Francaisdefrance's Blog

05/02/2012

Grande Bretagne: la photo du jour…

L’arrogance et la provocation islamiste présentes partout… Continuez, les amis; continuez…

FDF

Prière de rue à Londres (Photo Media Press).

.

Vendredi 3 février à Londres, arrogante provocation islamique à proximité du quartier des affaires…

23/08/2011

Ramadan: sortez vos mouchoirs…

Maintenant, tout le monde le sait. Le ramadan se « vit pleinement » la nuit; lors des orgies de bouffe et de …. non, ça on ne sait pas…Pathétique.

FDF

.

Vivre pleinement le Ramadan au centre Avicenne…

  • C'est la prière de l'Icha, la dernière de la journée, qui rassemble le plus de fidèles.

    C’est la prière de l’Icha, la dernière de la journée, qui rassemble le plus de fidèles.

  • Environ 120 musulmans viennent au centre Avicenne tous les soirs pour rompre le jeûne et prier en communauté.

    Environ 120 musulmans viennent au centre Avicenne tous les soirs pour rompre le jeûne et prier en communauté.

Depuis le 1er août, la communauté musulmane de Rennes observe le Ramadan. Un mois de jeûne et de prières sous le signe de la fraternité.

Reportage

Il est 21 h. Le centre culturel islamique Avicenne de Villejean, inauguré en 2006, est encore calme. L’heure officielle du coucher du soleil, en ce vendredi 19 août, est fixée à 21 h 15. Les fidèles commencent à franchir les portes du sanctuaire, après avoir pris soin d’ôter leurs chaussures.

À l’heure dite, le signal du repas retentit. Juste le temps d’engloutir quelques dattes, et un peu de thé à la menthe, que tout le monde se rend dans la mosquée pour la prière du Maghreb. Pendant quelques minutes, les fidèles se recueillent, le regard tourné vers la Mecque, avant de se remettre à table pour un repas bien mérité.

Un mois de partage et de solidarité

Le repas de rupture de jeûne est offert à tous par le centre Avicenne, grâce aux dons des fidèles. « Le mois de Ramadan est synonyme de partage et de solidarité, indique Bouazza Talibi, trésorier du centre culturel islamique Avicenne. C’est pourquoi notre association a décidé de préparer un grand repas tous les soirs. Tout le monde est le bienvenu, même les non musulmans. »

Le menu est riche et alléchant. Trois cuisinières spécialisées dans la cuisine traditionnelle travaillent tout l’après-midi à sa réalisation. Les dattes ingurgitées en début de repas permettent d’apporter au corps affaibli les premiers besoins en énergie. Elles s’accompagnent de thé à la menthe, pour la réhydratation. En plus des crêpes fourrées aux tomates, aux oignons et aux épices, le festin se poursuit par une soupe marocaine, puis un tajine d’agneaux aux pruneaux.

Les générations se retrouvent dans la foi

« Tous les jours, en comptant les quelques femmes qui se déplacent, environ 120 personnes viennent rompre le jeûne ici, explique Bouazza Talibi. En ce moment, nous nourrissons également une quarantaine de demandeurs d’asile somaliens, totalement démunis. Ça demande beaucoup d’énergie et de logistique. »

Autour des immenses tables dressées pour l’occasion, les jeunes se mêlent aux anciens. La plupart des gens ne se connaissent pas, ils viennent avant tout pour des raisons de commodité. « Je suis célibataire et je finis le boulot vers 21 h 30 le soir, explique Martin, la vingtaine, un habitué des lieux. Pour ne pas perdre de temps, je viens directement ici avant la dernière prière du soir. En plus, l’ambiance est sympa. On se croise dans la prière, on se parle. »

Tous les ans, la date du Ramadan, calculée selon le calendrier lunaire musulman, se décale de 11-12 jours. Cette année, il intervient en plein mois d’août. Les fidèles sont moins nombreux. Interrogés sur la difficulté d’observer le jeûne l’été, avec la chaleur et les journées à rallonge, ils relativisent. « Je ne trouve pas ça particulièrement difficile, à part les premiers jours où il faut prendre le rythme, répond Martin. Et pour les plus faibles, ou ceux qui voyagent pendant les vacances, il est possible de reporter le jeûne, de s’adapter. »

Une fois le repas expédié, en une dizaine de minutes, tout le monde se retrouve pour la prière de l’Icha, la dernière de la journée. C’est à ce moment-là, vers 22 h 30, que la mosquée est la plus bondée. Environ 200 personnes sont massées dans la salle.

À la fin de la cérémonie, certains reprennent le cours de leur vie pendant que d’autres discutent devant le centre. Ils se retrouveront au cours d’une nuit de prières, vendredi soir, pour Laylat al-Qadr (la nuit du dfestin ou de la valeur).

Source: http://www.ouest-france.fr/

31/07/2011

Ramadan: des imams Algériens accueillis à Lille…

L’invasion se légalise. Personne ne sait si ils ont été invités « aux frais de la princesse » chez Martine Aubry?

FDF

.

Hier, à la mosquée de Saint-Maurice, une réunion a eu lieu pour organiser le mois de Ramadan qui devrait commencer lundi matin. Alors que le Ramadan devrait commencer demain matin, vingt imams venus d’Algérie ont été accueillis hier à la mosquée de Saint-Maurice.

Ils viennent pour partager ce temps fort de la vie musulmane dans la région.
Hier encore, le début du Ramadan n’était pas encore certain, mais déjà on pouvait affirmer « à 80 %, Inch’Allah » qu’il commencerait lundi. Déjà, les musulmans de la région s’y préparent et hier, un rendez-vous attendu a eu lieu à la , rue du Faubourg-de-Roubaix. Vingt imams venus d’Algérie ont été accueillis par Abdelkader Aoussedj, président de la mosquée de Saint-Maurice


Ces imams viendront renforcer la présence d’une vingtaine d’imams « contractuels » qui officient tout au long de l’année dans la région. « Chaque année, nous recevons des imams qui récitent le Coran par coeur, explique Abdelkader Aoussedj. Ils viennent partager ce mois sacré, ce mois de prière, de solidarité. » Hier, ils ont participé à la prière avant d’assister à une réunion dans la mosquée de Saint-Maurice.

Ces imams venus d’Algérie « vont conduire les prières surérogatoires », autrement dit des prières qui viennent en plus des cinq prières quotidiennes obligatoires. « Pendant le Ramadan, il y a des prières en plus, explique encore Abdelkader Aoussedj. Le jour est consacré au jeûne et le soir aux prières. » Les imams algériens, arrivés à Lille dans la nuit de vendredi à samedi, « vont partager ces moments de joie et de solidarité. Ils sont parmi nous, parmi leurs frères de la région Nord – Pas-de-Calais », se réjouit encore M. Aoussedj. Lundi, commencera « un mois de fraternité, de partage et de concentration » pour tous ces fidèles.

