Francaisdefrance's Blog

17/12/2011

Le nombre de détenus dans les prisons françaises a atteint le 1er décembre un nouveau record historique !

Le pourquoi du comment de la surpopulation carcérale ?

.

Et « heureusement » que tous les « présumés coupables » ( c’est ainsi qu’il faut nommer les délinquants, même si ils ont reconnu leurs méfaits… ) ne sont pas incarcérés…

J’y tiens, mais pour pallier ces faits, il faut ré-ouvrir Cayenne !!! Je suis prêt à donner un coup main bénévolement…

FDF

.

65.262 personnes incarcérées, selon les statistiques mensuelles de l’administration pénitentiaire (AP) publiées jeudi.

Le précédent record était de 64.971, atteint le 1er juin dernier.

Au 1er décembre, 65.262 personnes étaient incarcérées, représentant une hausse de 6,2% par rapport à décembre 2010 (61.473) et de 0,9% par rapport au 1er novembre 2011 (64.711), précise l’AP dans un communiqué. Le parc pénitentiaire comptant 57.255 places, il est nettement surpeuplé, avec un taux d’occupation de 113,9% (113% au 1er novembre).

Le nombre de personnes prévenues (en attente de jugement) s’élève à 16.587, soit 25,4% des personnes incarcérées.  Les mineurs détenus sont 750, en hausse de 8,7% par rapport au mois précédent (690). Ils représentent 1,1% des personnes incarcérées.

Au 1er décembre 2011, 10.698 personnes bénéficiaient d’aménagements de peine (semi-liberté, bracelet électronique…), dispositif ayant progressé de 25,4% en un an et de 43,7% en deux ans, précise l’AP.

Nouveaux établissements

Le parc pénitentiaire compte 57.255 places, après les ouvertures de nouveaux établissements entre 2008 et 2011 à Mont-de-Marsan, Saint-Denis de la Réunion, Roanne, Lyon-Corbas, Nancy-Maxéville, Poitiers-Vivonne, Béziers, Le Mans, Bourg-en-Bresse, Rennes-Vezin, Le Havre et Lille-Annoeullin, précise l’AP. Cela représente, en trois ans, une hausse de 12,3 % de la capacité opérationnelle du parc pénitentiaire (50.963 places au 1er décembre 2008).

Le gouvernement prévoit la construction de plus de 20.000 places de prison supplémentaires pour fin 2017, dans l’optique d’un parc carcéral de 80.000 places.
L’Observatoire international des prisons (OIP) a appelé les parlementaires à voter contre la loi de programmation prévoyant cette nouvelle augmentation, « économiquement coûteuse » et, selon lui, « contre-productive en termes de prévention de la récidive ».

Dans son premier rapport depuis six ans, publié la semaine dernière, l’OIP, association de défense des droits des détenus, estimait en outre que les conditions de détention n’avaient pas connu d’avancée majeure ces dernières années.

Source: http://www.lefigaro.fr/

14/08/2011

Tolérance et camps de concentration…

Eh bien si; ça existe encore. Mais on en parle beaucoup moins. Que font les « Droits de l’homme » ? Le nazisme a fait plus d’émules qu’on ne croit. Mais il a changé de nom, c’est tout…

FDF

.

Dans beaucoup de pays Orientaux, la persécution des chrétiens fait rage, et quand ils ne sont pas tués immédiatement, ils sont enfermés dans des « prisons » où les conditions de vie sont absolument inhumaines … Beaucoup en meurent, et leur décès n’est pas toujours su, pour ne pas dire rarement …
Ces horribles prisons prolifèrent dans beaucoup de pays, au Vietnam, en Ouzbékistan, au Zimbabwe, en Érythrée etc.

Voici les “prisons” où sont détenus les chrétiens :
des conteneurs en plein désert et sous le soleil
Voici les “prisons” où sont détenus les chrétiens :
des conteneurs en plein désert et sous le soleil

Récemment, deux jeunes femmes sont encore mortes dans ces « prisons », qui sont en fait des containers exposés en plein soleil sous le désert, où les prisonniers ne reçoivent presque pas de nourriture, de l’eau insalubre et tout ce que l’on peu imaginer dans de telles conditions.

