Francaisdefrance's Blog

10/09/2011

Provocation: traditionnel tiercé des petits cochons à Peyrilles !!!

Vite! Alertons la Halde, Sos Racisme, la LICRA. A Peyrille, on fait exprès de faire des courses de cochons pour indisposer nos amis musulmans. C’est inadmissible! Les auteurs seront sévèrement châtiés selon la charia, jetés dans les flammes de l’enfer, torturés, violentés, pendus par les pouces, égorgés si besoin, etc…

(Pardon aux organisateurs pour cette intervention humoristique. Je n’ai pas pu m’empêcher. Je souhaite que votre fête soit une réussite. De plus, je vous fais de la pub: ce blog est lu environ 3 000 fois par jour…)

Photo d’illustration

.

FDF

.

Les petits cochons sont prêts pour les tiercés

Laurie et Éric Bessières pouponnent leur champion sous les yeux du président du comité des fêtes, David Delpech.
Laurie et Éric Bessières (des « infidèles) pouponnent leur champion sous les yeux du président (« infidèle » aussi) du comité des fêtes, David Delpech.

.

Chaque année, la grande foire aux ânes et aux melons draine plusieurs milliers de personnes sur le site du Dégagnazès, à Peyrilles. Situé entre Cahors et Gourdon, le Dégagnazès profite des hameaux éparpillés où jeunes et moins jeunes, exploitants agricoles ou autres, forment un comité des fêtes très dynamique. Les visiteurs continuent à fréquenter au moins une fois par an ce « désert de verdure », autrefois occupé par des curés ermites.

Ce dimanche 11 septembre, après la messe de 11 heures et le dépôt de gerbe au monument aux Morts, le comité des fêtes vous offrira à 12 heures l’apéritif. À 14 h 30 le concours de pétanque en doublettes (avec des cochonnets pour provoquer les muzz) précédera le grand spectacle de danses et musiques Irlandaises de 15 h 30, présenté par la troupe « Celtic Living Spirit » (entrée 2 €).

À 18 heures, ne manquez pas le traditionnel tiercé des petits cochons, avec le grand prix du clos Camp d’Auriol. Ce sont six « pur porc » que vous verrez concourir et sur lesquels vous pourrez parier. Nous avons interrogé Éric et Laurie Bessières, leurs entraîneurs, qui restent très confiants sur leurs champions. « Depuis un mois, nos sportifs sont passés à la vitesse supérieure au niveau des entraînements. Ils se nourrissent en grande partie d’oseille, et nous espérons qu’ils en rapporteront aux parieurs », déclarait Laurie. « Cochons qui s’en dédisent » précisait Éric.

N’oubliez pas vos couverts pour le repas canard à 20 heures (réservation au 05 65 31 01 80). La soirée se poursuivra par un grand bal gratuit avec l’orchestre de Philippe Vincent. Alors, dimanche, tous au Dégagnazès.

Source: http://www.ladepeche.fr/