Francaisdefrance's Blog

25/02/2012

Grenouille « islamophobe » au Carnaval de Düsseldorf !

C’est Carnaval, chez nous… On ose ? Chiche! Toutes les idées seront les bienvenues. Si ces gens n’aiment pas l’humour, nous si.

Et puis, leurs déguisements à eux, c’est lassant et rempli de tristesse:


FDF

.

Allemagne : un char allégorique islamophobe !

Pas fini d’être « heurtés », les momos…

.

Un char allégorique islamophobe dans le défilé traditionnel du carnaval Rose Monday dans la ville de Düsseldorf, le 20 février : Une grenouille en papier mâché avec le mot « islamisation » sur la langue et un papillon avec les mots « printemps arabe ». (via WoJ)

Source: http://www.postedeveille.ca/

Merci à DG…

21/02/2012

Les élites algériennes tentées par l’exil… Et où veulent ils aller, croyez vous ???

Là, on est mal. Nous avions déjà sur le dos toute la « crème » indésirable de là-bas. On va maintenant voir arriver les « pontes ». Demandeurs d’asile politique, bien sûr. Courage, fuyons! C’est désormais leur devise…

En France, on va devoir « pousser les murs »; ou bien dégager. Mais c’est ça qu’ils veulent… Alors, reste une option qui va plaire aux écolos: le tri sélectif…

FDF

.

L’élite algérienne a déjà choisi sa direction…

.

Les islamistes algériens avaient déjà remporté les législatives de 1991, aussitôt annulées. Conséquence: une guerilla chronique, à ce jour inachevée, dont le bilan provisoire se chiffre par centaines de milliers de victimes.  La vague islamiste a traversé la Méditerranée, car « ils » importent chez nous ce qu’ils fuient chez eux.  Les prochaines législatives algériennes auront lieu dans six mois. Le résultat est prévisible. Merci la démocratie, cheval de Troie de l’islamisme!
 
L’Algérie n’est pas un cas unique. Alors que tous les pays riverains du Sahara sont désormais contaminés, nos belles âmes nous parlent toujours de « printemps arabe » au sud et des charmes de la diversité au nord…

Les élites tentées par l’exil
Algérie : À six mois des législatives, alors que les émeutes se multiplient dans le pays, nombre de ministres et de hauts cadres préparent leur avenir… à l’étranger

Un vent de révolte souffle sur l’Algérie depuis plusieurs mois, entre manifestations (ici des ouvriers de l’industrie, le 26 décembre à Alger), émeutes et immolations par le feu.
A six mois des législatives et à près de deux ans de la fin du troisième mandat du président Abdelaziz Bouteflika en 2014, des ministres de l’actuel gouvernement préparent déjà leur avenir… à l’étranger. Au moins six membres du gouvernement du Premier ministre, Ahmed Ouyahia, ont entamé il y a quelques semaines des démarches pour faciliter l’installation de leurs enfants dans des pays européens, notamment en France. Ici, le durcissement des lois sur l’immigration a rendu les conditions d’accueil et d’installation des étrangers plus difficiles. Ces ministres multiplient les interventions pour obtenir des visas d’études – en particulier à leurs enfants – auprès des ambassades des pays européens, particulièrement ceux avec lesquels l’Algérie entretient d’importantes relations économiques, à savoir la France, l’Italie, le Portugal et l’Espagne.

Ces hauts responsables cherchent à sécuriser l’avenir de leurs enfants à l’étranger en les aidant à quitter l’Algérie, un pays instable politiquement et dont l’avenir est plus que jamais incertain. L’économie locale dépend entièrement de l’exportation du pétrole et du gaz, deux richesses naturelles en voie d’épuisement.

Sur le plan sécuritaire, les émeutes sont devenues quotidiennes et le risque d’un embrasement « à la libyenne » préoccupe les décideurs.

En plus de ces perspectives sociales sombres, les législatives de mai prochain pourraient permettre aux islamistes de prendre le contrôle du Parlement et du gouvernement. Dans un contexte régional marqué par les révoltes arabes, le pouvoir algérien aura du mal à tricher pour éviter une victoire de l’opposition. Du coup, beaucoup de ministres devraient céder leur place après les législatives à de nouveaux arrivants qui feront partie d’un nouveau gouvernement. Contrairement aux années précédentes, les partants n’auront cette fois aucune garantie de reconversion ou de retour dans une nouvelle équipe. Un nouveau mandat de Bouteflika en 2014 semble en effet définitivement écarté. De nombreux ministres et hauts responsables civils et militaires craignent aussi des poursuites judiciaires pour des détournements de l’argent public. La course aux visas concerne aussi les hauts gradés de l’armée et des fonctionnaires de l’administration qui veulent fuir le pays.

L’expatriation, une habitude
En fait, ces ministres et hauts gradés qui cherchent à expatrier leurs familles ne font pas exception. Quand ils ne sont plus aux commandes, les hauts cadres de l’État algérien préfèrent majoritairement s’exiler et vivre à l’étranger, que ce soit en Europe ou dans les pays arabes. Sur près de 700 anciens ministres et premiers ministres qui se sont succédé aux différents gouvernements depuis l’indépendance, au moins 500 vivent à l’étranger, selon un rapport officiel établi en 2009. Hormis quelques exils forcés comme celui de l’ancien Premier ministre Abdelhamid Brahimi, tous les autres ont fait le choix volontaire d’aller vivre ailleurs, notamment en France, où ils possèdent des biens immobiliers.

Rares sont les anciens hauts responsables algériens qui restent vivre dans leur pays après avoir quitté le pouvoir. Et même durant leur règne, ils vivent dans des résidences d’État, à l’ouest d’Alger, complètement déconnectés de la réalité du pays.

(dès le lendemain de l’accès à l’indépendance de l’Algérie en 62 les anciens chefs fellouzes ont pris l’habitude de venir notamment en Suisse et en France pour profiter des bienfaits de la civilisation de l’horrible colonisateur !
Des millions d’Algériens se sont installés dans notre pays pendant ces dernières décennies, sans pour autant se sentir le moindre du monde français , même si de plus en plus ils accèdent à des positions de décideurs tout en haïssant les « souchiens » !
On observe que depuis que la gauche est devenue majoritaire au Sénat, on a désormais une vice-présidente socialiste d’origine algérienne, fille d’un ex combattant de l’ALN, peut-être responsable de l’assassinat de civils et militaires français !
Quant à nos hôpitaux, on constate de plus en plus la présence de médecins originaires d’Algérie* du fait de l’incurie de nos gouvernants imprévoyants qui ont instauré le numérus causus d’étudiants français et qui ont encore l’audace de se représenter aux élections !