Source: http://www.nordeclair.fr/

16/07/2011

Gennevilliers: rupture de stock au rayon « mosquées »…

Il faut savoir une chose: la prière, qu’elle que soit la religion, peut être faite chez soi. Pas besoin de lieu de culte… C’est dans la tête, que ça se passe. Etant catholique, je ne mets jamais les pieds dans une église, mis à part pour des évènements bien spécifiques. Quand je veux prier: rien ne le montre… Et je n’em….. personne.

Dont acte…

FDF

.

Gennevilliers : querelle de minarets autour de la fermeture de la mosquée du port !

Une fourrière à la place d’une mosquée. C’est ce qui va arriver à la mosquée El Houda à Gennevilliers (92). Située depuis 1981 en pleine zone industrielle sur la route Principale du Port, elle accueille entre 400 et 500 fidèles tous les vendredis. Elle sera vidée le 5 septembre prochain pour laisser la place à une fourrière. L’association El Houda monte aujourd’hui au créneau pour défendre la mosquée du port dont la fermeture laissera des fidèles à la porte. Elle accuse notamment l’association Ennour, en charge de la mosquée, de ne pas avoir suffisamment informé la communauté. L’association Ennour récuse ces accusations et renvoie la communauté à ses responsabilités.

La mosquée du port de Gennevilliers.

La mosquée du port de Gennevilliers.
Le terrain de la mosquée El Houda appartient au Port autonome de Paris. Elle avait été construite, au début des années 80 par le Conseil général, non loin des cités de transit de Nanterre, pour accueillir les fidèles musulmans du quartier. Depuis la destruction de la dernière cité en 1985, la mosquée continue de recevoir des centaines de fidèles tous les vendredis.

Des tractations avec les autorités

En 1995, l’association Ennour entame un dialogue avec la Ville pour la construction d’une nouvelle mosquée. « Nous ne voulions plus rester dans la zone industrielle, on voulait une mosquée digne, en ville et proche des fidèles », explique Mohamed Benali, président de l’association Ennour. Or la Ville de Gennevilliers était « à la base contre le projet de cité dans la zone industrielle, après la destruction de la cité, la mosquée n’était plus vraiment bien placée et notre départ des lieux était une condition pour entamer des négociations sur la construction d’un nouveau lieu de culte, continue M. Benali, sortir de cette zone était aussi ce que nous voulions, nous nous sommes donc engagé à quitter le port lorsque nous disposerions d’un lieu digne ». La Grande mosquée de Gennevilliers verra le jour en 2009. D’une capacité de 2500 places, elle est déjà victime de son succès et fait le plein tous les vendredis. Et c’est bien sur ce point que le bât blesse. « Une fois la mosquée du port fermée, où vont se rendre les fidèles ? », interroge Lahoucine Boucheikha. Avec son association, El Houda,crée en 2010 pour défendre la mosquée du port, il accuse l’association Ennour d’avoir négocié avec les autorités la fermeture de la mosquée El Houda, sans en avoir averti la communauté au préalable. Une version que dément Mohamed Benali. « Nous avons toujours dit que nous voulions entrer dans la ville. J’ai toujours informé de l’avancée des négociations dans les réunions, explique-t-il, nous ne sommes pas contre le maintien de la mosquée du port mais c’est à l’association El Houda de négocier avec les autorités, nous, nous devons de tenir les engagements pris en 1995. » « M. Benali a pris la liberté d’envoyer un courrier au président du Conseil général, Patrick Devedjian, pour lui assurer que les lieux serait vidés en septembre. Il entend parler au nom de la communauté sans l’avoir consulté et nous bloque ainsi dans nos tentatives de dialogues avec les autorités », affirme Lahoucine Boucheikha. Des autorités qui restent bien silencieuse à la fois auprès de l’association El Houda et face aux tentatives de Saphirnews pour obtenir des explications. Si on peut regretter ce manque de dialogue, il faut garder à l’esprit que la préfecture des Hauts-de-Seine demande juste l’application d’un engagement pris il y a quinze ans.

Le manque de place : un problème collectif

L’association El Houda appelle à un rassemblement devant la mosquée au 5 route Principale du Port de Gennevilliers, à 14 h ce vendredi 15 juillet. Une action de plus dans la campagne destinée à sauver la mosquée El Houda.

Interrogée sur le manque de place pour les fidèles musulmans, M. Benali a renvoyé la communauté devant ses responsabilités. « Il faut réfléchir à des solutions concrètes pour les musulmans et ne plus accepter des lieux de prières indignes. Les fidèles de la mosquée El Houda sont, bien entendus, les bienvenus dans la nouvelle mosquée Ennour. D’ailleurs, beaucoup de fidèles sont originaires des villes voisines à Gennevilliers car cette mosquée est vraiment agréable. Des villes comme Asnières ou Clichy ne disposent pas de lieux semblablex alors que les fidèles sont en demande de salles de prières dignes et ouvertes. » Une façon de renvoyer fidèles musulmans et municipalités face à leur responsabilité. Sortir l’Islam des caves demandent encore quelques efforts.

Source: http://www.saphirnews.com/

02/01/2011

La logique implacable de l’islamisation par l’occupation…

Regardez les faire; écoutez les… Tout est sournoisement organisé pour l’occupation de nos rues pour la soi-disant prière. La prière, c’est le prétexte. L’islamisation, c’est le but recherché… La preuve en images…

FDF

.

18/12/2010

Suisse: que la rue soit votre mosquée…

L’occupation des rues de France par les musulmans vue par nos amis Suisses. Pas triste…

FDF

.

178_udc_affice, 11.2.2006.jpgAprès le test en Suisse de prière des musulmans devant le Palais fédéral, le 11 février 2006, les musulmans européens élargissent leur champ d’action en priant dans les rues de Paris et d’autres villes françaises.

La preuve est donc définitivement apportée, s’il en était encore besoin, que les minarets ne sont pas un élément indispensable pour pratiquer l’islam. Les Suisses ont ainsi visiblement eu raison d’interdire leur construction. Ils ont aussi eu raison de ne pas interdire celle de mosquées, car rappelons-le, les rues servent ordinairement à la circulation.

Bien entendu à l’exception de Genève, où un Service de la mobilité à été créé dont la fonction principale est plutôt d’assurer un maximum d’immobilité (par exemple ces jours-ci à Vernier).

Source: http://pierrescherb.blog.tdg.ch

13/12/2010

Prières dans les rues.

Pouvons-nous imaginer des catholiques ou chrétiens faisant la même chose impunément ?

Que nous réserve l’avenir dans une perspective de « communautarisme » bonasse et imbécile ?

Interruption du trafic ?

Où sont les policiers ?

 

 

Ceci se passe à New York City sur  Madison avenue.

Je me demande ce qui se passerait si les chrétiens bloquaient les rues de New York tous les dimanches pour une heure ou deux ?
Une nation chrétienne ne peut pas mettre en place une scène de Noël de l’enfant Jésus dans un lieu public, mais les musulmans peuvent arrêter la circulation normale un vendredi après-midi en adoration dans les rues … Quelque chose se passe en Amérique qui n’est pas sans rappeler ce qui se passe en Europe.
Le politiquement correct nous rend imbéciles.


