Francaisdefrance's Blog

26/12/2011

Des « mamies » mettent en fuite un jeune braqueur armé d’un hachoir !!!

Photo d’illustration

.

On l’a jugé avec une obligation de travailler, cette racaille. Ils veulent le faire crever, non? Alertons les Droits de l’Homme; vite !

En attendant: chapeau bas, les Mamies !!!

FDF

.

Dans cet article de presse, PAS DE PRÉNOM   NI DE NOM   POUR CE  « DJEUN » (pourtant majeur) QUI  PORTE CAGOULE et UTILISE UN HACHOIR pour  braquer deux mamies :  « Un profil inquiétant », estime le parquet de Cahors.  Malgré  cela « ON »  LE CONDAMNE  A 1 AN AVEC SURSIS   comme ça il pourra revenir  hâcher menu menu les deux mamies…….  et ensuite on le mettra en prison……  si on le retrouve…

JC JC…


Vue du village de Gramat.

Vue du village de Gramat.
« Un profil inquiétant », estime le parquet de Cahors. Car le jeune homme de 19 ans qui s’est présenté cagoulé et armé d’un hachoir, samedi après-midi, dans un bureau de tabac de Gramat, avait voulu faire « comme à la télé ou dans les jeux vidéos », pour braquer le commerce « car il avait besoin de 300 ¤».
En voyant débouler l’agresseur, deux soeurs âgées de 72 ans et 65 ans, très impressionnées ont toutefois eu un réflexe de défense en jetant un tabouret à la tête du jeune homme, le repoussant dans la rue puis en le poursuivant tandis qu’il prenait la fuite.

« Il est arrivé en criant la caisse ! j’ai crié à mon tour voyou, voyou ! Nous avons déjà subi 9 cambriolages et maintenant une agression ! Dans quelle société vivons-nous. Cela fait trois nuits que nous ne pouvons pas dormir », indique la septuagénaire, patronne de ce commerce qui se transmet depuis plusieurs générations et qu’elle a repris en 2003 « par devoir de mémoire » après avoir pris sa retraite de dentiste.


Interpellé, le jeune homme qui avait utilisé un hachoir de sa mallette personnelle après avoir suivi des études en restauration, a été jugé lundi en comparution immédiate. Le fait qu’il n’ait pas persisté dans son action et qu’il soit primo délinquant lui permet d’échapper à la prison. Il a été condamné à un an de prison avec sursis assorti d’une mise à l’épreuve de deux ans, une obligation de travailler ou de suivre une formation professionnelle, et l’interdiction de fréquenter le commerce des victimes.
Source: http://www.ladepeche.fr/

24/10/2010

Ca commence… Un homme condamné pour avoir obligé sa femme à porter le voile intégral.

C’est vraiment une bande de sales cons, ces intégristes… Celui-ci a pris cinq mois avec sursis… Elle a intérêt à se barrer vite fait, la dame.

FDF

.

MEAUX

La femme avait déposé plainte contre son mari pour « violences volontaires aggravée

Un « jeune homme » de 28 ans vient d’être condamné à cinq mois d’emprisonnement avec sursis pour avoir contraint son épouse au port du voile intégral. Cette dernière, âgée de 25 ans et domiciliée dans le quartier de Beauval à Meaux (Seine-et-Marne), avait déposé plainte contre son mari pour « violences volontaires aggravées » le 16 septembre. Convoqué par les policiers le 14 octobre et placé en garde à vue, le mari, Yassine N., avait reconnu les faits.

Jusque-là inconnu des services de police, le jeune homme, qui se présente comme un islamiste intégriste, imposait toute une série d’interdits à son épouse. Outre le port du voile intégral, la jeune femme issue d’une famille musulmane, mais non pratiquante, avait été contrainte de quitter son poste à Pôle emploi. Elle n’avait pas le droit d’entrer en contact avec des personnes non croyantes ou encore de téléphoner. L’épouse ne pouvait pas non plus regarder les programmes de télévision sur des chaînes occidentales, seulement sur la chaîne islamiste Iqra. Soumise à tous ces interdits, la jeune femme s’est finalement rebellée. Conséquence : son mari l’a rouée de coups… Ce qui l’a motivée pour se rendre à la police.

Source: http://www.lepoint.fr

09/08/2010

Toulouse: un ans de prison pour l’agresseur au couteau; pas assez cher, mon fils…

Et encore une raclure qui s’en tire bien… C’est honteux. L’ordure en question s’est « souvenu » de ses actes devant le tribunal. C’est devenu chose courante, cette manoeuvre… Ce n’est plus « c’est pas moi, m’sieur! », c’est devenu une pandémie d’amnésie chez les racailles… Des excuses à deux balles, en fait. Ca passe mieux, semble t’il. Et les avocats s’en servent à merveille. Vivement la loi concernant la déchéance de la nationalité et le retour au bled. On ne pourrait pas l’expérimenter sur ce fumier là? Allez! Un p’tit effort!

FDF

09/08/2010

Les deux garçons de 13 et 17 ans ont été agressés sur les quais, près de la Daurade après la fête du 14-Juillet./Photo DDM, Didier Pouydebat

Les deux garçons de 13 et 17 ans ont été agressés sur les quais, près de la Daurade après la fête du 14-Juillet./Photo DDM, Didier Pouydebat

Au retour du feu d’artifice, le 14 juillet, deux jeunes Toulousains ont été agressés quai de la Daurade. L’auteur, rapidement interpellé, a été condamné à deux ans de prison.

Leux jeunes Toulousains de 14 et 17 ans ne sont pas prêts d’oublier leur soirée du 14 juillet. Après le feu d’artifice, ils rentraient chez eux quand, quai de la Daurade, ils ont croisé un homme pas franchement accueillant. Selon les deux victimes, l’homme en short est arrivé par-derrière a sorti un couteau pour le placer immédiatement sous la gorge de la plus jeune victime !

L’agresseur s’est alors emparé d’un lecteur MP 3 et du téléphone portable de sa première victime avant de retourner sa lame de 10 bons centimètres vers la deuxième victime pour récupérer un autre téléphone. L’homme a ensuite rapidement pris la fuite…

La description de cet agresseur a permis à la police d’interpeller un suspect, rue de Blanchers. Il portait les téléphones, le lecteur audio et un couteau avec une lame de dix centimètres. Des éléments à charge qui ne l’ont pas empêché de nier l’agression face aux policiers lors de sa garde à vue.

Devant le tribunal correctionnel, il s’est finalement souvenu être l’auteur de l’agression. « Je m’étais engueulé avec mon épouse. J’étais énervé… mais je n’avais pas de couteau », explique Larbi Djakhadane, 33 ans. le procureur Miquel fait la moue, parle d’une version « pas crédible » et d’une violence « intolérable même si ce monsieur n’est pas un voleur d’habitude ». Le procureur avait réclamé trois ans de détention. La défense a réussi à modérer la sanction mais Larbi a été condamné à deux ans dont une année avec sursis et mise à l’épreuve. Et il devra dédommager les victimes à hauteur de 1 500 € chacune. (Ce sont les assistantes sociales qui paient, donc vous et moi, vous ne saviez pas? FDF).

Source: http://tinyurl.com/36s8ycw