Francaisdefrance's Blog

08/03/2012

Le saviez-vous? l’Armée nationale syrienne a fait prisonniers 18 agents français à Homs !

Il est vrai qu’au beau milieu de cette bataille politique en France, si virulente que de mémoire on ne se souvient plus si c’est déjà arrivé, les bas-fonds du cas Syrien sont peu ou pas évoqués. Et pourtant…

FDF

.

 l’Armée nationale syrienne a fait prisonniers 18 agents français à Homs
      

La télévision publique syrienne a confirmé, samedi 3 mars 2012 à la mi-journée, les informations publiées deux semaines plus tôt par le Réseau Voltaire : l’Armée nationale syrienne a fait prisonniers 18 agents français à Homs et un 19e à Azouz. Cette confirmation indique que les négociations engagées entre Paris et Damas se sont soldées par un échec et que la Syrie a décidé d’augmenter la pression sur la France en portant l’affaire sur la place publique. Depuis le 14 février, nos informations ont été abondamment citées et commentées dans la presse internationale, sauf en France. Cela peut s’expliquer par la difficulté des médias français de vérifier des faits aussi sensibles. La presse turque a confirmé l’arrestation du 19e agent français en expliquant que 4 agents turcs avaient été arrêtés avec lui, ceci alors même qu’Ankara s’était engagé le 7 février à retirer tous ses agents en échange de la restitution de 49 prisonniers.

À la télévision libanaise Al-Manar, Mohammad Dirar Jamo a rapporté un échange entre le ministre français des Affaires étrangères et son homologue saoudien en marge de la conférence de Tunis. Le prince Saud al-Faysal bin Abd al-Aziz Al Saud déplorait que la France n’ait pas reconnu le Conseil national syrien comme seul représentant légitime de la Syrie. Alain Juppé lui aurait alors répondu : « Si je fais, qui nous rendra nos soldats ? » Ci-dessous un exemple de traitement en anglais par Russia Today : Quoi qu’il en soit, la presse française de ce matin reste silencieuse alors que ces informations sont maintenant publiques. Cette attitude atteste du rétablissement de la censure militaire en France.

La question qui se pose est de savoir si le président Sarkozy a rétabli la censure militaire pour des motifs d’intérêt national ou pour des raisons personnelles, c’est-à-dire pour éviter de devoir rendre compte à ses concitoyens de la guerre secrète qu’il conduit contre la Syrie en violation de la Constitution. Les Français éliront un nouveau président lors d’un scrutin à deux tours, les 22 avril et 6 mai 2012.

.

Extraits tirés de:    http://www.chemin-de-memoire-parachutistes.org/

Photo d’illustration…

.

Merci à DG…

31/05/2011

Les Témoins de Jéhovah auront leur ministre du culte dans les prisons…

Encore heureux.

Sachant que les détenus musulmans (et Dieu sait sil ils sont nombreux à être incarcérés…) ont droit à « un imam de service » pour qu’ils n’oublient pas de continuer à prodiguer leur « religion » de haine (pardon: d’amour, de paix et de tolérance…) et de faire des adeptes dans les milieux carcéraux. Mais il a quand-même fallu en passer par la cour administrative d’appel pour que les Témoins de Jéhova puissent avoir les mêmes droits que les muzz. En outre, contrairement aux musulmans, les Témoins de Jéhova en détention ne doivent pas être si nombreux…

FDF

.

La cour administrative d’appel de Paris a confirmé aujourd’hui le droit au Témoins de Jéhovah de bénéficier d’un ministre du culte en prison, selon l’un de leurs avocats, Me Philippe Goni.

Selon l’avocat joint par l’Associated Press, la cour administrative d’appel a rejeté les appels du ministère de la Justice qui refuse de délivrer le statut d’aumônier des prisons aux ministres du culte des Témoins de Jéhovah. Ces demandes avaient été faites dans trois directions interrégionales pénitentiaire.

Les Témoins de Jéhovah sont reconnus comme association cultuelle depuis une décision de 2000 rendue par le Conseil d’Etat, a précisé l’avocat. Me Goni se félicite de cette décision qui devra permettre aux Témoins de Jéhovah « d’avoir des aumôniers au même titre que les autres confessions ».

Dans un avis publié le 24 mars dernier, le Contrôleur général des lieux de privation de liberté, Jean-Marie Delarue, a estimé que l’administration devait se plier à la reconnaissance par le juge du caractère cultuel d’une personne morale. « Dès lors qu’une religion est regardée comme telle par le droit applicable, ses aumôniers doivent pouvoir disposer, comme tous les autres aumôniers, de prérogatives identiques et ne sauraient être cantonnés, par exemple dans les établissements pénitentiaires, à un statut de visiteur qui conduit à une ‘religion du parloir' », avait-il estimé.

« La cour n’a fait que valider cette analyse juridique, en jugeant que puisque les Témoins de Jéhovah disposent du statut d’association cultuelle, conformément à une jurisprudence bien établie, ils peuvent prétendre à l’agrément de leurs ministres du culte en tant qu’aumôniers », a déclaré Me Goni.

La cour a par ailleurs prorogé à une date ultérieure la demande concernant l’agrément d’un aumônier national de l’association cultuelle des Témoins de Jéhovah de France, a précisé Me Goni. Elle a également confirmé l’indemnisation de 3.000 euros reçue par un détenu à la prison de Muret (Haute-Garonne) qui n’avait pu pratiquer sa religion, a ajouté l’avocat.

Source: http://www.lefigaro.fr/

14/04/2011

Le monde change; et pas dans le bon sens…

Témoin ce PPS fort peu enthousiasmant mais oh combien réaliste. A nous, les Occidentaux, de tout faire pour cela ne se réalise pas. « Ils » ne feront pas de prisonniers; nous non plus…


Nous avons un avantage: nous sommes encore sur nos terres…

Résistants de tous les pays: unissons nous. Il en va de l’avenir de notre descendance. Ceux-ci devront être fiers de nous !!!


FDF

.

 

Lire: Le_monde_change

17/03/2011

Libération d’un membre d’Al-Quaïda…

Il faut reconnaître que dans le domaine de la libération des prisonniers terroristes, les américains sont rodés…

FDF

.

Lire:La_liberation_d’un_membre_d’Al_Qaida

.

PS: si on ne peut plus rigoler…