Francaisdefrance's Blog

22/01/2011

Des mères de famille « françaises » méritantes médaillées !

C’est ressorti des tiroirs mais une petite piqûre de rappel ne nuira pas.

C’est plutôt la médaille de l’invasion que l’on leur a attribué à ces « françaises ». En toute lucidité; c’est ça qui est grave. Rappelez-vous cette citation de Boumédiène:

 » Un jour, des millions d’hommes quitteront l’hémisphère sud pour aller dans l’hémisphère nord. Et ils n’iront pas là-bas en tant qu’amis. Parce qu’ils iront là-bas pour le conquérir. Et ils le conquerront en le peuplant avec leurs fils. C’est le ventre de nos femmes qui nous donnera la victoire. »

FDF

.


Samedi après-midi, Françoise Tenenbaum, adjointe déléguée à la Solidarité et à la Santé, a procédé à la remise des médailles de la Famille française, salle de Flore.
Créée en 1920 par décret, modifié le 28 octobre 1982, la médaille de la Famille française est « une distinction honorifique décernée aux personnes qui élèvent ou ont élevé dignement de nombreux enfants, afin de rendre hommage à leurs mérites et de leur témoigner la reconnaissance de la Nation ».
C’est donc une façon de récompenser ces mères méritantes qui, par leur dévouement et leur abnégation, ont su assumer leur rôle, même si ces mères, quant à elles, pensent qu’il n’y a là aucun mérite.
L’instruction des demandes est réalisée par l’UDAF qui diligente les enquêtes. Les médailles sont attribuées par décision du préfet, l’avis du sénateur-maire ayant été préalablement requis.
C’est ainsi que vingt et une mères, devant toutes les familles réunies, ont reçu leur médaille. Huit médailles d’argent (six ou sept enfants) : Fatiha Benhalima, Fouzia Amezane, Fatima Boularess, Aïcha Hadj-Abderrahmane, Mama Lefdou, Fatima Loubbi, Rosaria Rutigliano, Aïcha Tasry.
Treize médailles de bronze (quatre ou cinq enfants) : Saadia Ayar née Ayar, Saadia Ayar née Jabir, Medhia Bargaoui, Fatima Batta, Diane Brenot, Saâdia Brouzi, Fatima Et-Tellah, Nacéra Farsi, Fatima Haddache, Nathalie Lerbet, Zineb Oussghir, Stella-Cora Robert, Latifa Sabik.

21/11/2010

Remaniement ministériel: à qui reviennent les places d’honneur ?

Remaniement ministériel : la France grande perdante, la charia encouragée


Oui, place à la charia, c’est le seul mot qui vient à l’esprit quand on contemple les œuvres de Monsieur Sarkozy.

Qu’on en juge :

A qui reviennent les places d’honneur ?

A Alain Juppé, le dhimmi de Bordeaux, lui dont nous disions il y a peu(1) ceci : « C’est, lui aussi, le roi des compromissions avec l’islam, lui qui a accordé un terrain sous forme de bail emphytéotique à l’association des musulmans de Gironde pour y construire une mosquée, gigantesque complexe islamique qui dépendra de Tareq Oubrou, celui qui reconnaît volontiers que les musulmans peuvent, temporairement, tant qu’ils sont en minorité, respecter la loi de la République mais qui, dès qu’ils sont en nombre suffisant, doivent appliquer la charia in extenso. Opposé à la loi contre la burka au nom de la « stigmatisation possible de l’islam », il a proclamé que l’islam était compatible avec la République parce que « la France doit être accueillante et respectueuse des différences ». Or, les différences sont celles qui séparent la charia et la loi française, Juppé a choisi…

Et à Christine Lagarde, la pire des traîtresses, celle qui fait entrer par la grande porte la charia en France : elle s’est donné jusqu’au 31 décembre pour modifier le droit français afin de permettre le gouvernement de la charia via les « charia board » de la finance islamique ! Elle ose même dire sans rougir que les banques qui vont appliquer la finance islamique vont appliquer la charia et que c’est une bonne chose !(2)

Qui est la grande perdante de l’affaire ?

