est bien au centre de la ville  et n’a pas non plus assez de parkings ! 

          Tous les  habitants que je connais sont unanimes à dire que nous respectons  toutes les cultures, toutes les religions mais sacrifier la sérénité de tout un quartier pour un projet dont ne bénéficie même pas les résidents… (Bien au contraire.. sinon pourquoi cette phrase encore de notre maire : où voulez vous que je le mette, personne n’en veut : je ne ferai que déplacer le problème.

         –  La ligne bleue des Vosges est devenue la ligne verte des Vosges.

– Notre ancienne COOP, seul endroit qui aurait pu être un lieu de rencontre pour les habitants   est devenue une mosquée.

– A quand un cimetière musulman pointant son nez. Comment  bien vivre ensemble sur cette terre  si dans la mort la séparation existe aussi de par la volonté des musulmans.      

Est-ce qu’un jour l’on verra la rue de la Lorraine devenir la rue d’Ankara, la rue de  la Provence,  rue d’Istanbul  (présence actuellement de nombreuses femmes et fillettes voilées et  pour certaines femmes de la tête aux pieds)

Ellsacien

Source:     http://puteaux-libre.over-blog.com/

*Concordat: http://fr.wikipedia.org/wiki/Concordat_en_Alsace-Moselle

(Voir « cas de l’islam »).

20/07/2011

La chasse aux sorcières a commencé chez le couple Brochen/Aubry !!!

Je m’inquiétais que tu sois déjà « allé aussi loin », Gérard, avec ton blog hébergé chez OverBlog

Personnellement, c’était mon hébergeur jusqu’à un beau jour de 2008 où un muzz, je dis bien un MUZZ, a fait pression chez ces trouillards en menaçant de porter plainte contre eux (pas contre moi) si ils ne fermaient pas le mien. Ce qui fut fait. J’ai donc été éjecté de chez OverBlog comme on chasse un pestiféré. De toutes façons, c’est ce qu’ils pensent que nous sommes, tous ces abrutis. Mais le jour où la Résistance » aura les choses en main, ne t’inquiète pas; il y aura de la monnaie à rendre chez certains…

Tu ferais un blog en faveur de l’islam, des islamistes, du Parti Socialiste, de SOS racisme, de la Halde, du Mrap, j’en passe et des meilleures, que tu n’aurais JAMAIS été inquiété..

Bon courage pour la suite et si il le faut, prend un hébergeur qui n’est pas en France…

Amitiés.

FDF

Et pour appuyer mes propos: http://www.geocities.jp/plateforme_sita_1/censure.html

.

Aubry-Brochen font pression sur mon hébergeur pour faire fermer mon site !

Gérard Brazon – Riposte Laïque 

A la suite d’un article paru le 1er mars 2011 concernant la famille Brochen à savoir Jean Louis Brochen et Martine Aubry-Brochen qui reprenait les écrits parus dans la presse et dans le livre de Caroline Fourest.

Madame Aubry-Brochen a donc fait il y a peu, un communiqué de presse ou elle disait qu’elle souhaitait que tous les textes qu’elle juge diffamatoires soient retirés  et qu’elle mènerait une action en justice si les auteurs de ces textes ne le faisaient pas. Dans la foulée, nous avons donc appris ce jour là, des rumeurs que j’ignorais totalement!  Le fait que Madame Aubry-Brochen aurait subi une cure de désintoxication, qu’elle serait homosexuelle, islamophile et que son mari se serait converti à l’islam. Outre le fait que je moque pas mal des occupations intimes de Madame Aubry-Brochen, que ce soit chez elle ou ailleurs, c’est sa vie privée. Je suis par contre alerté d’apprendre par la presse et de lire un certains nombre de faits mettant en cause la laïcité. Que son mari soit ou non converti m’indiffère sauf si cela devait influer sur la vie politique de la nation du fait que Madame Aubry-Brochen  est prétendante à la magistrature suprême.

Par simple déduction, et au vu des différentes demandes d’aménagements que l’islam exige, que ce soit dans les écoles, les cantines, les espaces publics, les prières dans les rues et j’en passe, je suis en droit de m’interroger sur le fait qu’une femme souhaitant être à la magistrature suprême puisse avoir un mari musulman. Même si la Charia n’interdit pas à un musulman de se marier avec une femme non musulmane contrairement à la femme musulmane, je suis en droit d’être interpelé à ce sujet en tant que citoyen. Bien entendu, si Jean Louis Brochen n’est pas musulman, l’interrogation est nulle et non avenue voire tendancieuse. Le fait est que cette rumeur existe ce dont je ne suis pas responsable. Je n’en parle même pas sur mon blog.

Coup de théâtre dans la nuit, à minuit quarante du matin. Je reçois un courriel de Nicolas Poirier juridique à Over-Blog m’informant d’une lettre des avocats de la famille Brochen et donnant 24heures sous peine que mon blog serait suspendu.