* Expérimenté par moi-même à la suite d’une agression d’un meeting FN vers 1990 par des hordes de jeunes maghrébins. Blessé grièvement j’avais été conduit avec trois autres militants à l’hôpital de Coulommiers où l’interne de service qui s’était chargé de mon cas était un Algérien. Il savait par la police et les pompiers qui nous avaient transportés que nous étions des « lepénistes »… à l’époque. Comme par hasard il n’avait plus de champs opératoires ni de catgut de diamètre convenable et m’avait recousu les plaies avec un fil presqu’aussi gros qu’une ficelle. Deux mois après un chirurgien m’avait retiré un éclat de verre d’environ 1 cm de diamètre resté (volontairement ?) dans la plaie de mon avant bras recousu par une vingtaine de points de suture . Et je ne parle pas de l’attitude méprisante qu’il avait eue à notre égard, et sa passivité alors que nous étions sur les tables d’opération et qu’un groupe de « jeunes » était parvenu à entrer dans la salle des urgences avec des barres de fer pour nous « terminer » ainsi qu’ils le hurlaient. Il avait fallu que les policiers interviennent en force pour que nous ne soyons pas achevés.
Voilà à quoi l’on s’expose désormais si on a le malheur de devoir être soigné par ces « chances pour la France » et qu’on ait été repéré comme opposant à l’invasion !

Source: Les Fugitifs d’Algérie

Source: SUD-OUEST

26/01/2012

Les musulmames seront le talon d’Achille de l’islam…

C’est de l’humour. Enfin, façon JPPS… Moi j’aime bien.
FDF

.

Mais JP, as tu pensé à l’avenir???

Ci dessous:

27/12/2011

Révolutions arabes: islamistes: 1 Démocratie:0…

Abdelilah Benkirane, le visage de la haine..
.
Ce mec me donne des nausées. Et ça ne vient pas des retombées du réveillon de Noël.
Prochaine étape: l’Occident! Soyons prêts à les recevoir dignement… Nous ne pouvons laisser l’hiver arabe atteindre l’Europe!
FDF
.

À la faveur de leurs succès électoraux du Maroc à l’Égypte, ils vont diriger des gouvernements.

D’Alexandrie à Tanger, une vague islamiste submerge l’Afrique du Nord. Après la victoire d’Ennahda en Tunisie et le succès du Parti de la justice et du développement (PJD) au Maroc, les formations se réclamant de l’islam triomphent en Égypte. Le phénomèxne était attendu. L’ouverture des vannes démocratiques a libéré un mouvement qui était, jusqu’au printemps arabe, cadenassé. Mais son ampleur dérange. Les islamistes sont majoritaires en Égypte, un pays qui a toujours joué un rôle d’incubateur dans le monde arabe. Deux électeurs sur trois ont voté pour leurs candidats. Si les Frères musulmans tiennent le haut du pavé, ils devront d’une manière ou d’une autre composer avec les salafistes d’al-Nour, ces ultra-orthodoxes qui rêvent d’instaurer un État théocratique régi par la charia. Alors que les Frères tentent de rassurer laïques et chrétiens, les salafistes font savoir haut et fort qu’ils feraient bien du Caire un nouveau Kaboul taliban.

Transnational, le mouvement des Frères musulmans déborde sur la Libye en irriguant Benghazi, la ville d’où est partie la révolte contre Kadhafi. Il apparaît, ici aussi, comme une force qui, sur les décombres de la dictature, présente un visage plutôt modéré.

Attentisme en Algérie 

Structuré et présent sur le terrain, ce courant s’est ancré dans une société profondément conservatrice pratiquant un islam coutumier aux antipodes du djihadisme. Il devra composer dans sa course vers le pouvoir avec des facteurs régionaux, tribaux et personnels qui ont pris le pas sur les idéologies.

En Algérie, l’autre superpuissance pétrolière de la région, l’attentisme est de mise. Le régime en place depuis cinquante ans se sent pris dans un étau. Usé par la maladie, le président Bouteflika a lancé de timides réformes. Les islamo-conservateurs du Mouvement de la société pour la paix (MSP), qui ont depuis plus de dix ans des ministres au gouvernement, pourraient voir leur participation revue à la hausse après les législatives prévues en mai prochain. Mais le poids véritable des islamistes indépendants laminés par l’armée dans les années 1990 reste une énigme. Attentifs, les Algériens observent les expériences en cours chez leurs voisins avant de rejoindre une improbable «Union du Maghreb islamique».

Moins dogmatiques que les Frères musulmans égyptiens, les dirigeants tunisiens d’Ennahda et marocains du Parti de la justice et du développement (PJD) n’ont pas les moyens de gouverner seuls. Ils vont devoir s’allier avec des partis éloignés de leur mode de pensée, vont être confrontés avec la crise sociale aux principes de réalité et sont contraints de composer avec une société sécularisée, en Tunisie, et avec le roi, au Maroc. Leurs adversaires tablent sur une érosion qui devrait prendre des formes différentes selon les pays et les hommes. Ils se fient non plus aux saisons -qu’il s’agisse du printemps ou de l’automne arabe- mais aux années pour que les tendances s’inversent.

Source: http://www.lefigaro.fr/

07/12/2011

Sacré Dilem…

Non, non; il n’y a pas de fautes. Il s’agit bien du nom du dessinateur qui sait si habilement nous pondre de véritables oeuvres d’actualité avec un humour hilaro-décapant.

Encore un exemple qui résume bien la situation des pays du Maghreb… Qui se sont bien fait manipuler pour se jeter dans les bras griffes de l’islamisme et de ses « bienfaits »…

Merci à toi, Dilem.

FDF

.

02/12/2011

Algérie: retour en force des islamistes. Les chrétiens ont peur…

Photo d’illustration…

.

Chassez le naturel…

Et en outre, vu que l’islamisme prend petit à petit la mainmise au Maghreb, l’Algérie ne veut pas rester orpheline…

Ca promet de beaux jours pour la chrétienté dans ces contrées là. Et en outre, la christianophobie est à la mode…

FDF

.

Le récent procès d’un converti accusé d’«injures envers le Prophète» illustre le retour en force des islamistes.

La cour d’appel d’Oran a abrité, jeudi dernier, un nouveau procès pour délit religieux. Siaghi Krimo, un maçon de 29 ans converti au christianisme en 2007, est cité à comparaître pour «injures envers le Prophète». En mai dernier, il a été condamné, en première instance, à cinq années de prison ferme. Dénoncé par un voisin à qui il avait remis un DVD sur la vie du Christ, il a été brutalement arrêté par une escouade de policiers comme un dangereux criminel.

Au commissariat, plusieurs officiers se sont relayés pour interroger le «renégat». «Tu es habité par le démon», hurle l’un d’eux. «Si tu étais mon frère, je te tuerais», menace un autre. Pour le juge du tribunal correctionnel qui a prononcé la sentence, la cause est entendue avant tout débat : quitter l’islam pour une autre religion est un crime. «Tu le regretteras !», dit-il à l’inculpé, qui a revendiqué sa foi chrétienne mais nié toute atteinte à l’islam. En l’absence du témoin délateur et malgré un dossier vide, le tribunal écrit dans son jugement : «Il a nié les faits, mais son apostasie est une présomption de culpabilité.»

Dans un climat d’intolérance exacerbé par des manipulations occultes, la liberté religieuse est devenue un terrain d’affrontements idéologiques. Pour donner des gages de bonne foi aux islamistes, les autorités ont multiplié les agressions contre les chrétiens. Depuis la loi de février 2006 réglementant «les cultes autres que musulman», plusieurs convertis au protestantisme ont été jugés pour « prosélytisme». Le procès de Habiba K., arrêtée en mai 2008 en possession d’une bible, avait ému l’opinion et suscité un large mouvement de solidarité, en Algérie et à l’étranger.