Pour moi, ça ne s’appelle pas des camps militaires ou des prisons, c’est tout simplement des camps de concentrations

Lu sur L’observatoire de la Christianophobie.

Hiwet Tesfu (23 ans) et Zemame Mehari (27 ans) furent arrêtées en avril 2009 alors qu’elles venaient de participer à une assemblée de prière à Dekemhare, et incarcérées dans un camp militaire situé à 15 km au sud-est d’Asmara, la capitale de la République d’Érythrée. Elles le furent pour avoir participé à des réunions de cultes non autorisés car, depuis 2002, le gouvernement érythréen ne reconnaît officiellement que trois dénominations chrétiennes (orthodoxe, catholique et luthérienne), toutes les autres ont été interdites. Du fait que Hiwet et Zemame appartenaient, sans doute, à un culte évangélique ou pentecôtiste, elles n’ont jamais été reconnues par le gouvernement comme prisonnières « religieuses ». On estime que des milliers – 2 200 selon Open Doors USA – de chrétiens non “officiels” sont détenus par les autorités érythréennes. Les conditions de détention de ces deux jeunes chrétiennes furent épouvantables : enfermées dans des conteneurs installés en plein désert, maltraitées, torturées, laissées sans soins médicaux, coupées de leurs parents… Après plus de deux ans d’un tel régime inhumain, leur décès était inévitable. Elles sont les 17ème et 18ème chrétiens à mourir dans ces conditions en Érythrée.

Source:

Observatoire de la Christianophobie

Informations supplémentaires :

Voici un tableau montrant les persécutions dans le monde, par ordre de violence :

Ordre       Pays

01 Corée du Nord
02 Arabie saoudite
03 Iran
04 Somalie
05 Maldives
06 Yémen
07 Bhoutan
08 Viêt Nam
09 Laos
10 Afghanistan
11 Ouzbékistan
12 Chine
13 Érythrée
14 Turkménistan
15 Comores
16 Tchétchénie
17 Pakistan
18 Égypte
19 Myanmar (Birmanie)
20 Soudan (nord)
21 Iraq
22 Azerbaïdjan
23 Brunei
24 Cuba
25 Qatar

Vu sur: http://infos-meconnues.blogspot.com/

31/05/2011

Les Témoins de Jéhovah auront leur ministre du culte dans les prisons…

Encore heureux.

Sachant que les détenus musulmans (et Dieu sait sil ils sont nombreux à être incarcérés…) ont droit à « un imam de service » pour qu’ils n’oublient pas de continuer à prodiguer leur « religion » de haine (pardon: d’amour, de paix et de tolérance…) et de faire des adeptes dans les milieux carcéraux. Mais il a quand-même fallu en passer par la cour administrative d’appel pour que les Témoins de Jéhova puissent avoir les mêmes droits que les muzz. En outre, contrairement aux musulmans, les Témoins de Jéhova en détention ne doivent pas être si nombreux…

FDF

.

La cour administrative d’appel de Paris a confirmé aujourd’hui le droit au Témoins de Jéhovah de bénéficier d’un ministre du culte en prison, selon l’un de leurs avocats, Me Philippe Goni.

Selon l’avocat joint par l’Associated Press, la cour administrative d’appel a rejeté les appels du ministère de la Justice qui refuse de délivrer le statut d’aumônier des prisons aux ministres du culte des Témoins de Jéhovah. Ces demandes avaient été faites dans trois directions interrégionales pénitentiaire.

Les Témoins de Jéhovah sont reconnus comme association cultuelle depuis une décision de 2000 rendue par le Conseil d’Etat, a précisé l’avocat. Me Goni se félicite de cette décision qui devra permettre aux Témoins de Jéhovah « d’avoir des aumôniers au même titre que les autres confessions ».

Dans un avis publié le 24 mars dernier, le Contrôleur général des lieux de privation de liberté, Jean-Marie Delarue, a estimé que l’administration devait se plier à la reconnaissance par le juge du caractère cultuel d’une personne morale. « Dès lors qu’une religion est regardée comme telle par le droit applicable, ses aumôniers doivent pouvoir disposer, comme tous les autres aumôniers, de prérogatives identiques et ne sauraient être cantonnés, par exemple dans les établissements pénitentiaires, à un statut de visiteur qui conduit à une ‘religion du parloir' », avait-il estimé.

