Francaisdefrance's Blog

26/12/2011

Essonne: des « jeunes » étaient venus pour le buter !

Photo d’illustration

Mais qu’attend on pour bouter ces sous-merdes hors de France !!! Et on nous interdit de nous défendre? C’est puni par la loi?

Arrêtez de nous prendre pour des cons et pour du gibier afin de satisfaire les besoins barbares de ces chimpanzés !

La France gronde; les Français sortent les fusils des armoires et de dessous leur lit. Tout le monde raconte son ras le bol de ces actes de délinquance aggravée. C’est un signe. Un signe qui, si nos autorités bougent en actes et non en paroles, évitera bien des dommages collatéraux…

Car le moment est proche où les Français vont se foutrent complètement que la loi leur interdit de faire justice eux-même; et là…

Bon; tout le monde aura été prévenu…

FDF

.

LA TOTALE!    Les  « jeunes »  qui avouent etre venus pour    « le buter »   avec des battes de base ball   et des couteaux,   le pronostic vital de la victime est engagé
Ils ont avoué «qu’ils venaient (pour) le buter»

ils se présentent à l’hôpital   SOUS UNE FAUSSE IDENTITé
Les deux autres, âgés de 17 et 18 ans, connus des services de police, qui ont avoué «qu’ils venaient (pour) le buter», a déclaré une source policière.

Nous n’avons pas de noms  on peut supposer que ce sont des alsaciens ou auvergnats ou pyrénéens de souche

N.B. :   TOUS CES FAITS DIVERS  PLUS OU MOINS GRAVES  AVEC DES VIOLENCES INVRAISEMBLABLES,   REPRESENTENT DES COÛTS  IMPRESSIONNANTS POUR NOTRE SOCIETé   (HOPITAUX   JUSTICE   ETC ETC)

JC JC…

Un blessé grave dans un règlement de comptes dans l’Essonne !


Un homme de 37 ans était vendredi entre la vie et la mort, après avoir été roué de coups jeudi soir par une bande de jeunes dans la cité de Grand-Vaux à Savigny-sur-Orge (Essonne).

Les faits remontent à jeudi en fin de journée. Un père de famille et son beau-fils ont été pris à partie par un groupe de jeunes avec lesquels ils avaient eu un différend précédemment, a précisé cette source sans en préciser la nature.

Les « jeunes » se sont alors «acharnés sur les deux hommes, ça a dégénéré, les coups sont partis et pour se dégager le monsieur a donné un coup de couteau à un des jeunes agresseurs qu’il a blessé légèrement», a expliqué une source policière. Les agresseurs ont pris la fuite en courant.

Ils ont avoué «qu’ils venaient (pour) le buter» !

Un peu plus tard, l’homme a été rattrapé par un groupe de jeunes qui l’ont frappé «très violemment à coups de béquilles et de battes de base-ball», a indiqué la police. Après l’arrivée des secours, la victime a été transportée dans un état grave à l’hôpital Necker à Paris. «Le pronostic vital est engagé», a-t-on ajouté.

Quant à l’agresseur blessé, il s’est présenté peu après 22 heures à l’hôpital de Juvisy-sur-Orge sous une fausse identité, en compagnie de quatre jeunes. Ils ont été interpellés tous les cinq et placés en garde à vue. Trois d’entre eux ont été remis en liberté dans la matinée.

L’enquête confiée à la Sûreté départementale se poursuivait sur les deux autres, âgés de 17 et 18 ans, connus des services de polices, qui ont avoué «qu’ils venaient (pour) le buter», a déclaré une source policière.

Source: http://www.leparisien.fr/

23/08/2011

En enfant de 10 ans défénestré à La Courneuve !!!

  J’ai la chance d’avoir entendu « très brièvement » aux infos le prénom de ce pauvre gosse… Je n’en dirai pas plus; les médias non-plus…
FDF
.

Un garçon d’une dizaine d’années a été retrouvé hier gravement blessé, et pieds et poings liés avec des câbles de télévision, au bas de son immeuble dans un quartier pavillonnaire de La Courneuve.

Hier soir, les circonstances du drame restaient obscures, les enquêteurs ne sachant si l’enfant a été victime d’une chute ou a été défenestré de l’appartement du 5e étage. Transporté en urgence à l’hôpital Avicenne, à Bobigny, puis à Necker à Paris, le malheureux a été plongé dans un coma artificiel.
Il souffre d’un traumatisme crânien ainsi que d’une fracture au tibia et son pronostic vital était hier soir toujours engagé. Présent dans l’appartement au moment des faits, le père de la petite victime a été interpellé et était toujours placé en garde à vue lundi soir. Selon les premiers éléments de l’enquête confiée à la sûreté territoriale, l’enfant et sa petite sœur, âgée de 6 ans, étaient seuls avec leur père au moment du drame. « Leur mère était partie travailler, raconte une voisine, encore sous le choc. Elle est revenue dans la matinée quand elle l’a appris. C’est le père, un vigile je crois, qui gardait les enfants. »

Le garçon avait les mains en partie détachées, comme s’i l avait tenté de s’enfuir…

Lors des premières déclarations du père juste après le drame, ce dernier aurait confié avoir ligoté l’enfant dans sa chambre pour le punir d’avoir emprunté un MP3 à une proche. Après sa chute sur la pelouse au bas de l’immeuble, le garçon avait les mains en partie détachées, comme s’il avait tenté de s’enfuir. Selon nos informations, le volet de la fenêtre par lequel le garçon a été défenestré est très légèrement déformé mais, pour l’heure, rien ne dit que cette déformation est consécutive à la chute. Hier, faute d’éléments tangibles, les enquêteurs n’excluaient aucune hypothèse. L’appartement a été placé sous scellés et le chien de la famille a été emmené par la police. La mère et la petite sœur de la victime devraient à nouveau être entendus dans les jours à venir. « Jusqu’ici, les parents étaient inconnus de nos services », indique un policier. « Ni le père, ni la mère n’étaient signalés aux services sociaux. C’est un drame terrifiant », précise de son côté le maire (PC) de La Courneuve, Gilles Poux. Hier, les locataires du 48, rue Anatole-France, une paisible résidence HLM, ne pouvaient s’empêcher de passer et repasser sous la fenêtre du drame.

Source: http://www.leparisien.fr/