En septembre 2010, deux ouvriers chrétiens étaient jugés pour «atteinte aux préceptes de l’islam» pour avoir mangé durant le jeûne rituel du ramadan. Grâce à la mobilisation des militants des droits de l’homme, dont des musulmans pratiquants, ils ont été relaxés.

Libertés religieuses 

Face à «l’inquisition», les modernistes-laïques se mobilisent pour le respect de la liberté de conscience garantie par la Constitution. Au nom de la même Constitution qui proclame «l’islam, religion d’État», les islamo-conservateurs veulent limiter les «libertés occidentales» au profit d’une application plus large de la charia. Entre les deux camps, le pouvoir vogue au gré des rapports de forces et des pressions internationales.

Après une trêve de plusieurs mois, le procès d’Oran inquiète les partisans d’une société plurielle. S’agit-il du zèle de magistrats isolés ? Ou d’un nouveau virage liberticide ? Dopés par le printemps arabe, qui a propulsé les islamistes aux devants de la scène, les chantres de la charia intégrale ont le vent en poupe. Le pouvoir, hanté par sa propre survie, cède à leurs caprices lorsqu’il ne les devance pas. À Alger, des dizaines de bars ont été fermés par l’administration ; de grands restaurants réputés pour la finesse de leurs vins se sont résignés aux breuvages halal.

Jeudi à Oran, en présence de la presse privée qui a dénoncé «l’inquisition», les magistrats de la cour d’appel ont adopté un profil bas. En moins de dix minutes, le procès est ficelé et le verdict mis en délibéré pour le 1er décembre. Sur les bancs du public, une altercation éclate entre des policiers et de jeunes contestataires : dans cette ville réputée pour une ouverture d’esprit peu commune, les agents de l’ordre ont tenté de séparer les filles des garçons au nom «des traditions qui interdisent la mixité»…

Source: http://www.lefigaro.fr/

28/11/2011

Frères musulmans: « un jour, nous arriverons à tuer tous les juifs du monde » !!!

Dessin d’illustration…

.

Islamistes modérés… S’il existait plusieurs versions de l’islam, on pourrait se dire que si ces musulmans là sont « modérés », à quoi doit on s’attendre de la part des fanatiques?

FDF

Mais « rassurons-nous »: il n’y a qu’UN seul islam. Mais « on » nous fait croire le contraire…

Amour, paix et tolérance

.

Un rassemblement des Frères musulmans dans la mosquée la plus importante du Caire vendredi, a transformé une manifestation anti-sioniste en une démonstration de force antisémite.

Quelque 5.000 personnes ont rejoint cette manifestation, créée pour promouvoir la “bataille contre la judaïsation de Jérusalem.” Un thème de plus en plus repris dans les médias français, comme lors de l’émission “un Oeil sur la planète” ou les journaliste dénonçaient la main-mise des juifs sur Jérusalem. Si des journalistes français le disent, alors imaginez le discours des barbus égyptiens !

Dans les haut-parleurs qui faisaient vibrer les murs alentours de la mosquée, le discours de haine à l’égard d’Israël est acclamé par le quidam. Ceux-là même qui violent les journalistes étranger sont ceux qui parlent de ces “occupants sionistes” et de ces “juifs perfides.”

Leur chef spirituel, Ahmed al-Tayeb, prend le micro. Devant ses hyènes, il balance un discours d’”islamiste modéré” comme on dit à Paris : “Mes frères, les juifs sont partout ! Mes frères, les juifs veulent empêcher l’unité islamique. Mes frères, les juifs parasitent l’Egypte pour empêcher notre pays d’être uni et fort.”

Puis, il continue :  “Pour construire l’Egypte, nous devons être un. La politique est insuffisante. La foi en Allah est la base de tout», a t-il dit. “La mosquée al-Aqsa fait actuellement face à une attaque orchestrée par les juifs ! Nous ne pouvons par permettre à ces juifs de judaïser Jérusalem ! Nous allons faire savoir à ces juifs, à Israël et aux européens que nous n’accepteront pas qu’une seule pierre y soit déplacée.”

Il est vrai que je suis en déplacement à l’étranger ces jours-ci… Mais je n’ai pas entendu la moindre information concernant une attaque “juive” sur le Mont du Temple. A moins que tout fasse parti du fameux complot sioniste médiatique…

En fin de meeting, des slogans comme “Tel-Aviv, le jour du jugement est venu” ou “tous les égyptiens au jihad pour la Palestine” sont scandé par des milliers de personnes. Et dire qu’il y en a encore pour affirmer que le printemps arabe est une bonne nouvelle pour l’évolution des peuples arabo-musulmans

Source: http://jssnews.com/

23/11/2011

La mode de printemps « arabe »…

Le printemps arabe à la mode de chez eux…

FDF

.

On devrait demander à Alain Juppé ce qu’il en pense de ces tenues et s’il considère les idées de ses amis salafistes des Frères Musulmans acceptables ou non pour sa bonne ville de Bordeaux. Vive le « Printemps arabe »

Au Caire en Égypte, les salafistes ont installé une affiche illustrant la manière appropriée de se voiler. A gauche, quatre tenues «inacceptables». Au milieu (en rose), le «minimum acceptable».

A droite (en noir), tenue «acceptable».

Source: http://www.postedeveille.ca/

31/10/2011

Le président syrien prévient qu’une éventuelle intervention étrangère «enflammerait la Syrie et la région».

Le même que les autres; le même… Et c’est encore un pote à:

FDF
.
« C’est sa première interview à un média occidental depuis le début de l’insurrection en Syrie, il y a sept mois. Dans un entretien au Daily Telegraph de dimanche, Bachar el-Assad a menacé les Occidentaux d’un «nouvel Afghanistan»s’ils s’avisaient d’intervenir en Syrie. «Il existe une ligne de faille et si vous jouez avec celle-ci vous risquez de provoquer un séisme», affirme-t-il. «Voulez-vous connaître un nouvel Afghanistan ou même des dizaines d’Afghanistan ? Un problème en Syrie embrasera toute la région», prévient-il. «Damas est désormais le centre de la région. Si l’idée est de diviser la Syrie, cela reviendra à diviser toute la région», a indiqué le chef de l’Etat.

Le dirigeant syrien, qui s’attend à ce que la communauté internationale «fasse monter la pression» même si aucun projet d’intervention n’est pour l’heure évoqué, considère que la protestation en Syrie n’a rien à voir avec le printemps arabe. «Notre histoire est différente de l’Egypte, la Tunisie, le Yémen ou la Libye». «Nous n’avons pas suivi la voie de l’entêtement. Six jours après le début des manifestations, j’ai lancé des réformes. Dès qu’elles ont été annoncées, la tendance s’est inversée, les gens ont commencé à soutenir le gouvernement», assure Bachar el-Assad, qui a passé une loi «autorisant» les manifestations et le multipartisme.

