Francaisdefrance's Blog

30/06/2011

Toulouse: un récidiviste sexuel à nouveau devant les juges…

« J’avais bu », dit le monsieur. Ce n’est pas un bon musulman. En attendant, avec déjà 17 condamnations à son actif, il ne prendra que 4 mois, Nordine… Il se serait prénommé Gérard, c’était 4 ans.

Pas belle la justice?

FDF

.

Rue d’Artagnan, 21 h 45, fin mars 2011. Magalie, 20 ans, est chez elle avec des amies. Le temps d’une cigarette, les étudiantes sortent dans la cour de son appartement situé en rez-de-chaussée. Un individu rode. En rentrant, peu rassurée, Magalie décide de fermer sa fenêtre. L’homme est devant elle en train de se masturber. « Il m’a vu, puis il a ri ». Ce lundi, aux comparutions immédiates, Me Reynaud-Eymard représente la victime : « Ma cliente l’a vu errer près de chez elle pendant deux mois ». Le 20 mai, la jeune femme alerte la police. Le suspect est interpellé. Nordine, 40 ans, a casier judiciaire lourd : 17 condamnations, dont 6 ans d’emprisonnement pour viol. « Je ne suis pas fier de ce que j’ai fait. J’avais bu. C’était une énorme erreur », se justifie l’exhibitionniste. Quand le président lui demande ce qui aurait pu se passer, l’homme répond « je n’en sais rien ». Pour calmer ses pulsions, il avait recours aux prostituées. Ce jour-là, il n’avait pas d’argent. Le parquet réclame 8 mois ferme. Il est condamné à 4 mois ferme. Il devra également reverser 1 000 € de dommages et intérêts à sa victime. Magalie qui a entre-temps déménagé pour un appartement en hauteur.

Source: http://www.ladepeche.fr/

04/03/2011

Histoire « drôle » sur Ribéry…

Allez, Bilal, t’es plus à ça près…

FDF

29/12/2010

La face cachée de l’Arabie Saoudite: sexe, drogue et alcool…

Les momos de base se rebiffent. L’intégrisme et la charia, ils ne connaisssent que ça. Et pendant ce temps, dans les « hautes sphères » de l’islam. Faites comme je dis…

FDF

.

Jaillissant comme un geyser, la source Wikileaks, intarissable, a inondé le monde de sa transparence qui ne transige avec aucun secret, qu’il soit diplomatique ou d’alcôve, à l’image d’une note révélant la face cachée de l’Arabie Saoudite, ou quand, à la tombée de la nuit, sous le voile austère du conservatisme wahhabite, les interdits volent en éclats dans le huis-clos des riches demeures.

Derrière les luxueuses portes closes, la jeunesse dorée oublie les règles élémentaires de bienséance et s’abandonne à une vie nocturne palpitante et effrénée, où drogue, sexe et alcool font bon ménage, nombre de résidences étant équipées en sous-sol de bars, de discothèques, et autres centres de loisirs, quand certaines grandes fêtes vont jusqu’à s’offrir un extra : des prostituées

Au royaume du rigorisme, où seuls les nantis ont les moyens de se soustraire aux lois répressives en vigueur, pourtant intraitables avec la consommation de drogue et d’alcool, cette frénésie festive est un secret de polichinelle, les membres de la famille royale comptant parmi les initiés de marque de ces soirées à thème.

« Cette liberté n’est possible que parce que la police religieuse évite les fêtes qui se tiennent en présence ou sous le haut patronage des membres de la famille royale ou des cercles qui lui sont proches » stipule le mémo de Wikileaks, qui décrit avec force détails une fête costumée d’Halloween réunissant plus de 150 convives, âgés de 20 à 30 ans, dont des membres du personnel du consulat américain, avec « alcool à gogo, jeunes couples dansants, et un DJ ».

Les tabous n’existent que pour être transgressés, c’est bien connu, mais la désobéissance qui n’encourt aucun risque est un privilège réservé à une élite, en l’occurrence saoudienne qui, drapée dans sa respectabilité et calfeutrée dans des nids douillets, peut se payer le luxe de s’étourdir dans des fêtes très privées.

Source: Oumma.com

16/09/2010

La facilité d’adaptation des Roms…

Et que l’on n’aille pas encore hurler à la discrimination!

FDF

.

Grenoble: cinq hommes interpellés pour proxénétisme.

Les gendarmes de la section de recherches de Grenoble sont intervenus hier matin au 38, rue Pascal, dans un immeuble squatté par plusieurs familles Roms.


Les enquêteurs ont interpellé cinq hommes qu’ils recherchaient depuis plusieurs semaines dans le cadre d’une commission rogatoire d’un juge d’instruction grenoblois sur une affaire de proxénétisme. Les gendarmes de la brigade de recherches de Meylan et leurs collègues de la section de recherches enquêtent depuis plusieurs mois sur l’existence d’un réseau de prostitution exploitant des jeunes femmes au Bois français à Domène. Plusieurs prostituées ont été entendues dans le cadre de cette affaire, et un premier coup de filet avait eu lieu le 19 août dernier lors de l’évacuation du camp rom de Saint-Martin-d’Hères. Les cinq hommes ont été placés en garde à vue dans les locaux de la gendarmerie à Grenoble.


Source: http://tinyurl.com/2cv8o2f