C’est une image précise de ce qui se passe tous les vendredis après-midi dans plusieurs régions de New York où un grand nombre de musulmans ne peuvent entrer dans les mosquées – Ils remplissent les rues avoisinantes, face à l’est pour un couple d’heures entre 2 et 4 heures – d’ailleurs ce rassemblement se situe au coin de la 42e Rue et Madison Ave, il existe un autre groupe encore plus important, aux 94e rue et 3e avenue, etc.

Aussi, nous présumons que vous êtes au courant du différend sur la construction d’un autre lieu de « haute » Mosquée à quelques rues de « Ground Zero » – En ce qui concerne cette mosquée, l’imam refuse de divulguer l’endroit d’où vient la somme des 110 millions de dollars pour la construire.  Une plainte a été déposée pour forcer la divulgation de cette information – les faits viennent du FYI.


Cette scène se situe à New York City sur Madison avenue, non en France ou au Moyen-Orient, Yémen ou Kenya. 


Y a-t-il un message ici ?  Bien entendu, ils
revendiquent l’Amérique pour Allah.
Si l’on ne se réveille pas rapidement, le « politiquement correct » nous mettra à la porte de notre propre pays!
« Afin que le mal s’épanouisse, tout ce qui est nécessaire est que les gens de bien ne fassent rien. »


Le MRAP va attaquer l’Algérie…

Mais non, j’rigole! Les loups ne se mangent pas entre eux…

FDF

.

Interdiction des prières musulmanes de rues : en Algérie, mais pas en France

Alors qu’enfle la polémique suscitée par les propos de bon sens de Marine Le Pen sur l’occupation des lieux publics par les musulmans lors des prières du vendredi, il n’est pas inutile de rappeler l’avertissement de Bouabdallah Ghlamallah , ministre algérien des affaires religieuses et des Wakfs, en date du 19 juillet 2010 : «Seul l’intérieur des mosquées est fait pour les prières et si celui-ci est rempli de pratiquants, les autres fidèles n’ont qu’à prier chez eux et non pas dehors».

Le quotidien francophone algérien Le Temps qui publie cette déclaration du ministre fait remarquer qu’ »Il arrive, en effet, que pendant la prière hebdomadaire du vendredi, plusieurs dizaines de fidèles s’agglutinent (sic) à l’extérieur des mosquées pour accomplir leur devoir religieux à même les trottoirs jouxtant les maisons de Dieu. Ce genre de constat est visible notamment dans les mégapoles du pays, à l’instar d’Alger où les mosquées ne désemplissent pas chaque vendredi. Seulement, ce n’est pas là une raison, insiste le ministre des Affaires religieuses, pour tolérer les rassemblements des fidèles au niveau des endroits environnants aux lieux de culte. »

Des propos que les autorités françaises et les journalistes feraient bien de méditer. ( fin de citation)


27/11/2010

Musulmans d’Epinay sur Seine: prières devant la mairie…

Il sont vraiment fanatiques… « des milliers de musulmans »; c’est l’invasion, déjà? On n’était pas au courant…

Prier devant la Mairie, rien que pour emmerder… Ils devraient aller prier devant le commissariat, pour voir… Ils ne peuvent pas prendre leurs voitures et aller prier à la mosquée la plus proche, si ils sont en manque? Quelle bande de……………….. je ne trouve plus le nom…

FDF

.

Plusieurs dizaines de musulmans d’Epinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis) ont fait la prière du vendredi devant la mairie de la ville, après la fermeture de leur mosquée, à propos de laquelle ils mettent le maire en cause, a constaté une journaliste de l’AFP.

 

Des musulmans lors d’une précédente manifestation à Epinay

« « Nous sommes là parce que la mosquée a été fermée et que donc les milliers de musulmans d’Epinay n’ont plus » de lieu de culte, a dit Hamza Bouaziz, secrétaire général de l’Union des associations musulmanes d’Epinay (UAME), entouré de dizaines d’hommes de tous âges.

La salle de prière a été fermée le 18 novembre « à cause de troubles graves à l’exercice du culte et à l’ordre public », peut-on lire sur une affiche accrochée à l’entrée.

L’imam est resté deux jours en raison de l’opposition « violente, y compris physique.

Autre ton sur une autre feuille : « Non à une ingérence de la mosquée de Paris ».
L’affaire a débuté à la fin de l’été quand le gestionnaire de la mosquée a été contesté par des fidèles. L’UAME lui reproche « une gestion chaotique et opaque » des dons des fidèles.

« Certains individus ont mis une telle pression sur le gestionnaire qu’il a démissionné de sa partie cultuelle », assure le maire, Hervé Chevreau (divers droite).

« Il a fallu trouver quelqu’un d’autre pour éviter la fermeture, donc je me suis rapproché de la grande mosquée de Paris, une institution connue et reconnue », poursuit le maire. C’est la mosquée de Paris qui gère aujourd’hui la salle de prière, dont la mairie est propriétaire, et qui a décidé de sa fermeture.

« L’imam nommé ne pouvait pas faire le prêche, certains voulaient que ce soit l’ancien », rapporte M. Chevreau. L’imam est resté deux jours en raison de l’opposition « violente, y compris physique » des partisans de l’ancien imam, selon le porte-parole de la mosquée de Paris, Slimane Nadour.

Quand la gestion a été transférée à la mosquée de Paris, « on ne nous a pas demandé notre avis alors que nous sommes d’Epinay et donc les premiers concernés », dit M. Bouaziz.

« Le maire ne peut pas nous dire de prier derrière un tel ou un tel », affirme-t-il.

La mosquée de Paris, qui assure que le précédent imam « n’avait pas les compétences requises », a annoncé qu’elle enverra un imam « dès que le calme sera revenu ». »

Source : http://www.defrancisation.com/

17/11/2010

Des musulmans reçoivent des œufs et des insultes pendant la prière dans la rue en Grèce.

C’est pas bien de jouer avec la nourriture, d’abord! Il faut vite alerter la Halde, SOS Racailles et autres nuisibles de la République!!! Ne serait-ce pas de la haine, ça? Ah zut. C’est en Grèce… Ils n’ont pas de sangsues de ce genre, la-bas… Et puis en Grèce, faut pas rester trop longtemps en position de prière (d’après ce qu’on raconte)… Ca, ils ne le savent pas, les muzz. En tout cas, bravo à nos amis grecs! Fallait oser… En France, ce genre d’action est qualifiée de terroriste…

FDF

.

 

Plusieurs dizaines de militants d’extrême droite et d’habitants du quartier ont lancé mardi des œufs et raillé des centaines d’immigrés musulmans réunis pour une séance de prières sur une place du centre d’Athènes, à l’occasion de la fête de l’Aïd al-Adha.

Alors que les musulmans, protégés par un cordon de policiers anti-émeutes, priaient, des habitants ont hurlé des injures du haut de leurs balcons et brandi des drapeaux grecs. Des tracts comportant des dessins de porcs – animal jugé impur par l’islam – ont été répandus sur la place.

