Francaisdefrance's Blog

31/10/2011

Lettre de blâme à Jean-Pierre Bel, président du sénat, à propos du projet de droit de vote des étrangers

Nous avons l’occasion d’agir sans passer par une pétition (il est vrai que ces dernières ont une portée limitée…), alors profitions de Actions SITA pour exprimer notre mécontentement quand cela est nécessaire. Ca ne coûte qu’un timbre et une enveloppe et ça arrive forcément sur le bureau de l’intéressé. Mais pas d’injures ni insultes. Ce n’est pas le but. C’est un moyen de se faire entendre de la façon la plus démocratique qui soit… Alors, suivez les consignes ci-dessous. Pour moi, évidemment, c’est fait.

FDF

.


Copie d’écran de la proposition d’origine de Yennamar sur fdesouche.com, commentaire 61 de l’article « Metz (57) : 10.000 signataires pour la pétition anti-Métis (France 3) »

Copie d'écran de la proposition d'origine de Yennamar sur fdesouche.com, commentaire 61 de l'article -Metz (57) : 10.000 signataires pour la pétition anti-Métis (France 3)- Yennamar - Le 28 octobre 2011 à 12 h 26 min | Permalien | Signaler un abus / Voici ce que je propose: Copier et envoyer ce mot au Président du Sénat Monsieur le Président Bel, Vous n’êtes pas élu par le peuple français et vous n’avez de ce fait pas le droit de prendre des initiatives qui bouleverseraient sa quiétude. Votre projet de “vote des étrangers” est purement politique et à des visées électoralistes. Vous, vos pairs, les élus de votre parti ainsi que les membres de votre familles n’auraient nullement à souffrir des conséquences qu’occasionnerait un tel vote. Vous vivez déjà aux frais des contribuables français, vous jouissez de privilèges que vous n’entendez nullement remettre en cause, vous vivez dans des appartements de fonction dans les beaux quartiers de la Capitale, vos enfants et petits-enfants fréquentent des écoles et lycées huppés où la diversité n’est pas de mise. Pourquoi vouloir nous imposer le vote des étrangers qui conduira inéluctablement vers des mairies administrées par des islamistes, des communautaristes et autres? L’exemple tunisien devrait vous servir de phare. Non, Monsieur Bel, vous n’avez pas le droit d’agir en mon nom et en celui des français, un tunisien ou un ukrainien n’a pas le droit de voter au municipales car je ne pourrait jamais voter à Tunis ou à Kiev.
Copie d'écran de la proposition d'origine de Yennamar sur fdesouche.com, commentaire 61 de l'article -Metz (57) : 10.000 signataires pour la pétition anti-Métis (France 3)- Yennamar - Le 28 octobre 2011 à 12 h 26 min | Permalien | Signaler un abus / Le Parti socialiste après être devenus un parti de notables, d’élus se veut maintenant le Parti de l’anti-France, le parti des étrangers. Monsieur le Président du Sénat, renoncez dés à présent à votre projet, vous avez déjà détruit la France après 30 ans de gestion calamiteuse, d’immigration incontrôlée. Vous ne vivez pas avec le commun des mortels français, vous ne subissez pas l’islamisation rampante de nos quartiers, l’intrusion du hallal dans les cantines de nos enfants, le racisme anti-blanc. Vous n’avez pas eu à fuir la ghettoïsation de nos cités. Le français moyen que je suis, telle une vache à lait, paye pour votre train de vie fastueux, vos dépenses monarchiques, et l’archaïsme du Sénat (dixit Lionel Jospin). Vous n’avez pas le droit Monsieur Bel, après avoir contribué, avec les membres de votre clique à transformé mon pays en Francistan, à l’achever avec votre projet incompréhensible. Espérant que vous reviendrez à la raison, que le peu d’amour que vous portez à la France se manifeste en vous, recevez Monsieur Le Président, tous mes voeux de retour à la raison. Adresse : SENAT Bureau du Président Bel 15, rue de Vaugirard 75291 PARIS Cedex 06 Ensemble nos voix porteront. A défaut de se réunir (car il n’y aura personne) envoyons tous cette missive dés lundi en grand nombre.

Action SITA : imprimer, adresser, poster : la nouvelle façon de blâmer
Démocratie directe

Le texte de Yennamar vous est proposé en version (légèrement retouchée) PDF une page :

Lettre de blâme à Jean-pierre Bel, président du sénat, à propos du projet de droit de vote des étrangers
lettre-blame-jean-pierre-bel-president-senat-droit-vote-etrangers.pdf

Imprimer, recopier sur l’enveloppe l’adresse qui figure en haut à droite de la lettre, plier la lettre, la mettre dans l’enveloppe, la fermer, timbrer et poster.

Un timbre tarif de base « 20 grammes » permet d’envoyer deux feuilles (soit quatre pages). Vous pouvez, si vous le souhaitez, rentabiliser votre envoi en complétant le blâme avec la version PDF en trois pages du discours de Paul Weston Aux dirigeants qui livrent l’Occident à l’islam : « Nous vous demanderons des comptes ».

Voici, pour simplifier, le document PDF final en quatre pages :

Lettre de blâme à Jean-pierre Bel, président du sénat, à propos du projet de droit de vote des étrangers + discours de Paul Weston -Aux dirigeants qui livrent l’Occident à l’islam : --Nous vous demanderons des comptes-- -
(Document pdf obtenu avec pdfjoin.com)

Voilà, ce n’est pas plus compliqué que ça
de dire concrètement au président du sénat
NON au droit de vote des étrangers !

Éventuellement, vous pouvez recenser vos actions au sitathon.blogspot.com afin d’inciter d’autres internautes à agir de même, et vous inscrire à la lettre d’information alertes-sita.blogspot.com pour être averti des prochaines actions.

02/12/2010

Jeu de chaises musicales à la tête de la Halde…

Alors que cette institution est appelée à disparaître début 2011, on nomme tout de même quelqu’un à sa direction…

FDF

.

Halde: l’Elysée confirme vouloir Eric Molinié pour remplacer Jeannette Bougrab.

L’Elysée a confirmé jeudi que Nicolas Sarkozy envisageait de nommer l’ex-président de l’Association française contre les myopathies Eric Molinié à la tête de la Haute autorité de lutte contre les discriminations (Halde), en remplacement de Jeannette Bougrab.

L’annonce en avait été faite la veille par le président de la commission des Lois de l’Assemblée nationale, Jean-Luc Warsmann (UMP).

« Le président de la République envisage de nommer Eric Molinié, en qualité de président de la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité », écrit l’Elysée dans un communiqué.

« Le président de l’Assemblée nationale et le président du Sénat sont saisis de ce projet de nomination, afin que la commission intéressée de chacune des assemblées se prononce dans les conditions prévues par le cinquième alinéa de l’article 13 de la Constitution », poursuit le texte.

La commission des Lois de l’Assemblée procèdera à son audition mercredi 8 décembre, a annoncé par ailleurs l’Assemblée dans un communiqué.

Diagnostiqué myopathe à l’âge de huit ans, M. Molinié avait déjà été choisi en avril par le chef de l’Etat pour siéger au collège de la Halde.

Depuis la nomination de Jeannette Bougrab le 14 novembre comme secrétaire d’Etat à la Jeunesse et à la vie associative, personne n’avait encore été nommé pour la remplacer à la tête de cette institution appelée à disparaître, avec la mise en place du Défenseur des droits, prévue début 2011.

Source: http://www.20minutes.fr/