« La cour n’a fait que valider cette analyse juridique, en jugeant que puisque les Témoins de Jéhovah disposent du statut d’association cultuelle, conformément à une jurisprudence bien établie, ils peuvent prétendre à l’agrément de leurs ministres du culte en tant qu’aumôniers », a déclaré Me Goni.

La cour a par ailleurs prorogé à une date ultérieure la demande concernant l’agrément d’un aumônier national de l’association cultuelle des Témoins de Jéhovah de France, a précisé Me Goni. Elle a également confirmé l’indemnisation de 3.000 euros reçue par un détenu à la prison de Muret (Haute-Garonne) qui n’avait pu pratiquer sa religion, a ajouté l’avocat.

Source: http://www.lefigaro.fr/

11/05/2011

On sait d’où sortent les clandestins tunisiens…

La France, poubelle du monde… Et ce n’est pas qu’une image. Mais désolé; NOS prisons sont déjà pleines… de ressortissants étrangers ou « issus de l’immigration ». Si quelqu’un veut des chiffres…

FDF

.

De retour de Tunisie, premières impressions…

1. Aperçu

Retour d’un voyage en Tunisie, voici présenté, pour les lecteurs de Riposte Laïque, un aperçu général sur la situation actuelle dans ce pays ainsi que des réflexions inspirées par le séjour effectué là-bas. C’est d’abord une impression jubilatoire de grande liberté, de parole et de mouvement, avec le sentiment qu’il sera très difficile, voire impossible, de revenir sur cet acquis de la révolution. C’est aussi un paradoxe que cette révolution « spontanée », conduite par le peuple, sans chef ni parti établi, qui fait jaillir la notion toute nouvelle de citoyenneté – rappelons que depuis 1956, la Tunisie n’a connu que des régimes paternalistes et autoritaires, fondés sur le patriarcat qui caractérise les sociétés musulmanes. Citoyenneté émergente et tout prometteuse, venue comme par inadvertance s’intercaler entre le sentiment d’appartenance religieuse et la soumission intériorisée au père-président.

Les rues n’ont jamais vu autant de rassemblements et de manifestations, les murs autant de graffitis, les journaux et la télé autant de débats. Et tout cela pendant que le régime transitoire expédie les affaires courantes tout en manœuvrant en vue de l’élection d’une assemblée constituante, le 23 juillet prochain, qui déterminera la nouvelle règle du jeu en prenant en compte cette citoyenneté, improbable sous les régimes arabo-musulmans. Les chars, les engins blindés de l’armée en faction devant les édifices publics ainsi que les barbelés qui les entourent n’y changent rien.

Hommage à ceux qui sont tombés en défendant la liberté ; gloire et reconnaissance aux syndicalistes, aux personnalités féministes, aux comités d’avocats, d’étudiants et de chômeurs qui, par suite des grèves du 12 janvier, ont fait chuter le gouvernement Ben Ali bis. Ombre au tableau : les indicateurs économiques sont au rouge. La presse et diverses sources patronales font état de la chute de la production (12,2 % au premier trimestre 2011), du ralentissement général de l’économie et du recul significatif du tourisme.

2. La démocratie et la recomposition du paysage politique

En vertu de la liberté et des nouveaux droits démocratiques, la presse se veut désormais libre et plus de soixante partis politiques ont déjà pignon sur rue ; et cela sans parler des associations. Des postulants attendent encore que leur dossier soit instruit. Selon l’opinion générale, cela fait tout de même beaucoup pour une population de dix millions d’habitants, chacun craignant la dilution des voix et l’atomisation de la vie politique face à l’appareil hérité de l’ancien régime…

Suite et source: http://ripostelaique.com/de-retour-de-tunisie-premieres-impressions.html

19/04/2011

Pauvres chouchous… Les détenus musulmans n’ont pas les moyens de pratiquer leur religion.

La prison est avant tout un lieu de privations de liberté et de droit. C’est un lieu où l’on paye ses fautes. Qu’est qu’ils veulent encore, les musulmans (qui représentent, il faut le savoir, la majeure partie de la population carcérale…) ? Des mosquées dans les prisons? Ou bien des prisons en forme de mosquées? La stigmatisation, chez ces gens-là, n’a pas de limites… En France, du moins, car les prisons dans les pays musulmans sont loin d’être des centres de vacances… Et la-bas, mieux vaut faire profil bas. Les prisons françaises, pour  les muzz, sont des annexes du Club Med.