20minutes.fr

Source:  http://www.fdesouche.com/151312-grece-des-musulmans-recoivent-des-oeufs-et-des-insultes-pendant-la-priere-dans-la-rue

 

12/10/2010

Sa fille refuse de « faire ses prières ». Son musulman de père la tue… Ca se passe au Québec, en 2010…

Québec : Un père tue sa fille de 13 ans. Crime d’honneur ?

Le père est musulman et, selon des voisins, sa fille refusait de faire ses prières, ce qui le mettait en colère. (voir reportage video sur LCN)

La police n’a pas voulu discuter de la possibilité d’un crime d’honneur alors que tout pointe dans cette direction. Pourtant, pour d’autres types de meurtres, la police qui a procédé à l’arrestation d’un suspect n’hésite pas à parler du mobile présumé, par exemple un crime passionnel ou un règlement de comptes.

Nouténé

Nouténé Sidimé, tuée pour « l’honneur de l’islam »…

.

Détenu depuis mercredi dernier, un homme de 71 ans de Longueuil aurait  sévèrement battu sa fille.  L’adolescente de 13 ans a succombé à ses blessures ce week-end. Une voisine qui connaissait la jeune fille s’est confiée à Claude Poirier lors du Vrai négociateur.

La femme qui préfère ne pas être identifiée a appris la mort de Nouténé Sidimé hier matin. «Plus d’une trentaine de personnes entraient dans l’appartement du père [domicilié au 3075, chemin de Chambly à Longueuil]. Comme ce sont des amis de mes filles, je suis allée voir ce qui se passait. On m’a dit de prendre mes filles dans mes bras et de leur expliquer qu’elle était décédée.»

La voisine explique que la petite était une adolescente très joyeuse. «Elle avait toujours le sourire aux lèvres. Elle était très polie. Nous sommes sous le choc», laisse-t-elle tomber. Elle a été témoin de l’arrestation du père. «Il avait un gros smile. Il riait. On dirait qu’il n’avait aucun remords, bien que je ne sois pas experte là-dedans.»

La femme a décidé d’aller offrir ses sympathies à ses voisins. «Ils étaient six dans l’appartement. Je leur ai demandé où était le père? Ils m’ont dit qu’il était là et qu’il était innocent. Je leur ai dit que c’était impossible, et là ils m’ont lancé des injures». [elle a dit à l’émissoin de Claude Poirier qu’elle s’était fait dire « putain va te faire enculer ma salope »]

Lire la suite « Québec : Un père tue sa fille de 13 ans. Crime d’honneur ? » »

Source: http://www.postedeveille.ca/

10/09/2010

Marseille: l’invasion islamiste des salles de cours…

Déjà fanatisés, les mômes des muzz… Quand ils entrent à l’école, ils sont déjà programmés…

FDF

.

10/09/2010

L’enseignement catholique face à ses élèves musulmans…

Avec l’aide du service des évêques pour les relations avec l’islam, l’enseignement catholique a listé quelques « situations problématiques » et propose des lignes de conduite.

Des élèves musulmanes de troisième lors d’un cours de philosophie au collège privé catholique Saint-Mauront, à Marseille (AFP/ANNE-CHRISTINE POUJOULAT).

«Le jour de la rentrée, les garçons ne répondent pas à leur nom lorsque la nouvelle directrice, qui succède à un directeur, fait l’appel des classes. Par contre, les élèves répondent à leur professeur principal qui est un homme. » « Des lycéens musulmans prient régulièrement dans la cour. Un jour de pluie, la directrice leur propose une salle. Ce lieu devient la salle de prière où les élèves invitent des personnes extérieures à l’établissement. La directrice ne peut plus disposer de cette salle pour d’autres activités. »

Ces exemples, tirés du document publié en cette rentrée par le Secrétariat général de l’enseignement catholique sur les Musulmans en école catholique, font désormais partie du quotidien d’un certain nombre de leurs établissements. Notamment ceux qui, en milieu plus populaire, accueillent de plus en plus d’élèves de confession musulmane : certaines écoles comptent parfois jusqu’à 70% d’élèves musulmans.

En 2008, les évêques avaient posé la question, à l’occasion d’un document intitulé : Pourquoi l’Église catholique continue-t-elle de s’engager dans le dialogue interreligieux ? Il a donc été décidé de lui donner une réponse plus concrète, grâce à un travail mené conjointement par le Secrétariat général de l’enseignement catholique (SGEC) et le Service pour les relations avec l’islam (SRI) de la Conférence des évêques…

Suite et source: http://tinyurl.com/2392vn8

05/09/2010

La gueule de l’emploi, quand on l’a, faut assumer…

Ca vient de chez Oumma.com. M’étonne pas. Et ça chiale, encore et toujours. Si ces types ont des gueules de terroristes, c’est la faute aux terroristes à qui ils veulent ressembler. De toutes façons, si on veut jouer les terroristes de bacs à sable (dans les Hauts de Seine) où ils sévissent habituellement, on assume ou on se fait plus discrets… Qu’en pense la Halde, SOS Racisme et Cie? Vous sortez les mouchoirs après; compris?

FDF

.

Débarqués manu militari pour une prière dans les airs.

« C’est l’incroyable épilogue aérien d’une escapade en Catalogne de deux français, d’origine tunisienne, résidant dans les Hauts-de-Seine, qu’a relaté le Canard Enchaîné.

Cela tenait plus de la méditation intérieure, discrète et silencieuse, les yeux à demi fermés, assis sagement sur son siège de passager, comme n’importe quel vacancier somnolant à bord de son avion du retour, après un week-end touristique bien rempli, ou bien tentant d’atteindre une certaine « zenitude », à l’approche d’un décollage imminent.

Rien dans l’attitude de notre compatriote qui s’était envolé, en février dernier, avec son beau-frère pour Barcelone, n’était de nature à alarmer l’hôtesse de l’air de la compagnie espagnole Vueling, dont le sang n’a fait qu’un tour lorsque le mot « prière » a répondu à sa curiosité piquée au vif.

La psychose du terrorisme qui, chaque année, à la même période, soit quelques jours avant la commémoration du 11-septembre, fait une grave rechute, repousse parfois très loin les limites de l’absurde.

Avion immobilisé, débarqués manu militari, cernés en un éclair par vingt gendarmes espagnols, nos deux français de l’étape ont eu droit à un traitement de faveur comme seul le délit de faciès l’autorise : un interrogatoire poussé assorti de son contrôle d’identité tatillon, et après avoir été relâchés par des policiers redoublant de cynisme parce que bredouilles, une nuitée impromptue en Espagne leur a été imposée, avant d’être de leur poche de 200 euros supplémentaires pour rentrer chez eux avec une autre compagnie.

Une autre compagnie car, dans un raffinement sécuritaire qui n’a pas voulu perdre la face, les policiers les ont purement et simplement blacklistés, au motif de tenez-vous bien : « Refus d’éteindre leur portable » ! Nos deux infortunés compères ont porté plainte contre la compagnie espagnole Vueling, qui s’est fendu d’un courrier lapidaire dans lequel elle ne concède aucun excès de zèle, mais affirme avoir suivi la procédure classique.

