Francaisdefrance's Blog

29/10/2011

Crèche Baby Loup: nos lois enfin appliquées !!!

Avis aux musulmans intégristes: vous ne nous provoquerez pas sans cesse en toute impunité. Vous êtes chez NOUS; vous tombez sous le coup de NOS lois !!! Faites passer à vos « amis »! Nous, on commence à compter les points…

Désolé, mais il y a des écoles coraniques, pour islamiser dans cet accoutrement !

FDF

.

Crèche Baby Loup : la Cour d’appel confirme la légalité du licenciement de l’employée voilée.

La Cour d’appel de Versailles a suivi jeudi 27 octobre 2011 les recommandations de son parquet général en considérant que le licenciement par une crèche privée d’une salariée voilée était licite.

Les faits sont maintenant connus de tous : en décembre 2008, une salariée, de retour d’un congé parental, avait fait part à la directrice de la crèche associative Baby Loup à Chanteloup-les-Vignes (Yvelines), de sa volonté de porter le voile. Après une mise à pied, cette salariée a été licenciée pour faute grave le 19 décembre 2008. Dénonçant un licenciement abusif, elle avait saisi le Conseil des prud’hommes qui n’avait pas reconnu l’illégalité du licenciement comme elle le souhaitait. La Cour d’appel a confirmé cette analyse en considérant qu’une crèche privée pouvait interdire à une salariée de porter le voile.

Ce licenciement fait bien sûr écho à la question de l’application du principe de laïcité dans les établissements privés car là est l’intérêt juridique de ce contentieux : la crèche Baby Loup est une crèche associative donc privée mais qui est en charge d’un service public. Et en faisant primer la nature administrative de l’activité de la crèche sur la nature privée de sa structure, le juge confirme que le port de signe d’appartenance religieuse par les employés des crèches qu’elles soient publiques ou privées, parce qu’elles sont en charge du service public administratif d’accueil de la petite enfance, est interdit.

Source: http://www.lagazettedescommunes.com/

24/08/2011

Jérôme Dubus: « Bertrand Delanoë doit renoncer à accueillir la soirée du Ramadan à l’Hôtel de Ville » !

Mais « Bébert » ne l’entends pas de cette oreille, planqué sous son burnous… C’est ce soir, et elle aura lieu, cette fête célébrant la soumission à l’islam. Parisiens, je compatis…

FDF

.

Jérôme Dubus, conseiller de Paris (Centre et Indépendants) et secrétaire national du Nouveau Centre a protesté contre l’organisation d’un concert dans la Mairie de Paris à l’occasion du ramadan au nom de la laïcité, dans un communiqué. Le Maire de Paris lui a répondu, également dans un communiqué, que le concert du 24 août était une manifestation culturelle et que la mairie accueillait régulièrement des manifestations liées à des fêtes religieuses.

« Bertrand Delanoë doit renoncer à accueillir la soirée du Ramadan à l’Hôtel de Ville », écrit Jérôme Dubus affirmant que « aucune autre fête religieuse, ni chrétienne, ni juive, ni de toute autre confession n’avait connu ce privilège ».

Le maire de Paris Bertrand Delanoë s’étonne de cette réaction à la soirée de rupture du jeûne considérée comme contraire au principe de laïcité ou favorisant une communauté.

« Je rappelle que la Ville organise une telle soirée chaque année depuis 2001, à l’Hôtel de Ville ou en d’autres lieux, écrit-il. Ce moment de rassemblement s’inscrit dans une logique conviviale et culturelle, et n’a strictement aucun caractère religieux, à l’instar d’autres manifestations que la Ville accueille ou organise, comme Hanouka, Vesak, la Saint Maroun, le Nouvel an chinois, le Nouvel an berbère ou l’arbre de Noël, sans n’avoir jamais suscité la moindre réaction » (ndlr : Hanouka est la fête des Lumières pour les juifs, Vesak marque l’anniversaire de Bouddha, Saint Maroun est vénéré par les chrétiens maronites, etc).

Echange et partage – « Dans ce cas comme pour les autres, le principe de laïcité n’est en rien méconnu : celui-ci n’a jamais été contradictoire avec le souci d’accueillir dans des locaux municipaux des manifestations fondées sur les valeurs de l’échange et du partage », ajoute le maire de Paris.

Source: http://www.lagazettedescommunes.com/

18/04/2011

La loi de 1905 secouée…

Depuis le temps qu’elle gène, cette loi de 1905…

FDF

.

En capitulant devant l’islam, Guéant met la loi de 1905 est en danger !

.

Suite aux propositions de Claude Guéant, ministre de l’Intérieur, qui s’en prend délibérément à la loi de 1905 tout en s’en défendant, puisqu’il a affirmé : « La laïcité doit évoluer au même rythme que la société » Résistance républicaine dénonce une entreprise, sans équivoque, de destruction de la laïcité.

En effet, le principe de laïcité, lié à ceux d’une République une et indivisible, impose non seulement le respect des religions, mais aussi et surtout la séparation absolue du politique et du religieux qui ne peut relever que de la sphère privée. Il ne saurait donc y avoir qu’une laïcité, un principe intangible qui ne peut évoluer, sauf à nier le principe même de laïcité et donc à bafouer la loi de 1905.

