Francaisdefrance's Blog

13/10/2011

Ils ont osé !!! Le PS a fait voter les étrangers aux primaires!

L’art et la manière de piper les dés: une spécialité du PS… Ignoble! Honteux! Je pensais aussi: deux millions et demi de votants, c’est un peu beaucoup…

FDF

.

LE VOTE DES IMMIGRES TELLEMENT VOULU PAR LE PS…

Primaires : le PS a fait voter des immigrés !

Lu dans Minute :

« Au fait, parmi les 2,5 millions de votants à la primaire socialiste – officiellement intitulée « primaire citoyenne », dans cette logique qui voit la gauche s’attribuer le monopole de la « citoyenneté » –, combien y avait-il d’étrangers et de mineurs qui ne participeront pas à l’élection présidentielle ? Le Parti socialiste avait en effet décrété que pouvaient voter «les citoyens étrangers membres du PS ou du MJS» (le Mouvement des jeunes socialistes, présidé par Laurianne Deniaud), ainsi que «les mineurs membres du PS ou du MJS», qu’ils soient ou non en âge de voter en avril prochain. En revanche, les étrangers non encartés au PS n’avaient pas, eux, le droit de voter… Faut pas déconner. »

03/09/2011

Najat Belkacem, porte-parole de Ségolène Royal, roule (aussi) pour le Roi du Maroc !

Encore une belle image du Parti Socialiste concernant la préférence non-nationale. Après Martine Aubry, Ségolène Royal en pince pour la « diversité au pouvoir »… A ces gens là aussi, un jour, très proche, on demandera des comptes…

FDF

.

Le futur emblème du PS…

SELON L’ARTICLE DE RIPOSTE LAÏQUE (ci-dessous):



Ce qu’oublie de dire sa fiche Wikipedia, ainsi que la plupart des commentateurs et des socialistes, c’est que Najat Belkacem a une double carrière politique simultanée, l’une au service de la France et l’autre au service du Maroc ! En effet, depuis décembre 2007, elle fait partie des 37 membres du « Conseil de la communauté marocaine à l’étranger » directement nommés par le roi Mohamed VI
Najat Belkacem assume totalement cette double allégeance politique dans une interview à un journal marocain, où elle explique que ce conseil « s’exprimera d’abord sur les sujets dont [il] sera saisie par Sa Majesté en faisant valoir un point de vue de Marocains de l’étranger, et pour ce qui me concerne de Franco-Marocaine engagée dans la vie politique française. » Malika Sorel avait dénoncé cette ambiguïté sur son blog dès 2008




Lorsque Ségolène Royal est allée « rompre le jeûne du Ramadan » dans les quartiers nord de Marseille (cf. l’article de Christine Tasin), elle était suivie pas à pas par sa porte-parole et fidèle soutien Najat Belkacem comme on peut le voir sur cette vidéo :
Voici quelques images extraites de cette vidéo, qui montrent Najat Belkacem suivant dans l’ombre les pas de son idole :

