Francaisdefrance's Blog

14/02/2011

Horrible! Tony Meilhon a tenté de mettre fin à ses jours!

 

Voilà ce que titre http://www.lefigaro.fr/actualite-france/ de ce lundi. Eh ben, ce genre d’info me donne à réfléchir. Et je ne devrais pas être le seul.

Ce meurtrier (il a avoué mais les médias se complaisent à le nommer « présumé meurtrier »…) a soi-disant tenté de se suicider. Tout de suite, il passe donc du rôle d’assassin à celui de victime. Elle n’est pas belle, celle-là? Et il se fout du monde, en plus: il aurait commis cette « tentative de suicide » pour dénoncer l’alimentation qui lui est OFFERTE dans sa cellule.  Le pire: c’est que partout, on insiste bien sur le fait « que ses jours ne sont pas en danger« . Je trouve ça tout simplement écoeurant! Et la famille de Laëtitia, elle en pense quoi? C’est petit, minable…

FDF

.

Innocente victime d’une justice aveugle…

 

Le principal suspect (FDF: il a avoué mais est encore suspect…) du meurtre de Laëtitia a ingéré des produits ménagers dimanche. Ses jours ne sont pas en danger. Il aurait agi ainsi pour dénoncer l’insuffisance de calories dans les repas servis à la prison.

Nouvelle provocation de la part de Tony Meilhon ? Incarcéré depuis plusieurs semaines à la maison d’arrêt de Vezin-le-Coquet (Ille-et-Vilaine), près de Rennes, il a tenté, dimanche, de mettre fin à ses jours dans sa cellule. Transporté au CHU de Rennes, où il se trouvait toujours lundi, ses jours ne sont pas en danger. Il a été placé en chambre sécurisée et fait l’objet d’une surveillance renforcée par le GIPN.

Dimanche vers 18 heures, le détenu aurait ingéré «une dose de lessive (5 ml), 10 ml d’une crème à récurer et 12 cl d’eau de javel diluée», avant d’alerter un surveillant de son geste, a indiqué lundi le procureur de Nantes, Xavier Ronsin. Ces produits ménagers avaient été mis à sa disposition par le centre pénitentiaire dans un «kit d’hygiène», distribué à chaque détenu.

«Mutique» face aux juges

Cette «tentative de suicide», a expliqué Xavier Ronsin, aurait été motivée par la volonté de «dénoncer l’insuffisance de calories des repas fournis par la prison». Une accusation totalement réfutée par la direction de la prison, qui indique «qu’au contraire, les rations qui lui sont journellement données sont en quantité supérieures à celles distribuées aux autres détenus», a rapporté le procureur.

Auditionné dimanche soir, Tony Meilhon n’a pas fait référence au meurtre de Laëtitia dont on l’accuse. Le moment choisi est pourtant troublant : son geste est intervenu en effet à la veille de la présentation par le garde des Sceaux du rapport de l’Inspection générale des services aux syndicats judiciaires. Celui-ci, selon des extraits publiés par Le Figaro, révèle de nombreuses failles dans le suivi pénitentiaire du jeune homme.

Laëtitia Perrais, 18 ans, avait disparu le 18 janvier près de Pornic (Loire-Atlantique). Tony Meilhon, arrêté le 20 janvier, a toujours affirmé avoir accidentellement tué la jeune fille, dont une partie du corps a été retrouvée le 1er février dans une carrière inondée d’eau à Lavau-sur-Loire (Loire-Atlantique). Il a toujours refusé d’indiquer où il avait dissimulé le reste du corps.

Vendredi, face aux juges d’instruction, Tony Meilhon a une nouvelle fois refusé de s’exprimer. Il est resté «totalement mutique», selon le procureur.