«Le rythme des réformes n’est pas trop lent. Envisager l’avenir exige de la réflexion» se défend celui dont les manifestants réclament le départ pur et simple. Assad estime d’ailleurs que la crise n’est pas que politique. «Le défi est le développement de la société. Nous avons adopté une économie libérale, cela a créé des disparités entre les classes». «Gouverner un pays occidental et la Syrie, c’est comme travailler avec un PC et un Mac, les deux ordinateurs font le même travail mais n’ont pas le même système d’exploitation et ne se comprennent pas», analyse le président. «On ne peut pas analyser ce qui se passe en Syrie à travers les références culturelles occidentales».

«L’armée a fait des erreurs»

Sur la question de la répression qui a fait depuis mars plus de 3000 morts, Bachar el-Assad concède que ses forces de sécurité ont commis «de nombreuses erreurs» au commencement des troubles, mais assure que désormais seuls les «terroristes» et non les civils sont visés.

Ses confidences au Daily Télégraph, entre avertissement et détente – le journaliste note, étonné, qu’Assad l’a reçu en jean -, surviennent alors que la pression de la rue s’intensifie. La chute du colonel Kadhafi en Libye a redynamisé la rébellion. Vendredi, à Homs, 20.000 manifestants ont répondu à un appel lancé sur Facebook pour que «la communauté internationale impose une zone d’exclusion aérienne, afin de permettre à l’Armée syrienne libre (ASL) d’œuvrer avec plus de liberté». Les affrontements entre armée régulière et déserteurs ont redoublé d’intensité samedi, faisant 47 morts en 24 heures dans les rangs des forces du régime.

Sur le front diplomatique, le ton monte également. D’après un influent quotidien koweïtien, la Ligue arabe a averti Assad qu’une intervention internationale et un embargo seraient inévitables si sa médiation échouait. Une réunion s’est tenue ce dimanche au Qatar entre une délégation ministérielle de la Ligue arabe et des responsables syriens, venus apporter la réponse de Damas à des demandes formulées par cette délégation lors d’une réunion mercredi à Damas avec Assad. La Ligue arabe a proposé un plan pour mettre fin aux violences dans le pays, et presse Assad de prendre des mesures concrètes loin de «toute tergiversation». La délégation syrienne apportera sa réponse lundi. »

Source: http://www.lefigaro.fr/

27/10/2011

Le « visionnaire »…

Après Médium, les Experts, NCIS, etc… nous avons échappé à une nouvelle série: « Le Visionnaire ».  Ouf !

FDF

.


L’affiche UMP initialement prévue pour la campagne de Sarkozy en 2012 a été annulée…

Source: http://www.dreuz.info/

Où est passé l’esprit de résistance ?

Oui, ce bel esprit de résistance. Il a été remplacé par celui de la collaboration? Nous en avons des preuves tous les jours.

Ci dessous, une belle prose de Michel Garroté, qui rejoint tout à fait mes convictions…

FDF

.

« Tout récemment, en Terre d’Islam, le printemps arabe, la démocratie et la liberté se sont pris un phénoménal coup de massue sur la tête. Je dois avouer que la formule « printemps arabe » m’a fait sourire dès le début. Les Egyptiens, dans le nord-est de l’Afrique, sont-ils arabes ? Les tribus libyennes sont-elles arabes ? Les peuples de Tunisie sont-ils arabes ? Les levantins de Syrie proche-orientale sont-ils arabes ? Ont-ils, les uns et les autres, utilisé les slogans printemps arabe, démocratie et liberté ? N’ont-ils pas plutôt hurlé, à s’époumoner, et, avec force rafale de fusils mitrailleurs, Allah Akbar ? En lieu et place de l’arabité, n’est-ce pas plutôt l’islam radical qui est au cœur de ce printemps présumé ? En occident, des voix se sont élevées pour contrer la version – officielle et mensongère – du printemps arabe, soi-disant synonyme de démocratie et de liberté. Mais des voix se sont également élevées, et, s’élèvent encore, pour menacer, pour mettre en garde, ceux d’entre nous qui refusent la version – officielle et mensongère – du printemps arabe. Commençons par les voix qui se sont élevées pour contrer la version – officielle et mensongère – du printemps arabe.

Ainsi, le directeur de l’Œuvre d’Orient, dans La Croix évoque la nouvelle situation en Afrique du Nord (extraits) : « Les chrétiens risquent d’être considérés comme des minorités tolérées, ce qui est inacceptable. L’Empire ottoman les considérait déjà comme les protégés des musulmans. Ce terme est extrêmement méprisant ; les chrétiens doivent être reconnus comme des citoyens de plein droit. De plus, l’accès à un certain nombre de fonctions risque de leur être barré. Il est aberrant que dans ces constitutions soit stipulé que le chef de l’État doit être musulman. C’est absolument contraire à la démocratie. Vouloir faire de la charia la source principale du droit est quelque chose d’assez nouveau dans le monde arabe, y compris en Égypte. Et cette volonté d’islamiser le droit n’est pas acceptable. En ce qui concerne le droit de la famille, le droit civil, il n’y a aucune raison d’appliquer un droit d’origine islamique à des chrétiens. Dans ces pays, la tradition a longtemps été la coexistence d’un droit d’inspiration musulmane pour les musulmans et d’un droit d’inspiration chrétienne pour les chrétiens. Quant à l’influence de la charia en matière pénale, elle pose un grave problème. En Égypte, un homme chrétien vient d’être condamné à la prison pour blasphème. C’est proprement insupportable. Les gouvernements occidentaux doivent prendre position contre ces mesures, de la même manière qu’ils se sont élevés contre la répression des manifestants par le régime de Hosni Moubarak. Voir un chrétien condamné pour blasphème me semble totalement contraire à un minimum de droit de pensée et d’expression. Et je pense qu’il faut réagir maintenant et fortement. Car à terme, ces mesures risquent d’être invoquées abusivement pour affaiblir les chrétiens ».

De son côté, l’Observatoire de l’islamisation cite les écrits de Ghannouchi, le chef du parti islamiste radical vainqueur des élections en Tunisie (extraits) : « La société islamique est fondée sur l’interprétation des valeurs organisant la vie des individus et des communautés. De plus, elle organise le côté spirituel de ces derniers.  C’est pourquoi on ne saurait concevoir de société islamique laïque, ou de musulman laïc que si ce n’est en renonçant à ce qui est essentiel en islam. Car la foi en Dieu n’est pas essentielle en islam ; l’essentiel, c’est la foi en l’unicité de Dieu. Par conséquent, toute législation qui s’inspire d’autres sources pourrait porter atteinte à cette unicité. Une société ne saurait être islamique qu’à condition de ne pas être laïque et d’accepter l’unicité de Dieu. L’apostasie, est le reniement de l’islam. Un reniement des constantes de l’islam, tels ses dogmes, sa charia et ses rituels. Comme porter atteinte à la dignité de Dieu ou à la dignité du Prophète, l’autorisation de braver les interdits de la charia ou la négation des devoirs religieux. Des versets du Coran ont énoncé à plusieurs endroits le caractère affreux de ce crime et menacé quiconque s’en rend coupable du plus atroce des supplices. Quant à la tradition, la sunna, elle a exigé la mise à mort conformément au hadit : tuez quiconque change de religion ». Larbi Guesmi, Tunisien, militant du même parti islamiste radical Ennahda n’est pas mal non plus. Il a écrit récemment : « Scellez les chevaux, et préparez ce que vous pouvez de matériel, de convictions, puis n’oubliez pas, n’oubliez pas, n’oubliez pas les ceintures sacrées, les ceintures des respectables, la ceinture explosive pour les gens qui trahissent. Nous allons résister, cela fait partie de notre culte, nous allons résister, soit la victoire soit la mort ».