FDF

.

Islam en prison: le rapport qui pointe les « discriminations »…

Son avis va faire l’effet d’une bombe. Jean-Marie Delarue, contrôleur général des lieux de privation de liberté, accuse l’administration pénitentiaire de manquer de neutralité, de prendre des décisions discriminatoires vis-à-vis des religions en général et de certaines d’entre elles en particulier. 

Ce texte choc de sept pages, que L’Express a pu se procurer, devrait être publié au Journal officiel du 17 avril. Que dit-il, plus précisément? Que les musulmans n’ont pas les moyens de pratiquer leur religion en prison et, corollaire explosif, que ce sont eux les plus nombreux! Paradoxalement, Delarue le dit, mais ne l’écrit pas! Le document ne comporte aucun nom de religion. Sachant qu’il serait publié moins de deux semaines après le très controversé débat sur la laïcité lancé par l’UMP, le haut fonctionnaire a choisi une position extrêmement prudente. Au risque de paraître céder aux sirènes du politiquement correct. Il répond à L’Express qu’il a voulu se placer sur le terrain du respect de la laïcité en général. Toutefois, dans l’entretien qu’il nous a accordé, il accepte d’appeler un chat un chat…

Suite et source: http://tinyurl.com/3sd3gvk

03/04/2011

La réalité de l’islam…

Un PPS un peu particulier mais fort bien ………….. éclairé. Les prisons de tissu, entre autres… Désolé, mais pas de ça chez nous!

FDF

.

Lire:femmes_afghannes_2008_la_prison_du_tissu

04/01/2011

En prison, les revendications des détenus islamistes ne cessent d’augmenter.

Elles y sont déjà, nos prisons, pleines de muzz pour qui nous payons… Ces endroits sont des viviers d’intégristes où les aumôniers islamistes puisent leurs combattants jihadistes.

FDF

.

 

Les prisons face au risque de l’islamisation…


L’administration pénitentiaire tente de sensibiliser les surveillants à la montée de l’islamisme derrière les barreaux

A la maison centrale de Moulins (Allier), la liste des revendications des détenus islamistes ne cesse de s’allonger. C’est en tout cas ce qu’assure James Vergnaud, l’un des surveillants – et par ailleurs secrétaire général adjoint du syndicat Pénitentiaire Force Ouvrière.

« Au début, les éléments les plus radicaux se contentaient de manger halal, de porter la djellaba et de se laisser pousser la barbe, se souvient l’intéressé, qui évalue dans son établissement à une cinquantaine le nombre de détenus intégristes sur un total de 92. Depuis quatre ou cinq ans, c’est l’escalade. Ils ne veulent plus entendre parler du prêche de l’aumônier musulman – trop modéré à leur goût – et réclament de faire des prières en cour de promenade. Leur dernière doléance nous a tous atterrés : ils refusent d’entrer en contact avec les surveillantes femmes ! »

Al-Qaida recruterait en prison

La radicalisation religieuse d’une partie des détenus musulmans inquiète les autorités. Du fait de l’incidence qu’elle peut avoir sur l’organisation de la vie carcérale, mais aussi, et surtout, à cause du risque de « djihadisation » d’une petite minorité.

Certains islamistes profitent en effet de leur passage en prison pour convertir leurs codétenus et, à l’occasion, en recruter certains à la sortie de prison pour mener des actions violentes.

C’est notamment le cas de Ouassini Cherifi, qui comparaît depuis hier devant la cour d’assises de Paris. Poursuivi pour avoir organisé en 2005 des braquages visant à financer Al-Qaida, il aurait recruté une partie de ses coéquipiers lors de son passage à la prison de la Santé trois ans auparavant.

« Ils exigent de pratiquer de manière plus rigoriste »

Certes, la proportion de détenus musulmans islamistes ne présente qu’une infime proportion de la population carcérale. Les derniers chiffres officiels sur le sujet datent de 2008 : à l’époque, l’administration pénitentiaire dénombrait 442 «détenus islamistes ayant un comportement préoccupant».