Pour une prière dans les airs qui pensait prendre un peu de hauteur, c’est un atterrissage forcé sur le tarmac du racisme qui l’a ramenée à une dure réalité… »


19/08/2010

Les déclarations hallucinantes de Christophe Caresche (PS), député islamo-collabo de Barbès !

août 18, 2010

PRIERES MUSULMANES DANS LES RUES DE FRANCE

Les déclarations hallucinantes de Christophe Caresche (PS), député islamo-collabo de Barbès

L’article suivant de Maxime Lépante est emprunté au site Riposte Laïque. Nous l’avons complété pour vous permettre de voter selon la nouvelle façon (http://directdemocratie.wordpress.com ) en écrivant par courrier ou courriel à ce député indigne.

En complément à la vidéo (http://www.youtube.com/watch ?v=0VPnFlltdvI) que nous venons de réaliser contre Christophe Caresche, député (PS) du 18e arrondissement de Paris, (1) nous vous proposons ci-dessous une analyse détaillée des déclarations hallucinantes de ce triste sire, faites le mardi 15 juin 2010, à 17h30, sur France 5, dans l’émission « C à Dire ». (2)

La prestation absolument lamentable de Christophe Caresche prouve que les hommes politiques sont obligés d’abandonner leur masque de technocrates fades et lisses, et de montrer leur véritable visage, lorsque des journalistes exercent avec sérieux leur métier, tel Axel de Tarlé ce soir-là, ou Patrick Cohen face à Daniel Vaillant, le 26 avril 2010, sur Europe 1.

Christophe Caresche, le député islamo-collabo qui sévit dans le 18e arrondissement de Paris.

Voici la transcription fidèle, mot pour mot, des propos de Christophe Caresche, et notre analyse point par point.

Pour commencer, Christophe Caresche se félicite, avec un rictus hautain, de l’interdiction de l’apéro saucisson-pinard, que nous avions prévu d’organiser le vendredi 18 juin, dans le quartier de la Goutte-d’Or, pour protester contre l’islamisation de la France, avec 22 autres organisations de toutes sensibilités (de gauche, de droite, laïques, féministes, et nationalistes). (4)

« Les intentions [des organisateurs], elles étaient clairement, effectivement, provocatrices, (…) elles visaient tout simplement à dénoncer la présence de l’islam dans ce quartier. » (1’06″ – 1’18″)

Rappelons à Christophe Caresche que dénoncer une religion est un droit démocratique imprescriptible, et non une « provocation » ! Les députés qui votèrent la loi de 1905 sur la séparation de l’Église et de l’État ne se privèrent pas de dénoncer la présence de la religion catholique dans les divers quartiers des villes françaises. Fort heureusement, ces députés n’étaient pas accroupis devant la religion catholique comme Christophe Caresche l’est devant la religion musulmane, sinon la loi de 1905 n’aurait jamais été votée ! Qu’un député se prononce contre le droit démocratique que tout citoyen a de critiquer les religions, est un véritable scandale, révélateur de la décrépitude morale de ce lamentable député, qui est prêt à renoncer à la démocratie pour tenter d’apaiser les musulmans, comme tant de ces Occidentaux gauchistes qui sont, pour reprendre la brillante formule de Pat Condell, « prêts à sacrifier les fondations mêmes de notre civilisation pour tenter d’apaiser le fascisme religieux ». (5)

« La présence de l’islam n’est pas nouvelle dans cet arrondissement. (…) Il y a des mosquées qui sont là depuis des années et des années. » (2’27″ – 2’37″)

Christophe Caresche utilise ici la méthode chère à son lamentable collègue socialiste, l’indigne maire du 18e arrondissement, Daniel Vaillant : répondre à côté de la plaque, tenter de noyer le poisson, et ne pas hésiter à mentir grossièrement, si besoin est en ré-écrivant l’Histoire de notre pays. En effet, le quartier de la Goutte-d’Or est français depuis au moins 1400 ans, alors que les musulmans n’y sont présents que depuis 150 ans au grand maximum. C’est donc la présence de la France qui n’est pas nouvelle dans cet arrondissement, et non la présence de l’islam !

Ajoutons que ce n’est pas parce que des personnes vivent depuis longtemps dans un lieu, que cela leur donne le droit de commettre des délits, tels que de barrer des rues, d’en expulser autrui, et de voler l’espace public, ainsi que le font chaque vendredi les musulmans dans le quartier Barbès !

« C’est vrai que la pratique de la prière sur la voie publique n’est pas satisfaisante, mais aujourd’hui, à l’heure où je vous parle, nous n’avons pas d’autre solution. » (2’37″ – 2’46″)

Nous proposons une solution toute simple à Christophe Caresche : appliquer la Loi ! Que Christophe Caresche prétende, mensongèrement, qu’il n’existe pas d’autre solution que de laisser les musulmans prier illégalement sur la voie publique, prouve que pour ce pitoyable député, la Loi peut être impunément bafouée ! A condition, bien sûr, que les personnes qui bafouent la Loi soient des musulmans…

Interpelé par Axel de Tarlé, qui lui fait remarquer « l’omniprésence de l’islam » dans le quartier de la Goutte-d’Or, Christophe Caresche rétorque :

« Il y a toutes les confessions [dans ce quartier], il y a par exemple une synagogue, rue Doudeauville, juste à côté des mosquées. » (3’05″ – 3’11″)

Vérification faite, il s’avère qu’il y a bien une synagogue dans la rue Doudeauville, au numéro 80, mais cette synagogue se trouve à 350 mètres à pieds de la mosquée Myrha, et aussi à 350 mètres à pieds de la mosquée de la rue Polonceau (selon la fonction « Itinéraire » de Google Maps), donc loin de ces deux mosquées, contrairement aux propos du député. De plus, cette façon qu’a Christophe Caresche de se mettre à parler tout d’un coup des juifs, qui ne font rien d’illégal et qui ne bloquent aucune rue, alors que le journaliste l’interroge sur les délits commis par les musulmans lors de leurs prières illégales et de leurs blocages de rues, est un grand classique des militants d’extrême-droite et d’extrême-gauche, qui en dit long sur le côté méprisable de cet individu.