Oh40 : Bonjour,
Nous avons reçu le courrier suivant relatif à votre attention et relatif à votre blog. Merci de nous tenir informé sous 24h de votre décision relative à ce courrier, faute de quoi votre blog pourrait être suspendu.

Courrier auquel je réponds à Oh58 : Je ne comprends pas la demande car les faits sont avérés. Hormis peut être la photo qui circule sur l’ensemble du net. En fait, je ne sais pas ce que je dois retirer ou si je dois comprendre que je suis l’objet d’une censure. Les informations ont été données y compris par Caroline Fourest dans son livre et d’autres sites sans avoir été démenties.
Veuillez me signalez si c’est l’article dans son ensemble. Bien entendu, je serai très étonné que vous cédiez à une forme de chantage et m’obligiez à censurer cet article sous peine de perdre mes droits sur mon blog du fait d’une campagne électorale. Je ne suis pas sur qu’ over-blog aurait à y gagner quelque chose. Dans l’attente de précisions. Merci

J’écris donc immédiatement un article prévenant d’une possible censure de la part d’Over-Blog dans les 24h. Cet article sera visible dès 9 heures du matin pour tous les abonnés. Quelque heures plus tard. C’est un tollé de la part des lecteurs qui trouvent cela véritablement choquant. Tous confirment que les faits sont dans la presse depuis longtemps, compatissent mais le plus souvent protestent et se demandent dans quel pays nous vivons si désormais la libre expression est muselée.

Bien entendu, j’attends qu’ Over-Blog m’assure que le blog ne sera pas censuré ? J’en profite pour retirer l’article incriminé et je le remplace par un panneau de censure et la lettre des avocats pour expliquer ce retrait. Lettre qui reprend les termes de l’article supprimé d’ailleurs (sourire).

N’ayant pas de nouvelles du service juridique d’ Over-Blog et voyant le temps passé, j’envoie un nouveau courriel à 10 h 03.

Monsieur Nicolas Poirier.

J’ai signalé à mes lecteurs votre menace de suspension. Il le fallait car vous promettez un avenir sombre à « Puteaux-Libre » et à la liberté d’expression. Je dois dire que de recevoir à 0 h 40 du matin cette menace est plutôt désagréable et discourtois. Je vais retirer l’article incriminé ce sera bien plus simple car de toutes les façons, cette information est désormais sur la toile et dans les caches si ce n’est dans les ordinateurs. Qu’importe l’article par lui-même Monsieur Nicolas Poirier. Je voulais vous dire que vous aviez l’occasion de faire connaître, même à titre personnel, qu’ Over-Blog était une plateforme véritablement indépendante des pressions politiques. Vous aviez la possibilité de répondre à cet avocat que l’article 19 de la déclaration des droits de l’homme permet à tout individu d’avoir sa liberté d’expression. Vous pouviez le faire monsieur, mais vous avez préféré vous retourner vers le petit, le sans-grade, la mouche que vous menacez d’écraser avec un marteau pilon. Si je souhaite garder ce blog vous ne me laissez pas le choix de retirer cet article mais désormais, je sais qu’ Over-blog que je croyais véritablement libre, ne l’est pas au fond. J’en suis profondément déçu car j’ai tout fait pour que ce partenariat soit profitable. A tout hasard, je vous fais part de l’article 19 que vous avez sans doute oublié. Mais il est vrai qu’il est tôt le matin.

Déclaration universelle des droits de l’homme :Article 19

Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit.

A 11h20 toujours pas de réponse sur le devenir du blog « Puteaux-Libre ». Sera-t-il effacé de la blogosphère d’un simple clic par la volonté d’un intervenant juridique et sur l’exigence des avocats de Jean Louis et Martine Aubry-Brochen ?

A 17h16, enfin une réponse de Nicolas Poirier Juridique d’Over-Blog.

Ne m’accusez pas de ce que je n’ai pas fait : je vous ai laissé le choix, vous pouviez laisser cet article si vous le souhaitiez, c’est vous et vous seul qui avez décidé de le supprimer pour éviter un procès, et c’est à vous de répondre à cet avocat tous les articles de loi du monde que vous souhaitez si vous vous voulez prendre le risque d’un procès.
Défendre la liberté d’expression, c’est déjà défendre la sienne, ce que vous n’avez pas daigné faire, donc.
S’agissant de l’article 19, ce n’est pas auprès de moi qu’il faut l’invoquer, mais auprès de l’avocat qui vous a transmis ce courrier : je constate que vous n’avez pas eu la volonté de le faire.
 Nicolas Poirier d’ Over-Blog

Je suis stupéfait, le juridique retourne la problématique et fait de moi le coupable, le fauteur de trouble. Il se paye le luxe de me faire la morale si de me donner une leçon de courage et de volonté. Ce n’est pas lui mais moi qui suis en tort, c’est moi qui suis indigne de la liberté d’expression puisque je n’aurai pas daigné la défendre en laissant l’article incriminé et serait donc, du fait de l’avoir modifié, quelque peu lâche devant l’adversité et sans volonté. Du grand art !