Parmi eux, 84 étaient connus pour des actes de terrorisme et 147 se livraient à des « activités de prosélytisme opérationnel ». Le reste, soit un peu plus de 200, était en « voie d’islamisation radicale ».

« Ces chiffres-là sont relativement stables, assure un fonctionnaire du ministère de l’intérieur. En revanche, le sentiment de religiosité et les revendications qui en découlent ont, elles, augmenté. De plus en plus de détenus exigent de pouvoir pratiquer de manière de plus en plus rigoriste. » Difficile de dire si, à terme, une telle évolution s’accompagnera d’un recrutement plus important des filières terroristes.

« Le détenu se trouve une identité plus valorisante »

Cette islamisation des prisons s’explique, semble-t-il, par l’évolution du profil psychologique des détenus. C’est en tout cas ce qu’affirme le psychiatre Pierre Lamothe :

« Ils sont de plus en plus nombreux à montrer une très grande fragilité. Or, il n’y a rien de tel, dans ce cas, que de s’accrocher à des prescriptions très fortes et très ritualisées. Cela rassure. Et puis, indirectement, c’est une manière de résister aux règles carcérales qui sont, elles aussi, très ritualisées. Le détenu, qu’on assimile trop souvent à sa peine, se trouve ainsi une identité, plus valorisante celle-là. »

À entendre James Vergnaud, cette radicalisation aurait aussi pour origine la peur : « C’est notamment le cas de tous ceux qui se convertissent pour obtenir la protection des leaders islamistes. »

« Il faut diffuser un discours modéré et humaniste »

Préoccupée par cette radicalisation grandissante d’une partie des détenus, l’administration pénitentiaire a diffusé, il y a un peu plus d’un an, un petit manuel permettant aux surveillants de dépister les postures ou les propos à signaler en urgence à leurs responsables. Reste, ensuite, à intervenir. Et là, tout se complique.

« Nous n’avons pas de mode opératoire arrêté, reconnaît le sous-directeur de l’état-major de sécurité de l’administration pénitentiaire, Stéphane Scotto. Nous agissons au cas par cas, en étant bien conscients qu’aucun de nos choix n’est idéal. Soit nous concentrons ces détenus les plus radicalisés dans un seul et même lieu et nous maximisons les risques d’escalade. Soit nous les disséminons dans différents établissements et nous risquons, un jour, de faire face à des embrasements sur différents points du territoire. »

L’idéal consiste, bien évidemment, à agir en amont. Ce que prône l’aumônier national des prisons musulman, El Hassan El Alaoui Talibi. « Les détenus ayant opté pour une conception simpliste et déformée de l’islam n’ont souvent aucun référent religieux en prison. Voilà pourquoi il faut multiplier les interventions d’aumôniers musulmans et, diffuser ainsi un discours modéré et humaniste. » L’aumônerie musulmane, créée en 2006, espère bien changer la donne.


Source : voxfnredekker via La Croix

28/12/2010

Et si on parlait des milices?

Petite leçon civique. Nul n’est censé ignorer la loi mais on a le droit de se tromper, dans son interprétation… Plein de « jeunes » pris en « flag » sont rapidement relâchés. On se demandait pourquoi. La police fait son boulot; la Justice ne suit pas. Pourquoi? Les prisons sont elles trop petites? Et si la Justice joue le laxisme à fond, rien d’étonnant que le peuple grogne et prenne les choses en main…

Décryptage…

FDF

.

Les milices sont elles légales ?

Tandis que la Police fait ce qu’elle peut avec les moyens qu’elle a, une partie de la Justice relâche criminels, violeurs et délinquants… C’est un fait : nous nous sentons de moins en moins en sûreté dans nos quartiers et l’état peine de plus en plus à assurer notre sécurité. Lorsqu’un état n’est plus en mesure de maintenir l’ordre, alors on voit apparaître des forces supplétives : les milices.

En France, dans certaines Régions, les habitants sont si exaspérés par l’insécurité, vécue au quotidien, qu’ils parlent de créer ces fameuses milices.

Mais a-t-on vraiment le droit, en France, de créer ces groupes privés de maintien de l’ordre ?