Quant à la Libye, elle sera soumise à la charia et c’est du reste ce qu’annoncent les leaders du CNT, soutenus par Sarko et BHL : « En tant que pays islamique nous avons adopté la charia comme loi essentielle et toute loi qui violerait la charia est légalement nulle et non avenue. Par exemple, la loi sur le divorce et le mariage. Cette loi est contraire à la charia et elle n’est plus en vigueur ».

De son côté, Mgr Guy Harpigny, évêque de Tournai, expert reconnu de l’islam (sa thèse de doctorat en théologie porte sur l’islam ; il est diplômé d’arabe de l’Institut Catholique de Paris ; et il a été chercheur à l’Institut Dominicain d’Etudes Orientales du Caire) a consacré son intervention, lors des Etats généraux du christianisme, à l’islam. Il a énuméré les agressions de l’islam contre l’occident : la conquête de l’Espagne, la prise de Constantinople qui fut suivie du schisme des Églises d’Orient, des pirates barbaresques écumant la Méditerranée et de l’impérialisme turc. Il note que les musulmans ont une culture imperméable à la culture européenne occidentale, en matière de famille, de façon de s’alimenter et de s’habiller. Il constate que les musulmans ont une capacité d’engendrer des enfants nettement supérieure à celle des Européens de souche. Les musulmans, précise-t-il, pourraient dès lors constituer la majorité à Bruxelles dans les cinq ans à venir. En certains endroits à Bruxelles ou Anvers, ils mettent à mal l’autorité de l’Etat.

Côté propos débiles et délirants, la revue de presse LSB signale que « l’islamologue » islamophile, collaborationniste et capitulard Mathieu Guidère a le toupet de déclarer au Figaro : « la Libye prend le chemin d’une démocratie musulmane, tout comme les pays européens sont devenus des démocraties chrétiennes à partir de la fin du XIXème siècle où des partis comme la CDU en Allemagne ou l’UDF en France se réfèrent aux valeurs chrétiennes. Gare, donc, à ceux qui pourraient essayer de les exclure complètement du pouvoir, car c’est là qu’il y aurait de nouveau un risque de radicalisation », radote Guidère.

Et pour ce qui me concerne, je n’ai même pas envie de réagir aux inepties de ce Guidère inculte et décalé. Car primo, il faut être nullissime pour comparer l’UDF française à la CDU allemande. Et car secundo, le petit mec ose la jouer menaçant, en écrivant d’abord « gare à ceux » (Gare à vous lecteurs ? Gare à nous rédacteurs ? Gare à moi aussi ? Tu te prends pour qui, Guidère ?), et, aussitôt après, le mec écrit « de nouveau » un risque de radicalisation. « De nouveau » un risque de radicalisation ? « De nouveau » ? Il y a donc – forcément puisqu’il écrit de nouveau – déjà eu radicalisation musulmane. Quel aveu ! »

Source: http://www.dreuz.info/

25/10/2011

Printemps arabe, chute des dictateurs, hiver islamiste… Un processus inévitable.

L’hirondelle n’annonce plus le printemps. Le jasmin non plus. La charia s’occupe de tout… Je plains tous ces peuples qui on cru à une démocratie à laquelle ils ne seront jamais prêts. Et à laquelle les islamistes les ont fait croire.

La Tunisie sombre dans le chaos régi par les intégristes; la Libye et l’Egypte suivent. Si ça pouvait faire réfléchir les autres… On peut toujours rêver.

Ci-dessous un excellent billet de Christophe Barbier (L’Express).

FDF

.

« C’est une peur qui chemine alors que les armes se taisent et que s’élève le brouhaha des urnes. Une peur un peu honteuse, tant l’irénisme est de rigueur, et tenace aussi, le remords d’avoir si longtemps soutenu des dictateurs, avec, pour seule raison, cynique mais valable, d’être en sécurité sur nos rives. Une peur nourrie par les cris des coptes massacrés en Egypte, les premières élections en Tunisie et l’engagement du Conseil national de transition libyen à faire de la charia la « source première de la loi ». Cette peur, c’est celle de l’islamisme, celle d’un pouvoir barbu et liberticide, dont les imams psychopathes remplaceraient les militaires d’opérette et les despotes débauchés d’hier. 

Jamais cette crainte n’a abandonné les esprits occidentaux, même si le vacarme de la fête droits-de-l’hommiste l’a reléguée depuis janvier dans l’arrière-boutique de la foire-fouille sondagière. Elle ressort aujourd’hui parce que nous sommes dans un marécage idéologique, un entre-deux politique où les potentats sont déchus, mais les démocraties, pas encore installées. Balbutiantes et vacillantes, elles sont comme un enfant effrayé par ses premiers pas dans un monde vertigineux. Arabes et Occidentaux, tous épris de paix et de liberté, nous sentons que quelque chose a gagné, qui était juste, mais qu’autre chose aujourd’hui menace, qui est terrible. Et si rebelles et révoltés avaient oeuvré, à leur insu, pour préparer le règne des imams? Et si nous avions fourni, enfants béats de Danton et de Rousseau, le moteur démocratique au véhicule islamiste? S’imposer par une révolution ou une guerre civile n’est rien à côté d’élections gagnées: l’islamisme pourrait bien, demain, affirmer être légitime selon les critères mêmes de l’Occident. Que répondrons-nous?  

Craintes d’un nouveau scénario algérien

Aujourd’hui, les sirènes de l’optimisme chantent à tue-tête qu’il n’y a rien à craindre, que c’est un islam modéré, « intermédiaire », qui donne le la des nouveaux régimes, qu’il ne s’agit que d’invoquer des principes sans corseter la vie quotidienne ni bâillonner les libertés au berceau. Elles n’ont à la bouche que l’exemple de la Turquie, où islamisme et démocratie barbotent en harmonie dans le bain de miel de la prospérité économique. C’est oublier la cure de laïcité imposée jadis à son peuple par Kemal Atatürk, ce vaccin longue durée. Plutôt que le modèle turc, c’est le scénario algérien qui risque d’advenir. Il y a vingt ans, l’Algérie faillit tomber dans l’intégrisme par la fente des urnes, il fallut interrompre le processus électoral et engager la bataille armée. 

En Libye, la situation est la plus inquiétante. Le chef du CNT, Moustafa Abdeljalil s’est engagé à faire de la charia la « source première de la loi ».