« C’est pour cela qu’avec le maire de Paris, on a décidé de favoriser la construction d’une nouvelle mosquée. » (3’25″ – 3’31″)

Et voilà ! Christophe Caresche vend la mèche, et avoue ce que tous les observateurs savaient déjà : l’Institut des Cultures d’Islam (ICI), que le maire de Paris, Bertrand Delanoë, et le maire du 18e arrondissement de Paris, Daniel Vaillant, veulent faire construire, rue Stefenson, pour la modique somme de 28 millions d’euros, volés aux contribuables parisiens, est en réalité une mosquée ! (6)

Le maire de Paris veut construire une mosquée à Barbès ! Cet aveu, fait sur une chaîne publique, devrait pousser la justice française à s’intéresser à ce financement illégal d’une religion par la mairie de Paris ! (7)

« Mais il n’y a pas d’autre solution que d’essayer, précisément, de donner, de construire cette mosquée, cette nouvelle mosquée. » (3’40″ – 3’48″)

Reconnaissons que Christophe Caresche, lui au moins, ne tente pas de faire croire que l’Institut des Cultures d’Islam serait autre chose qu’une mosquée, à l’inverse des grossiers mensonges déversés par Daniel Vaillant et par sa clique municipale. (8)

« Il y a un problème, à Paris et même en France, de mosquées, tout simplement parce qu’il n’y en a pas assez. » (4’00″ – 4’48″)

Un imam n’aurait pas mieux dit ! Christophe Caresche oublie malheureusement qu’il est un député de la République française, et qu’il doit donc œuvrer en faveur de la France et des Français, et non se comporter en représentant et propagandiste de l’islam !

De plus, le constat que prétend faire Christophe Caresche est tout simplement faux. Il y a actuellement plus de 2600 mosquées en France, et c’est plus qu’il n’en faut. Nombre de ces mosquées sont en effet vides pendant la semaine, et nombre d’entre elles sont bien trop grandes.

« Même si la loi de 1905 est assez contraignante, là on est arrivé à trouver une solution juridique qui permette effectivement de favoriser la construction de cette mosquée. » (4’11″ – 4’48″)

En gros, Christophe Caresche avoue que le montage « juridique » auquel la mairie de Paris a recours pour financer la construction de l’Institut des Cultures d’Islam, qui n’est rien d’autre, de son propre aveu, qu’une mosquée, a pour but de contourner la loi de 1905, c’est-à-dire, soyons clair, de violer la loi !

Un député qui se félicite du viol de la Loi, quelle ignominie !

« L’islam de France, les musulmans de France sont des gens comme vous et moi, qui veulent pratiquer leur culte de manière tout à fait respectueuse. » (4’46″ – 4’55″)

Non, monsieur Caresche, les musulmans de France ne sont en aucun cas des gens comme nous, les non-musulmans, tout simplement parce que, pour commencer, les non-musulmans ne bloquent pas des rues entières pour prier illégalement en public, n’abattent pas les animaux sans les étourdir, n’imposent pas leur nourriture à autrui, ne forcent pas les femmes à s’enfermer dans une prison de tissu, n’exigent pas des salles de prière dans les entreprises, ne rejettent pas les cours d’histoire sur la Shoah, ne frappent pas les médecins masculins qui ont examiné leurs femmes, e ainsi de suite. !

« Je connais les responsables de ces deux mosquées (…) ils sont parfaitement dans la République. » (4’46″ – 4’55″)

Rappelons une fois de plus que l’imam de la mosquée Polonceau a déclaré, dans une vidéo tournée fin 2009, que « Tout village musulman où le vendredi n’est pas célébré trois fois de suite – s’il n’y a pas d’enfants, et de femmes et de vieillard dans ce village – il faut le brûler ». Et c’est cela que Christophe Caresche, islamo-collabo total, appelle « être dans la République » ! (9)

Ajoutons enfin qu’en France, seize mosquées sont jugées « sensibles » par les services de renseignement : parmi ces seize mosquées figurent la mosquée Al Fath, de la rue Polonceau, et la mosquée Khalid Ibn Walid de la rue Myrha ! (10)

Preuve est donc faite, de nouveau, que Christophe Caresche ment outrancièrement, dans le seul but de soutenir des musulmans, et en l’occurrence les responsables de deux mosquées parmi les plus extrémistes de France !

« Il y a une forme d’islamophobie derrière cette manifestation (…) qui moi me dérange beaucoup. » (5’16″ – 5’22″)

Eh bien, monsieur Caresche, il faudra que vous vous y fassiez : l’islamophobie, c’est-à-dire la critique et le rejet de la religion musulmane, est un droit ! C’est uniquement dans les dictatures musulmanes, dans lesquelles vos propos ne dépareraient pas, que l’islamophobie est considérée comme un délit !

« Je n’accepte pas qu’on mette en cause l’islam, la religion, la communauté. » (5’25″ – 5’30″)

Pour Christophe Caresche, le seul programme est donc : « Touche pas à mon islam » !

Toute personne objective conviendra qu’il est difficile de faire plus islamo-collabo, plus accroupi lécheur de babouches islamistes, que ce Christophe Caresche, indigne député et méprisable défenseur de l’idéologie haineuse qu’est l’islam !

« La laïcité, c’est la tolérance, ce n’est pas l’exclusion de l’autre. » (5’35″ – 5’38″)

Eh bien, que Christophe Caresche aille dire cela à ses chers musulmans, puisque ces délinquants qui prient illégalement dans les rues du 18e arrondissement pratiquent chaque vendredi « l’exclusion de l’autre » ! Mais ne rêvons pas, Christophe Caresche ne le fera jamais, car pour ce genre de sinistre personnage, seuls les Français doivent faire des efforts, mais surtout pas ceux qui veulent imposer par la force leur religion arriérée et barbare dans notre pays !

« Il y a aujourd’hui un dévoiement à la fois de la laïcité et du féminisme qui vise à mettre en cause l’islam. » (6’11″ – 6’19″)

Étant donné que l’islam attaque la laïcité sur tous les fronts, il est normal que les défenseurs de la laïcité mettent en cause l’islam ; étant donné que l’islam attaque les femmes sur tous les fronts, il est normal que les défenseurs des femmes mettent en cause l’islam ; mais de tout cela, Christophe Caresche n’a cure. La seule chose qui lui importe, c’est que l’on ne critique pas l’islam, cette idéologie dévoyée et perverse !

« Il faut évidemment interdire la burqa, mais la manière dont cela est fait aujourd’hui me pose problème, parce que, derrière la burqa, on stigmatise une population, on stigmatise une communauté. » (6’31″ – 6’44″)

Ca y est, le mot magique est lâché : « stigmatisation » ! Selon les accroupis comme Christophe Caresche, aucune critique de l’islam n’est justifiée, sous peine d’être taxée de « stigmatisation ».

Pour répondre à ce pseudo argument d’une insondable stupidité, nous renvoyons nos lecteurs à l’excellent article que vient d’écrire Mattheus sur LibertyVox. (11)

« Une mise en cause de l’islam, ça ce n’est pas acceptable. » (7’09″ – 7’12″)

Au moins, Christophe Caresche est clair : il soutient l’islam, seule religion, notons-le au passage, à être l’objet de sa sollicitude.

« C’est pour ça que je ne voterai pas la loi sur la burqa. » (7’13″ – 7’16″)

Bref, pour le grotesque Christophe Caresche, il faut interdire la burqa mais il ne faut pas voter contre la burqa… Encore une pensée brillante, révélatrice de l’intelligence particulièrement développée de cet individu.