17h10 : Monsieur, Vous ne manquez pas d’air! Je vous rappelle que vous m’avez donné 24h avant de suspendre mon blog. Ce n’est pas l’avocat qui m’a écrit pour me menacer mais bien vous. De quel choix vous parlez lorsque vous et seulement vous, donnez 24h avant de suspendre la visibilité de « Puteaux-Libre »! Vous auriez pu tout à fait me signaler l’existence de la lettre et me demander la démarche que je voulais prendre. Étant l’auteur, c’est moi qui suis responsable de mes propos. A moins que vous, en tant qu’hébergeur, ayez une responsabilité commune ce dont je doute. Mais éclairez-moi.

J’ai déjà été contacté par des avocats sur d’autres sujets comme le halal mais jamais par un représentant juridique d’ Over-Blog. En fait, vous ne m’avez pas donné le choix et singulièrement lorsque vous écrivez à minuit quarante du matin. 

Il vous est facile de me dire que je n’ai pas la volonté (?) alors que vous alliez me supprimer la diffusion sur une simple lettre d’avocat qui vous menace vous et pas moi alors que n’êtes pas l’auteur des propos. Où est la vôtre de volonté de défendre votre image de plateforme indépendante. Relisez-vous et comprenez ma démarche. Tous les faits qui ont été écrits sont diffusés dans la presse, dans des livres. Il n’y a que la photo dont j’ignorais qu’elle était un photomontage. Il n’y a pas eu diffamation ou alors il faudra attaquer l’ensemble de la presse y compris les radios et télévisions qui en ont largement débattu. J’ai retiré l’article en signalant  que c’était sous la pression de Jean Louis et Martine Aubry-Brochen. Et comme je suis un homme droit, vous pouvez parfaitement me communiquer un droit de réponse qui expliquerait votre démarche que j’éditerai! Vous avez ma parole d’homme. La liberté c’est la responsabilité. Je suis responsable et j’assume y compris devant des tribunaux s’il le faut mais devant la menace d’une fermeture dans les 24 heures que vous vouliez que je fasse? Bien à vous.

Ce à quoi il me répondit à 19h15

Bonjour Monsieur,
en tant que responsable juridique d’ Over blog, j’ai été une vingtaine de fois au Tribunal en 3 ans parce que notre société était assignée pour avoir refusé de suspendre un blog comme on nous le demandait.
Dans mon courrier, je ne menaçais nullement de suspendre votre blog, je vous informais que sans réponse de votre part sous 24h à ce courrier, je pourrais le faire. 

Je peux vous assurer que dès lors qu’un blogueur prend ses responsabilités, ce que je vous demandais de faire, jamais nous n’intervenons sur le contenu du blog, et au contraire, nous prenons le risque d’être assigné, ce que peu de plateformes peuvent se targuer de faire. Sachez que pour chaque assignation que nous recevons, nous prenons le risque d’être condamnés à payer plusieurs dizaines de milliers d’euros de dommages et intérêts : c’est la raison pour laquelle avant de prendre ce type de risque, je m’assure auprès du blogueur, comme je l’ai fait pour vous, que ce dernier est sérieux et assume ses contenus. Nicolas – Over blog

Pour conclure cette chronique voici mon dernier courriel.

Alors il semble que je ne vous ai pas compris car pour moi, rédigé de cette manière, à minuit quarante, c’était une menace venant de votre part.  J’eusse préférer une prise de contact plus courtoise sachez-le. Mais je vous remercie de m’avoir répondu et  balayé les inquiétudes. Bonne journée.

Balayer les inquiétudes ai-je écrit ! Pour autant, je ne suis toujours pas assuré par écrit, ce soir à 19h16 que demain le blog « Puteaux-libre » sera encore dans la blogosphère ou si la lettre des avocats de Martine Aubry-Brochen et de son mari Jean Louis Brochen aura remplie son office des basses œuvres par… Over-Blog interposé.

Gérard Brazon

Source: http://puteaux-libre.over-blog.com/

12/07/2011

Les islamistes infiltrent les syndicats « cosaques »…

« Cosaque », dans le langage syndicaliste, veut dire « de Gauche », d’extrême Gauche »,  d’Ultra Gauche », communiste, etc… « On emploie le terme « tout rouge », aussi. Enfin, vous m’avez compris.

Ci-dessous un billet de Gérard Brazon qui projette le film de l’invasion islamiste chez les « travailleurs » syndiqués. Pourvu qu’ils ne se laissent pas faire…

FDF

.