Belle carrière politique que celle de Najat Belkacem, née au Maroc en 1977. Elle est conseillère générale PS dans le Rhône, 5ème adjointe à la mairie de Lyon où elle est chargée des « grands événements » (sic !), de la jeunesse et de la vie associative. Elle était déjà porte-parole de Ségolène Royal durant la campagne de l’élection présidentielle de 2007, et elle remet le couvert pour la primaire socialiste.
Mais ce qu’oublie de dire sa fiche Wikipedia, ainsi que la plupart des commentateurs et des socialistes, c’est que Najat Belkacem a une double carrière politique simultanée, l’une au service de la France et l’autre au service du Maroc !
En effet, depuis décembre 2007, elle fait partie des 37 membres du « Conseil de la communauté marocaine à l’étranger » directement nommés par le roi Mohamed VI :
http://infomaroc.sitego.fr/membres-du-conseil.html
Information confirmée par l’ambassade du Maroc en France :
http://www.amb-maroc.fr/accueil-actualit%E9/hommage/portrait-elyazami.htm
Ainsi que par le site de ce « Conseil » :
http://www.ccme.org.ma/fr/Le-Conseil/Biographies/Najat-Belkacem.html
Najat Belkacem assume totalement cette double allégeance politique dans une interview à un journal marocain, où elle explique que ce conseil « s’exprimera d’abord sur les sujets dont [il] sera saisie par Sa Majesté en faisant valoir un point de vue de Marocains de l’étranger, et pour ce qui me concerne de Franco-Marocaine engagée dans la vie politique française. »
Malika Sorel avait dénoncé cette ambiguïté sur son blog dès 2008 :
« Le 21 décembre 2007, le Roi du Maroc installait le Conseil de la Communauté marocaine à l’étranger (CCME). Parmi les missions qu’il assigne à ses membres, figure celle d’œuvrer à « l’essor de leur mère patrie, au renforcement de son rayonnement international ». Quoi de plus naturel pour des citoyens marocains, me direz-vous ? Bien sûr, sauf que parmi les membres de ce conseil figurent des personnalités très actives au sein de structure nationales françaises à caractère politique. Je vous laisse juges :
– Najat Belkacem, membre du cabinet du maire de Lyon et porte-parole de la candidate Ségolène Royal aux dernières élections présidentielles ;
– Abdellah Boussouf, vice-président du Conseil français du culte musulman (CFCM), nommé Secrétaire général du CCME ;
– Najat Azmy, Conseillère municipale de la ville de Roubaix, présentée par le PS à la députation pour la circonscription de Tourcoing ;
– Driss El Yazami, membre du Conseil d’administration et du Conseil d’orientation de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration en France, nommé Président du CCME.
Trouverait-on acceptable que demain, des Français possédant aussi la nationalité américaine, en position d’influencer les plus hautes sphères du pouvoir politique de la France, puissent accepter une mission officielle de la part de George Bush pour œuvrer à l’essor de leur mère patrie, les États-Unis d’Amérique ? Ou que des concitoyens de sensibilité juive acceptent une telle mission au service de l’État d’Israël ? »

Alors, quelle est la « mère patrie » de la porte-parole de Ségolène Royal ? La République française ou le Royaume marocain ?

Roger Heurtebise

Source: http://ripostelaique.com/najat-belkacem-porte-parole-de-segolene-royal-roule-pour-le-roi-du-maroc.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+ripostelaique%2FznSM+%28Riposte+Laique%29

03/08/2011

Calamity-Tine…

En plus, ça rime avec Poutine, le champion de la répression et de l’interdiction de la liberté d’expression. Et voilà notre reine du Parti Socialiste qui met ses menaces à exécution… Prions ensemble pour qu’elle ne prenne pas les rênes de la France en 2012; ce serait un véritable holocauste pour les blogueurs et Webmestres qui oseraient ne serait-ce que citer son nom… Comme je l’évoquais dans un précédent post, on dirait que Martine Aubry cherche à réunir des fonds pour sa campagne. De façon fort peu courtoise; de façon méprisable, même… Pas du tout digne d’une candidate aux primaires puis probablement aux présidentielles.

On est tous avec toi, Francis.

FDF

.

La chasse est ouverte, pour Martine Aubry…

Francis Neri, son premier « gibier ».

Martine Aubry poursuit un blogueur pour diffamation!

La candidate à la primaire socialiste passe à l’attaque. Comme elle l’avait affirmé début juillet, Martine Aubry a décidé de poursuivre en diffamation ceux qui colportent des rumeurs sur elle et son mari.

Première personne visée, Francis Néri. Ce retraité âgé de 71 ans, ancien adhérent de l’UMP, a publié sur son blog le 11 juillet dernier un texte intitulé La Martine de Lille, propageant des rumeurs sur la vie privée de la socialiste.

Assigné par Martine Aubry et son mari Jean-Louis Brochen, le blogueur strasbourgeois comparaitra le 12 septembre prochain devant le tribunal de grande instance de Paris.

Dans son texte, Francis Néri, ancien responsable du mouvement anti-islam résistance républicaine, présente Jean-Louis Brochen, ancien avocat, comme « un défenseur des provocateurs salafistes et communautaristes ». L’homme propage également des rumeurs sur l’état de santé de la maire de Lille.

Quant à lui, Francis Néri reproche à Martine Aubry de ne pas avoir « pris la précaution » de lui demander de retirer son article, chose qu’il aurait faite immédiatement selon lui.

Le parti socialiste soupçonne la droite d’être à l’origine de ces ragots, qui visent à destabiliser et décrédibiliser la candidate. Le blogeur encourt jusqu’à 4000 euros d’amende…

Source: http://www.ladepeche.fr/