« Je suis le premier à dire que le fait de prier dans la rue n’est pas satisfaisant (…) et c’est pourquoi avec Bertrand Delanoë on a créé, on essaie de créer une nouvelle mosquée, rue Stefenson, qui devrait être ouverte en 2012. » (7’28″ – 7’44″)

Donc, plutôt que de demander au préfet de police de Paris, Michel Gaudin, de mettre fin au délit que constituent les prières musulmanes publiques, le méprisable député Christophe Caresche préconise, avec Bertrand Delanoë, de commettre un délit supplémentaire, en construisant une mosquée avec l’argent des contribuables parisiens ! Singulier rejet de la Loi, venant d’un député qui devrait au contraire prendre parti en faveur de la Loi !

Et comment ne pas être choqué de constater que le lamentable Christophe Caresche n’a rien d’autre à proposer, aux habitants de Barbès, que de continuer à être opprimés, pendant encore au moins 2 ans, par les musulmans bloqueurs de rues ! Incroyable mépris pour les habitants du quartier, et plus largement pour tous les non-musulmans, qui devraient donc accepter d’être traités comme des sous-humains par les musulmans de Barbès, accepter d’être expulsés des rues de ce quartier, accepter de ne pouvoir emprunter ces rues avec leur automobile !

« Une fois que cette nouvelle mosquée sera ouverte, que les espaces seront suffisants pour accueillir les fidèles, il n’y aura plus aucune raison qu’ils prient dans la rue. » (7’44″ – 7’53″)

Nous retrouvons ici la grossière propagande de Daniel Vaillant et de sa clique : répétons-le, la majorité des musulmans qui prient illégalement dans les rues de Barbès n’habitent pas ce quartier, mais viennent de tout Paris et plus largement de toute la banlieue parisienne pour occuper l’espace public et faire une démonstration de force. La situation actuelle n’est donc pas causée par un manque de place, et les prières musulmanes publiques ne cesseront pas lorsqu’une nouvelle mosquée aura été construite rue Stefenson.

« A ce moment-là [quand la nouvelle mosquée aura été construite], il y aura un arrêté du préfet de police qui interdira les fidèles de prier dans la rue (sic), mais aujourd’hui nous n’avons pas encore cette solution. » (7’53″ – 8’00″)

On aimerait bien savoir ce qui empêche le préfet de police de Paris, Michel Gaudin, de prendre dès aujourd’hui un arrêté interdisant aux musulmans de bloquer les rues de Barbès chaque vendredi… mais on connait déjà la réponse : Michel Gaudin a lui aussi pris parti en faveur des musulmans bloqueurs de rues, et refuse de faire appliquer la loi dans l’enclave musulmane de Barbès, trahissant ainsi les valeurs de la République française ! (12)

« Ce n’est pas en stigmatisant, en provoquant, qu’on arrivera à régler ces problèmes. » (9’05″ – 9’09″)

Pour une fois, nous sommes bien d’accord avec Christophe Caresche, et nous lui demandons donc de cesser de stigmatiser les 22 organisations qui appelaient à organiser avec nous un apéro géant saucisson-pinard à la Goutte-d’Or, le 18 juin 2010, et de cesser de stigmatiser les Français de souche qui demandent à pouvoir manger du saucisson et boire du vin dans toutes les rues de France, et entre autres dans les rues de l’enclave musulmane de Barbès !

Le mépris de Christophe Caresche pour les Français de souche, sa stigmatisation des non-musulmans, ses calomnies contre les résistants qui s’opposent à l’islamisation de la France, rappellent les heures les plus sombres de notre histoire !

Le crocodile et les apaiseurs

Winston Churchill le disait déjà, dans l’une de ses magistrales formules : « Un apaiseur, c’est quelqu’un qui nourrit un crocodile en espérant qu’il sera le dernier à être mangé ».

Christophe Caresche fait tout pour apaiser les musulmans, mais cela ne l’empêchera pas d’être l’un des premiers à être dévoré. Chez Riposte Laïque, par contre, nous refusons d’être dévorés par le crocodile de l’islam, et nous voulons sauver le plus de personnes possibles.

C’est la différence entre ceux qui ont choisi la vie, comme nous, et ceux qui ont choisi la mort, comme Christophe Caresche.

Maxime Lépante

1) Notre vidéo contre Christophe Caresche peut être visionnée ici :

http://www.ripostelaique.com/Christophe-Caresche-PS-depute.html

2) L’émission peut être visionnée ici dans son intégralité :

http://www.france5.fr/c-a-dire/index-fr.php ?page=emission&id_article=1192

3) Voir notre vidéo :

Daniel Vaillant pris en flagrant délit de mensonge !

http://il.youtube.com/watch ?v=GVJYsQ00OQo

4) Résistance Républicaine, c’est parti ! Première opération : un apéro géant, le 18 juin, rue Myrha !

http://www.ripostelaique.com/Resistance-Republicaine-c-est.html

5) Voir la vidéo de Pat Condell (sous-titrée en français) :

http://il.youtube.com/watch ?v=9Cilz74j82I

6) Vaillant et Delanoë augmentent les impôts de 9 %, mais trouvent 28 millions pour financer une mosquée !

http://www.ripostelaique.com/Vaillant-et-Delanoe-augmentent-les.html

7) La loi de 1905 interdit, dans son article 2, tout financement d’un culte par l’État ou par les collectivités locales, quel qu’il soit :

Loi_du_9_décembre_1905_concernant_la_séparation_des_Églises_et_de_l’État

8) Les mensonges de Daniel Vaillant pour cautionner les prières musulmanes illégales à Barbès

http://www.ripostelaique.com/Les-mensonges-de-Daniel-Vaillant.html

9) Voir le début de la vidéo :

barbes-face-a-la-mecque_lifestyle

Voir aussi le site du réalisateur de cette vidéo :

http://www.chroniques-chateaurouge.com/ ?p=191

10) Voir la page 293 du mémoire rédigé par Anne-Line Didier, en septembre 2003, pour obtenir le Diplôme Universitaire sur les Menaces Criminelles Contemporaines (sous la direction de Xavier Raufer) :

Oussama ben Laden et « al Qaïda » – septembre 2001/juin 2003 – 21 mois d’une traque décevante

http://www.drmcc.org/IMG/pdf/409f66f791856.pdf

11) Qui stigmatise qui ?

http://libertyvox.com/article.php ?id=435

12) Voir nos deux articles suivants :

Le parti pris de la Préfecture de police (Vidéo)

http://www.ripostelaique.com/Le-parti-pris-de-la-Prefecture-de.html

La Préfecture interdit l’apéro géant, mais collabore aux prières musulmanes illégales à Barbès !

http://www.ripostelaique.com/La-Prefecture-interdit-l-apero.html

Voir aussi notre vidéo suivante :

Le parti pris de la Préfecture de police en faveur de l’islamisation de Paris !

http://www.youtube.com/watch ?v=md1wOWk9tEM

Ces propos vous révoltent? Faites-les connaitre dans les blogs  en publiant des articles ou en commentaires que dans notre Assemblée Nationale il y a au moins un député imam et faites savoir à cet islamo-collabo ce que le peuple pense de lui.

Action SITA : imprimer, poster - La nouvelle façon de voter

Action par courrier

Quoi mettre dans l’enveloppe?