Nouvelle victoire des islamistes au sein des syndicats dits « des travailleurs« . Il est bien connu que ces syndicats ne représentent plus qu’eux mêmes et que leurs facultés de nuisance sont inversement proportionnelles au nombre d’adhérents. Ceci pouvant expliquer cela.  Il faut bien justifier les subventions régionales, départementales, municipales, les dons et les appels à la grève même si celles-ci sont coûteuses pour l’adhérent en premier lieu, mais surtout pour la Nation France.

Nous venons vous informer de la décision de la CGT Air France (AF) d’introduire dans les restaurants d’entreprise d’Orly et de Roissy, la viande halal ; les militants de ce syndicat ayant, lors du CE du 24 juin, informé les personnels que la restauration serait 100% Halal au terminal 2F et que le terminal 2E serait réservé aux autres… Après le scandaleux calendrier 2011, diffusé par FO au sein de l’usine Peugeot Citroën de Poissy, reprenant l’horaire des prières musulmanes de Paris, c’est au tour de la CGT de vouloir forcer les portes de notre laïcité en introduisant des pratiques communautaristes, totalement contraires aux principes édictés par notre précieuse loi de 1905, nous informe un délégué de la CFDTappartenant dans le même temps à Résistance Républicaine.

Alors donc, quand le nombre d’adhérents musulmans est majoritaire dans certaines entreprises ou lieux de travail, la CGT fait du commercial. Elle brade ses statuts laïques pour faire plaisir aux intégristes.

En ce faisant, elle rompt le contrat d’origine, le pacte qui lie tous les syndicats avec son origine première. La défense des travailleursdes salariés, des assujettis du travail ou comme le disait la CGT autrefois, les damnés de la terre vis à vis de l’infâme patronat, du profiteur ou du moins de l’employeur comme on dit aujourd’hui.

La CGT s’islamise comme Force Ouvrière qui, en son temps, avait édité un calendrier double : Français et musulman avec les dates et les heures des prières.

Désormais, les intégristes ont quasiment fait main basse sur les appareils syndicaux dans beaucoup de secteurs industriels. Ce n’est pas d’hier bien sûr. Je me souviens d’avoir alerté, du temps où j’étais permanent syndical, le syndicat UNSA de l’entrisme des intégristes dans les Brigades de contrôle de mon entreprise. Des collègues horrifiés me disaient que ceux-ci se passaient des vidéos sur les décapitations, se moquaient des chrétiens minoritaires et de la vierge Marie en particulier. Mon alerte fut jugée raciste et islamophobe par mes collègues syndicaux des Autonomes. Cela remonte à six ou sept ans. Tous ces acteurs étaient des jeunes entrant dans l’entreprise, ils ont dû faire leur chemin depuis soit, dans l’encadrement soit, dans les organisations syndicales.

Aujourd’hui c’est la direction du Comité d’Entreprise d’Air France. Ce n’est pas l’entreprise Air France bien sûr. Les Comités d’Entreprises sont des personnes morales et libres. Pour autant, c’est Air France qui pâtit de cette image négative envoyé en pleine face des non musulmans travaillant dans cette entreprise ou non. Un message clair. « Touche pas aux délégués CGT musulmans. Ce n’est pas halal« .

Honte à vous dirigeants de la CGT. Je n’avais pas beaucoup de sympathie pour vous autrefois, du fait de votre affiliation à la barbarie communiste. Il semble donc, qu’après quelques errements en terrain libre, vous ayez retrouvé une autre doctrine barbare. Cela vous manquait-il donc à ce point ?

Faudra-t-il imaginer plus tard, dans les séances de travail au Comité d’Entreprise d’Air France, de faire des pauses pour les prières. Des pauses entre deux séances de négociations salariales, des pauses religieuses avant la signature d’un protocole.

Je connais des syndicalistes CGT qui ne doivent pas être à l’aise dans leurs chaussures babouches aujourd’hui. Et comme je les comprends. Ils peuvent toutefois démissionner. Comme un acte de résistance. Le rouge de l’étendard de la CGT va pas tarder à passer au vert! La couleur de l’islam.

Les partis politiques

Mais au delà des syndicats qui se réclament tous de la gauche, comme si celle-ci avait le monopole de la défense des salariés, alors que de nombreux cadres dirigeants, cadres supérieurs, dirigeants de PME-PMI se réclament ou se disent de gauche, sans que la droite s’en offusque de ce qui pourrait être jugé par elle pour le moins étonnant: un patron de gauche, impossible! Que nenni ! En France rien n’est impossible, on a bien connu le premier Président Socialiste, qui fut un collaborateur et décoré en tant que tel, de la francisque par Philippe Pétain sans que la gauche d’aujourd’hui ne s’en émeuve plus que ça d’ailleurs.