C’est en Libye que la situation est la plus inquiétante, parce que l’on y touille un explosif cocktail de pétrole, de trafic d’armes et de bédouinisme, sous l’oeil avide et la griffe déjà sortie d’Aqmi la terroriste. Que feront de leur révolution réussie les héros de Misrata et de Benghazi? L’égout de Syrte a vomi un Kadhafi sanguinolent comme dernier déchet de la tyrannie: puisse le régime qui sortira des discussions tribales et des élections promises nous éviter la nostalgie de l’ordre tyrannique. »

Source: http://www.lexpress.fr/

24/10/2011

Libye: bienvenue dans l’enfer de l’islam radical !

Ce qui suit rejoint un de mes récents billets sur la « nouvelle Libye ». Ce pays a voulu retrouver sa « liberté ». C’est fait.

Désormais, la charia, la polygamie, l’interdiction de divorcer, l’utilisation des banques islamiques, et autre gâteries seront le quotidien des Libyens… Il faut savoir que l’islam « modéré » n’existe pas. C’est l’islam « tout court ». Avec ses principes venus des temps barbares…

A qui le tour? A la Tunisie, maintenant, au vu des dernières estimations sur les élections d’hier où l’islam « modéré » devrait l’emporter. Ahhhhhhhhhhhhhhhhh; la « révolution du jasmin« , le « printemps arabe »… Ca va plutôt être l’enfer, je pense.

Pourquoi croyez-vous que nous rejetons avec force l’islam, en Occident??? Et que nous le ferons avec de plus en plus de convictions.

FDF

Un petit bonus: http://tinyurl.com/3m93j8f

Documentaire sur la menace islamiste, la guerre déclarée à l’Occident et niée par celui-ci..

.

Fini le droit de divorcer, place à la polygamie.

La Libye, futur pays islamique radical ?

Reste à savoir ce que sera la réaction des pays occidentaux qui ont participé à la libération, dont la France et la Grande-Bretagne. On se souvient par exemple du discours de Nicolas Sarkozy à Benghazy, le 15 septembre dernier, qui déclarait que « La France sera toujours aux côtés du peuple libyen ».

Voir la vidéo ci-dessous :

http://www.dailymotion.com/video/xl3zmp_sarkozy-a-benghazi_news#from=embed

(Images : i>TELE par L’oeil du post)

Pas plus tard que dimanche, Alain Juppé, ministre des Affaires étrangères, déclarait : « La période de la dictature, des violences et des divisions est terminée. Les Libyens peuvent désormais oeuvrer ensemble et sereinement à la construction d’un Etat démocratique et respectueux des droits de l’homme dans un esprit d’unité et de réconciliation nationale ».

Sans oublier la déclaration fracassante de Brice Hortefeux, fidèle parmi les fidèles de Sarkozy, qui voyait dans la mort de Kadhafi le signe que le président français « est le champion du monde des droits de l’Homme ».

Voir la vidéo ci-dessous :

http://youtu.be/4vEhnIUPrS8

Sources: Le Post

20/10/2011

Qui se cache derrière les Indignés ???

On en entend beaucoup parler mais qui sont ils, en fait? En outre, qui les manipule? Et doit on en avoir peur? Immersion dans ce monde étrange…

FDF

.

En Espagne, aussi…

.


Le mouvement des indignés, né du printemps arabe et de la révolte espagnole, puis grecque, s’étend peu à peu. D’abord boudé par les grands médias, aujourd’hui la communication sur ce mouvement citoyen commence à s’organiser.

Face à l’oligarchie ambiante, celle de Wall Street principalement, politiques et économistes pointent du doigt les banquiers internationaux, les organismes de spéculation sauvage et les multiples agissements des gouvernements en place, véritables réseaux d’influence, voire de type mafieux. La force de ces Indignés repose essentiellement sur le caractère apolitique et l’indépendance du mouvement.

Mais voilà, force est de constater que dans les coulisses du pouvoir, quel qu’il soit, des faits plus que troublants émergent, et s’il n’apportent aucune réponse, ils soulèvent un questionnement sur le fond de l’histoire. Alors qui manipule qui ? Et, surtout, dans quel(s) buts(s) !

14/10/2011

Face à l’islamisation, le Liban réagit. Leçon de courage…

Ci-après un excellent texte qui ne fait que confirmer la christianophobie qui s’étend partout dans le monde. Le Liban n’est pas épargné; mais réagit… Un exemple de résistance face à l’islamisation.

En Occident, l’invasion islamique a commencé; on voit ce que ça donne. A nous de ne pas les laisser prendre le dessus.

FDF

.

Le danger est déjà là; mais la résistance s’organise…

.

Les minorités chrétiennes d’Orient font face à une véritable entreprise d’éradication.  Elles nous donnent l’exemple du courage.
L’Occident, qui s’extasie sur « le printemps arabe » et ouvre son territoire au fanatisme conquérant, se réveillera-t-il avant qu’il ne soit trop tard?
Source: AK

22/08/2011

L’Union Européenne doit réviser sa politique d’immigration collective.

Dessin « piqué » chez François Dessouche…


Enfin; on y réfléchi? Il est bientôt temps… C’est au bord du gouffre que l’on vient de se rendre compte des nuisances économiques des différentes politiques d’immigration…

FDF

.


Gros plan sur le Maghreb  →   L’immigration illégale d’Afrique en Europe et une « tolérance zéro ».

Photo: EPA

L’Europe politiquement correcte emprunte aux Etats-Unis une formule de lutte sans pitié contre les désordres publics: une « tolérance zéro ». Le premier ministre britannique David Cameron a déclaré dix jours après les pogromes ayant déferlé sur Londres et d’autres villes:

« Nous n’avons pas assez parlé le langage de la tolérance zéro. Mais le message est en train de passer. Une critique à peine voilée des forces de l’ordre est le rappel d’un concept sécuritaire vieux de près de 30 ans ».

Scotland Yard a identifié les meneurs de troubles en quelques jours. Quelque trois mille de participants aux désordres comparaîtront devant le tribunal. La majorité absolue d’entre eux sont les ressortissants des pays africains et asiatiques.

D’après les résultats des sondages publiés dans le Sunday Express, 70% des Britanniques approuvent les mesures appliquées par le gouvernement pour réprimer et punir les coupables des désordres et des pogromes. Cela traduit, d’une part, qu’une « tolérance zéro » enfonce un coin entre les Britanniques autochtones et les migrants et de l’autre – l’échec du « multiculturalisme ». Ce phénomène a été signalé en premier lieu par la chancelière allemande Angela Merkel, ensuite par le président français Nicolas Sarkozy. 

« La première génération de migrants des anciennes colonies d’outre-mer des métropoles européennes n’a pas encore oublié pourquoi cela s’était produit et déployaient les efforts pour raffermir les positions dans les pays où ils se sont installées », dit l’ethno-politicien russe Emil Païne.

«  Leurs enfants reçoivent déjà gratuitement la citoyenneté, les droits et les biens sociaux sérieux et ne sont pas contraints de s’adapter à la société qui les a assimilés… Les Européens accordent les moyens pour maintenir l’originalité culturelle des quartiers et des communautés d’immigrés », continue Païne.

Or, le nombre d’immigrés augmente graduellement en modifiant l’image de la société européenne. L’identité des Européens est menacée par une d’autres culture, religion, mode de vie importés par les immigrés. Les migrants finissent pas exiger le respect de leurs droit ce qui n’arrange pas une grande partie de la société européenne.