L’article qui figure au-dessus le mot ACTION au format PDF que l’on trouve à cette page: http://ripostesita.files.wordpress.com/2010/08/depute-indigne-caresche.pdf qui s’imprime  en 4 pages soit 2 feuilles. Un timbre ordinaire (20 g) suffira pour affranchir. Bien entendu vous pouvez aussi envoyer un lettre personnelle manuscrite.

A qui envoyer cette lettre?

A Monsieur le député dont on trouvera les adresses à L’Assemblée Nationale et à sa permanence à cette page: http://www.assemblee-nationale.fr/13/tribun/fiches_id/735.asp

Action par courriel

Quoi envoyer comme message?

Celui de votre choix ou, si vous manquez d’inspiration, copiez/collez un des commentaires de Maxime Lépante. Par exemple celui-ci:

Nous proposons une solution toute simple à Christophe Caresche : appliquer la Loi ! Que Christophe Caresche prétende, mensongèrement, qu’il n’existe pas d’autre solution que de laisser les musulmans prier illégalement sur la voie publique, prouve que pour ce pitoyable député, la Loi peut être impunément bafouée ! A condition, bien sûr, que les personnes qui bafouent la Loi soient des musulmans…

Il est possible d’utiliser une messagerie anonyme pour envoyer ce message comme: http://anonymouse.org/anonemail.html

ATTENTION: pas d’insultes ni de menaces  dans un courrier SITA. Ceux qui se laisseraient aller à de telles pratiques le feraient sous leur entière responsabilité.

Invitation au sitathon

Eventuellement, vous pouvez recenser vos actions au Sitathon, http://sitathon.blogspot.com afin d’inciter d’autres internautes à agir ainsi et vous inscrire à la lettre d’information alertes-sita.blogspot.com pour être averti des prochaines actions.

Information sur SITA

Pour des informations plus détaillées  sur les actions  SITA, vous pouvez consulter le kit SITA à la page: http://planete-sita.bravehost.com/kitsita.html

(remarque à ne pas écrire dans l’action SITA:  terminer par un slogan comme le suivant)

Vous avez une enveloppe, un timbre alors vous avez le……………… P O U V O I R ………de dire son fait à toute personne publique. C’est la nouvelle façon de voter;c’est efficace:tinyurl.com/C44RVR

21/12/2009

Moins marrant: « Le dossier d’une mosquée à Nice avance ».

lundi 21 décembre 2009
Un troisième islam est né??? Il y avait le « modéré », le « radical » et voici le dernier né: l’islam du juste milieu… On se croirait en politique… Il faudrait demander à Boubakeur ce qu’il en pense. Ah oui, c’est vrai, il va se faire virer…
FDF

« Les responsables du conseil régional du culte musulman prônent la tolérance et le dialogue pour défendre un « Islam du juste milieu ». Élus en 2008, les représentants du conseil régional du culte musulman PACA ont tenu hier, leur conseil d’administration, dans la salle de prière de l’Ariane à Nice. Une réunion qui a permis à son président, Khalid Belkhadir, cadre commercial à Carpentras, et au secrétaire général, responsable des A.-M, Boubekeur Bekri, professeur dans un lycée niçois, de faire le point sur les difficultés rencontrées par les musulmans dans la pratique de leur culte. À l’heure où justement la place de l’Islam est au coeur de l’actualité, tous deux prônent la communication et la tolérance. Rencontre.

Quel regard portez-vous sur l’affaire des minarets en Suisse ?

Khalid Belkhadir : Une regrettable affaire. Sans doute parce que les musulmans helvétiques n’ont pas pris le temps d’expliquer le message de l’Islam. C’est à eux de travailler pour lever les craintes et les doutes autour de l’image de notre religion.

Quelle est votre vision de l’Islam ?

K.B : Celle de l’Islam du juste milieu. Un Islam de tolérance, de dialogue avec toutes les religions pour mieux se comprendre et vivre ensemble, en harmonie, au sein de la République française. Prochainement, nous allons accueillir 80 élèves d’une école catholique niçoise pour visiter notre salle de prière à L’Ariane. Nous voulons être ouverts sur le monde et nous souffrons de ne pas avoir assez de moyens pour exprimer ce message de fraternité.

Et le débat sur l’identité nationale ? Qu’en pensez-vous ?

K.B : C’est un débat nécessaire. Pour lever les doutes et les peurs, exprimer les débordements et les non-dits. Pour contrer aussi les dérapages par le dialogue et l’explication. Car dans ce débat, il faut faire attention aux glissements vers l’extrémisme.

Votre sentiment sur le projet de loi contre le port du voile intégral, la burqa ?

K.B : Difficile de s’exprimer sur une loi inexistante. Il faut attendre.

Boubekeur Bekri : Il s’agit d’une pratique et non d’une obligation religieuse. Le port de la burqa appartient au domaine de la liberté individuelle. Plutôt que de légiférer, il vaut mieux expliquer et convaincre.

Quel est le poids de la communauté musulmane en région PACA ?

K.B : Avec ses 950 000 musulmans, elle représente la 2e région de France, après Paris, où la communauté est la plus implantée. Dans les A.-M, le nombre atteint les 120 000 musulmans dont 50 000 musulmans vivent à Nice. Pour pratiquer notre culte, il existe 197 salles de prière en PACA et en projet, la construction de la grande mosquée à Marseille qui devrait être achevée d’ici à deux ans.

Où en est le projet d’une mosquée à Nice ?

B.B. : D’une situation de blocage nous sommes passés, avec le ministre-maire Christian Estrosi, à des réunions de travail. Le projet avance donc. Mais les choses doivent se faire sans trop de bruit pour éviter les incompréhensions. La France et l’Islam ont une histoire commune faite de heurts mais aussi de belles rencontres. C’est à nous, musulmans, de montrer que cette peur de l’Islam est vaine. Par exemple, aucun musulman ne veut provoquer en réclamant une mosquée en centre-ville. Notre souhait est de trouver, à Nice, un terrain aéré pour y construire une mosquée répondant aux besoins des musulmans et qui soit digne de la France.

Où allez-vous trouver les fonds nécessaires à cette construction ?

B.B : Il n’est pas interdit d’avoir des fonds étrangers dans la mesure où tout cela se fait dans la transparence. Nous souhaitons suivre la même procédure que celle de la grande mosquée de Marseille. Avec un financement répondant à la règle des trois tiers. Un tiers pour l’achat du terrain, un tiers venant des contributions des musulmans, un tiers de la fondation des oeuvres musulmanes. Il faudrait que le projet d’une mosquée à Nice se fasse dans les deux prochaines années. Dans l’harmonie. »

Les voilà qui prennent des gants, maintenant… Il semblerait que l’islam ne sait plus à quel… con se vouer. Je pense plutôt que les musulmans voient leurs folles ambitions dégringoler. Il était temps. Ils n’ont plus qu’à dégager les rues qu’ils occupent pour nous emmerder (soit-disant pour les prières) et ce sera un bon point; pour eux…

FDF