Au delà de ce syndicalisme dévoyé disais-je, il y a aussi et très clairement, de l’entrisme islamique dans tous les partis politiques. Il n’ y a pas que les trotskistes qui savent se couler dans le moule comme l’ont  fait des Lionel Jospin, Julien Dray ou Cambadelis et bien d’autres au parti socialiste. A l’UMP également, parmi les militants, nous trouvons ce genre de personnages affables, ouverts, et tellement « tolérants ». Ils font assaut d’amabilités envers le Maire, le Député, caressent le dos de l’édile du coin, du père et du fils mais sans toucher le chien (impur). Ils encouragent la convivialité, invitent aux fêtes religieuses chaque année. J’ai été témoin de ces assauts à l’UMP, auprès d’édiles de ma ville et du département. De ces demandes répétées au nom de la « bonne entente » et du « vivre ensemble« . Nous avons pu voir comment Monsieur Jean Sarkozy, tout jeune conseiller départementaux en 2009, recevait cet islam bon enfant en apparence. Allant jusqu’aux confidences en soulignant que lui-même, avait  observé le jeûne par solidarité avec ses amis musulmans (1). Inconscience de la jeunesse?

Car là est bien le drame, ces femmes et ces hommes politiques ne réalisent pas que les demandes tournent toujours autour du religieux, des « accommodements raisonnables », des mosquées à construire, des associations culturelles islamiques à subventionner, des familles musulmanes à loger, à recevoir, à nourrir dans les cantines scolaires suivant les exigences religieuses, etc. Toutes ces demandes sont faites au nom du vivre ensemble, au nom de l’intégration pour les uns, mais surtout en réalité au nom de la charia pour les autres. La différence notable est  que les musulmans ne le disent pas clairement. Ils sont musulmans-maghrébins avant même d’être français. Mais cette ouverture qui leur est faite par l’intermédiaire du « vivre ensemble » voulue par les politiques de droite comme de gauche a, comme résultante, un entrisme de l’islamisme le plus intransigeant.

Nous ne comptons plus les villes où cet entrisme est manifeste. A commencer par celles qui construisent des Mosquée cathédrales sans que les édiles responsables de ces villes n’aient compris qu’ils construisent en fait, des centres administratifs. Des doublons d’administrations municipales françaises.

Désormais, l’islam est reçu dans les Mairies, dans les Conseils départementaux et régionaux. Le pouvoir national cède du terrain peu à peu, à commencer par la dérogation concernant le meurtre rituel des animaux dans les abattoirs qui se généralise maintenant. De même, vis des vis des services publics, qui s’islamisent également. Les hôpitaux, les cantines scolaires, l’éducation nationale qui cherchent des accommodements au nom d’une laïcité dévoyée par tous nos dirigeants politiques de droite comme de gauche.

Oui les islamistes sont partout. Dans les syndicats, les partis politiques également. Comment oublier les déclarations d’un Abderahmane Dahmane, qui a appelé les musulmans à porter une « étoile verte» pour demander l’annulation du débat sur l’islam et la fin de l’islamophobie? Au mépris du symbole d’une autre étoile, « l’étoile jaune » des juifs déportéeCet homme a été le conseiller de Nicolas Sarkozy. Comment et pourquoi ?

Comment oublier les propos d’Azouz Begag: «Dans 10 ans, on sera entouré de Chinois, alors il faudra que l’on se serre les coudes, les Français, les Arabes et les Africains, afin de protéger notre identité.» De quelle identité parle-t-il ? Il n’ y a qu’une seule identité: la Française! Voilà donc un homme politique, né en France, neuf ans après que sa famille s’y soit installée. Un homme politique poussé par un UMP, Dominique de Villepin, qui parle de l’identité arabe. Mais qu’est-ce donc que l’identité arabe si ce n’est l’identité arabo-musulmane?

Que penser de ces réunions, dans la ville du Bourget, devenue « terre d’islam », de l’UOIF qui chaque année reçoit des responsables politiques et médiatiques?

Que dire de ces mêmes réunions à Lille, sous le patronage de Martine Aubry-Brochen parlant de sa fierté de recevoir des  femmes française quasiment toutes voilées. (Vidéo sur mon blog)?

Ces exemples doivent nous alerter. L’islam n’entre pas dans les partis politiques et les syndicats nationaux. Il y est depuis longtemps et mène un travail de sape de nos institutions, de l’intérieur, armé d’une arme redoutable: la taqya!

Il a investi les différentes directions fédérales des syndicats et les Comités d’Entreprises des très grandes, aux grandes et petites entreprises. Il a investi les partis politiques, de gauche comme de droite y compris sans doute le Front National, car ce ne sont pas les idées qui comptent, mais l’information et l’influence en interne. Il n’y a pour le moment que les extrémistes de gauche qui ont clairement viré à l’islam: Voir le NPA de Besancenot, sa candidate voilée, son engagement auprès du hamas palestinien.