Les mécontents deviennent de plus en plus nombreux ce qui se répercute sur le rapport des forces politiques, en premier lieu sur la popularité et, par conséquent, de l’électorat de plus en plus grands de droite et de l’extrême droite, des partis nationalistes. D’autant plus aujourd’hui lorsque l’UE se heurte aux problèmes financiers et économiques sérieux. D’oû l’intolérance de plus en plus prononcée envers les migrants et les adeptes d’autres confessions.

Il est clair que l’Europe recule peu à peu dans la lutte pour l’intégration culturelle des migrants à la société, en premier lieu des musulmans et endure aujourd’hui de nouvelles épreuves. Le « printemps arabe »: les révolutions en Tunisie et en Egypte, la catastrophe humanitaire en Somalie et enfin – l’ingérence armée des Européens dans la guerre civiles en Libye ont entraîné un brusque afflux d’immigrés illégaux d’Afrique  en Europe. Près de deux mille illégaux maghrébins et subsahariens débarquent dimanche 14 août à Lampédouse située entre l’Afrique et la Sicile. Les experts estiment à juste titre que le rapprochement de l’opposition libyenne soutenue par l’aviation de l’OTAN de Tripoli et d’éventuels combats cruels pour la crise de la capitale promettent l’afflux de réfugiés, notamment libyens, à Lampédouse ou sur le littoral italien. Le Malien Cisse le confirme dans une interview accordée à la RFI à Rome.  

L’UE devra, semble-t-il, réviser pour la nième fois sa politique d’immigration collective qu’il faudra, le plus probablement, durcir. Or, il est possible que le modèle de « tolérance zéro » essayé en Grande-Bretagne, soit invoqué.

Source: la Voix de la Russie

Lien: http://tinyurl.com/3z2nekd

30/07/2011

Egypte. Hier: « Pacifique, pacifique! »; aujourd’hui: « Islamique, islamique! »…

Après le printemps, vient l’été. Mais dans les pays du « printemps arabe », l’été s’annonce sombre, dangereux, dominé par les islamistes intégristes et la charia… Et dire que l’Occident avait cru et aidé cette « nouvelle démocratie ». En fait, on n’a fait qu’installer l’islamisme nauséabond. Quelle honte.

Mais quand on réfléchi bien, il fallait s’y attendre. Un tel élan de rébellion violente et de non moins violentes répressions ne pouvait venir que d’une seule plaie: l’islam intégriste

FDF

.

«Le peuple veut renverser le régime» étaient noyées dans les slogans «Le peuple veut appliquer la charia». Au printemps, béats, les Occidentaux avaient salué l’envol des hirondelles; ils découvrent aujourd’hui de drôles d’oiseaux. Nez à nez avec la réalité.

Les mouvements islamiques égyptiens ont donc décidé d’entrer ouvertement dans le mouvement de protestation. Ils sont fracturés en tendances différentes et la pièce maîtresse, les Frères musulmans, est débordée sur son aile la plus fondamentaliste. Certes, hier encore, tous, laïcs disséminés inclus, protestaient contre l’ancien régime perpétué par l’armée. Comme pour s’affirmer, chacun, avant les élections législatives prévues cet automne…

Mais après le printemps, justement, quel automne? En Egypte, l’unité de circonstance ne résistera pas, à terme, à la mise en place d’un pouvoir centralisé, qui devra être fort pour arrimer la population qui pour l’essentiel coule immensément le long du Nil. En Tunisie, l’alchimie pourra être plus subtile, mais le sentiment de bien-être à la clé tout autant nécessaire.

On oublie parfois, ici, que l’élément déclencheur du printemps arabe a été davantage l’exaspération contre des conditions de vie misérables que l’aspiration à notre idée de liberté. Au moment où il s’agit de faire tomber le pouvoir honni en Syrie et en Libye, les Occidentaux seraient irresponsables d’aider à abattre les régimes en place sans se soucier des suites.

Fini le temps de capter le résultat des rébellions! L’urgence, au nord-ouest, est de favoriser un développement économique et au final partagé.

Source: http://www.tdg.ch/

01/07/2011

La toute première responsabilité de l’UE est de protéger ses citoyens…

Alors là, il va falloir que l’UE nous en apporte des preuves. Car jusqu’à présent, c’est plutôt la préférence non nationale qui a pris le dessus…

FDF

.

Pour un réfugié en Europe, mille réfugiés en Afrique pourraient être sauvés

Ce texte est du psychologue danois Nicolai Sennels.

La solution qu’il propose sauverait davantage de réfugiés et pourrait prévenir des guerres civiles en Europe. De plus, elle pourrait s’avérer appropriée dans le contexte de la récente décision de la cour européenne des droits de l’homme statuant que les réfugiés provenant de pays en déroute ne peuvent être expulsés même quand il s’agit de criminels très dangereux.

Ceuta
Protection des infidèles : la clôture frontalière entre le Maroc et Ceuta (une ville espagnole située en territoire marocain)

__________________

Immigration clandestine: «Nous ne sommes plus en mesure de protéger le flanc sud-est de l’Europe»

Le «printemps arabe» a déclenché une vague sans précédent d’immigration illégale en Europe. La chute ou l’affaiblissement de nombreux dictateurs a entraîné un relâchement de la sécurité, ce qui permet aux gens de fuir les sociétés islamiques. Des centaines de milliers de musulmans sont déjà entrés dans l’UE, et des centaines de milliers d’autres se préparent à venir. 

En 2008, 80.000 immigrants illégaux sont entrés en Grèce. Les autorités grecques ont lancé un appel à l’aide, disant que «le pays n’était plus en mesure de protéger le flanc sud-est de l’Union européenne». En conséquence, des gangs d’immigrants «brandissant des épées, des haches et des machettes» ont ravagé le centre historique d’Athènes. Selon un nouveau rappport de l’agence Reuters, l’immigration clandestine établit de nouveaux records, car «l’immigration clandestine en Europe est en voie de dépasser le sommet atteint en 2008. Selon l’OMI, rien qu’en Italie et à Malte, environ 42.000 migrants ont déjà traversé la frontière, surpassant le total de 40.000 pour ces deux pays en 2008.»

La responsabilité la plus importante de l’UE – maintenant et pour les années à venir – consistera à ériger et à entretenir une barrière frontalière efficace et bien surveillée aux endroits appropriés de la frontière extérieure de l’Union. Dans le même temps, les pays de l’UE doivent construire et gérer ensemble des camps de réfugiés à l’extérieur de l’Europe. Les immigrants illégaux qui ne peuvent pas être renvoyés dans leur pays d’origine y recevront un abri, de la nourriture et des soins médicaux.

Selon le HCR, le coût de l’hébergement dans un camp de réfugiés, disons quelque part en Afrique, est de 50 dollars/33 euros par an. Par exemple au Danemark, il en coûte 50.000 dollars/33.000 euros par an. En d’autres termes, pour un réfugié autorisé à séjourner au Danemark, nous pouvons protéger et nourrir 1000 réfugiés dans un camp situé dans une région où ils comprendront la langue et se sentiront culturellement chez eux. 