Pas du tout…

Tout d’abord, répondons directement à la question : non. Non, la loi du 10 janvier 1936 sur les groupes de combat et milices privées ne nous autorise pas à créer des groupes qui ressemblent de près ou de loin à une milice.

Voici un extrait du texte de loi en question :

« Seront dissous, par décret rendu par le Président de la République en conseil des ministres, toutes les associations ou groupements de fait :

  • 1° Qui provoqueraient à des manifestations armées dans la rue ;
  • 2° Ou qui, en dehors des sociétés de préparation au service militaire agréées par le Gouvernement, des sociétés d’éducation physique et de sport, présenteraient, par leur forme et leur organisation militaires, le caractère de groupes de combat ou de milices privées ;
  • 3° Ou qui auraient pour but de porter atteinte à l’intégrité du territoire national ou d’attenter par la force à la forme républicaine du Gouvernement ;

[…]

  • 6° Ou qui, soit provoqueraient à la discrimination, à la haine ou à la violence envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, soit propageraient des idées ou théories tendant à justifier ou encourager cette discrimination, cette haine ou cette violence [*lutte contre le racisme*].
  • 7° Ou qui se livreraient, sur le territoire français ou à partir de ce territoire, à des agissements en vue de provoquer des actes de terrorisme en France ou à l’étranger. »

Là-dessus, pas d’ambiguïté. Les peines encourues sont d’ailleurs plutôt lourdes : par exemple, selon l’article 431-14 du code pénal, le fait de participer à un groupe de combat est puni de trois ans d’emprisonnement et de 45000 euros d’amende. Je vous invite à parcourir la section du code pénal relative aux groupes de combat et mouvements dissous afin d’approfondir votre connaissance du sujet…

Suite et source: http://indo-europeen.com/les-milices-sont-elles-legales/

12/11/2010

Musulmans en prison: les « minorités deviennent majorité.

On m’a interpellé récemment sur la population carcérale en France. J’ai fait ensuite le « tour des popotes ». Nos voisin européens ne sont pas gâtés non plus. Et l’on nous INTERDIT d’oser penser qu’il y a un lien entre les musulmans et la délinquance…

FDF

.

ALLEMAGNE
« Près de la moitié des actes violents des moins de 21 ans sont commis par des personnes issues de l’immigration. Nous ne pouvons pas nous taire ». Angela Merkel, chancelière allemande.

NORVEGE
100% des viols qui ont donné lieu à une plainte en 2008 à Oslo l’ont été par des immigrés « non-occidentaux », en majorité kurdes et africains. « Ils viennent de pays qui ont un regard sur la femme totalement différent de celui qui règne en Norvège”. Ces viols s’accompagnent d’une violence très importante. (statistiques de la police.)

SUISSE
Plus de 60% sont des détenus sont des étrangers, en grande majorité musulmans (statistiques fédérales suisses)

France
60 à 70% des détenus sont de religion musulmane (source Washington Post)

Espagne
70% des détenus sont musulmans (« Département des Affaires islamiques de Dubai »)

Italie
« les faits sont incontestables, nous avons aujourd’hui en Italie plus de 55 000 détenus parmi lesquels plus de 20 000 étrangers. 65 % d’entre eux sont mis en examens mais seuls 35 % sont condamnés. Il faut donc accroître la mise en œuvre des mesures d’expulsion pour les étrangers condamnés à des peines inférieures à deux ans» (Syndicat autonome de la police pénitentiaire).


Bonus: Grenoble: Deux « jeunes » arrêtés. Entre «50 et 60 voitures» ont été brûlées et deux « jeunes », dont un mineur, ont été arrêtés, selon un bilan définitif de la police. Les deux « jeunes » arrêtés sont âgés de 17 et de 18 ans, a précisé un responsable de la police. En outre des «engins de chantier» ainsi que «deux commerces» ont également été brûlés. Les incidents se sont déroulés dans la nuit dans un quartier populaire de Grenoble, la Villeneuve, d’où était originaire Karim Boudouda, 27 ans, déjà condamné trois fois aux assises pour vol à main armée, et qui a trouvé la mort dans la course-poursuite qui a suivi sa fuite du Casino d’Uriage-les-Bains, près de Grenoble. Avec un complice il s’était fait remettre le contenu de la caisse sous la menace d’armes lourdes. Concrètement le pauvre Karim se fait tuer par la police pendant son braquage… et il faudrait que la France s’excuse ???? On marche sur la tête dans ce pays… non ? Que font la HALDE, Sos Racisme et la Licra ….. Vite … défendons tous Karim, ce prix Nobel qui a tant apporté à notre Pays… NB : Déjà on se demande ce que ce type faisait en liberté après trois condamnations aux Assises…..Ensuite, abandonnons « la pensée dominante de la culture de l’excuse » et arrêtons de les appeler des « jeunes », ce sont des voyous !