Nous devons avoir les yeux ouverts, ne pas nous maginer que l’intrusion commence. Ils sont présents partout avec comme seul but: prendre le pouvoir dans le maximum d’assemblées en 2012 et 2014.

Gérard Brazon

Source: http://puteaux-libre.over-blog.com/

23/03/2011

Hani Ramadan; le vrai barbare…

Il faut dire qu’il a de qui tenir…

FDF

 

.

Un autre malaise qui est de recevoir des gens qui parle de lapidation comme moyen dissuasif…

.

Une des raisons d’un malaise grandissant en France. Comment peut-on donner la parole et recevoir des hommes qui trouvent que la lapidation « est une mesure disuasive« .


.

Si vous voulez écouter un connard, à votre aise :
http://puteaux-libre.over-blog.com/article-d-69880594.html
Pillé à Gérard Brazon.

17/12/2010

Nos dirigeants installent à nos frais, dans nos villes, une administration bis musulmane…

Tiens; Gérard Brazon est de retour. Et il ne perd pas de temps…

FDF

.

Islam: la France est-elle occupée. C’est aussi mon avis!

De retour en France, je m’aperçois que ce n’est décidément plus possible de s’absenter de mon pays. Ils n’en loupent pas une ces bien pensants de gauche ou de droite.

Marine le Pen fait un commentaire qui vaut ce qu’il vaut et tout le monde lui tombent dessus lui faisant, de ce fait une belle publicité. Qu’a-t-elle dit ? « Les prières de rues s’apparentent à l’occupation allemande » ! La belle affaire se disent nos bien-pensants, nos lessiveuses de cerveaux, nos arracheurs de racines, nos découpeurs de cheveux en quatre.

Pour ma part, même si j’ai pensé que c’était plutôt incongru de comparer l’expression d’une religion pratiquée par des provocateurs et des adeptes du nazislamisme dans les rues de France et de Navarre à des soldats allemands pendant l’occupation,  je n’ai fait que trouver cela curieux, un peu gonflé mais vraiment pas de quoi fouetter un chat.

Elle a confirmé n’avoir fait que décrire une réalité. « Mes propos ne constituent en aucune manière un dérapage, mais bien une analyse tout à fait réfléchie, d’autant plus assumée qu’elle ne procède que d’une banale constatation d’une réalité physique et juridique« , a expliqué Marine Le Pen. Et la dirigeante du FN de donner une liste de rues de Paris et d’autres villes victimes selon elle d’un « phénomène d’occupation de rues loin d’être marginal ». « Ces occupations physiques du domaine public, qui interdisent les rues toutes les semaines, sont souvent accompagnées de haut-parleurs qui diffusent le prêche en arabe à de très forts volumes dans toute la rue, audibles sur plusieurs pâtés de maisons« .

L’occupation des rues est bien réelle et sur ce blog cela fait des mois que j’en parle et parfois sous les quolibets et les sarcasmes de certains lecteurs de gauche qui ne voient en moi qu’un suppôt du FN au minimum, un fasciste voire un nazi pour d’autres.

Il y a aussi, mais de moins en moins désormais, des « amis politiques » qui m’encourageaient à écrire de la poésie plutôt que de continuer à m’exprimer sur le blog de Puteaux-Libre.

Aujourd’hui, tout bascule semble-t-il ! Tout craque et tout lasse dans cette population de France. Le bon sens populaire que beaucoup s’acharnent à qualifier de populiste revient en force.

Le peuple, dans son expression, réalise peu à peu, dans les rues, dans les médias, aux informations, les actualités que ce que nous disons à Résistance Républicaine depuis des mois, a du sens. Que ce ne sont pas des affabulations pour attardés mentaux face à l’intelligente raison politique que veullent incarner les politiques. Ceux là même qui ne font que lâcher du lest en permanence à l’ogre des libertés qu’est Bruxelles (organisme non élu) et à sa politique immigrationiste à outrance et d’acculturation des nations européenne. Une immigration essentiellement d’origine musulmane.

L’occupation des rues est bien réelle disais-je ! Cette occupation est  voulue, acceptée par les autorité de l’état sous la protection des forces de l’ordre. Elle a sa milice à travers des agents de sécurité portant un brassard ou est inscrit non pas Police mais Mosquée dessus. C’est tout dire.

Il n’échappera à personne que la rue est publique. La liberté publique est manifestement perturbée par  des hommes portant des brassards qui interdisent l’accès à certaines de nos rues de France. De quel droit ? De celui qu’ils ont obtenu des autorités publiques comme d’autres avant eux avaient obtenu de la part des occupants allemands d’autrefois.

Car il faut bien remonter à cette période sombre de notre histoire pour voir une milice interdire le libre accès à un espace publique !