Le ministre de l’Intérieur, en mettant en place un « groupe de travail interministériel pour définir, ensemble de nouvelles inflexions » fait entrer les représentants des cultes dans l’organisation politique au lieu d’imposer les lois qui existent déjà. Ce groupe de travail interministériel laisse supposer que des accommodements tout à fait déraisonnables et donc illégaux vont être proposés par les politiques, sur demande des religieux, ce qui est une hérésie eu égard à la loi de 1905 et une trahison des Français qui n’ont pas donné mandat à Nicolas Sarkozy pour sa suppression en 2007.

Par ailleurs, en demandant l’élaboration d’un « code de la laïcité et de la liberté religieuse », Claude Guéant prétend faire connaître des lois qui, étant délibérément violées chaque jour dans notre pays, avec la complicité des pouvoirs publics qui les connaissent pourtant parfaitement le seront encore demain. Tous les ministres savent que les prières dans les rues existent et qu’elles sont illégales. Et pourtant le ministre de l’Intérieur n’a pas fait de déclaration solennelle pour dire qu’étant illégales elles sont interdites, immédiatement. Il est évident que le code qu’il veut faire ne changera rien. Tous les policiers savent que la burka et le niqab sont interdits depuis le 11 avril, et pourtant de nombreuses enburkinées ne sont pas verbalisées tandis que Rachid Nekkaz, qui offre de payer les amendes à leur place, ce qui est tout à fait illégal, continue de le proposer ouvertement Il est évident que le code proposé par Claude Guant ne changera rien. Et il est évident qu’armés du « code de la laïcité », les médecins hommes des hôpitaux ou les professeurs femmes seront respectés…

Quant à cette lumineuse idée de réunir à rythme régulier dans chaque département une « conférence de la liberté religieuse » qui, là encore, rassemblera, aux côtés des élus, « des prêtres, des imams, ou des rabbins, elle signe la mort de la loi de 1905, introduisant de fait la consultation des responsables religieux avant toutes décision du politique.

Résistance républicaine dénonce avec virulence toutes les décisions prises par Claude Guéant et notamment sa coupable complaisance envers ceux qui prient illégalement dans les rues puisqu’il va jusqu’à applaudir à ce qui se fait à Nice, où , aux frais du contribuable, des bus sont affrétés chaque vendredi, pour conduire les musulmans dans des mosquées éloignées, alors qu’ils ont la possibilité, reconnue par le coran, de prier chez eux. Que dirait-on si les associations et autres clubs sportifs sans salle pour se réunir se retrouvaient devant les mairies afin d’obtenir des bus les conduisant dans les locaux disponibles mais trop éloignés ? Nul doute qu’ils obtiendraient des autorisations des Préfectures ! Après tout, si l’on considère le prétendu manque de mosquées comme une entrave à la liberté des cultes, on peut considérer que le manque de salles municipales disponibles à des prix corrects est une entrave à la liberté d’association ! Bref, la solution imaginée et préconisée est du dernier grotesque et une insulte aux citoyens qui respectent la loi.

Résistance républicaine proposera dans les semaines à venir une action de défense citoyenne de la loi de 1905.

Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine

http://tinyurl.com/6gbctcs

05/02/2011

Halal pour tous à l’Institut Catholique de Lille !

Et ça étonne quelqu’un? A Lille, dont Martine Aubry ( l’amie des islamistes) est le maire ? Ces comportements arbitraires sont indignes de NOTRE République Française !

Bientôt les élections cantonales…

FDF

.


La nourriture halal s’étale sur tous les présentoirs. Impossible d’y échapper. Depuis quelques jours, vous pouvez tomber par hasard dans les couloirs du RU, sur deux affiches qui énoncent clairement que la viande servie a été abattue selon le rituel musulman. Les Jeunes Pour la France ont été stupéfiés de découvrir que lorsque vous mangez de la volaille, c’est de la viande halal qui vous sera délivrée. Cette certification est d’ailleurs en vigueur depuis février 2010.

Le problème qu’engendre la viande halal c’est qu’elle participe au financement du culte islamique. Elle doit être certifiée par des organismes agréés. Cette certification a un coût qui vient financer indirectement les mosquées. Kamel Kabtane, le recteur de la grande mosquée de Lyon, l’une des trois habilitées à délivrer des certifications, déclarait le 12 août au Parisien : « Par kilo de viande, la certification halal coûte entre 10 à 15 centimes d’euros ».

Acheter halal, c’est verser un impôt à l’Islam, contraire aux principes de laïcité!


Les Jeunes Pour la France du Nord dénoncent fermement le manque d’informations, qui entrave à la fois une liberté individuelle fondamentale, de choisir librement et en conscience de manger « halal » ou non, mais également le principe de laïcité. Nous sommes les seuls à avoir décelé, dévoilé puis dénoncé ces faits.

Il est invraisemblable que l’on impose des choix religieux. Le manque d’information de la part des responsables du RU démontre bien la volonté masquée et non assumée de cette démarche, sans vous avertir. Quand bien même deux petites affiches ont été mises en place, elles ne sont pas visibles pour autant.


Nous sommes pour le respect de chacun, mais contre les dérives qu’engendrent ces comportements quasi arbitraires ! Cette offensive communautariste supplémentaire piétine des principes de la République. La viande « halal » dans ce « Resto-U » lillois est, une fois de plus, un signe probant de l’avancée progressive et inquiétante du communautarisme et de l’islamisation de la France.

Source : Jeunes pour la France.