La France, avec la disparition, plus que symbolique, du Ministère de l’Identité nationale et de l’immigration. Je vous laisse écouter(3) ce qu’en a dit Eric Zemmour, qui, en quelques mots, a montré les non-dits, catastrophiques. La seule identité qui gêne, en France, c’est la française… Quant à l’immigration, qui pose des problèmes nombreux et variés, en plus de nous couter 26 milliards, elle a carrément disparu !

Ce gouvernement croit qu’en parlant de la charia il va nous l’imposer ? Ce gouvernement croit qu’en supprimant les mots identité nationale et immigration il va faire disparaître et ce qui nous caractérise et la réalité de l’immigration ?

Nicolas Sarkozy se moque de nous. Comme en 2007, il parle et fait le contraire. Cela ne lui coûte pas bien cher d’affirmer refuser les minarets (il y en a pourtant déjà en France) quand les transformations de la société qu’induisent ses principaux ministres amèneront inéluctablement l’islamisation complète de la France.

Nicolas Sarkozy se moque de savoir qu’à la Grande bibliothèque de l’université UQUAM de Montreal, les pages des livres critiquant l’islam ou défendant des idées qui y sont contraires sont arrachées par des lecteurs, forcément athées. Les livres sont ensuite mis au pilon car déchirés, ils ne sont pas réédités car anciens, et disparaissent. Nicolas Sarkozy se moque de savoir qu’en France comme au Québec la liberté de penser et de s’exprimer est menacée.

Nicolas Sarkozy veut juste appliquer les accords secrets signés avec les pays de la Ligue arabe (l’OPEP) entre 1973 et 1977, la Commission européenne ayant tout accepté pour éviter un second choc pétrolier : immigration de masse, avec l’engagement de faire profiter les immigrés des droits sociaux et politiques des nationaux, manuels scolaires trafiqués pour essayer de faire croire que la civilisation islamique avait pu ou pourrait être un apport pour l’humanité (sic !), promotion de l’arabe, de l’islam et du multiculturalisme etc.(4)

Alors Nicolas Sarkozy peut bien recommencer comme en 2007 et nous gargariser de discours, ça ne prend plus. Il avait une occasion en or, et il faisait peut-être partie des rares hommes politiques, de droite forcément, qui auraient pu et auraient eu les c……. de faire la seule chose à faire pour sortir la tête de l’eau et reprendre la main sur ce qui se passe dans notre pays, sortir de l’Europe.

Le reste n’est que langue de bois, gesticulations et manipulations destinées aux songe-creux.

Christine Tasin

http://christinetasin.over-blog.fr

15/10/2010

Reportage sur le business du halal: « ils » n’ont pas trop aimé, nos « frères »…

C’est sûr que, après des siècles de propagande et de pratiques barbares, prendre un tel reportage en pleine tronche, c’est un coup à se convertir au Christianisme…

FDF

.

Le business du Hallal est un marché extrêmement florissant qui vaut son pesant d’or, ou plutôt ses 5 milliards d’euros, attire tous les regards et n’en finit plus d’attiser toutes les convoitises.

C’est l’envers du décor qui a été mis en pleine lumière par un récent documentaire de Canal + dans le cadre du magazine « Spécial investigation », soulevant un coin du voile sur les dessous d’un business en plein boom pas si irréprochable que cela.

Le ver serait donc dans le fruit juteux. Des bonbons confectionnés avec de la gélatine de porc aux volailles abattues mécaniquement, en passant par l’absence de réglementation et le foisonnement de pseudo-organismes de certification halal, l’enquête journalistique dissipe tous les doutes : les abus sont légion, et la fraude, une pratique coutumière. (Ca, c’est sûr; demandez aux Allocs…   FDF).

PARTIE 1

http://www.youtube.com/v/CldwlNKjc7k?fs=1&hl=fr_FR

PARTIE 2

http://www.youtube.com/v/fVLGRos7Nys?fs=1&hl=fr_FR

PARTIE 3

http://www.youtube.com/v/2BPL9hGRnno?fs=1&hl=fr_FR