Alors quoi ? Est-ce une occupation ou non ? C’est une évidence que c’est une occupation affirmée et voulue par des islamistes qui cherchent à imposer leur système politico-religieux aux autorités naïves (parce que je suis gentil) qui nous gouvernent dans nos villes et nos régions de France. Ces même autorités sont incapables d’assumer la responsabilité de nos lois hormis celle sur la route. A commencer par celle de 1905 affirmant la laïcité de notre république.

Il est douloureux d’entendre ceux qui nous gouvernent dirent qu’ils n’ y peuvent rien ! Que l’islamisation est inévitable, que la France devra s’adapter comme elle l’a toujours fait. Oubliant les pauvres fous, la grandeur de la France, son rôle d’éclaireuse des Libertés, son apport des droits de l’homme, son humanisme, bref ses lumières. Des lumières qui pour eux ne sont plus que des bougies ou le Président du CFCM (en attente de sa naturalisation) n’aura plus qu’à souffler dessus pour éteindre  l’ultime flamme avant l’imposition de l’obscurantisme islamique. Ce fameux islam d’amour et de paix (sic) qui pend, lapide, assassine par ailleurs comme d’autres, par obscurantisme politique, déportaient des juifs, des homosexuels, des mal-pensants et des résistants il y a 65 ans.

Alors Madame le Pen n’aurait pas dû par parler de l’occupation allemande ? C’est bien de la dernière occupation qu’il s’agit. Sans doute aurait-elle dû parler de l’occupation anglaise avant la guerre de cent ans ?  Nos politiques se battent avec des mots qui dans leur bouche ont perdu leur sens premier.

–          Ils parlent de liberté alors qu’elle est agressée tous les jours dans la rue sans qu’ils ne fassent rien d’efficace pour la protéger.

–          Ils parlent de l’autorité de l’état alors que la police est sans cesse désavouée et remise en cause par une certaine justice et ses associations supplétives prêtent à mordre aux moindres faux pas du franchouillard lambda .

–          Ils parlent d’égalité alors que manifestement d’autres sont bien plus libre d’occuper une rue, des quartiers. Alors que vous n’avez plus le droit de circuler librement sans faire attention à obéir aux religieux et aux normes vestimentaires et autres diktats religieux alimentaires (On fouille vos poubelles pour savoir si vous êtes un bon musulman). Les infidèles, ce sera pour plus tard selon le Coran j’imagine.

–          Ils parlent de justice alors que l’on voit des voyous être présentés 50 ou 100 fois devant la justice pour un simple rappel à l’ordre. Elle en libère d’autres avant même que les rapports de police aient eu le temps de sécher.

–          Ils parlent de cette justice qui emprisonne un homme en légitime défense chez lui pour ne pas troubler l’ordre public d’une minorité communautaire agissante qui leur fait peur.

–          Ils renvoient au nom de l’autorité et de la justice, des clandestins par avions avec 300 € et qui reviennent deux mois plus tard envahir les trains, les métros, les RER et les places publiques avec des bébés en plein hiver !

–          Ils parlent de liberté alors qu’ils se censurent par le système du politiquement correct et censurent tout ce qui n’est pas dans la norme.

–          La liste est trop longue de ces abandons de pouvoirs et de souveraineté.

Alors la France a la gueule de bois. La France se sent mal à l’aise. La France se pose des questions. Ce n’est pas bon que la France se pose des questions sur sa liberté. Nous connaissons son histoire à cette France. Elle a le réveil brutal.

Nos gouvernements successifs de droite comme de gauche, la pointe de l’épée européenne dans les reins  n’a pas encore terminé son brassage de population, son repeuplement de masse, son mixage de cette France millénaire. Pourtant, ils devraient savoir que l’on ne mélange pas l’huile au vinaigre.

Nos immigrants d’aujourd’hui n’en n’ont d’ailleurs pas l’envie de se mélanger. Pourquoi faire puisqu’ils sont assurés qu’ils auront ce qu’ils veulent  par les maternités et le droit au regroupement familiale.

Déjà, dans le département de la Seine saint Denis, ce n’est plus la France de nos parents. La Basilique n’est plus qu’une mosquée en devenir. Les allah ou akbar retentiront dans cette Basiliques ou dorment nos rois de France. La république s’en fout bien puisque cette Basilique tombent presque en ruine. Mais c’est notre Histoire ! Nos racines !  Moi, je ne m’en moque pas même si je peux sembler pour certains dépassé, suranné bref, vieux con.

Alors oui, aujourd’hui je me sens occupé. Mon pays vit sous l’occupation des autorités européennes. Je me sens occupé par des acteurs religieux qui veulent m’imposer leur choix religieux à mes frais. Je me sens occupé dans la rue, dans le métro, dans le RER, dans des quartiers ou la présence de l’islam se fait de plus en plus oppressante à travers les choix vestimentaires.

Je me sens occupé par la présence permanente sur les antennes de radios, de télévisions de cette communauté politique et juridique surtout qui se veut religieuse et qui ne cesse pas de pleurer sur son sort pour mieux nous enfumer.