Soutenons notre Police !


Merci à Clovis…

19/10/2010

Plaçons les personnes âgées dans les prisons et les racailles dans les foyers pour personnes âgées…

C’est en effet une excellente idée…

FDF

.

De cette façon, nos vieillards auraient accès à une douche tous les jours, des loisirs, des marches, leurs médicaments, examens dentaires et médicaux réguliers et gratuits. Ils auront droit à des fauteuils roulants etc…
Ils recevraient de l’argent au lieu de payer pour leur hébergement. Ils auraient droit à une surveillance constante par vidéo donc, auraient de  l’assistance instantanément suite à une chute ou autre urgence. Leurs lits seraient lavés 2 fois semaine; leur linge lavé et repassé régulièrement.
Un gardien viendrait les voir toutes les 20 minutes et leur apporterait leur repas ainsi que leur collation directement à leur cellule. Ils auraient un endroit spécial pour recevoir leur famille. Ils auraient accès à une bibliothèque, salle d’exercice, thérapie physique et spirituelle ainsi que la piscine et même de l’éducation gratuite. Pyjamas, souliers, pantoufles et aide légal seraient gratuits sur demande.  Chambre privée et sécuritaire pour tous avec une aire d’exercice extérieur entouré d’un magnifique jardin.
Chaque vieillard aurait droit à un ordinateur, une télé, un radio ainsi que  des appels illimités. Il aurait un « conseil de directeurs » pour entendre les plaintes et les gardes auraient un code de conduite à respecter!
Les racailles, eux auraient des repas froids, ils seraient laissés seuls et sans surveillance. Les lumières seraient éteintes dès 20h00. Ils auraient droit à UN bain par semaine (et encore!), ils vivraient dans une petite chambre et payeraient au moins 2000€ par mois avec aucun espoir d’en sortir vivant !
Et alors, enfin il y aurait une justice pour tous!

Reçu par mail…

16/10/2010

Islam: « religion » de racailles??? Immersion dans une prison… française.

Et c’est ça, l’islam? Et on nous casse les oreilles avec la stigmatisation? Et encore; nous n’avons pas les chiffres officiels de l’islam carcéral… Ca doit être impressionnant. Le rapport avec les chiffres de la délinquance doit être facile à faire… Vidéo.

FDF

.

Lire:

http://www.youtube.com/watch?v=PjD6fAbveGw&p=6404E690F799D48F&playnext=1&index=21

01/10/2010

Islam en France : on nous mentirait ?

Bien évidemment, que l’on nous ment. On nous mène en bateau. « ILS » veulent se soumettre? Qu’ILS » le fassent! Mais qu’ILS ne nous obligent pas à le faire! Résistons! Ce ne sont pas les volontaires qui manquent…

FDF

.

On est loin des messages officiels dans cet article du Figaro :

Pi

« De la zone pakistano-afghane, épiée par la couverture satellitaire des États-Unis, des informations très précises ont été envoyées à Paris. Elles font état du retour imminent en France de moudjahidins formés dans les camps d’al-Qaida situés sur la frontière pakistanaise. Ces individus ne rentreront certainement pas par des vols réguliers… D’où une certaine fébrilité au sein des services européens (…)

Dans les prisons mêmes, la vigilance s’est accrue ces temps-ci, notamment à la centrale de Fleury-Mérogis. «La reconstitution, au début des années 2000, du groupe de Safé Bourrada, ancien condamné des attentats de 1995, témoigne de la vivacité de ces réseaux», affirme un magistrat antiterroriste.

