Francaisdefrance's Blog

30/07/2011

Un peu d’humour, en ce samedi?

D’accord.

FDF

.

Voici: Bd humour (3)

12/07/2011

UMP: suicide collectif avant les présidentielles?

On pourrait le croire. Iriez-vous élire comme président un candidat qui approuve une non-revalorisation du SMIC sur fond d’augmentations du prix des carburants? Logiquement, non. Mais il est sûr que certains masochistes vont le faire…

Faire sa campagne sur du « contre-productif », fallait déjà oser.


Le « président du pouvoir d’achat », qu’il se disait en 2007, Sarkö… On a vu, merci.

FDF

.

1) François Fillon l’a reconnu, «pour le Smic, il n’y a pas de revalorisation». Ce qui va être revalorisé, en revanche, «c’est le livret A, dont le taux va passer à 2,25% au mois d’août», en raison de la hausse des prix. Depuis le 1er février dernier, le taux était fixé à 2%. Mais compte tenu de l’évolution des prix (+2,1% en juin sur un an, +0,1% en juin par rapport à mai), le taux de rémunération du Livret A «doit être augmenté», a indiqué mardi matin, avant François Fillon, le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer. Les Français ont déposé près de 10 milliards d’euros de plus (9,63) sur le Livret A lors des cinq premiers mois de 2011, portant le total placé sur ce produit à 205 milliards d’euros.

2) «On est très vigilant sur la répercussion des hausses et la répercussion des baisses» des prix du pétrole, a assuré le premier ministre. «En juin, la baisse a été très correctement répercutée. On va s’assurer que les hausses ne vont pas être plus fortes qu’elles ne doivent l’être, que personne ne triche sur les prix». Mais, a-t-il tenu à rappeler, «la France n’a pas de pétrole». Concernant la proposition de François Hollande sur ce point, qui prévoit de ne pas augmenter les prix cet été pour laisser les Français partir en vacances (avec quel fric? FDF) , «au concours Lépine de la démagogie, il a gagné le premier prix», s’est amusé le premier ministre.

 Les prix des carburants vont repartir à la hausse

Source: http://www.lefigaro.fr/

13/05/2011

Nouveau record des prix de l’essence, et le pouvoir sarkozyste ne fait toujours rien ! Le FN demande l’adoption d’un plan d’action en urgence !

 

 Marine 2012, vite !!!

FDF

.

Communiqué de presse de

Marine LE PEN

Présidente du Front National


 

Le prix de l’essence n’en finit plus de grimper : on apprend aujourd’hui qu’un nouveau record vient d’être battu (1,55 euro le litre de super 95 en moyenne).

 

Les automobilistes n’en peuvent plus de payer toujours plus, et il est navrant de constater l’inaction totale du pouvoir sarkozyste face à cette envolée des prix à la pompe. Toujours prompt à communiquer, le gouvernement préfère le blabla à l’action, et semble dans les faits se désintéresser totalement du pouvoir d’achat des Français.

 

Pourtant, dans d’autres pays, les gouvernements agissent. C’est le cas par exemple au Royaume-Uni, où les taxes sur l’essence ont été baissées et l’extraction du pétrole de la mer du nord surtaxée. Même constat en Autriche, où le pouvoir encadre les prix de l’essence. Un tel projet est discuté en Allemagne. En Belgique, le débat porte sur la rétrocession aux automobilistes d’une partie de la TVA sur l’essence, déjà mise en œuvre lors des précédentes crises pétrolières.

En France, rien ! Christine Lagarde se contente de demander des rapports administratifs. Et Nicolas Sarkozy continue, comme depuis des années, ses discours électoralistes sans lendemain.

 

 

Marine Le Pen, présidente du Front National, condamne la passivité totale du pouvoir sarkozyste face à la flambée des prix de l’essence et la chute du pouvoir d’achat des Français. Elle rappelle le plan d’action du Front National. 

06/03/2011

Continuez à subir sans réagir. « Ils » s’en réjouissent…

Même si mes commentaires sont fermés, en attendant la suite, ça va « assurer grave« … Ce n’est pas que le prix de l’essence qui augmente. Ce sont surtout les taxes que l’Etat prélève qui arrange bien nos dirigeants… 55 % de taxes: une petite et régulière augmentation vont bien assurer le train de vie de certains. Et toute cette manne financière ne servira pas à faire  descendre la dette nationale. Les « nantis » se frottent les mains. De toutes façons, il est inéluctable que nous régressons de quelques siècles; du temps où il n’y n’avait que les « seigneurs » et les « manants ». Vous n’êtes pas un « seigneur »? Il vous reste l’autre catégorie… Bon courage.

FDF

.

Envolée des prix de l’essence : Marine Le Pen propose un plan d’action immédiat face à l’immobilisme du gouvernement


Les Français ressentent désormais très durement l’envolée du prix du pétrole « causé par les crises arabes » et la spéculation. Déjà supérieur à 100 dollars, le prix du baril pourrait même encore doubler et dépasser 200 dollars selon le ministre britannique du développement international.

Les conséquences de cette envolée sont dramatiques pour le pouvoir d’achat de nos compatriotes : hausse des prix à la pompe, et renchérissement du fioul domestique.
Dans les familles modestes, parmi les classes moyennes, l’essence représente souvent une part importante des dépenses.

Il est navrant de constater l’inaction totale du gouvernement face à ce nouveau coup porté au budget des Français, déjà fortement pénalisé par l’explosion des tarifs du gaz et de l’électricité. Au lieu de passer son temps à chercher le meilleur moyen de baisser l’ISF, le gouvernement Sarkozy ferait mieux de se pencher sur ce problème.

Marine Le Pen, Présidente du Front National, propose un plan d’action immédiat pour contrer l’ascension des prix de l’essence et redresser le pouvoir d’achat des Français :

– Baisse sans attendre de la TIPP, qui représente environ 60 % du prix à la pompe.

– Sur-taxation des profits des grandes entreprises pétrolières et gazières, qui profitent de la hausse des cours, afin d’assurer l’équilibre des finances publiques. Les bénéfices de Total ont par exemple grimpé de 32 % l’an dernier, à 10,3 milliards d’euros !

– Ouverture du chantier primordial de la lutte contre la spéculation internationale sur les produits de base, énergétiques et alimentaires. Aujourd’hui, rien n’est fait dans cette direction, et le FMI continue de minimiser ce phénomène inadmissible.

Source: http://www.nationspresse.info/?p=125111