Je me sens occupé lorsque je vois les programmes scolaires être aménagés pour cette communauté, que des professeurs enseignent la charia dans des écoles publiques et prétendument laïques de fait.

Je me sens occupé quand j’entends des islamistes affirmer qu’ils leur faut encore plus de mosquées. Comme la géante de Poitiers avec minarets (hasard ?. Ce n’est pas qu’une simple salle de prière une mosquée, une sorte d’église ou de temple mais bien des centres culturels et cultuels  avant tout. Des centres ou est enseigné non seulement le Coran mais aussi son corollaire obligé qu’est la Charia si désastreuse pour les droits des femmes et si contraire à nos droits républicains. C’est aussi un lieu administratif et juridique ou peuvent et se décident déjà la vie des croyants musulmans. En fait, nos dirigeants installent à nos frais, dans nos villes une administration bis musulmane.

A quand le dernier acte de l’occupation effective. Marine le Pen a parlé de l’occupation allemande ? Même si ce n’est pas les allemands qui nous occupent aujourd’hui,  c’est tout de même bien d’une occupation que l’on parle.

Gérard Brazon

08/10/2010

Charia: les Etats Unis prennent conscience de son incompatibilité…

Les Etats Unis inquiet des progrés de la charia.

L’Amérique est en émoi! Les américains se posent eux aussi des questions sur l’offensive de l’islam dans leurs villes et la volonté d’imposer la charia cette loi islamique! Tout comme en France, ils ont leurs bobos béat et idiots utiles mais je vous laisse lire un extrait d’un article de  Frank J. Gaffney Jr . Un article venant de Point Bascule traduit en Français!

(…) Le travail de sensibilisation de l’opinion publique sur la menace de la charia ne serait pas si ardu si les journalistes et politiciens mal informés étaient le seul obstacle à surmonter. Le travail est compliqué à cause de l’habileté des apôtres de la charia à semer la confusion dans les esprits quand ils ne mentent pas tout simplement.

Par exemple, le New York Time cite Camie Ayash, une porte-parole du Centre islamique de Murfreesboro, Tennessee – qui propose la construction d’une mosquée de 52 mille pieds carrés ce qui a provoqué une intense réaction locale. Madame Ayash se plaint que les gens soient sensibles à «une totale désinformation sur l’islam.». Elle-même donne ensuite un parfait exemple de désinformation musulmane – ce que la charia appelle la taqqiya – en prétendant: «Qu’il n’y a pas de conflit entre la charia et la Constitution des Etats-Unis».

La connaissance la plus superficielle de la charia suffit à montrer toute l’absurdité d’une telle déclaration. En fait, la loi musulmane interdit la manière démocratique d’adopter des lois. Elle exige de remplacer les Constitutions et les gouvernements comme les nôtres par une théocratie globale appuyée sur le droit musulman: ce droit infériorise les femmes et les traite comme des citoyens de seconde zone. Un droit qui autorise le meurtre des homosexuels et ceux qui quittent l’islam (les apostats).

En bref, la charia est totalement incompatible avec notre système juridique, nos libertés et notre mode de vie.

Ajoutons à cela cette perle de Ihsan Bagby, un professeur associé à la faculté d’Études islamiques de l’Université du Kentucky. Selon le New York Times. il a déclaréque : « même si la radicalisation des jeunes musulmans qui ont des difficultés d’intégration est une menace réelle, les jeunes qui nous préoccupent ne fréquentent pas les mosquées.»

Consulter simplement le rapport de la police de New York. Vous y lirez ceci: «Cette idéologie de la charia prolifère dans les démocraties occidentales à un rythme exponentiel. L’Internet, certaines organisations salafistes, les groupes où l’on prêche des sermons incendiaires, la littérature salafiste, les vidéos exaltant le djihad, les voyages financés par des extrémistes vers les madrasas (écoles coraniques), les camps d’entrainement militaire à l’étranger ont servi «d’incubateurs d’extrémisme» pour les jeunes, musulmans chatouilleux – particulièrement ceux qui vivent dans les communautés de la diaspora en Occident.» (C’est nous qui soulignons).

Un peu partout des Américains lisent sur l’islam pour tenter de comprendre la vraie nature de la menace que représente l’implantation dissumulée de la charia. Ils ont le droit d’être informés franchement et honnêtement des progrès de cette implantation, des efforts pour la promouvoir et la légitimer non seulement dans les mosquées, mais aussi dans les institutions financières, les banques, les universités et les agences gouvernementales. Ceux qui omettent de fournir ces informations font partie du problème et devraient être traités en conséquence.

* Frank J. Gaffney Jr. est président du Center for Security Policy, un chroniqueur pour le Washington Times et animateur de l’émission syndiquée « Secure Freedom Radio »

Par Gérard Brazon

Source: http://tinyurl.com/3yhul8y