Parallèlement, les prêches des imams sont écoutés avec une attention particulière. La police veut s’assurer que les menaces extérieures n’ont pas de résonance dans les salles de prière et les mosquées françaises. Plus de vingt religieux musulmans ont déjà été expulsés de l’Hexagoneattentats du 11 septembre 2001, pour avoir incité les fidèles à «porter le fer» contre l’Occident ».

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2010/09/islam-en-france-on-nous-mentirait.html

15/09/2010

Suisse: les chiffres de la délinquance. Même pas étonné…

Ca se passera de commentaires… On peut néanmoins se poser des questions. Ou bien, comme tout le monde (ou presque) le pense: les musulmans sont des crapules nées, ou alors, la Suisse pratique une politique raciste de discrimination… J’opterai pour la première; pas vous?

On ne pourrat pas avoir le même genre de données pour la France? Non? Ah bon; ça ne se fait pas, paraît il…

FDF

.

21/08/2010

Plaçons les personnes âgées dans les prisons et les criminels dans les foyers pour personnes âgées…

I have a dream (comme disait Martin Luther King)…

FDF

.

21 août 2010

Et si on échangeait ?

Quelle belle idée!!!


De cette façon, nos vieillards auraient accès à une douche tous les jours, des loisirs, des marches, leurs médicaments, examens dentaires et médicaux réguliers. Ils auraient droit à des fauteuils roulants etc…

Ils recevraient de l’argent au lieu de payer pour leur hébergement.

Ils auraient droit à une surveillance constante par vidéo ; donc auraient de l’assistance instantanément suite à une chute ou autre urgence.

Leurs lits seraient lavés 2 fois semaine; leur linge lavé et repassé régulièrement.

Un gardien viendrait les voir toutes les 20 minutes et leur apporterait leur repas ainsi que leur collation directement à leur cellule.

Ils auraient un endroit spécial pour recevoir leur famille.

Ils auraient accès à une bibliothèque, salle d’exercice, thérapie physique et spirituelle ainsi que la piscine et même de l’éducation gratuite.

Pyjamas, souliers, pantoufles et aide légal serait gratuit sur demande.

Chambre, privée et sécuritaire pour tous avec une aire d’exercice extérieur entouré d’un magnifique jardin.

Chaque vieillard aurait droit à un ordinateur, une télé, un radio ainsi que des appels illimités.

Il aurait un « conseil de directeurs » pour entendre les plaintes et les gardes auraient un code de conduite à respecter !

Les criminels auraient des repas froids, ils seraient laissés seuls et sans surveillance. Les lumières seraient éteintes dès 20:00h. Ils auraient droit à UN bain par semaine (et encore!), ils vivraient dans une petite chambre et payeraient au moins 2000€ par mois avec aucun espoir d’en sortir vivant !

Et alors, enfin il y aurait une justice pour tous !

Source: http://tinyurl.com/32ymdtw

05/05/2009

Je relaie un communiqué de presse de Carl Lang qui va bien dans le bon sens des vrais Français…

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 15:16
Tags: , ,

Surpopulation carcérale : il faut construire des prisons et expulser les délinquants étrangers

Alors que les surveillants pénitentiaires font entendre, à juste titre, leur mécontentement en raison de la surpopulation carcérale et des conditions de travail déplorables qui en découlent, le gouvernement ne souhaite mettre en place que des « solutions alternatives à l’enfermement » pour résoudre ces problèmes.

A l’inverse, Le Parti de la France est favorable à ce que tout individu condamné à de la prison ferme purge sa peine, aussi courte soit-elle, à l’écart de la société dans un établissement pénitentiaire. A cette fin, il appartient à l’Etat de construire plusieurs dizaines de milliers de places supplémentaires de prison largement finançables au détriment de la politique dite « de la ville » qui consiste à acheter, à coup de centaines de millions d’euros, un semblant de paix sociale dans les zones de non-droit.

En outre, toujours dans l’objectif de désengorger les prisons françaises, Le Parti de la France est partisan de l’expulsion systématique de tout délinquant étranger, après l’application de sa peine, vers son pays d’origine.

Dans le même esprit, Le Parti de la France réclame la déchéance de la nationalité française pour toute personne naturalisée ayant commis un délit ou un crime sur le territoire national entraînant son emprisonnement.

Le Parti de la France