Source : Illegal immigration: « We can no longer hold Europe’s southeast flank », par Nicolai Sennel, Jihadwatch, 29 juin 2011. Traduction par Poste de veille

vu sur http://www.postedeveille.ca/2011/06/pour-un-refugie-en-europe-mille-refugies-en-afrique-pourraient-etre-sauves.html

29/05/2011

« Printemps arabe » en Egypte: de nombreuses jeunes chrétiennes converties à l’islam et mariées de force!

Et dire que le G8 vient de leur octroyer des milliards d’euros. C’est pour acheter des préservatifs ou des vaccins contre le sida?

Quelle honte !

FDF

.

Printemps arabe : les adolescentes coptes d’Égypte violées et converties de force !

Au milieu des bouleversements en Égypte depuis Janvier, les rapports ont commencé à émerger au sujet d’une poussée des disparitions de jeunes filles coptes. Un prêtre au Caire estime qu’au moins 21 jeunes filles, un grand nombre ayant 14 ans, ont disparu de sa seule paroisse.

Dans la plupart des cas, quand une jeune fille chrétienne qui avait disparu retourne dans sa famille, elle a été convertie à l’islam et mariée. Les autorités coptes ont même mis en place une série de refuges dans les monastères pour gérer le nombre croissant de jeunes filles qui souhaitent retourner dans leurs familles et dont beaucoup ne sont pas acceptés par ces dernières.

Mais un problème plus grave pour ces femmes est que leur conversion à l’Islam est irréversible.

La religion est mentionnée sur les documents d’identité égyptienne et même si la loi laïque prévoit des réversions, en vertu de la croissance et de la puissance de la charia, elles sont très difficiles à obtenir.

Cette situation n’est pas propre à l’Égypte. Il y a eu des rapports cohérents de filles contraintes à la conversion islamique et au mariage en Inde, Pakistan et Sri Lanka.

Que beaucoup de ces filles soient d’abord des fugueuses ne fait aucun doute. Toutefois, il est également prouvé qu’un grand nombre sont converties et mariées contre leur gré. La situation a été documentée dans un rapport controversé publié en 2009 sur la conversion et le mariage forcé des femmes coptes, par le Christian Solidarity International, mouvement basé aux États-Unis. Les auteurs sont l’américaine Michele Clark et la copte égyptienne Nadia Ghaly, basée à Melbourne.

Entre 2005 et 2008 les chercheurs ont interrogé 50 femmes, pour la plupart âgés entre 14 et 25, qui avaient décidé de retourner dans leurs familles. Toutes affirment avoir été trompées, contraintes ou violées, converties à l’islam et mariées. La plupart des personnes interrogées ont essayé de se reconvertir à leur identité chrétienne, avec un succès limité, voire nul. Les conclusions du rapport ont été imprimées dans plusieurs publications importantes, dont le magazine Forbes.

Depuis le printemps que l’on appelle arabe, et les émeutes qui ont suivies dans les églises chrétiennes, les auteurs tentent d’apporter l’objet d’une conversion forcée et le mariage a une plus grande importance.

Les deux groupes vivent en situation très fermée, très traditionnelle, avec des vies séparées et les normes entourant le mariage et le sexe sont presque médiévales, dit Ghaly.  Ainsi, par exemple, il n’est pas rare pour une jeune fille chrétienne d’une famille pauvre de fuir un mariage arrangé. Pourtant, une forte proportion de ces femmes accepte la coercition, voire le viol, malgré la honte qu’une telle plainte fera porter sur sa famille.

Beaucoup prétendent qu’elles ont été traitées comme de véritables esclaves. Les personnes qui ont pu s’enfuir ne pouvaient pas amener leurs enfants. Ghaly affirme que cela est plus que manifeste de l’oppression religieuse, et équivaut à « une forme de génocide culturel ».

Elle cite un document publié par Human Rights Watch en Novembre 2007, qui dit que même si les femmes coptes peuvent obtenir le divorce de leur mari musulman, celles qui souhaitent revenir au christianisme « se voient répondre un refus et le harcèlement de l’état civil relevant du ministère de l’Intérieur ».

Selon la charia, la reconversion est considérée comme une apostasie punissable de mort.

Par Angela Shanahan pour The Australian – Adaptation française JSSNews

Source: http://jssnews.com/

28/05/2011

Les milliards d’euros du G8 dans la poche des Frères Musulmans !

Ils s’en foutent, ces pays du printemps arabe. On va leur octroyer des milliards d’euros. C’est que les islamistes voulaient. On leur « donne » (car on ne les reverra jamais) des enveloppes avec lesquelles ils ne reconstruiront pas leurs pays mais s’en serviront pour renforcer l’islamisation de l’Occident.  Et comment lutter contre ça? Créons des « printemps européens ». Nos dirigeants vont trouver ça drôle…

FDF

.

Vous avez dit « Printemps arabe » ou prise de pouvoir par l’islam?

LES FRÈRES MUSULMANS ET LES SALAFISTES FORMENT UNE COALITION POUR LES PROCHAINES ÉLECTIONS

 par Point de Bascule 

Original English version on Al-Masry Al-Youm andGMBDR

Version française de Point de Bascule

Les médias égyptiens rapportent que les Frères Musulmans et les leaders salafistes d’Égypte ont annoncé qu’ils travaillent à mettre sur pied une coalition pour les prochaines élections dans le but d’instaurer un Etat islamique.

Plusieurs leaders religieux représentant des mouvements musulmans ont annoncé que la récente coopération entre différentes tendances religieuses était fondée sur un désir commun d’établir un état religieux qui se conforme aux lois d’Allah. Ils ont également déclaré qu’ils allaient former une coalition pour combattre les forces politiques laïques dans le pays. «Ce sont les récentes attaques contre les groupes islamiques qui nous ont rapprochés », a déclaré Sobhi Saleh, un membre des Frères Musulmans.

De son côté, le porte-parole salafiste Abdel Moneim al-Shahat a ajouté que les mouvements islamiques s’unissaient pour préserver le caractère islamique de l’Égypte. «Les mots d’Allah doivent prévaloir et l’islam doit être dans le cœur des citoyens », a déclaré Osama Hafez, un porte-parole de Jama’a al-Islamiya. « Les mouvements islamiques s’unissent en dépit de leurs divergences idéologiques parce qu’ils sentent que l’islam est menacé », soutient Montasser al-Zayat, un avocat des Frères Musulmans.

Amr al-Shobky, un expert du Centre d’études politiques et stratégiques Al-Ahram croit que la coopération religieuse est une démonstration de force et qu’elle reflète le déséquilibre qui existe sur la scène politique égyptienne en faveur des mouvements islamiques.

Références supplémentaires

Peu nombreux mais influents les « salafistes modernes » s’allient au Frères Musulmans pour faire de la politique en Égypte

Les Frères Musulmans envisagent de créer une police des mœurs en Égypte

Le manifeste en cinquante points de Hassan al-Banna

Dumont: Qui sont les Frères Musulmans?

Pillé chez http://puteaux-libre.over-blog.com/

Page suivante »