Francaisdefrance's Blog

20/11/2011

La meilleure. Affaire Zahia : non-lieu requis pour Benzema et Ribéry !

Mineure ? Ah bon? Le « beau gosse » l’ignorait…

.

Ca aurait pu être également un vice de procédure… Ca a terni l’image des « Bleus ». Alors, forcément… Vous n’en n’avez pas marre, vous, qu’on nous prenne pour des demeurés?

Allez, « Bilal », tu es sauvé (pour l’instant). Continue tes prières à la gloire d’Allah, sur les stades. Tu iras certainement au paradis du dernier nommé; et tu auras droit aux 72 putes, en toute impunité, cette fois.

Vive le sport !

.

Vivement 2012.

Pauvre justice française. Et pauvre de nous. Je vous laisse un moment, j’ai des nausées…

FDF

.

Le parquet estime que les deux footballeurs internationaux ignoraient que la prostituée était mineure.

Le parquet de Paris a décidé de requérir un non-lieu à l’encontre de Franck Ribéry et Karim Benzema dans l’affaire de proxénétisme qui secoue l’équipe de France de football depuis l’année dernière. Poursuivis pour «sollicitation d’une prostituée mineure» en 2009, les joueurs ont apparemment réussi à démontrer qu’ils ignoraient l’âge réel de Zahia. Cette dernière avait d’ailleurs affirmé dans la presse avoir menti aux joueurs à ce propos.

Si Franck Ribéry a reconnu avoir eu des « relations tarifées avec la jeune escort-girl », Karim Benzema a, quant à lui, toujours nié. Même si le parquet considère la version du joueur du Real Madrid «peu probable», il ne doute pas qu’il ait été, à l’instar de Ribéry, incapable de connaître l’âge de Zahia. Le parquet a également requis le non-lieu pour le beau-frère de Franck Ribéry, lui aussi impliqué dans l’affaire.

Une information judiciaire débutée en septembre 2009

Le parquet a toutefois requis le renvoi devant le tribunal correctionnel pour «proxénétisme aggravé» de six prévenus, dont les gérants du Zaman Café, un bar parisien du VIIIème arrondissement. C’est dans cet établissement que, selon les aveux de son gérant, s’organisait le réseau de prostitution. Le juge d’instruction, André Dando, n’est, en revanche, pas tenu de suivre ces réquisitions.

L’affaire de proxénétisme qui a largement contribué au ternissement de l’image des Bleus dans l’opinion publique a démarré, lors de l’ouverture d’une information judiciaire par le parquet de Paris en septembre 2009. Elle est devenue publique en 2010 à quelques mois de la Coupe du monde. Le 12 avril dernier, dix personnes soupçonnées d’avoir une responsabilité à un degré divers dans ce réseau d’escort-girls ont été interpellées et placées en garde à vue. L’avocat du gérant du Zaman Café, Me Sébastien Bono, a déclaré qu’il se réservait la possibilité de faire citer comme témoin Franck Ribéry et Karim Benzema si ceux-ci n’étaient pas renvoyés devant le juge.

Source: http://www.lefigaro.fr/

16/09/2010

La facilité d’adaptation des Roms…

Et que l’on n’aille pas encore hurler à la discrimination!

FDF

.

Grenoble: cinq hommes interpellés pour proxénétisme.

Les gendarmes de la section de recherches de Grenoble sont intervenus hier matin au 38, rue Pascal, dans un immeuble squatté par plusieurs familles Roms.


Les enquêteurs ont interpellé cinq hommes qu’ils recherchaient depuis plusieurs semaines dans le cadre d’une commission rogatoire d’un juge d’instruction grenoblois sur une affaire de proxénétisme. Les gendarmes de la brigade de recherches de Meylan et leurs collègues de la section de recherches enquêtent depuis plusieurs mois sur l’existence d’un réseau de prostitution exploitant des jeunes femmes au Bois français à Domène. Plusieurs prostituées ont été entendues dans le cadre de cette affaire, et un premier coup de filet avait eu lieu le 19 août dernier lors de l’évacuation du camp rom de Saint-Martin-d’Hères. Les cinq hommes ont été placés en garde à vue dans les locaux de la gendarmerie à Grenoble.


Source: http://tinyurl.com/2cv8o2f

23/08/2010

A Rumilly, si tu « fumes » pas, tu meurs…



Que peux t’on faire devant une telle situation malheureusement fréquente? La racaille continue de faire sa loi. Et pourtant, vu la stigmatisation orientée, focalisée et orchestrée contre les Roms (et autres) ces temps-ci, on aurait fini par croire que les « hautes instances » avaient réglé le problème… Ben non. En voici encore une triste preuve.

FDF


A Rumilly (Haute-Savoie), la drogue devient obligatoire !

22 août 2010 | Imprimer cet article


Vendredi en fin d’après-midi à Rumilly (Haute-Savoie), un jeune homme a été agressé en pleine rue. Abordé par une bande de voyous qui lui proposaient d’acheter du cannabis, il a eu la mauvaise idée de leur signifier son peu d’intérêt pour la fumette.

Énervés par la réponse les malfrats ont alors séquestrés le jeune homme, le conduisant dans un appartement où ils l’ont frappés plusieurs heures durant afin de lui extorquer des fonds. Ayant réussi à regagner la rue, la victime en sang s’est réfugiée dans un débit de tabac où elle a rapidement été prise en charge par les Sapeurs Pompiers. Grâce à son témoignage, la Gendarmerie a pu interpeller le soir même trois des agresseurs sur lesquels des stupéfiants et des armes blanches ont été saisis. Ces personnes ont été mises en garde à vue.

Désormais à Rumilly comme ailleurs en France, va-t-il falloir choisir entre la drogue et le tabassage ?


Il est temps qu’une autre forme de jeunesse reprenne en main ce coin de Savoie qui sut résister à des armées royales mais ploie aujourd’hui entre hyperconsommation niaiseuse et orientalisme soumis.

La ville ouvrière de Rumilly (13000 habitants) en Haute-Savoie est connue pour ses manufactures, tant fermées (les skis Salomon) qu’en activité (Téfal), pour son bourg historique, mais pas uniquement.
Depuis les années 1990, la cité entre Fier et Chéran traîne la sulfureuse réputation de plaque tournante du trafic de drogue, entre la France et ses voisins européens (Suisse, Italie…).
Ainsi les quartiers de non-droit se sont multipliés au cours des ans, avec leurs lots d’immigration, de trafics, de violences, de grosses voitures et de filles exploitées.

Source: Novopress.info, 2010